P A E

Chargement

Démarches Auto-Entrepreneur
La modernisation des services administratifs de l’Etat vous permet de faire vos démarches auto-entrepreneur en ligne. Faites vos formalités en quelques clics avec Pole-autoentrepreneur.com et obtenez votre SIRET en ligne
démarches administratives

Comment fonctionne la retraite pour le micro-entrepreneur ?

 

L’auto-entrepreneur est rattaché à la caisse de retraite du SSI ou de la CIPAV.

 

Le salarié cotise pour sa retraite, mais sachez qu’un micro-entrepreneur cotise également pour la sienne. Il est affilié à la Sécurité Sociale des Indépendants (SSI) ou à la CIPAV en fonction de la nature de son activité. La validation des 4 trimestres de retraite pour le micro-entrepreneur dépend de son chiffre d’affaires annuel et surtout des cotisations payées chaque mois ou chaque trimestre. En effet, si ce montant est nul, alors vous n’aurez pas droit à une pension de retraite auto-entrepreneur, car vous n’allez pas vous acquitter des charges sociales. Les indemnités journalières de retraite des micro-entrepreneurs sont calculées aussi selon le chiffre d’affaires, soit 50 % de ce montant après abattement.

 

retraite

 

L’affiliation à la caisse de retraite auto-entrepreneur

 

Tout comme le salarié, l’auto-entrepreneur est rattaché à une caisse de retraite qui diffère selon de son activité :

 

  • Profession commerciale, artisanale et libérale non réglementée : affiliation à la Sécurité sociale des Indépendants (SSI) (anciennement RSI),
  • Profession libérale réglementée : affiliation à la Caisse Interprofessionnelle des Professions Libérales (CIPAV).

 

Vous n’avez rien à faire ! En effet, lors de la déclaration de début d’activité, l’URSSAF se charge de l’affiliation auprès de l’organisme de retraite des auto-entrepreneurs. C’est la même chose pour la radiation en cas de cessation d’activité. Toutefois, afin de connaître votre relevé de points d’assurance vieillesse ou effectuer la liquidation des droits, vous devez vous adresser à la SSI ou à la CIPAV directement.

 

Vous êtes salarié et auto-entrepreneur ? Vous êtes également affilié à la caisse de retraite de l’auto-entrepreneur

 

Cotisation pour la retraite d’auto-entrepreneur : comment ça fonctionne ?

 

Chaque trimestre ou chaque mois, le micro-entrepreneur déclare son chiffre d’affaires en ligne sur le site autoentrepreneur.urssaf.fr. Un taux de cotisation est appliqué sur ce montant selon la nature de l’activité (12,8 % pour la vente de marchandises et 22 % pour les autres professions). Dans ces charges sociales, vous retrouvez les droits à l’assurance maladie-maternité, les allocations familiales, l’invalidité-décès, la retraite de base et la retraite complémentaire auto-entrepreneur, la CSG (Contribution Sociale Généralisée) et la CRDS (Contribution pour le Remboursement de la Dette Sociale). Par conséquent, si votre chiffre d’affaires est égal à zéro, vous ne payez pas de cotisations. Par contre, vous n’aurez aucun droit à une assurance vieillesse micro-entrepreneur

 

La validation des trimestres de l’auto-entrepreneur

 

Comme le salarié, vous allez valider les trimestres de retraite micro-entrepreneur : 4 trimestres par année. Pour cela, vous devez réaliser un chiffre d’affaires minimum dans l’année. Des seuils de chiffre d’affaires (CA) annuel à atteindre ont été fixés selon le type d’activité. Pour information, un micro-entrepreneur salarié ne peut pas valider plus de 4 trimestres de retraite par année.

 

Montants minimaux de chiffre d’affaires à réaliser en 2019

 

Nature de l’activité CA pour 1 trimestre CA pour 2 trimestres CA pour 3 trimestres CA pour 4 trimestres
Activité commerciale et d’hébergement et restauration  4 137 € 7 286 € 10 426 € 20 740 €
Prestation de services commerciale ou artisanale (BIC)  2 412 € 4 239 € 6 071 € 12 030 €
Prestation de services commerciale ou artisanale et professions libérales non réglementées

(BNC)

2 880 € 5 062 € 7 266 € 9 675 €
Professions libérales réglementées

(BNC)

2 246 € 4 491 € 6 737 € 8 892 €

 

À combien s’élèvent les indemnités journalières de la retraite du micro-entrepreneur ?

 

Comme vous allez cotiser tout au long de votre vie au titre de votre activité micro-entrepreneur, vous aurez le droit à une pension de retraite auto-entrepreneur. Mais, combien recevrez-vous ? Dans l’hypothèse où vous avez validé tous vos trimestres (entre 161 et 172 trimestres en 2019 en fonction de votre année de naissance), le taux plein s’applique (50 % du revenu moyen journalier) et est calculé comme ce qui suit. 

 

  • Faites la moyenne des 3 derniers chiffres d’affaires déclarés sur une année civile, 
  • Appliquez un abattement forfaitaire sur ce montant pour frais professionnels selon la nature de votre activité (71 % pour une profession commerciale, 50 % pour les prestations de services commerciales et artisanales et 34 % pour l’activité libérale),
  • Ce qui donne le revenu moyen annuel,
  • Divisez ce montant par 365 (nombre de jours dans l’année),
  • Divisez encore une fois la somme par 2 (ce qui correspond au taux plein de 50 %).
  • Ainsi, vous obtenez l’indemnité journalière de votre pension de retraite micro-entrepreneur.

 

Sachez cependant que l’indemnité journalière maximum est de 54,43 €. 

 

Vous êtes déjà micro-entrepreneur ? Nous vous aidons dans toutes vos formalités d’auto-entrepreneur en suivant ce lien.

 

Articles récents

marketing social media
marketing emailing
HUBSY Café
espace coworking
démarches administratives