calcul indemnité congé maternité auto entrepreneur

Comment calculer le montant de son congé maternité en auto entrepreneur?

Voici les étapes pour faire le calcul de ses indemnités en congé maternité en auto entrepreneur.

Le congé maternité pour une femme auto-entrepreneure désigne le fait de d’interrompre son activité professionnelle durant la période prénatale et postnatale, tout en bénéficiant d’indemnités versées par la sécurité sociale. Elle peut alors bénéficier de deux types d’allocations cumulables, à savoir l’indemnité journalière forfaitaire d’interruption d’activité et l’allocation forfaitaire du repos maternel.

Nous allons, dans cet article, nous intéresser à la méthode de calcul du congé maternité en auto-entrepreneur et les démarches à entreprendre afin de bénéficier des indemnités.

Calcul de son congé maternité en auto-entrepreneur : comment faire ?

Le calcul du congé maternité en auto-entrepreneur se fait sur la base du revenu d’activité annuel moyen des 3 années civiles précédant la date du 1er versement de l’indemnité journalière ou de la première allocation au repos maternel versée. Il s’agit en fait du chiffre d’affaires annuel auquel vient s’appliquer un abattement fiscal selon le secteur d’activité.

Ainsi, pour savoir quel sera le montant de l’indemnisation, il faudra déterminer si le revenu moyen au cours des 3 dernières années est supérieur ou inférieur à 3982,80 euros. S’il est inférieur à ce chiffre, alors le montant des prestations sera divisé par 10.

Allocation forfaitaire de repos maternel

Elle vise à compenser la diminution de l’activité de l’auto-entrepreneur. Celle-ci est versée en deux fois : à la fin du 7e mois de grossesse puis après l’accouchement. Cependant, s’il s’agit d’un accouchement prématuré avant le 7e mois ou d’une adoption, elle sera versée en une seule fois.

Ainsi, en cas de naissance, l’allocation de repos maternel est de 3428 euros si le revenu annuel moyen est supérieur à 3982,80 euros et de 392,80 euros s’il y est inférieur.

Indemnité journalière forfaitaire d’interruption d’activité

Elle est perçue à condition d’arrêter son activité au moins pendant 8 semaines, soit 56 jours consécutifs, dont 14 jours qui doivent immédiatement précéder l’accouchement. Cet arrêt d’activité peut être prolongé jusqu’à une durée maximale de 112 jours consécutifs.

Ainsi, dans le cas d’une naissance simple, le montant de l’indemnité est de 56,35 euros par jour dans le cas où le revenu annuel moyen est au-dessus de 3982,80 euros, tandis qu’il est de 5,63 euros par jour dans le cas contraire. Dans le premier cas, l’auto-entrepreneur recevra 3155,6 euros si son arrêt de travail dure 56 jours et 6311,2 euros si celui-ci dure 112 jours. Tandis que dans le deuxième cas, elle recevra respectivement 315,56 et 631,12 euros dans le cas de 56 et de 112 jours d’arrêt de travail consécutifs.

Notez également que ce montant varie en fonction d’une naissance simple, d’une naissance multiple ou encore d’une adoption simple ou multiple, mais également du nombre de jours d’arrêt d’activité dans chaque cas.

Quelles sont les démarches nécessaires à entreprendre ?

Maintenant que vous savez comment se fait le calcul du congé maternité en auto-entrepreneur, passons aux démarches à accomplir. Pour bénéficier de l’allocation forfaitaire de repos maternel, la femme auto-entrepreneure doit fournir à son organisme de rattachement les justificatifs suivants :

  • La feuille d’examen prénatal du 7e mois
  • Le certificat d’accouchement.

Pour l’indemnité journalière d’interruption d’activité, par contre, elle doit fournir ceci :

  • Une déclaration sur l’honneur attestant de l’interruption totale de son activité d’auto-entrepreneur
  • Un certificat d’arrêt de 56 jours au moins.