Mutuelle Auto-Entrepreneur : comment choisir ?

Découvrez toutes les informations nécessaires sur la couverture santé des auto entrepreneurs et choisissez au mieux votre mutuelle.

Mutuelle auto-entrepreneur

Comment choisir sa mutuelle auto-entrepreneur ?

Si les travailleurs indépendants bénéficient de la même prise en charge de la Sécurité sociale que les travailleurs salariés, il leur est néanmoins indispensable de souscrire à une mutuelle complémentaire santé spécifique. C’est grâce à elle qu’ils profitent d’une couverture santé solide en cas de maladie ou d’accident. Voici tout ce que vous devez savoir à propos de la mutuelle spéciale auto-entrepreneur.
 

Qu’est-ce qu’une mutuelle ?

La mutuelle, ou complémentaire santé, est l’organisme qui prend en charge le complément de remboursement de la Sécurité sociale des indépendants. En effet, lorsque vous consultez un médecin ou que vous allez chercher des médicaments sur ordonnance, la Sécurité sociale ne prend en charge qu’une partie du montant. Le reste à payer, que l’on appelle le ticket modérateur, est pris en charge totalement ou partiellement par la mutuelle.

D’autre part, certains soins sont peu ou pas pris en charge par le régime obligatoire. C’est le cas notamment des soins dentaires ou optiques qui sont faiblement remboursés. Les médecines alternatives, telles que l’ostéopathie ou l’acupuncture, ne sont, quant à elles, pas prises en charge par la Sécurité sociale, mais peuvent l’être par une complémentaire santé.
 

Avez-vous vraiment besoin d’une mutuelle ?

La mutuelle santé peut paraître comme accessoire pour certaines personnes qui vont rarement chez le médecin. Cependant, un accident est vite arrivé et les frais peuvent rapidement être élevés, par exemple en cas d’hospitalisation. Prendre une assurance santé auto-entrepreneur est donc incontournable si vous n’êtes pas déjà couvert par un autre contrat.

En effet, dans certains cas, vous pouvez bénéficier d’une couverture santé sans avoir besoin de souscrire une mutuelle spéciale auto-entrepreneur :

  • Si vous êtes auto-entrepreneur et salarié et que vous bénéficiez d’un contrat de complémentaire santé collectif.
  • Si votre conjoint est salarié et que sa mutuelle d’entreprise vous couvre en tant qu’ayant droit.


Sur quels critères choisir votre mutuelle auto-entrepreneur ?

Le marché des mutuelles complémentaires santé pour les travailleurs indépendants est vaste. Les offres sont aussi nombreuses que variées. C’est pourquoi il est essentiel de bien étudier les différents contrats disponibles avant de choisir sa mutuelle.
 

Les garanties proposées

La plupart des mutuelles complémentaires santé proposent des garanties de base en couvrant le ticket modérateur pour les traitements médicaux courants, l’hospitalisation, les soins dentaires, ou encore optiques.

En revanche, en fonction de vos besoins ou de vos habitudes, il peut être important de vous assurer que votre mutuelle complémentaire santé apporte des garanties supplémentaires telles que :

  • La prise en charge totale ou partielle de prestations non remboursées par le régime obligatoire : pédicurie, psychologie, orthodontie pour les adultes.
  • Remboursement des médecines douces : ostéopathie, sophrologie, acupuncture, réflexologie.
  • La couverture de prestations d’assistance en cas d’accident : aide-ménagère, auxiliaire de vie, garde d’enfant.

     

Bon à savoir : une mutuelle prend en charge les frais médicaux et autres médicaments, mais ne couvre pas un arrêt de travail. En tant que travailleur indépendant, la SSI couvre dans une moindre mesure un congé maladie, mais pour assurer votre niveau de vie en cas de pépin, il est nécessaire de souscrire une prévoyance santé. Ce type de contrat est souvent proposé par les organismes de mutuelle.



Le montant des remboursements

Les mutuelles remboursent, soit en fonction d’un pourcentage du tarif de base de la sécurité sociale, soit selon un forfait. Les tableaux de remboursement sont parfois difficiles à comprendre, mais voici quelques notions :

Par exemple : vous avez besoin de nouvelles lunettes dont la monture coûte 100 €. La base de remboursement de l’Assurance maladie s’élève à 60 %, c’est-à-dire 60 €.

Les garanties de votre mutuelle peuvent être exprimées de différentes façons :

  • « 100 % de frais réels » : la mutuelle couvrira le reste à charge (40 €), après remboursement de la SSI des 60 €.
  • « 100 % du remboursement de l’Assurance maladie » : la mutuelle remboursera la même chose que l’Assurance maladie, c’est-à-dire 60 €.
  • « 100 % de la Base de Remboursement de l’Assurance maladie, remboursement de l’Assurance maladie inclus » : la mutuelle remboursera jusqu’à 60 €, mais déduit le remboursement de la SSI. Elle rembourse donc les 40 € restants à charge.
  • « 100 % de la Base de Remboursement de l’Assurance maladie, remboursement de l’Assurance maladie non inclus » : la mutuelle vous remboursera les 100 €.

     

Pour certains soins, le pourcentage de prise en charge dépasse allègrement les 100 %. Dans ce cas, il s’agit d’une majoration par rapport à la base de remboursement de la SSI. Si le contrat indique 300 %, cela signifie que si la base de remboursement est de 25 €, la mutuelle remboursera 3 fois plus, c’est-à-dire 75 €.

 

Bon à savoir : le site de la Sécurité sociale ameli.fr vous donne accès à toutes les bases de remboursement de l’assurance maladie.



Les conditions de remboursement

Les garanties et le montant des remboursements sont deux paramètres importants. Cependant, il est également intéressant de s’arrêter sur leurs conditions pour s’assurer de faire le bon choix. Plusieurs critères peuvent être déterminants :

  • Le délai de carence : il s’agit de la période avant laquelle vous serez pris en charge. La plupart des mutuelles appliquent des délais de carence de plusieurs mois, notamment pour le remboursement de frais d’optique ou dentaires.
  • Le tiers payant : certaines mutuelles l’appliquent. Ce système vous évite d’avoir à avancer la part de la mutuelle des frais médicaux ou de pharmacie. À noter que certains médecins ou pharmacies ne pratiquent pas cette méthode.
  • Les procédures de demande de remboursement : certaines mutuelles sont reliées à la SSI via votre carte vitale et tout est automatique. Pour d’autres, il vous faudra envoyer un relevé de remboursement du régime obligatoire pour déclencher la prise en charge de la mutuelle.
  • Un espace numérique pour suivre votre dossier. Certaines mutuelles disposent d’un espace en ligne sur lequel vous pouvez réaliser vos demandes de remboursement et suivre votre dossier.

     

Dès lors que vous avez présélectionné plusieurs mutuelles qui vous conviennent en termes de garanties et conditions, vous pouvez finaliser votre choix en comparant les prix. Sachez que certaines mutuelles offrent les premiers mois de souscription, alors n’hésitez pas à vous renseigner.
 

Bon à savoir : certaines mutuelles demandent de remplir un questionnaire de santé. Vos éventuels antécédents médicaux peuvent alors impacter vos cotisations.



La qualité de la couverture des travailleurs indépendants ne dépend que de leurs choix. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise solution de mutuelle auto-entrepreneur. Pour être bien couvert, il vous faudra surtout prendre le temps d’étudier les différentes offres en fonction de vos besoins.