auto entrepreneur aide financière pour débuter

Quelles sont les aides financières pour un auto entrepreneur qui débute?

Les aides pour commencer son activité en auto-entreprise

Pour vous aider à lancer votre micro-entreprise, vous pouvez prétendre à certaines aides financières. Dans cet article, nous allons détailler celles-ci est expliquer leurs conditions ainsi que modalités.

L’ACRE

L’aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprise (ACRE) vous permet d’obtenir une exonération sur vos cotisations sociales. Cette auto-entrepreneur aide financière pour débuter est partielle et dégressive. De plus, elle est délivrée pendant 1 an. Afin de bénéficier de l’ACRE, vous devez remplir l’une de ces conditions :

  • Percevoir des allocations chômage ou être recevables pour celles-ci.
  • Être inscrit en tant que demandeur d’emploi sans indemnités depuis 6 mois durant les 18 derniers mois.
  • Percevoir le RSA, l’ASS ou l’ATA.
  • Être âgé de 18 à 25 ans révolus.
  • Avoir moins de 30 ans et ne pas percevoir d’indemnité ou être handicapé.
  • Créer ou reprendre une entreprise dans une Zone Urbaine Sensible (ZUS).
  • Toucher le complément de libre choix d’activité.

Pour continuer à toucher l’ACRE, votre revenu annuel après abattement ne doit pas dépasser 40 524 €. Selon la nature de votre activité, cela représente :

  • Un CA hors taxes de 61 400 € si vous avez une activité libérale.
  • Un CA HT de 81 048 € si vous faites de la prestation de services commerciale et artisanale.
  • Un CA HT de 139 738 € si vous exercez une activité commerciale.

L’ARCE

L’Aide à la Reprise ou à la Création d’une Entreprise (ARCE) est destinée aux auto-entrepreneurs qui touchent l’ARE ou peuvent en bénéficier. Cette disposition se présente sous la forme d’un capital de départ versé en deux fois qui représente 45 % du montant de l’ARE. Un premier paiement qui correspond à la moitié de cette somme est effectué dès la création de votre micro-entreprise. Le second paiement, qui couvre l’autre moitié, a lieu 6 mois après.

La demande ARCE se fait auprès de Pôle Emploi, mais notez cependant que cette aide ne vous donne plus accès à l’ARE ni à votre statut de demandeur d’emploi.

Le CAPE

Le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (CAPE) vous permet de bénéficier de l’aide matérielle et financière d’une association ou d’une entreprise pour débuter votre activité. La durée du CAPE est de 1 an, mais il est possible de le renouveler deux fois.

Pour obtenir le CAPE, vous devez suivre une formation sur la création et la gestion d’entreprise.

Le NACRE

Le Nouvel Accompagnement à la Création ou la Reprise d’Entreprise (NACRE) propose un suivi durant 3 ans afin de commencer votre micro-entreprise dans les meilleures conditions. En outre, le NACRE donne accès à un prêt à taux zéro de 1000 € à 8000 € sur 5 ans maximum. Néanmoins, vous devez au préalable avoir un prêt avec une durée et un montant égaux ou supérieurs à ceux du prêt NACRE.

L’ARE

Vous pouvez continuer à percevoir l’Allocation d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) en tant qu’auto-entrepreneur. Dans ce cas, vous êtes toujours tenu d’actualiser votre situation auprès de Pôle Emploi, mais vous devez également déclarer les revenus de votre micro-entreprise.

La prime d’activité

La prime d’activité est distribuée par la CAF et est une autre des auto-entrepreneur aides financières pour débuter. Pour l’attribuer elle se base sur la composition ainsi que les revenus de votre foyer. Elle est versée de manière mensuelle et nécessite une déclaration tous les trimestres. Vous pouvez visiter le site de la CAF et utiliser le simulateur afin d’évaluer votre situation.

Les prêts et financements

Si vous ne pouvez pas ou ne souhaitez pas contracter de prêt auprès de votre banque, d’autres possibilités existent pour financer votre activité parmi les auto-entrepreneur aide financière pour débuter.

 

Vous pouvez faire un prêt sur l’honneur à 0 % sans garantie ni caution pour un montant de 2000 € à 50 000 €, remboursable sous 2 à 5 ans. Pour en bénéficier, vous devez contacter un organisme tel que BPI France, Initiative France ou le Réseau Entreprendre.

Vous avez également la possibilité de demander un micro-crédit à l’ADIE. Son montant maximal est de 10 000 €, remboursable en 4 ans. Le taux d’intérêt change selon la valeur du crédit de cette auto-entrepreneur aide financière pour débuter :

  • 7,53 % pour un montant entre 500 € et 6000 €.
  • 6,69 % pour un montant de plus de 6001 €.

Auto-entrepreneur : aide financière pour débuter dans de bonnes conditions en tant que femme

La garantie Egalité Femmes assure un accès facilité aux crédits bancaires pour la création, la reprise ou le développement de votre micro-entreprise. Pour en jouir, vous devez être inscrite à Pôle emploi ou être dans une situation précaire.

Vous pourrez retrouver de très nombreux organismes qui assistent les femmes dans la création et la gestion de leur micro-entreprise, ainsi que de nombreuses auto-entrepreneur aide financière pour débuter.

Auto-entrepreneur : aide financière pour débuter lorsque vous êtes handicapé

L’Agepih propose un fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées sous certaines conditions. En effet, vous devez être reconnus comme travailleurs handicapé et inscrit à Pôle emploi, mais également avoir le contrôle de l’entreprise.

La subvention de l’Agepih se décompose sous la forme d’une aide de 5000 €, en complément d’un apport de fonds de 1500 €, lors du démarrage de votre micro-entreprise. Elle inclut également un accompagnement personnel ainsi que la possibilité de souscrire à des garanties multirisques, prévoyance et santé.

Auto entrepreneur aide financière pour débuter : vers qui vous tourner ?

En tant qu’auto-entrepreneur, plusieurs organismes sont disponibles pour vous conseiller. Selon votre type d’activité, vous pouvez vous rapprocher des CCI, APCE, BGE ou CMA.