nacre auto entrepreneur

Puis-je bénéficier du NACRE en auto entrepreneur?

Qui est concerné par le NACRE et comment faire sa demande pour devenir bénéficiaire en auto entrepreneur ? Nous vous disons tout.

La création ou la reprise d’une auto-entreprise est un tournant important de la vie professionnelle. Certains entrepreneurs, bien que capables et motivés, ont parfois besoin d’un soutien ou d’un accompagnement pour démarrer cette nouvelle aventure dans les meilleures conditions. Pour cela, il existe le Nouvel Accompagnement pour la création ou la reprise d’entreprise (NACRE). Soutien humain et éventuellement financier, c’est une aide très utile pour devenir auto-entrepreneur plus facilement. Qu’est-ce que l’accompagnement NACRE auto entrepreneur ? Quelles sont les aides possibles ? Lisez notre article si vous souhaitez devenir auto entrepreneur !

Qu’est-ce que le NACRE ?

Le Nouvel Accompagnement à la Création ou la Reprise d’Entreprise (NACRE) est un dispositif français géré par les régions, créé en 2016 dans le but d’inciter à la création d’entreprise. C’est une aide qui permet à ses bénéficiaires de créer ou de reprendre une entreprise (y compris une micro-entreprise) tout en étant accompagné durant les premières années de lancement. Elle comprend une aide au montage du projet et au développement de l’entreprise. Dans certains cas, une aide financière est également envisagée.

Concrètement, c’est un contrat entre le créateur ou repreneur d’entreprise et un organisme conventionné par l’Etat pour une période de 4 mois à 3 ans. Pendant la durée du contrat, l’auto-entrepreneur reçoit des conseils et un accompagnement personnalisé qui lui permettront de créer, gérer et développer sa nouvelle activité. C’est un dispositif qui augmente les chances de réussite de la nouvelle entreprise.

Les deux aides du NACRE

Le Nouvelle Accompagnement à la Création ou la Reprise d’Entreprise est basé sur deux axes différents :

  • L’aide au montage du projet : c’est un accompagnement qui permet à l’auto-entrepreneur de recevoir des conseils techniques sur sa gestion d’entreprise d’un point de vue financier, juridique et humain. Il est également guidé dans la partie de mise en œuvre et dans l’anticipation des difficultés ;
  • L’aide financière : elle prend la forme d’un prêt à taux zéro allant jusqu’à 8 000 € et peut donc s’ajouter aux autres modes de financement de l’entreprise. En revanche, pour bénéficier de cette aide, l’auto-entrepreneur doit obtenir le financement d’une banque dont le montant et la durée seront supérieurs.

Les différentes étapes qui composent le NACRE

Le NACRE se compose de 3 étapes qui peuvent être réalisées simultanément ou successivement. Aussi, vous pouvez choisir de bénéficier du dispositif pour toutes les phases ou pour une partie uniquement. En revanche, l’aide ne comprend pas la partie d’émergence du projet. Cela signifie que vous devez avoir une idée précise de l’auto-entreprise que vous souhaitez créer ou reprendre.

L’aide au montage

L’aide au montage et à la finalisation du projet a une durée de 4 mois pour la création d’une activité et de 6 mois pour la reprise d’une auto-entreprise déjà existante. Cette partie accompagne les auto-entrepreneurs dans la finalisation technique de leur projet avant que celui-ci soit présenté à un tiers (partenaires, investisseurs, etc.). Elle les aide aussi à étudier les conditions de mise en œuvre et à mettre en évidences les points faibles pour anticiper d’éventuelles difficultés.

L’aide à la structuration financière

Cette aide consiste en l’élaboration d’un plan de financement précis et complet pour appuyer une éventuelle demande d’aide financière auprès d’une banque. Elle a une durée de 4 mois dans le cas d’une création d’auto-entreprise et de 6 mois pour un projet de reprise d’activité. Plus précisément, cette étape vise à étudier la pertinence économique du projet pour élaborer ensuite le plan de financement approfondi. Il s’agit aussi d’être accompagné et guidé dans la recherche de financement et d’effectuer les démarches nécessaires à l’obtention du prêt à taux zéro financé par la région.

L’accompagnement du démarrage et du développement de l’entreprise

L’appui lors du démarrage et du développement de la nouvelle auto-entreprise donne la possibilité au micro-entrepreneur de bénéficier à tout moment d’un support technique qui répondra à ses doutes et questions en rapport avec le lancement et la croissance de son activité. Il pourra ainsi anticiper les possibles difficultés financières et se sentir épaulé dans sa prise de décision. C’est une aide qui a une durée maximale de 3 ans, qu’il s’agisse d’un projet de création ou de reprise d’entreprise.

Qui est concerné par le NACRE ?

  • Les bénéficiaires de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ou de le contrat de sécurisation professionnelle (CSP) ;
  • Les demandeurs d’emploi non indemnisés inscrits sur la liste des demandeurs d’emploi depuis plus de 6 mois sur les 18 derniers mois ;
  • Les bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA) ou de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ;
  • Les personnes ayant entre 18 et 25 ans (ou 29 pour les personnes reconnues handicapées) ;
  • Les personnes de moins de 30 ans qui ne remplissent pas les conditions d’activité antérieur afin de profiter de l’indemnisation chômage ;
  • Les salariés d’une entreprise en sauvegarde de justice, en redressement ou liquidation judiciaire et reprenant une entreprise (sans qu’il s’agisse nécessairement de l’entreprise d’origine) ;
  • Les personnes sans emploi titulaires d’un contrat d’appui au projet d’entreprise (CAPE) ;
  • Les créateurs ou repreneurs d’entreprise située dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPPV) ;
  • Les bénéficiaires de la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE).

Comment faire une demande de NACRE ?

En tant qu’auto-entrepreneur, vous disposez de deux possibilités pour devenir bénéficiaire du Nouvel Accompagnement à la Création ou la Reprise d’Entreprise :

  • Faire la demande vous-même en envoyant un courrier en recommandé avec avis de réception (RAR) à un organisme conventionné par l’Etat et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC). En fonction des régions, il s’agira de la Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI) ou d’un réseau d’accompagnement conventionné ;
  • Vous rapprocher d’un organisme (une banque ou Pole Emploi par exemple) qui fera la demande à votre place.

Quelle que soit la manière dont vous faites la demande, vous recevrez une réponse. Si elle est positive, vous signerez un contrat avec l’organisme d’accompagnement conventionné en question. Celui-ci mentionnera en détail les conditions d’accompagnement que vous vous engagez à respecter. Si ces obligations ne sont pas respectées, l’organisme peut tout à fait décider de résilier le contrat qui vous uni. Une lettre RAR vous est alors adressée et si vous le souhaitez, vous pouvez répondre par écrit ou lors d’un entretien durant lequel vous pouvez vous faire assister par une tierce personne (avocat par exemple). En revanche, si la réponse que vous recevez de l’organisme d’accompagnement est négative, elle peut faire l’objet d’un recours auprès du préfet de la région. Trois raisons peuvent être à l’origine du refus :

  • Aucune difficulté particulière qui vous permette de retrouver ou d’accéder à un emploi ;
  • Manque de viabilité ou de consistance dans votre projet d’auto entreprise ;
  • Manque de moyens d’accompagnement de la part de l’organisme.

Les autres aides possibles à la création ou la reprise d’une entreprise

  • L’Allocation de Retour à l’Emploi (ARE) : il s’agit d’indemnité de chômage qui vous assure un revenu en attendant que votre auto-entreprise se développe ;
  • L’Aide à la Reprise et à la Création d’Entreprise (ACRE) : elle concerne les bénéficiaires de l’ARE et permet de convertir 45 % des droits restant à l’ARE en capital pour la création d’auto-entreprise ;
  • Le Contrat d’Appui au Projet d’Entreprise (CAPE) : elle donne la possibilité aux créateurs ou repreneurs d’auto-entreprise de bénéficier d’une aide matérielle et financière en suivant un programme de préparation à la gestion d’entreprise.
Création rapide et facile

Les questions les plus fréquentes

En tant qu’auto entrepreneur qui souhaite lancer sa nouvelle activité ou reprendre une micro-entreprise déjà existante, vous avez deux possibilités pour bénéficier du Nouvel Accompagnement à la Création ou la Reprise d’Entreprise : faire la demande vous-même par lettre RAR à un organisme conventionné par l’Etat ou bien vous rapprocher d’une banque ou de Pole Emploi par exemple, qui feront la demande à votre place.

Le NACRE est composé de 3 étapes distinctes qui peuvent être suivies toutes ou individuellement, c’est pourquoi la durée de l’accompagnement peut varier de 4 mois à 3 ans en fonction de la nature de votre projet, de vos besoins et des possibilités de l’organisme qui vous accompagne.

Le NACRE aide ses bénéficiaires sur plusieurs points : l’aide au montage (finalisation technique du projet étude des conditions de mise en œuvre et anticipation d’éventuelles difficultés), l’aide à la structure financière (élaboration d’un plan de financement approfondi ) et l’accompagnement du démarrage et du développement de l’entreprise.

En plus des aides que nous avons citées précédemment et qui sont ouvertes à tous les auto-entrepreneurs, certaines aides sont uniquement destinées à l’entrepreneuriat féminin : Paris Pionnières qui s’adresse aux femmes créant une start-up, Action’elles qui met à la disposition des femmes des services d’accompagnement et des formations ou Force Femmes qui aide les femmes de plus de 45 ans sans emploi à retrouver un emploi ou à créer leur entreprise.