les différences entre siret et siren

Comment différencier entre un numéro SIRET et un numéro SIREN ?

Voici comment vous pouvez facilement connaitre les différences entre un numéro Siret et un numéro Siren.

Le numéro SIRET et le numéro SIREN sont tous deux des séries uniques de chiffres servant à identifier une entreprise. Ils sont indiqués sur les documents officiels délivrés par l’entreprise et servent à vérifier ses informations juridiques et financières.

Qu’est-ce que le numéro SIREN d’une entreprise ?

L’acronyme SIREN désigne « Système d’Identification du Répertoire des Entreprises ». C’est une suite de neuf chiffres qui sont attribués par l’institut de la statistique et des études économiques « INSEE » lors de la création et de l’immatriculation de n’importe quelle entreprise. Il est composé de numéros uniques et qui correspondent à une seule et unique entreprise. En effet, les huit premiers chiffres du SIREN n’ont aucune signification particulière et sont attribués de manière totalement aléatoire, sauf dans le cas des entités publiques dont le numéro SIREN commence par 1 ou par 2. Le 9e chiffre, quant à lui, est une clé de contrôle servant à valider l’ensemble du SIREN.

Ainsi, chaque entreprise s’en voit attribué un au moment de sa création, le numéro SIREN ne pouvant être supprimé que dans les cas suivants : lors d’une cessation d’activité ou au moment du décès s’il s’agit d’une personne physique et lors d’une dissolution ou d’une liquidation s’il s’agit d’une personne morale.

Il est donc inutile de changer de numéro SIREN lors d’un éventuel changement de siège social de l’entreprise en question.

Par ailleurs, il faut savoir que le numéro SIREN compose également d’autres numéros qui sont attribués à une entreprise. Il s’agit notamment du numéro d’opérateur sur le marché intercommunautaire (TVA), du numéro d’inscription au registre des commerces et des sociétés (RCS) ou encore du numéro d’inscription au répertoire des métiers (RM).

Qu’est-ce que le numéro SIRET d’une entreprise ?

Le mot SIRET est l’acronyme de « Système Informatique pour le Répertoire des Entreprises sur le Territoire ». Tout comme le SIREN, il est attribué par l’INSEE à toute entreprise qui vient de déclarer le début de son activité et a pour objectif d’identifier et de prouver l’existence juridique d’une entreprise.

En effet, le numéro SIRET sert à identifier chaque établissement dont une entreprise dispose. Par conséquent, une entreprise aura autant de numéros SIRET que d’établissements. Il peut s’agir par exemple d’un SIRET qui correspondrait à l’emplacement géographique du siège social de l’entreprise et d’un SIRET qui correspondrait à l’adresse d’un local où elle exerce une partie de son activité.

Le numéro SIRET est une suite de 14 chiffres divisée en deux parties : les 9 premiers chiffres forment le numéro SIREN, tandis que les 5 chiffres restants forment le numéro interne de classement également appelé code NIC.

La différence entre le numéro SIREN et le numéro SIRET réside donc dans cette deuxième partie du SIRET qui est le code NIC.

Le code NIC ou le numéro interne de classement

Le code NIC correspond aux 5 derniers chiffres du numéro SIRET. Il a pour objectif d’identifier l’emplacement géographique de chacun des établissements qu’une entreprise possède. Par exemple, si une entreprise exerce son activité dans 5 différents établissements, il lui sera alors attribués 5 différents NIC et, de ce fait, 5 numéros SIRET.

Exemple d’un numéro SIREN / SIRET

Prenons à titre d’exemple l’entreprise Danone : son siège social situé à Paris a pour SIRET le numéro 552 032 534 00646 et pour SIREN le 552 032 534, tandis que son établissement secondaire à Saint-Ouen possède le même SIREN, mais son SIRET est différent et correspond au 552 032 534 00661.

Comment obtenir une numéro SIRET pour son auto-entreprise ?

Une auto-entreprise obtient son numéro SIRET lorsque celle-ci s’immatricule auprès du Centre de Formalités des Entreprises « CFE ». On rappelle que le CFE dont vous dépendez varie selon la nature de votre activité : la Chambre des métiers et de l’artisanat s’il s’agit d’une activité artisanale, de l’URSSAF s’il s’agit d’une activité libérale ou de la Chambre de commerce et d’industrie s’il s’agit d’une activité commerciale.

Une fois votre auto-entreprise déclarée et inscrite au répertoire national des entreprises, l’INSEE se chargera de vous envoyer, dans un délai de 15 jours, votre certificat d’inscription au répertoire Sirene où le numéro SIRET est indiqué.

En plus du numéro SIRET, le certificat en question contient également le code APE de l’auto-entreprise servant à identifier la nature de son activité.

À quoi sert le numéro SIRET d’une entreprise et où le trouver ?

Un numéro SIRET sert de manière générale à identifier et à prouver l’existence d’une entreprise sur le plan juridique.

Pour diverses raisons, il se peut que vous soyez amenés à chercher le numéro SIRET d’une entreprise.

Fort heureusement, il est relativement facile de trouver cette information. En effet, les entreprises ont l’obligation légale de faire figurer leur numéro SIRET sur les divers documents qu’elles émettent. Il s’agit notamment des factures et les devis délivrés à leurs clients, des fiches de paie de leurs employés, des contrats ou encore sur leurs sites internet.

Comment vérifier le numéro SIRET d’une entreprise sur internet ?

Dans le cas où vous êtes un client ou un professionnel souhaitant vérifier le statut d’une entreprise avec laquelle vous souhaitez faire affaire, sachez qu’il est tout à fait possible d’entreprendre une telle démarche. En effet, il existe des sites internet comme societe.com, infogreffe.fr ou encore verif.com qui sont des bases de données de toutes les entreprises existant sur le territoire français. Ainsi, ces plateformes vont vous permettre d’accéder et de vérifier toutes les informations juridiques et fiscales de n’importe quelle entreprise.

Pour cela, il vous suffit d’aller sur l’un des sites énumérés et d’effectuer une simple recherche grâce au numéro SIRET de l’entreprise, au nom du dirigeant de l’entreprise ou encore grâce au nom de l’entreprise. Une fois la recherche effectuée, vous aurez, entre autres, accès aux informations suivantes :

  • La raison sociale de l’entreprise ainsi que date de création ;
  • L’adresse du siège social de l’entreprise ;
  • Le numéro de téléphone et le fax ;
  • La forme juridique de l’entreprise ;
  • Les établissements détenus par l’entreprise ;
  • Le capital social de l’entreprise ;
  • Le code APE / APE de l’entreprise ;
  • La nature de l’activité de l’entreprise.