concierge auto entreprise

Comment devenir concierge auto entrepreneur ?

Vous souhaitez devenir concierge en auto entreprise. Voici toutes les informations à savoir sur le métier pour être à votre compte.

Certaines personnes prennent parfois de haut le métier de concierge qui possède pourtant de nombreux points forts. La personne souhaitant travailler en tant que concierge se verra attribuer diverses responsabilités importantes qu’elle devra assurer avec sérieux.

Si vous vous sentez capable de tenir ce noble travail, d’en assurer les missions comme il se doit et que vous souhaitez vous lancer en tant qu’auto entrepreneur, alors cet article est fait pour vous. On vous y expliquera tout ce qu’il y a à savoir pour devenir concierge auto entrepreneur.

Concierge auto entrepreneur : les renseignements clés

Avant d’entamer le traitement du sujet de façon détaillée, voici quelques renseignements clés à aborder afin d’appréhender au mieux le métier de concierge auto entrepreneur :

  • Le code APE : 5590Z (varie selon la nature du domaine d’activité) ;
  • Le seuil du chiffre d’affaires (CA) annuel à ne pas dépasser s’élève à 72 600 € ;
  • Les cotisations sociales à verser sont de 22% du CA ;
  • L’auto entreprise d’un chef de projet est classée en tant que prestation de service dans les prestations intellectuelles/techniques ;
  • Le CA à ne pas dépasser pour bénéficier de la franchise en base (exonération) de TVA est de : 34 400€ ;
  • Le CFE du concierge auto entrepreneur est la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en tant que concierge auto entrepreneur ?

Une fois l’idée de débuter en tête, vous devez commencer à sérieusement envisager le lancement de votre micro entreprise en faisant en sorte d’accomplir les prérequis et d’entamer les démarches administratives. Voyons ensemble les objectifs dont il faudra tenir compte pour que vous débutiez au mieux votre activité de concierge auto entrepreneur.

Prérequis

Les prérequis représentent toutes les formalités et préparations à effectuer au préalable afin de vous lancer et mettre toutes les chances de votre côté pour la réussite de votre auto entreprise en conciergerie. Voici donc les points dont vous devez tenir compte.

Réaliser une étude de marché

Avant de vous engager, vous devez prendre conscience de la concurrence déjà installée sur le marché et vous renseigner à propos de l’offre et de la demande présente dans votre secteur.

Cette étape vous permettra de déterminer s’il y a un besoin insatisfait dans le domaine de la conciergerie ou si, au contraire, l’offre est bien trop grande par rapport à la demande. Vous pourrez alors déterminer les possibilités de croissance de votre future affaire, les services les plus prisés, ainsi que le potentiel du marché.

Pour vous donner une idée du déroulement de cette étude de marché, voici quelques questions clés auxquelles vous devrez répondre :

  • Combien de concierges disponibles se trouvent dans la zone ciblée ?
  • Quels services proposent-ils ?
  • Quel est le niveau de satisfaction de la clientèle ?
  • Les clients accepteraient-ils de collaborer avec un nouveau concierge ?
  • Si oui, pour quelles raisons le feraient-ils ?

Préparer un budget prévisionnel complet

Pour favoriser le bon lancement de votre business et éviter de regretter vos éventuels choix par la suite, vous devez préparer un budget prévisionnel complet.

En effet, qui dit nouveau projet dit nouvelles dépenses. Que ce soit pour le matériel dont vous aurez besoin (souvent de l’outillage pour de menues réparations de plomberie, etc.), l’élaboration d’un petit plan marketing pour vous faire connaître ou pour faire appel à des professionnels de services externes, vous devez faire en sorte de tout lister et d’en calculer le montant pour prévoir un budget adéquat.

S'inscrire sur Pole Auto entrepreneur

Une fois que vous aurez rempli les prérequis et que vous serez certain de vouloir vous lancer, vous pourrez commencer à vous intéresser au côté administratif de votre micro entreprise. C’est là que vous devrez effectuer votre déclaration d’auto entreprise. Celle-ci est une formalité obligatoire, car elle vous permet par la suite d’être immatriculé au RM (répertoire des métiers).

Cette déclaration se fait de manière totalement gratuite directement en ligne. Vous pouvez opter pour l’inscription sur le site de Pôle Auto entrepreneur, car le formulaire qui s’y trouve est plus simplifié que ceux présents ailleurs et également parce que c’est un site qui propose d’avoir un espace personnel pour le suivi de votre CA, l’édition de vos factures et la gestion de votre auto entreprise.

Obtenir son SIRET

Le SIRET est un numéro unique qui permet d’identifier votre auto entreprise parmi toutes celles existantes en France. Vous pourrez l’obtenir une fois que la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) aura validé votre déclaration et aura transmis votre dossier à l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques). Ce dernier se chargera de vous transmettre les informations nécessaires à votre début d’activité, parmi lesquelles figure, entre autres, votre numéro SIRET. Ce numéro est important, car il prouve l’existence de votre auto entreprise et devra d’ailleurs être présent sur tous vos documents officiels.

Trouver ses premiers clients

Trouver ses premiers clients est la tâche la plus essentielle pour réussir lors du lancement d’un projet, car arriver à trouver ses premiers prospects et décrocher ses premiers contrats rapidement permet de développer son activité plus facilement et ainsi la faire décoller de manière satisfaisante.

Pour ce faire, vous pouvez user de plusieurs moyens. Le premier est bien entendu de faire marcher son carnet d’adresses personnel en demandant à vos proches de parler de vous à leurs amis, là où ils travaillent, etc.

Ensuite, un autre moyen connu, qui est également le plus accessible, est l’utilisation des réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou le réseau professionnel LinkedIn.

Mais on peut par ailleurs citer la distribution de flyers afin de détailler les services que vous proposez aux personnes potentiellement intéressées. Vous devrez enfin aussi prospecter les offres sur les sites d’annonces professionnelles.

La fiche métier du concierge

La conciergerie est un métier essentiel au bon fonctionnement de tout type d’infrastructures : habitations, sociétés publiques ou privées, hôtels, etc. Le concierge occupe une part importante dans la préservation et la maintenance des lieux dont il est en charge, qu’elles soient matérielles ou morales et doit faire en sorte que tout se déroule pour le mieux. Nous allons maintenant aborder la fiche détaillée de cette activité :

Les missions

Un concierge est amené à effectuer diverses missions. Celles-ci peuvent aller de l’assistance sous demande lorsqu’il est sollicité par une partie prenante privée, jusqu’à la responsabilité d’assurer un service d’accueil qui se doit d’être impeccable pour un hôtel de haute renommée, par exemple.

De manière générale, malgré le fait qu’un concierge puisse avoir différentes pratiques professionnelles et être embauché par divers organismes, voici les missions principales et transversales qu’il est amené à réaliser :

  • Accueillir, informer et orienter les résidents ainsi que les visiteurs ;
  • Veiller à la propreté des parties communes, comme les entrées, les couloirs et, éventuellement, les jardins s’il y en a ;
  • Faire de la petite maintenance qui consiste par exemple à changer une ampoule ou des petits travaux de plomberie ;
  • Réceptionner, comprendre et enregistrer (rédiger) les réclamations des résidents afin de les communiquer par la suite au syndic ou aux copropriétaires ;
  • Veiller de façon globale à la sécurité des lieux et effectuer une surveillance générale des bâtiments et des espaces communs, en faisant en sorte de constater et signaler le désordre en cas de besoin ;
  • Surveiller les divers équipements présents ;
  • Appliquer les mesures de sécurité et veiller à ce qu’elles soient respectées.

Lieu d'exercice

Comme la fonction de concierge est un élément essentiel pour toute organisation publique ou privée, vous serez amené à exercer dans différents environnements d’activité. On peut citer :

  • Les hôtels : ceux-ci représentent le principal lieu d’activité en tant que concierge, la demande y étant forte et ses rôles sont variés et indispensables, notamment pour l’accueil des clients ;
  • Les institutions publiques : toute institution publique a besoin nécessairement d’au moins une ou plusieurs personnes qui prennent cette responsabilité ;
  • Les domiciles privés : La gestion et la maintenance de biens privés sont très demandées par leurs propriétaires, voire nécessaires.

Les qualités et les compétences

Si vous voulez exercer ce noble métier, vous devrez faire preuve d’une panoplie de qualités, car il n’est certainement pas de tout repos. En plus de devoir être en bonne forme physique afin de pouvoir assurer convenablement vos fonctions, vous devez également vous distinguer avec ces qualités :

  • Être serviable : peu importe le lieu dans lequel vous pratiquez votre profession, vous serez toujours amené à rencontrer des gens qui auront besoin de vos services de manière directe ou indirecte et il est important de leur apporter une totale satisfaction ;
  • Être pratique : votre métier représente un métier qui s’apprend beaucoup sur le terrain, vous devez donc faire en sorte de bien enrichir votre expérience en essayant de trouver des solutions optimales et viables à chaque problème rencontré ;
  • Être discret : un bon concierge doit savoir se montrer discret vis-à-vis des résidents, vous ne devez donc pas dépasser les limites de la politesse en vous intéressant aux affaires des personnes qui vous entourent ;
  • Être réactif : vous serez parfois confronté à des situations inconfortables, voire dangereuses, c’est pour cela que vous devez être doté d’un sens de la réactivité très aiguisée afin de pouvoir faire face à tout éventuel imprévu ;
  • Avoir un bon sens de la communication : comme vous serez en perpétuel contact avec les gens, vous devez faire preuve d’un excellent sens du relationnel pour arriver à vous adapter au mieux.

La formation pour devenir concierge

Le métier de concierge ne nécessite généralement pas de longues études si on veut y accéder. Il suffit, la plupart du temps, d’avoir un CAP. Voici donc quelques exemples de CAP permettant d’exercer cette fonction :

  • CAP de gardien d'immeubles (celui-ci représente le CAP le plus adapté) ;
  • CAP agent de propreté et hygiène ;
  • CAP maintenance de bâtiments de collectivités ;
  • CAP agent de sécurité.

Depuis quelque temps, il existe un concours de la fonction publique de gardien territorial d’immeuble, de catégorie C, auquel presque tout le monde peut prétendre. Il a été créé afin d’assurer le bon fonctionnement des immeubles d'habitation relevant des collectivités territoriales et de leurs établissements publics.

La formation des gardiens d'immeubles continue également à se faire sur le tas, grâce au côté très pratique du métier. Elle peut aussi être complétée par des modules de formation assurés par les bailleurs d'habitats collectifs.

Le salaire

Le salaire est très difficile à déterminer pour ce type de métier, principalement lorsque celui-ci s’exerce en auto entrepreneur, car beaucoup de facteurs entrent en jeu (l’envergure de l’immeuble, l’emplacement de celui-ci, l’expérience de la personne, etc.), mais on peut dire que la rémunération varie entre le SMIC et 1750 €.

En plus du salaire, il ne faut pas oublier qu’il y a également plusieurs avantages en nature dont le concierge bénéficie, comme la gratuité du logement, du chauffage, de l’eau, puisqu’il vit sur place dans l’immense majorité des cas.

Les questions les plus fréquentes

Non, vous n'êtes plus obligé de suivre un stage de préparation à l'installation (SPI). Celui-ci est néanmoins fortement conseillé pour toute personne souhaitant devenir artisan.

Au bout de quelques années d’expérience, vous pourrez évoluer vers une fonction de responsable de secteur. Et si vous faites convenablement vos preuves, vous pourrez par la suite prétendre au poste de régisseur ou superviseur.

Légalement parlant, la limite entre les deux est assez floue, car il n’existe pas encore de réelle distinction de branche sur la nature des services du concierge auto entrepreneur et ceux du prestataire services à la personne.