faire son bilan comptable auto entrepreneur

Comment faire un bilan comptable en auto entrepreneur?

Vous devez faire un bilan comptable pour votre auto entreprise mais vous ne savez pas comment faire? Voici quelques conseils.

L’auto-entrepreneur bénéficie aujourd’hui d’un statut qui lui concède des démarches administratives simplifiées. Pour autant, il doit tout de même répondre à certaines obligations vis-à-vis de l’URSSAF. Aussi, l’auto-entrepreneur souhaitant réaliser un bilan comptable peut ainsi se demander : quelles sont les obligations en matière de comptabilité pour ma micro-entreprise ? Et comment réaliser un bilan comptable ? Dans cet article, nous vous permettrons de comprendre les obligations en vigueur pour un auto-entrepreneur et comment réaliser le bilan comptable de votre auto-entreprise.

Comptabilité de l’auto entrepreneur : quelles obligations ?

L’auto-entrepreneur est rattaché au régime micro-BIC ou micro-BNC qui lui permet d’avoir accès à des démarches administratives simplifiées. Cependant, il existe tout de même certaines obligations qu’il est important de connaître, afin de pouvoir réaliser une comptabilité exacte et sans faille.

Le livre des recettes : une obligation pour toutes les auto-entrepreneurs

Tous les auto-entrepreneurs sont dans l'obligation de tenir un livre des recettes. Ce dernier doit être mis à jour de façon journalière et contenir les différents encaissements (et doit donc être mis à jour une fois que le client a réglé sa facture) ainsi que leur origine (la prestation ou le produit vendu).

Le livre des recettes doit obligatoirement contenir les informations justificatives telles que :

  • La date de la vente
  • Le montant de la facture
  • Le nom du client
  • L’origine (la prestation ou le produit vendu)
  • La nature du paiement (chèque, espèce, etc.)
  • Le numéro correspondant à la facture

Enfin, il faut garder en tête que votre livre de recettes ne doit pas être modifiable. Il existe ainsi des logiciels vous permettant de faire votre livre de recettes, mais vous pouvez aussi le tenir sur papier.

Le registre des achats : pour qui et comment ?

Si votre activité d’auto-entrepreneur relève de la vente assimilée (vente de denrées ou fourniture de logement), vous devez aussi tenir un registre des achats. Ce dernier permet de calculer le montant des charges : pour cela vous devez donc y inscrire diverses informations justificatives telles que :

  • La date d’encaissement
  • le numéro de la facture associée
  • L’identité du fournisseur
  • L’origine de la facture (quels produit ou matériel vendus)
  • Le montant
  • La nature du paiement (chèque, espèce, etc.)

Factures : quelles obligations comptables pour l’auto-entrepreneur ?

Une des obligations en matière de comptabilité pour un auto-entrepreneur est de remettre une facture à vos clients. Cette dernière doit alors comporter différentes informations telles que le nom de votre client, le montant de votre facture, votre numéro SIRET, la date du règlement, etc.

Bilan comptable : une obligation pour l’auto-entrepreneur ?

Le bilan comptable n’est pas obligatoire pour un auto-entrepreneur. En revanche, si vous souhaitez bientôt étendre votre entreprise ou que vous vous savez proche de la limite de chiffre d’affaires permise, il pourrait être judicieux de commencer à faire votre bilan comptable. Ce dernier présente un avantage, car il contiendra déjà toutes les pièces justificatives qui pourraient vous être demandées. De plus, ce dernier fait office de preuve justifiant de votre revenu et peut aussi vous permettre de justifier d’années d’exercice (les factures ne suffisant pas dans ce cas là).

Comment réaliser un bilan comptable simplifié en tant qu’auto-entrepreneur ?

Qu’est-ce qu’un bilan comptable simplifié ?

Un bilan comptable simplifié permet de représenter sur un seul document l’état financier de l’entreprise en laissant apparaitre deux parties distinctes : l’actif et le passif de l’auto-entreprise. L’actif représente alors les droits et les biens de l’entreprise et se situe généralement à gauche du bilan comptable, tandis que le passif représente les ressources de l’auto-entreprise, lui permettant d’obtenir ses biens. Le passif se place donc à droite sur un bilan comptable.

Ce dernier permet aussi de faire la différence entre le montant total des produits et des charges de l’entreprise (cela correspond à la partie résultat de l’exercice dans le bilan comptable). Si cette soustraction est inférieure à 0, l’entreprise réalise une activité à perte, si elle est supérieure à 0 en revanche, l’auto-entreprise réalise des bénéfices.

Quelles informations faire paraitre dans un bilan simplifié pour une auto-entreprise ?

Pour ce qui est de la partie de l’actif, on y distinguera l’actif immobilisé tel que :

  • Les immobilisations corporelles : cela correspond aux biens matériels comme les outils, les machines, les bâtiments, etc.
  • Les immobilisations incorporelles : cela correspond aux biens immatériels tels que les logiciels, brevets, licences, etc.
  • Les immobilisations financières comme les titres financiers et les cautions.

Mais également l’actif circulant qui doit, lui aussi, apparaitre dans le bilan comptable. Ce dernier contiendra alors :

  • Les stocks de matières premières
  • Les stocks de marchandises
  • Créances clients encore dues au moment du bilan
  • Disponibilités en caisse et en banque
  • Valeurs de placement mobilières

Pour ce qui est de la partie du passif on notera :

  • Les capitaux propres (contenant les apports en capital social, les réserves accumulées et le résultat de l’exercice)
  • Les dettes financières et les dettes fournisseurs, fiscales et sociales
  • Les provisions