Auto-entrepreneur et paysagiste : comment faire ?

Est-ce possible de devenir paysagiste en micro-entreprise ? Découvrez nos conseils pour créer votre activité !

Comment devenir auto-entrepreneur paysagiste ?

 

Devenir auto-entrepreneur paysagiste permet aux passionnés d’environnement et d’espaces verts de s’épanouir pleinement. En effet, la liberté de mener ses projets comme on le souhaite est une source de motivation sans égal. Découvrez dans cet article les clés pour lancer sereinement sa micro-entreprise dans l’aménagement d’espaces verts.

 

Peut-on être paysagiste et auto-entrepreneur ?

 

Certaines activités, notamment les activités agricoles, sont totalement fermées au statut de la micro-entreprise. Les métiers de jardinier, de paysagiste ou encore d’entretien d’espaces verts sont considérés comme des activités agricoles gérées par la MSA (mutuelle sociale agricole). Celle-ci ne reconnaît pas le statut d’auto-entrepreneur.

 

Cependant, une solution existe et permet ainsi de bénéficier de ce régime et de contourner l’interdiction. Il s’agit alors de déclarer une activité multiservices et donc de « services à la personne ». Il ne s’agit pas de dissimuler une activité, mais de répondre à plusieurs besoins de la part des clients. Par ailleurs, l’auto-entrepreneur paysagiste devra respecter certaines contraintes. Vous serez obligé d’effectuer une autre prestation que celle de paysagiste, comme du petit bricolage et un peu de jardinage par exemple. Toutes ces prestations devront toujours s’effectuer dans le cadre du domicile de votre client.

 

Le saviez-vous ? 

Afin de respecter le régime de la micro-entreprise, un auto-entrepreneur paysagiste devra s’assurer que les revenus perçus grâce à son activité d’aménagement des espaces verts ne correspondent pas à plus de la moitié de ses revenus mensuels. Il aura donc tout intérêt à déclarer son chiffre d’affaires mensuellement afin de maîtriser cet aspect de ses finances.

 

Le métier de paysagiste

 

Devenir paysagiste c’est se révéler comme un véritable architecte de l’espace vert. L’aménagement et la réflexion autour du paysage le différencient du jardinier. Son sens de l’esthétique l’amène le plus souvent à mettre en valeur le jardin et l’environnement alentour. Il travaille avec des jardiniers et des horticulteurs pour aménager les espaces privés.

 

Ses compétences sont aussi indispensables que variées. En effet, en plus de son excellente connaissance du monde végétal, l’auto-entrepreneur paysagiste devra avoir le sens de l’initiative. Afin de concrétiser ses projets, il devra également avoir de bonnes connaissances juridiques et administratives. Même si la micro-entreprise permet au paysagiste de concrétiser ses projets, il travaille rarement seul et collabore avec d’autres métiers.

 

Quelles formations pour devenir paysagiste ?

 

Aucun diplôme n’est obligatoire pour exercer en tant qu’auto-entrepreneur paysagiste. Toutefois, un diplôme est bien souvent très utile pour pratiquer ce métier. Ce savoir-faire ne s’invente pas, il est toujours le fruit d’une expérience ou d’une formation dans le domaine.

 

Plusieurs formations s’offrent à vous, du bac pro au brevet d’études professionnelles en passant par le bac technologique STAV. Par ailleurs, il est possible d’ouvrir sa micro-entreprise tout de suite après l’obtention de son diplôme même si une expérience antérieure est souhaitée.

 

Pôle Entrepreneur vous aide à concrétiser votre prochain projet professionnel. Nous vous accompagnons du mieux possible en vous proposant un logiciel de comptabilité qui facilite les démarches liées aux factures et devis. Pour cela, rendez-vous ici.