Tarif Auto-Entrepreneur : fixez vos prix (TJM)

Apprenez à fixer les tarifs de vos prestations en tant qu'auto entrepreneur. Calcul des charges, des marges et de la rentabilité de votre micro entreprise.

Tarifs auto-entrepreneur

 

Auto-entrepreneur : comment fixer vos tarifs ?

 

Si vous avez décidé de vous mettre à votre compte en auto-entreprise, c’est que vous avez des produits ou des services à vendre. Mais pour cela, il est nécessaire de fixer des tarifs. Et contrairement à ce que pensent beaucoup, il ne suffit pas de s’aligner sur la concurrence pour arrêter un prix cohérent. Voici toutes les clés pour vous aider à fixer vos prix en tant qu’auto-entrepreneur.

 

1 – Auto-entrepreneur : fixer vos tarifs par rapport à votre niveau de vie souhaité

 

La rémunération espérée
 

En tant que personne, il vous faut un certain montant pour subvenir à vos besoins. C’est un facteur important à prendre en compte, car votre auto-entreprise est destinée à vous fournir un revenu.

 

Au début, mieux vaut ne pas être trop ambitieux pour calculer votre salaire d’auto-entrepreneur et se fixer un revenu qui couvrira les dépenses obligatoires telles que le loyer et les charges diverses, la nourriture et les éventuels remboursements d’emprunts.

 

En développant votre activité, vous pourrez vous fixer des objectifs de rémunération plus élevés, car votre portefeuille client vous le permettra.

 

Les congés et les périodes « creuses »


 

Comme tout travailleur indépendant, vous n’avez pas de congés payés, et en tant qu’auto-entrepreneur vous travaillez très probablement seul. Donc dès lors que vous prenez des vacances, c’est une période d’inactivité qui ne génère aucun chiffre d’affaires.

 

Si vous souhaitez prendre 5 semaines de congé par an comme un salarié, pensez à majorer vos tarifs d’auto-entrepreneur de 10 %. Cela vous permettra de combler la perte de chiffre d’affaires pendant vos périodes de fermeture.

 

2 – Pour fixer vos tarifs en tant qu’auto-entrepreneur, observez le marché

2-1 Votre position sur le marché

 

Quelle que soit votre activité, vous allez adopter un positionnement sur le marché. C’est ce dernier qui vous démarquera de la concurrence. Voici certains éléments qui peuvent influencer votre politique de prix :

 

  • La qualité de votre offre : haut de gamme, entrée de gamme…
  • Les caractéristiques de votre produit : bio, local…
  • Votre niveau d’expertise et/ou votre notoriété.

 

Selon la façon dont vous vous positionnez, vos tarifs pourront être plus ou moins élevés.

 

Les prix pratiqués par la concurrence

 

Pour fixer vos prix de vente, vous devrez forcément étudier ceux pratiqués par la concurrence. L’idéal est de regarder le marché dans sa globalité, puis de vous focaliser sur les concurrents directs, ceux qui adoptent un positionnement similaire et s’adressent à la même cible. Pensez également à vous concentrer sur des professionnels dont la zone géographique est identique à la vôtre, car selon le produit, les prix varient d’une région à une autre.

 

3 - Fixer ses tarifs, les charges à prendre en compte

Pour atteindre le seuil de rentabilité, il faut a minima que le chiffre d’affaires de votre micro-entreprise couvre vos charges. Attention, pour chaque produit, il ne s’agit pas de couvrir que les charges directes, c’est-à-dire celles qui sont directement induites par la fabrication de l’article. Il faut également penser aux charges indirectes, c’est-à-dire celles qui permettent de développer l’activité et de faire vivre l’entreprise.

 

Pour fixer vos prix d’auto-entrepreneur, vous devez donc lister toutes vos charges :

 

  • Achats des matières premières ;
  • Coût des machines, outils, logiciels… ;
  • Supports de communication, frais de publicité… ;
  • Charges diverses : internet, téléphone, énergie, fournitures ;
  • Taxes, cotisations et impôts ;
  • Assurances et frais bancaires ;
  • Remboursement de crédits.

 

Notre conseil : puisque tous les frais d’auto-entrepreneur ne sont pas mensuels, mieux vaut avoir une vision à l’année. Ensuite, pour avoir le montant mensuel des charges, et donc savoir quel chiffre d’affaires minimum il vous faut par mois pour être rentable, il vous suffit de diviser le total par 12.

 

4 - Comment fixer le prix d’un service en auto-entreprise ?

Fixer un tarif à l’aide d’un taux horaire

 

En prestation de service pour un auto-entrepreneur, il n’est pas rare de fixer le prix de l’heure de travail pour générer des tarifs. C’est aussi largement utilisé par les artisans qui facturent le nombre d’heures passées à la réalisation du produit en plus du coût de la matière première.

 

Pour fixer le taux horaire de votre auto-entreprise, vous devrez :

 

  1. Définir votre rémunération d’auto-entrepreneur.
  2. Calculer l’ensemble de vos charges et l’ajouter à la rémunération souhaitée.
  3. Majorer ou non de 10 % pour vos congés.
  4. Diviser le montant obtenu par le nombre d’heures travaillées par mois. Pensez à prendre en considération qu’environ 30 % des heures travaillées ne sont pas des heures rémunérées, mais sont liées à la prospection, à la comptabilité et autres obligations administratives. Si vous travaillez 150 h par mois, divisez donc le montant par 100 et non par 150.
     

Notre conseil : après avoir réalisé cette opération, n’oubliez pas de regarder ce que propose la concurrence et de vous adapter en fonction de votre stratégie de positionnement.

 

Utiliser un taux journalier moyen pour fixer ses prix

 

Pour des missions longues de plusieurs jours, il est possible d’utiliser le taux journalier moyen. Cependant, ce TJM auto-entrepreneur est moins précis qu’un tarif horaire, car il dépend directement du temps de travail que représente une « journée ».

 

La méthode de calcul est la même que pour fixer le prix de l’heure, à ceci près qu’il faut diviser le montant total par le nombre de jours travaillés toujours minoré de 30 %.

 

Le taux journalier moyen pour un auto-entrepreneur est généralement corrélé avec le taux horaire. SI vous travaillez pour 60 €/heure, votre taux journalier pour une journée de 7 heures avoisinera probablement les 420 €.

 

Fixer le prix d’un produit

 

Si vous vendez des produits, le prix sera fixé à partir du coût de revient. C’est-à-dire l’ensemble des charges directes et indirectes induites par la commercialisation de l’article.

 

Coût de revient = sommes des charges directes et indirectes/nombre de biens produits

Pour fixer le prix de vente de votre produit, vous devrez donc respecter le procédé suivant :

 

  1. Listez l’ensemble de vos charges directes et indirectes.
  2. Divisez ce montant par le nombre de produits que vous estimez vendre pour obtenir le coût de revient unitaire moyen.
     

Bon à savoir : si vous vendez des articles différents dont le coût de fabrication n’est pas le même, il vous faudra calculer les charges directes pour chaque type de produit. Vous devrez ensuite répartir les charges indirectes sur l’intégralité des produits.

 

  1. Appliquez une marge bénéficiaire. Selon le secteur d’activité, elle varie généralement entre 20 et 60 %. Elle représente ce que vous allez gagner à chaque produit vendu. Vous pouvez donc la définir à partir de votre revenu d’auto-entrepreneur souhaité.
  2. Majorez la marge de 10 % si vous voulez couvrir les périodes de fermeture.
     

5 - La problématique de la TVA

 

En principe, un auto-entrepreneur n’est pas soumis à la TVA. Cependant, il est redevable de cette taxe si son chiffre d’affaires dépasse les seuils de franchise de TVA :

 

  • 85 800 € pour les commerçants.
  • 34 400 € pour les artisans et professions libérales.
     

À ce moment-là, il vous faudra ajouter la TVA dans votre prix de vente d’auto-entrepreneur. Si cela ne change rien dans une relation avec des professionnels qui récupèrent la TVA par la suite, les clients particuliers en sont beaucoup plus impactés. Donc libre à vous de faire le choix de l’intégrer directement dans le calcul de votre tarif en majorant votre marge du montant de la TVA, pour ne pas avoir à augmenter le prix si vous dépassez le seuil de franchise de TVA.

 

Fixer un tarif en auto-entreprise ne revient donc pas uniquement à regarder ce que font les autres ou à calculer ses charges. Pour fixer des prix en auto-entrepreneur et assurer la rentabilité de sa micro-entreprise, il est important de bien prendre en compte tous les paramètres.