Salaire en Auto-Entrepreneur : comment ça marche ?

Tout savoir sur le salaire d'un auto entrepreneur : estimation, versement, imposition...

Le salaire auto-entrepreneur

 

Salaire en auto-entrepreneur : comment ça marche ?

 

Un statut d’auto-entrepreneur n’est autre qu’une déclaration d’activité professionnelle indépendante d’une personne physique. Ainsi, l’ensemble des recettes de l’indépendant lui revient de droit. Étant donné que l’auto-entrepreneur n’est pas un salarié, il ne reçoit pas de bulletin de salaire et se rémunère seul grâce à son activité indépendante. Toutefois, la notion de salaire est importante pour anticiper un projet professionnel. Vous vous demandez peut-être : combien vais-je gagner en auto-entrepreneur ?  Découvrez ici toutes les informations relatives au salaire d’auto-entrepreneur en micro-entreprise. 

 

Comment justifier son salaire en auto-entrepreneur ?

 

Déclarer son salaire en auto-entrepreneur est une des étapes cruciales pour le bien-être de votre activité professionnelle. Étant donné qu’il n’existe pas de notion de bulletin de salaire, les organismes de l’État vous demanderont simplement une déclaration de votre chiffre sur leurs sites respectifs. À partir de ce chiffre, ils appliqueront des abattements pour estimer vos revenus.

 

Par ailleurs, vous pourrez ensuite justifier de votre revenu en tenant un cahier ou un livre de recettes. Ce document est un justificatif en cas de contrôle, car il suit vos rentrées d’argent. Vous pouvez créer un document vous-même à partir de modèles, mais aussi en télécharger sur Internet. 

 

Déclarer son salaire auto-entrepreneur pour les impôts sur le revenu 

Comme tous les travailleurs, les auto-entrepreneurs sont soumis à l’impôt sur le revenu. Le calcul des impôts se fait sur votre chiffre d’affaires après un abattement qui dépend de votre activité. Pour déclarer votre revenu, vous devrez remplir le formulaire 2042 C PRO. 

 

Comment se verser un salaire en tant qu’auto-entrepreneur ? 

 

La rémunération n’est pas contrôlée. En ce sens, vous être libre d’effectuer des virements sur votre compte personnel et de gérer votre rémunération comme bon vous semble. 

 

Si votre chiffre d’affaires dépasse les 10 000 € pendant deux années consécutives, vous serez obligé d’ouvrir un compte dédié à votre activité auto-entrepreneuriale. Attention, il ne s’agit pas nécessairement d’un compte professionnel, mais simplement d’un compte distinct de vos autres comptes. Grâce à cette distinction, vous pourrez gérer votre comptabilité plus facilement.

 

En effet, l’argent de vos clients arrive sur ce compte. Vous pouvez ensuite faire un virement sur votre compte personnel et laisser le montant correspondant au paiement des cotisations sur votre compte professionnel. 

 

Pour estimer son salaire en auto-entrepreneur, il convient de prendre en compte les différentes cotisations à verser :

 

  • Cotisations sociales : 12,8 % ou 22 % du chiffre d’affaires selon l’activité.
  • Contribution à la Formation professionnelle : de 0,10 % à 0,30 % selon l’activité.
  • Taxes de chambres consulaires : de 0,007 % à 0,048 % selon l’activité.
  • Prélèvement libératoire de l’impôt sur le revenu le cas échéant.

 

À partir de ces informations, vous pouvez estimer combien vous devez laisser sur le compte de votre auto-entreprise pour couvrir toutes les charges. N’oubliez pas de laisser également de quoi couvrir les frais bancaires.

 

Bon à savoir : simulez vos revenus selon votre chiffre d’affaires

Il existe en ligne des simulateurs pour calculer vos revenus en fonction de votre chiffre d’affaires d’auto entrepreneur. En fonction des différentes informations sur votre statut, le simulateur estime le montant des différentes cotisations et vous donne ainsi le montant du salaire que vous pouvez vous verser.

 

Se fixer des objectifs de revenu 

 

Dès l’instant où vous devenez indépendant, votre vie professionnelle se modifie profondément. Il est donc indispensable de vous fixer des objectifs de revenu, d’autant plus que les bulletins de salaire n’existent plus. Il est ensuite plus facile de fixer ses prix selon ces objectifs.

 

Pour fixer vos tarifs, pensez à prendre en compte le temps passé à prospecter des clients ou à effectuer des tâches administratives (aussi minimes soient-elles). Ce temps ne peut pas être facturé aux clients directement, mais doit être couvert par ce que vous facturez.

 

Salaire auto-entreprise : quel est le revenu moyen ? 

 

Aujourd’hui, ce sont plus d’un million de personnes qui se lancent dans la création d’entreprise sous le régime auto-entrepreneur. Selon l’INSEE, le salaire en auto-entrepreneur moyen sur une année s’élève à 9 816 €. En effet, seulement 10 % des micro-entrepreneurs déclarent un chiffre d’affaires au-dessus de 26 000 € sur une année.

 

Néanmoins, on remarque que 30 % des auto-entrepreneurs ont une activité salariée en parallèle. De ce fait, l’activité entrepreneuriale fait l’objet d’un complément de revenu et non d’une activité principale pour une grande partie des indépendants. 

 

Quoi qu’il en soit, il est difficile de définir le montant du salaire d’un auto-entrepreneur. En effet, ce statut permet de tester un projet professionnel sans prendre de risques. Le salaire de l’auto-entrepreneur peut varier de manière considérable dépendamment de l’évolution du projet. 

 

L’inscription en auto-entrepreneur se révèle particulièrement facile et accessible. Toutefois, quand un salarié devient indépendant c’est l’ensemble d’un système de revenu qui évolue. Il s’agit donc de modifier ses habitudes pour s’adapter à ce nouveau mode de revenus. Par exemple, aucune lettre de relance à la déclaration de votre revenu ne sera envoyée. C’est désormais à vous de prendre en main cette déclaration, à l’image de votre future activité où vous seul maintenez le cap.