Portage salarial c'est quoi?

Le guide du portage salarial

Qu'est ce que le portage salarial?

Le portage salarial est une forme d’emploi à mi-chemin entre l’entrepreneuriat et le salariat. Il lie le salarié porté, son client et la société de portage au sein d’une relation tripartite. Le portage salarial permet à tous les profils (artisans, commerciaux, techniciens, retraités ou étudiants) de tester une idée de création d’entreprise de façon temporaire. Ainsi, on dispose d’une alternative pratique pour vérifier la viabilité économique d’un projet professionnel indépendant. En établissant un contrat de travail auprès d’une société de portage, le travailleur profite de tous les avantages sociaux (chômage, Sécurité sociale, mutuelle, cotisations pour la retraite) d’un salarié.

Dans cet article, nous vous proposons de découvrir ce qu’est le portage salarial, comment il fonctionne, ses avantages et inconvénients ainsi que la manière dont est calculé le salaire porté.

Qu’est-ce que le portage salarial ?

Le portage salarial est une solution alternative à la création d’entreprise qui permet de concilier la liberté de l’entrepreneur et la protection du salarié. C’est une manière simple de proposer des compétences à des clients et de bénéficier d’avantages tels que la couverture sociale de salariés, un salaire mensuel, une assurance professionnelle et la possibilité d’obtenir des indemnités ARE en cas de baisse de salaire. De plus, le service proposé par les sociétés de portage inclut un accompagnement commercial, des formations et le remboursement des frais professionnels.

Le portage salarial est souvent utilisé par des personnes qui souhaitent développer une activité économique indépendante, sans pour autant s’encombrer des démarches administratives liées à la création d’entreprise et à la gestion comptable. C’est un excellent moyen d’assurer sa reconversion professionnelle de manière autonome et sécurisée, mais aussi une opportunité intéressante pour se mettre à son compte.

Le portage salarial peut être vu comme un tremplin vers l’avenir, dans le sens où il permet de tester une idée d’activité économique sans prendre de risques, sur une durée définie ou indéfinie. Rapidement, le salarié porté débute sa mission et il se concentre sur son métier, puisque la société de portage se charge de toutes les formalités administratives en lien avec son client. Il gagne en efficacité en utilisant ses compétences principales sur son travail et économise du temps en confiant la gestion contractuelle à la société de portage.

Le fonctionnement du portage salarial

Le statut du portage salarial offre la possibilité de se lancer en freelance et d’exercer une activité de façon indépendante tout en bénéficiant des avantages du salariat. Pour cela, le portage salarial se base sur une relation tripartite entre le salarié porté, son client et une société de portage.

Le salarié porté est autonome dans la conduite de son travail et dans l’organisation de ses tâches. Cela implique qu’il a la responsabilité de prospecter lui-même le marché pour trouver des clients et définir avec eux la durée et le tarif de ses prestations. Il signe ensuite une convention de portage et un contrat de travail avec la société de portage salarial de son choix. Cette société se charge d’établir un contrat de service avec son client. Le salarié porté réalise alors sa prestation auprès de son client selon les clauses et la durée définies contractuellement. C’est la société de portage salarial qui se charge de transmettre les factures et de transformer le chiffre d’affaires généré en salaire.

En l’échange des services rendus, la société de portage salarial déduit du chiffre d’affaires ses frais de gestion. Ils sont généralement calculés selon un pourcentage du chiffre d’affaires hors-taxe, qui est de l’ordre de 8 % à 12 %. Les différentes sociétés de portage salarial ne gèrent pas tous les types de métiers ou tous les clients. Pour choisir une société de portage salarial, nous vous recommandons de visiter sa page officielle et de vérifier qu’elle exerce bien dans votre secteur d’activité.

La commission prélevée par la société de portage salarial offre au salarié porté d’autres avantages que la gestion administrative de ses factures et de ses bulletins de salaire. En effet, le salarié porté profite d’un réseau constitué de conseillers et d’autres consultants qui partagent leurs expériences et leurs bons plans. Des événements comme des rencontres thématiques sont l’occasion de découvrir d’autres travailleurs du même domaine qui sont des interlocuteurs de qualité et de confiance. C’est un avantage de poids face aux entrepreneurs qui développent directement leur activité via une création d’entreprise, car le réseau est source d’opportunités commerciales fortes grâce au bouche-à-oreille.

Les avantages du portage salarial

Le portage salarial offre de nombreux avantages, mais il n’est évidemment pas exempt d’inconvénients. Nous vous détaillons toutes ces informations dans les paragraphes suivants. Si la création d’une entreprise s’assortit d’un certain nombre de risques, ces derniers ne se retrouvent guère dans le cadre du portage salarial, à mi-chemin entre un statut de salarié et celui d’entrepreneur.

La sécurité de l’emploi

Le premier avantage du portage salarial, c’est avant tout de bénéficier de la sécurité de l’emploi, puisque le salarié porté est lié avec une société de portage salarial via un contrat de travail. Il établit un contrat à durée déterminée ou indéterminée, selon les clauses convenues avant le début de la mission.

Les avantages sociaux des salariés

Sur le plan social, dans le cadre d’une reconversion professionnelle, le salarié porté conserve tous ses avantages et droits au chômage, à la couverture sociale et à la formation. Il bénéficie de la Sécurité sociale, d’une mutuelle et il cotise pour sa retraite au cours de ses missions. Comme un travailleur indépendant, un entrepreneur qui opte pour le portage salarial est aussi affilié au régime général de la Sécurité sociale.

Le délégation des contraintes administratives

Lorsqu’il exécute sa mission en portage salarial, le travailleur est efficace, car il peut consacrer tout son temps à son métier, sans se soucier des déclarations administratives et de la facturation, qui sont déléguées à la société de portage salarial. Le fait de mettre en place une activité économique et de se maintenir à jour au niveau de la règlementation comptable et financière prend du temps et demande une certaine expérience. Pour les travailleurs indépendants en entreprise individuelle ou en micro-entreprise, même si les démarches sont simplifiées, cela représente une contrainte administrative importante et un coût en temps. La gestion des tâches administratives requiert une attitude méthodique et consciencieuse, mais les travailleurs en portage salarial en sont épargnés puisque c’est la société de portage qui traite leurs factures et leurs déclarations et transforme ainsi leur chiffre d’affaires en salaire. De leur côté, les consultants gagnent un temps précieux et sont ainsi concentrés complètement dans leur mission et dans leur prospection, ce qui améliore leur efficacité et leur qualité de travail.

Le réseau des conseillers et des consultants

En signant son contrat avec la société de portage salarial, on rejoint un important réseau de conseillers et une communauté de travailleurs qui connaissent les rouages de ce type de statut. En s’appuyant sur ces contacts, l’employé en portage salarial dispose d’un réseau solide mis à sa disposition. Cela permet de ne pas souffrir de l’isolement que connaissent parfois certains jeunes micro-entrepreneurs et d’avoir des interlocuteurs pour obtenir des conseils sur l’offre et la stratégie commerciale à mettre en place pour optimiser l’activité économique. Le partage d’expériences entre salariés portés aide à ne pas reproduire les mêmes erreurs et instaure un lien entre eux. Parfois, certaines rencontres thématiques sont organisées, ce qui aide à connaitre les compétences de chacun et à s’organiser pour profiter mutuellement du marché. Bien qu’il offre une grande autonomie et une liberté dans le travail, le portage salarial ne délaisse pas l’humain et évite la sensation d’isolement, grâce au réseau et aux conseils des interlocuteurs de la société de portage.

La facilité à tester rapidement un modèle économique

Le portage salarial correspond parfaitement à tous ceux qui ont une idée d’activité économique indépendante et connaissent déjà de potentiels clients intéressés par leur produit ou service. Dans ce cas, il est une solution pratique pour mettre en place facilement une solution contractuelle permettant de débuter une mission sans s’encombrer des formalités administratives liées à la création d’une entreprise ou d’une société. Il permet de tester une activité de façon autonome et en limitant la prise de risque. Le portage salarial est souvent considéré par des entrepreneurs qui veulent tester la pérennité et la viabilité financière de leur idée. En cas de succès, en fonction des résultats obtenus, ils peuvent ensuite envisager à changer de statut en créant leur propre entreprise indépendante. Ils éviteront alors la phase d’amorçage et de lancement inhérente à chaque projet entrepreneur, qui implique qu’il faut attendre de douze à dix-huit mois pour être rentable et pouvoir dégager un salaire intéressant. En ayant déjà acquis la confiance de clients lors de leurs missions en portage salarial, ils pourront rapidement remplir leur carnet d’ordres et dégager un chiffre d’affaires régulier.

L’accompagnement et la formation

Bien qu’elle laisse une totale autonomie aux travailleurs durant leur mission, les sociétés de portage salarial leur offrent un accompagnement personnalisé pour développer leurs compétences et affiner leur stratégie marketing et leur prospection. Ainsi, ils peuvent assister à des formations correspondant spécifiquement à leur métier ou à des conseils en stratégie pour augmenter le chiffre d’affaires de leur activité, la fréquence et le coût de leurs missions. Les formations se composent notamment de cours de marketing pour apprendre à trouver de nouveaux clients et à adapter son offre à la demande.

Les inconvénients du portage salarial

Il n’existe pas de statut idéal : les avantages du portage salarial sont contrebalancés par certains inconvénients. C’est à chacun de vérifier si les avantages et inconvénients jouent en sa faveur pour savoir si le portage salarial est le statut à privilégier dans son propre cas.

Les coûts importants

Puisque le salarié porté bénéficie de toutes les prestations sociales, des charges patronales et salariales sont prélevées chaque mois. C’est la société de portage qui est responsable de calculer ces éléments et de les reporter sur le bulletin de salaire mensuel. En additionnant les cotisations salariales, les cotisations patronales, les frais de gestion de la société de portage et les frais professionnels, le salaire net d’un consultant en portage salarial est souvent de l’ordre de la moitié de son chiffre d’affaires. Plus bas, nous détaillons la méthode de calcul du salaire dans le cadre du portage salarial.

L’éligibilité

Bien que le portage salarial soit ouvert à toutes sortes de profils et de métiers, il est important de préciser que, souvent, les sociétés de portage salarial réclament une facturation mensuelle minimale de l’ordre de 1000 euros pour accepter l’établissement du contrat tripartite. Cela restreint la possibilité d’exercer une activité faiblement rémunérée et réserve ce type de statut aux techniciens, aux artisans et aux commerçants capables de trouver régulièrement des clients et des missions.

Comment calculer son salaire ?

Le portage salarial a la réputation d’être un régime offrant des avantages intéressants, mais dont le coût en termes de frais et de charges est important. Qu’en est-il réellement et comment est calculé le salaire lors d’une mission en portage salarial ? Nous vous proposons un exemple sur la base d’une prestation facturée 10 000 €. Dans ce cas, la somme de 10 000 € représente le chiffre d’affaires hors-taxe réalisé lors de l’intégralité de la mission. Il s’agit du montant total facturé par la société de portage salarial au client final.

En premier lieu, la société de portage salarial déduit du chiffre d’affaires ses frais de gestion, qui sont à négocier en fonction du métier et de la durée de contrat, mais sont généralement de l’ordre de 10 %. Dans notre cas, ces frais seraient d’environ 1 000 €, donc le solde disponible à transformer en salaire correspond aux 9 000 € restants. Ce solde est constitué d’une part d’un salaire brut et, d’autre part, des cotisations patronales. En règle générale, les charges patronales représentent environ 47 % du salaire brut pour un salarié-cadre. Dans notre cas, on obtient des cotisations patronales de 2 878 € et un salaire brut de 6 122 €. Sur son salaire brut, le salarié doit s’acquitter des cotisations salariales, de l’ordre de 20 %. Dans notre exemple, cela représente un montant de 1 224 €. Le salaire net du travailleur en portage salarial est donc de 4 898 €, ce qui représente presque 49 % du chiffre d’affaires total.

Pour récapituler, on a un chiffre d’affaires hors-taxe de 10 000 € répartit comme suit :

  • 1 000 € correspondants aux frais de gestion de la société de portage salarial : 10 % du chiffre d’affaires
  • 2 878 € de cotisations patronales : 47 % du salaire brut
  • 1 224 € de cotisations salariales : 20 % du salaire brut
  • 4 898 de salaire net

À qui s’adresse le portage salarial ?

Le portage salarial s’adresse à tous les profils professionnels qui veulent gagner en autonomie et en indépendance tout en profitant des avantages du statut de salarié. De nombreux profils trouvent leur compte dans le statut proposé par le portage salarial :

  • Les cadres expérimentés à la recherche d’une autonomie dans leurs missions
  • Les créateurs d’entreprises qui veulent tester la viabilité économique d’un projet
  • Les consultants basés à l’étranger qui ne veulent pas se compliquer pour gérer leur facturation
  • Les techniciens freelances qui veulent un statut moins risqué que celui de micro-entrepreneur

Les questions les plus fréquentes

Le portage salarial est adapté pour de nombreuses professions, en particulier dans le domaine de l’ingénierie, de la gestion de projet, de la communication, du marketing, de la finance et de tous les métiers liés au web et au digital.

Le portage salarial a un coût important, qui se justifie notamment par la couverture sociale dont disposent les salariés portés. Entre les charges patronales, les charges salariales et les frais de gestion appliqués par la société de portage salarial, le salaire net représente environ 50 % du chiffre d’affaires hors-taxe.

Le portage salarial est un régime permettant à un travailleur d’exercer une activité indépendante en toute autonomie sans avoir à déclarer créer son entreprise. Il est basé sur une relation tripartite entre le salarié porté, son client et la société de portage salarial.

Le plus souvent, on ne crée pas une société de portage salarial, mais on choisit le portage salarial pour encadrer contractuellement son idée d’activité économique. La société de portage salarial sert d’intermédiaire administratif entre le salarié porté et son client.