Cotisations micro-entreprise : quelles sont celles à payer ?

Que comportent les cotisations pour les micro-entreprises ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour régler ses cotisations sociales.

Cotisation micro-entreprise 2020, ce qu’il faut savoir

 

En tant qu’auto-entrepreneur, vous êtes votre propre chef. C’est à vous de déclarer votre chiffre d’affaires à l’URSSAF afin de cotiser pour vos droits sociaux. Selon la nature de votre activité, le montant des cotisations sociales diffère. Découvrez dans ce nouvel article tout ce qu’il faut savoir sur les cotisations de la micro-entreprise en 2020.

 

Comment fonctionnent les charges sociales en micro-entreprise ?

 

Lors des procédures d’ouverture de votre micro-entreprise, vous devrez choisir entre deux options : déclarer votre chiffre d’affaires mensuellement ou trimestriellement. Par ailleurs, si vous n’avez perçu aucun revenu vous ne paierez pas de charges sociales. En effet, les cotisations sont calculées proportionnellement à votre chiffre d’affaires grâce à un pourcentage fixe.

 

Quels sont les taux de cotisations ?

 

Désormais, il existe deux grands taux de cotisations : un à 22 % et un à 12,8 %. Si votre activité concerne l’achat/revente de marchandises, la fourniture de denrées ou des prestations d’hébergement (sauf location de meublés) vous cotiserez 12,8 % de votre chiffre d’affaires. Si vous exercez une profession libérale ou d’autres prestations de services commerciales ou artisanales, 22 % de votre revenu seront déduits.

 

Une fois votre activité indépendante lancée, vous verserez aussi un pourcentage minime pour contribuer à la formation professionnelle, toujours en fonction de votre chiffre d’affaires déclaré. Pour les artisans, le taux s’élève à 0,30 %, et il est de 0,20 % pour les prestations de services et les activités libérales réglementées. En ce qui concerne les commerçants et les professions libérales non réglementées, le taux s’élève à 0,10 %.

 

Le saviez-vous ?

Le droit à la formation est accessible à tous. Même durant votre expérience salariée, vous avez cotisé pour votre formation et vous continuerez de le faire sous le statut auto-entrepreneur. Il s’agit d’un point intéressant lorsque l’on souhaite démarrer une activité indépendante. En effet, vous pouvez découvrir et retirer ce montant pour votre prochaine formation sur le site officiel « mon compte formation ».

 

Qu’est-ce que l’ACRE ?

 

L’ancien ACCRE révèle de nombreuses nouveautés depuis le début de l’année 2020. Cette aide permet aux auto-entrepreneurs, selon la situation, de démarrer du bon pied leur toute nouvelle activité. L’aide permet de bénéficier d’une exonération partielle des charges sociales durant la première année d’exercice. Il est conseillé d’en faire la demande en même temps que celle pour l’ouverture de votre auto-entreprise, mais sachez que vous disposez d’un délai 45 jours pour l’effectuer.

L’exonération des cotisations en 2020 est toujours fixée à 50 % de réduction sur le montant habituel. Ainsi, si vos cotisations s’élevaient à 12,8 %, vous ne payerez plus que 6,4 %, et 11 % si votre taux habituel était de 22 %.

 

Pôle Entrepreneur vous accompagne du mieux possible dans vos nouvelles ambitions. Nous nous occupons des démarches administratives inhérentes à l’ouverture d’une micro-entreprise.