Simulateur Auto-Entrepreneur : calculez vos revenus et cotisations

Auto entrepreneurs : estimez vos revenus et le montant de vos cotisations sociales à partir de votre chiffre d'affaires

Cotisations et revenus, utiliser un simulateur auto-entrepreneur

 

Simulateur auto-entrepreneur : calculez vos revenus et vos cotisations

 

Dès lors que l’on décide de devenir auto-entrepreneur, c’est tout un système qui se modifie. La façon dont on est payé, la manière de travailler, de se déclarer, tout le mécanisme du travail change. C’est pourquoi il est primordial de comprendre et d’anticiper les démarches. Désormais, il est possible d’utiliser un simulateur en auto-entrepreneur afin d’avoir une idée des bénéfices qui nous reviendront à chaque fin de mois. À partir du chiffre d’affaires jusqu’au revenu net, le mécanisme deviendra familier au fur et à mesure de votre expérience. L’aventure d’indépendant implique un réel changement dans votre vie professionnelle.

 

La notion de salaire et de revenu

Lorsque l’on devient auto-entrepreneur après avoir été salarié, tout notre système de croyances professionnelles est mis à l’épreuve. Par exemple, quand on travaille pour un employeur on obtient un bulletin de salaire sur lequel sont déjà déduites toutes les charges. En tant qu’auto-entrepreneur, c’est tout le contraire. Vos clients vous paient et votre revenu se précise après avoir déclaré votre chiffre d’affaires et payé vos cotisations sociales et fiscales.

 

En bref, le montant net après déductions des cotisations sur le chiffre d’affaires devient votre salaire.

 

Le mécanisme de calcul de revenu

Tout d’abord, il ne faut surtout pas confondre chiffre d’affaires et revenu. Le chiffre d’affaires correspond au montant des recettes de votre entreprise avant la déduction de l’ensemble de vos charges. Alors que le revenu définit clairement le montant du bénéfice sur le chiffre d’affaires. Le revenu n’est rien d’autre que votre « salaire net » après les déductions.

 

Chaque mois ou chaque trimestre, vous devrez déclarer votre chiffre d’affaires à votre organisme de référence selon votre activité. C’est grâce à cette déclaration que l’organisme pourra définir le montant de vos charges fiscales et sociales. En effet, en tant qu’auto-entrepreneur, les charges sont calculées proportionnellement au chiffre d’affaires. Si vous n’avez pas fait de chiffre, vous n’aurez aucune charge à payer.

 

Les simulateurs en ligne : les avantages

Utiliser un simulateur de revenu en auto-entrepreneur permet de prévoir par exemple un seuil de chiffre d’affaires à respecter. Le simulateur en auto-entrepreneur permet également d’estimer nos cotisations en micro-entreprise. Il s’agit d’un outil formidable permettant d’anticiper et de prévoir ses revenus, indispensable dans une activité indépendante.

 

Comment calculer ses charges ?

 

Vous devez tout d’abord définir les frais que peut engendrer votre activité professionnelle tels qu’un site internet, les emballages de vos produits ou encore des bureaux. De manière générale, vous devrez réfléchir aux frais liés à la communication et à la vente de vos produits pour éviter les imprévus. Par ailleurs, vos factures régulières qui représentent vos frais fixes (gaz, électricité, matières premières) sont faciles à budgéter pour calculer vos revenus.

 

D’autre part, les cotisations sociales peuvent être anticipées, car il s’agit d’un taux de référence qui représente un pourcentage de votre chiffre d’affaires. À noter que les bénéficiaires de l’ACRE profitent d’un taux réduit durant leur première année d’activité indépendante. Calculer les cotisations sociales en auto-entrepreneur dépend avant tout de votre activité. Les taux de cotisation sont les suivants :

 

  • Pour les auto-entrepreneurs qui vendent de la marchandise, le taux s’élève à 12,80 % du chiffre d’affaires.
  • Pour les activités artisanales ou commerciales et les professions libérales, le taux s’élève à 22 %.

 

Quelles autres charges sont à prévoir ?

 

Le simulateur de cotisations en auto-entrepreneur prend également en compte les taxes pour les chambres consulaires. Ces taxes sont proportionnelles au chiffre d’affaires et concernent uniquement les artisans et les auto-entrepreneurs qui font de la vente de marchandises. Les activités libérales ne sont pas concernées. Ces taxes sont perçues seulement dès la deuxième année d’activité par la Chambre de Commerce et de l’Industrie et la Chambre des Métiers de l’Artisanat. Les montants de ces taxes varient de 0,007 % à 0,48 % dépendamment de votre situation.

 

D’autre part, la contribution à la formation professionnelle est à prendre en compte dans vos estimations des charges en auto-entrepreneur. Ces cotisations peuvent être payées chaque mois ou chaque trimestre.

 

  • Pour les artisans, il s’agit de 0,30 % du chiffre d’affaires.
  • Pour les commerçants et les professions libérales non réglementées, il s’agit de 0,10 % du CA.
  • Pour ceux qui exercent une profession libérale réglementée, il s’agit de 0,20 % du CA.

 

 

Les impôts sur le revenu

Comme tous les travailleurs, les auto-entrepreneurs sont soumis à l’impôt sur le revenu. Le calcul des impôts en auto-entrepreneur se fait par rapport à un montant réduit de votre chiffre d’affaires selon votre activité. Pour ce faire, vous devrez remplir le formulaire 2042 C PRO.

 

Un simulateur auto-entrepreneur donne accès à une maîtrise et un contrôle des finances confortables pour la pérennité de votre activité professionnelle. Il vous donne également la possibilité de bien comprendre les charges pour lesquelles vous devrez cotiser.