Travailler dans la restauration en auto-entrepreneur : comment faire ?

Comment créer son auto-entreprise dans la restauration ? Découvrez les étapes pour créer votre entreprise et les points essentiels à connaître.

Être auto-entrepreneur dans la restauration, est-ce possible ?

 

Vous rêvez de devenir restaurateur et le régime de l’auto-entreprise vous semble être une bonne option pour démarrer votre nouvelle activité ? Cette possibilité peut être une bonne solution, mais ce n’est pas toujours le cas. Voici ce qu’il faut savoir avant de se lancer comme auto-entrepreneur dans la restauration.

 

Avant d’ouvrir son restaurant 

Ouvrir un restaurant sous le régime de la micro-entreprise n’est pas toujours la solution idéale étant donné les plafonds de chiffre d’affaires et l’impossibilité d’embaucher. Toutefois, ce statut permet de tester votre projet professionnel dans la restauration pour ensuite exercer sous un statut de société

 

Par ailleurs, être auto-entrepreneur dans la restauration implique d’avoir réfléchi en détail à un projet. Vous devrez avoir anticipé le type de cuisine que vous souhaitez proposer, le local ou encore l’endroit où vous désirez vous installer par exemple. L’élaboration d’un business plan détaillé est alors particulièrement nécessaire. 

 

Comment ouvrir son restaurant en tant qu’auto-entrepreneur ? 

 

Procédures administratives

En tant qu’auto-entrepreneur dans la restauration, vous serez rattaché à l’organisme RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) puisqu’il s’agit d’une activité commerciale. Le permis d’exploitation est la première étape à suivre pour ouvrir un restaurant, même en auto-entrepreneur. Vous devrez suivre une formation payante qui vous informe de la lutte contre l’alcoolisme, la protection des mineurs ou encore de la prévention de l’ivresse. Cette formation est ensuite valable 10 ans. 

 

Au moins 15 jours avant l’ouverture du restaurant, vous devrez soumettre une déclaration auprès de la mairie pour obtenir votre licence de débit de boissons. Le récépissé devra par la suite être envoyé au greffe du tribunal pour ainsi obtenir votre licence de vente de boissons. 

 

Bon à savoir : formation obligatoire sur l’hygiène alimentaire

Le gérant d’un restaurant doit avoir suivi une formation sur l’hygiène alimentaire. Respecter les normes sanitaires concernant les denrées alimentaires est également un point clé pour réussir.

 

Les mentions obligatoires

 

Des mentions obligatoires telles que le prix et le taux de TVA ainsi que l’origine des viandes devront figurer sur les documents accessibles à la clientèle. D’autres mentions comme l’interdiction de fumer ou encore la protection des mineurs et la répression de l’ivresse publique doivent également être visibles. La licence devra aussi être affichée. 

 

D’autre part, lorsque vous effectuez une modification pour le statut société, il est obligatoire de faire une parution d’annonce dans le journal d’annonce légale (JAL) afin d’informer les tiers de la modification de votre statut.

 

Quels sont les postes accessibles ?

Être auto-entrepreneur dans la restauration n’implique pas toujours l’ouverture d’un restaurant. En effet, l’ensemble des métiers liés à la restauration sont également accessibles pour un travailleur indépendant. 

 

Que ce soit en cuisine ou en salle, l’auto-entrepreneur peut choisir son poste. En service, les postes de commis de salle, serveur, hôte d’accueil, maître d’hôtel et barman sont alors à votre portée. En cuisine, selon vos compétences, vous pouvez seconder un chef, devenir chef de partie ou apprendre le métier en tant que commis de cuisine. 

 

Si vous souhaitez travailler dans la restauration en auto-entreprise, Pôle entrepreneur vous accompagne dans vos démarches pour respecter la réglementation à chaque étape de votre création d’activité. Ainsi, vous pourrez concrétiser votre projet sereinement. 

 

Créez votre Auto-Entreprise en ligne ici