Stages Auto-Entrepreneur : quelles sont vos obligations ?

Découvrez toutes les informations relatives aux stages sous le statut d'auto entreprneur : Stage de Préparation à l'Installation, recrutement de stagiaires, etc.

Stage auto-entrepreneur, ce qu’il faut savoir

 

Stage auto-entrepreneur : quelles sont vos obligations ?

 

Le monde du travail, et plus particulièrement celui des travailleurs indépendants, évolue sans cesse. Ainsi, les démarches liées à l’entrepreneuriat se modifient par la même occasion. Les stages en micro-entreprise sont un point essentiel à prendre en compte pour démarrer sereinement votre activité. Le stage en auto-entrepreneur présente par ailleurs bien des atouts.

 

Le stage de préparation à l’installation (SPI)

Le stage de préparation est-il obligatoire ?

 

Depuis la promulgation de la loi PACTE le 24 mai 2019, le stage de préparation à l’installation est devenu facultatif. Toutefois, les auto-entrepreneurs vont devenir de véritables créateurs d’entreprises. Ce stage permet alors à tous les indépendants, peu importe leur domaine d’activité, de suivre une formation particulièrement nécessaire dans leur avenir d’auto-entrepreneur.

 

Qui peut faire le SPI ?

Avant la loi PACTE, les artisans étaient obligés de participer au SPI alors qu’il s’agissait d’une option facultative pour les commerçants et les indépendants qui exercent une activité libérale. Aujourd’hui, ce stage est facultatif pour tous. Chacun a alors le choix en ce qui concerne sa participation au stage. Toutefois, les débutants dans ce domaine sont invités à y participer.

 

En quoi consiste le stage de préparation à l’installation ?

Le stage de préparation à l’installation permet d’appréhender l’ensemble des aspects de la gestion d’une entreprise. Après ce stage d’une semaine ou de 5 jours en général, les nouveaux indépendants ont alors les notions suffisantes en matière de fiscalité, de comptabilité et de gestion générale. Ils connaîtront également les solutions de financement, ainsi que les méthodes de prévision et de contrôle afin d’éviter les imprévus.

 

Ce stage a pour but de donner les outils nécessaires aux nouveaux auto-entrepreneurs pour assurer l’avenir de leur activité professionnelle.

 

Comment s’inscrire au stage de préparation à l’installation ?

Selon les CMA, vous pouvez vous inscrire directement en ligne. Dans le cas contraire, vous pourrez vous inscrire par téléphone. Votre CMA vous fournira par mail votre fiche d’inscription. Sinon, il est possible de s’inscrire directement à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat dont vous dépendez.

 

Quand faire le SPI ?

Dès lors que vous entamez les démarches pour devenir auto-entrepreneur, vous devrez vous faire immatriculer. Le stage de préparation à l’installation s’effectue alors quand vous le souhaitez après votre immatriculation.

 

De plus, il est désormais possible de passer son stage directement en ligne. Toutefois, il faut vous renseigner à la Chambre des Métiers de l’Artisanat dont vous dépendez. En effet, toutes les CMA ne proposent pas cette offre.

 

Combien coûte le stage de préparation à l’installation ?

Pour un stage de 30 h, le stage de préparation à l’installation coûte en moyenne 194 €. Le tarif a été revu à la baisse. Vous pouvez en revanche demander à votre CMA des tarifs plus adaptés à votre situation. En effet, chaque CMA peut définir elle-même ses tarifs.

 

Bon à savoir : profitez d’aides financières supplémentaires

Par ailleurs, d’autres organismes peuvent vous aider à financer partiellement ou totalement votre stage comme Pôle Emploi ou la caisse des métiers par exemple.

 

Recruter un stagiaire

Est-ce qu’un auto-entrepreneur peut prendre un stagiaire ?

La réponse est oui ! Un auto-entrepreneur peut engager un stagiaire pour une durée de stage de maximum 6 mois. Toujours dans un cadre de pédagogie, l’auto-entrepreneur peut décider de collaborer avec un stagiaire. Celui-ci n’est pas considéré comme un salarié. C’est pourquoi il n’y a pas de déclaration préalable à l’embauche, mais simplement une convention de stage. Recruter un stagiaire en auto-entrepreneur présente de nombreux atouts.

 

Est-ce que le stagiaire perçoit un salaire ?

Étant donné que le stagiaire n’est pas considéré comme un salarié, il ne perçoit pas de salaire, mais peut percevoir une « gratification » dès deux mois de stage. En dessous de deux mois, l’employeur peut ne pas lui verser de gratification. Le montant de cette gratification est calculé par rapport au plafond horaire de la Sécurité sociale (15 % de ce montant), soit en moyenne 3,60 €. Par ailleurs, si vous versez cette gratification minimale, vous n’aurez aucune charge sociale à payer. Si vous versez un montant supérieur, les cotisations sociales s’appliquent sur cette partie supérieure.

 

Les atouts du recrutement d’un stagiaire

  • Les formalités administratives sont particulièrement allégées.
  • Les coûts du stagiaire sont faibles en comparaison avec un apprenti.
  • Il s’agit d’une aide pour bien développer son entreprise.
  • Cependant, il faut bien garder en tête qu’un stagiaire ne peut pas remplacer un employé. Par ailleurs, en prenant un stagiaire, vous vous engagez à le former et à respecter son apprentissage dans le cadre de sa formation.

 

Le stage en auto-entrepreneur prend désormais plusieurs formes. Que vous ayez besoin de vous former ou de former quelqu’un, sachez que vous êtes libre de choisir la route que vous allez emprunter pour réussir.