Comment être auto-entrepreneur dans le secteur du service à la personne ?

Comment créer son auto-entreprise pour faire du service à la personne ? Découvrez les étapes pour créer votre entreprise et les points à connaître.

Devenir auto-entrepreneur dans le service à la personne

 

Pas moins de 26 professions sont regroupées dans le domaine du service à la personne. L’aide aux personnes dépendantes est un pilier dans le métier tout comme le service aux familles ou les services liés à la vie quotidienne. Ces trois catégories regroupent ainsi l’ensemble des postes d’un domaine où la demande ne cesse d’augmenter. Voici les informations à connaître pour se lancer comme auto-entrepreneur dans le service à la personne.

 

Auto-entreprise, quels sont les avantages pour vos clients ? 

 

Constituer sa clientèle en tant qu’auto-entrepreneur implique souvent d’adopter un discours qui mette en valeur les avantages pour vos clients. De ce fait, les importantes aides fiscales pour les particuliers qui ont recours à une aide à la personne se révèlent comme un argument de taille pour développer votre activité. 

 

En effet, un particulier peut faire appel à un professionnel du service à la personne et ainsi bénéficier d’une déduction de 50 % du montant de son impôt sur le revenu. Ce crédit d’impôt est particulièrement intéressant d’autant plus que les plafonds varient entre 500 € et 12 000 € selon la nature de la prestation. En effet, pour la garde d’enfant l’administration fiscale prévoit un plafond plus élevé que pour le jardinage ou le petit bricolage par exemple.

 

Le Chèque Emploi Service Universel

En plus de ces aides fiscales, vos clients peuvent vous régler avec les fameux CESU (Chèque Emploi Service Universel). Ces chèques fonctionnent de la même manière que les chèques-restaurant et allègent un petit peu plus les dépenses des ménages. Votre activité en tant qu’auto-entrepreneur dans le service à la personne vous permet alors de trouver des clients plus facilement grâce à ces avantages. 

 

Quelles sont les conditions pour exercer sereinement son activité ? 

 

Après avoir déclaré votre micro-entreprise et obtenu votre numéro SIRET, vous êtes prêt à effectuer les demandes de déclarations, d’agréments ou d’autorisations. 

 

La déclaration

 

Nous vous conseillons fortement d’obtenir votre déclaration. En effet, celle-ci n’est pas obligatoire, mais elle vous permet de faire profiter vos clients des avantages fiscaux. Si vous possédez cette fameuse déclaration, vous vous engagez à ne pas cumuler votre activité d’aide à la personne avec une autre activité. De plus, vous devrez uniquement travailler avec des clients particuliers. 

 

L’agrément

 

L’agrément est obligatoire pour l’auto-entrepreneur du service à la personne qui travaille avec un public fragilisé. En effet, les enfants de moins de 3 ans, les malades chroniques ou encore les personnes handicapées sont considérés comme des personnes fragiles. Cet agrément est fourni par l’État après une demande de déclaration en ligne. Par ailleurs, certaines catégories d’activité nécessitent une autorisation départementale. Sont concernées les personnes qui assistent des personnes âgées ou handicapées, mais aussi celles qui conduisent leurs véhicules et qui les accompagnent lors des sorties. 

 

Vous souhaitez vous mettre à votre compte dans les services à la personne ? Pôle entrepreneur vous aide à concrétiser votre projet d’indépendant et vous donne toutes les clés nécessaires pour réussir votre nouveau défi professionnel.