P A E

Chargement

Démarches Auto-Entrepreneur
La modernisation des services administratifs de l’Etat vous permet de faire vos démarches auto-entrepreneur en ligne. Faites vos formalités en quelques clics avec Pole-autoentrepreneur.com et obtenez votre SIRET en ligne
chauffeur VTC

Comment devenir chauffeur en auto-entrepreneur (Uber ou VTC)

Devenez chauffeur VTC ou chauffeur uber en auto-entrepreneur.

Vous aimez bouger, voir des paysages différents et rendre service aux autres ? Alors, la profession de chauffeur VTC auto-entrepreneur est faite pour vous. En quoi consiste ce travail ? Vous allez transporter des clients où ils veulent et quand ils le souhaitent. Pour information, avant de travailler pour la plateforme Uber, vous devez être chauffeur VTC. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez travailler sous le statut d’auto-entrepreneur. Ce régime simplifié vous permet de tester les débouchés du métier ou d’exercer en complément d’une autre activité, notamment salariée ou même le chômage. C’est un moyen d’arrondir les fins de mois difficiles ! Et c’est pour cela que de plus en plus de professionnels s’y mettent. Découvrez tout ce qu’il faut savoir pour devenir chauffeur en auto-entrepreneur.

chauffeur VTC

 

Quelles sont les qualités à avoir pour être chauffeur auto-entrepreneur ?

Tout le monde ne peut pas devenir conducteur VTC auto-entrepreneur. En effet, ce professionnel doit posséder certaines qualités. Notamment, celui-ci doit avoir une conduite sûre, c’est-à-dire respecter le Code de la route, ne pas mettre ses passagers en danger et ne pas faire l’usage de son mobile lorsqu’il roule. Son véhicule doit être entretenu et aux normes. Enfin, il doit également être autonome, réactif et professionnel particulièrement avec les clients.

 

Les nombreux avantages du statut auto-entrepreneur

Le régime de l’auto-entreprise est simplifié et c’est donc le statut idéal pour une activité complémentaire :

  • Déclaration de début d’activité en ligne, facile et gratuite,
  • Régime micro-fiscal avec option pour le versement libératoire de l’impôt,
  • Cotisations sociales en fonction du chiffre d’affaires et paiement en ligne,
  • Franchise de TVA sous les seuils,
  • Gestion simplifiée (journal des achats et recettes),
  • Possibilité de bénéficier de l’ACRE en dessous de 40 000 € de rémunération annuelle avec exonération partielle ou totale des charges sociales pendant 3 ans,
  • Liberté des horaires.

Chauffeur auto-entrepreneur : Quelles sont les conditions ?

Pour être auto-entrepreneur VTC, vous devez avoir plus de 18 ans et exercer en votre nom. Cet entrepreneur réalise un chiffre d’affaires inférieur à 70 000 € par année. Dans le cas contraire, il ne peut plus bénéficier du statut après 2 ans de dépassement.

 

Le régime micro-fiscal de l’auto-entrepreneur chauffeur uber

 

L’impôt sur le revenu du chauffeur en auto-entreprise

Le chauffeur auto-entrepreneur est soumis à l’impôt sur le revenu (IR). Celui-ci peut choisir entre le régime de droit commun et le versement libératoire de l’impôt.

Dans le cas du régime de droit commun, l’entrepreneur inscrit le montant de son chiffre d’affaires sur sa déclaration annuelle d’imposition. Ensuite, l’impôt est calculé après abattement de 50 % pour frais professionnels appliqué sur le chiffre d’affaires.

Pour le versement libératoire, soumis à des conditions de revenus, l’entrepreneur individuel chauffeur s’acquitte de l’impôt lors du paiement des cotisations sociales, chaque trimestre ou chaque mois. Celui-ci est calculé sur la base de 1,7 % du chiffre d’affaires. Pour information, même si vous avez déjà payé votre impôt, vous devez tout de même inscrire le montant de votre chiffre d’affaires sur la déclaration.

 

La TVA pour le chauffeur indépendant

De manière générale, le chauffeur indépendant bénéficie de la franchise de TVA. Cependant, il ne peut pas récupérer la TVA sur ses achats. Attention, l’auto-entrepreneur VTC doit vérifier que son chiffre d’affaires reste en dessous de certains seuils : 33 200 € de plafond de franchise de TVA et 35 200 € de seuil majoré. Toutefois, s’il dépasse le plafond majoré, il devra facturer et déclarer la TVA.

 

L’auto-entrepreneur Uber paye aussi la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE)

Le chauffeur VTC en auto-entreprise doit s’acquitter de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) comme les autres entrepreneurs, dès la deuxième année d’activité. Cependant, il peut profiter d’une exonération de cette taxe si son chiffre d’affaires annuel est inférieur à 5000 €.

 

Le régime micro-social de l’auto-entrepreneur VTC

Tout comme les autres auto-entrepreneurs, le chauffeur indépendant paye des cotisations sociales chaque mois ou chaque trimestre après déclaration en ligne du chiffre d’affaires sur le site autoentrepreneur.urssaf.fr. Un pourcentage de 22 % est prélevé sur son chiffre d’affaires.

 

Quelles sont les charges de l’auto-entrepreneur chauffeur ?

En plus des cotisations sociales et des impôts, le chauffeur uber en auto-entrepreneur et le chauffeur VTC, font face à d’autres charges professionnelles :

  • L’achat du véhicule pour l’exercice de l’activité,
  • L’essence qui peut être une dépense importante,
  • Les petits plus pour les clients comme les bouteilles d’eau ou les bonbons.

Sachez que vous ne pouvez pas déduire vos frais professionnels, car le calcul des charges sociales se fait à partir du chiffre d’affaires et non du bénéfice.

 

Comment devenir auto-entrepreneur VTC ou Uber ?

 

Obtenir une carte professionnelle pour le chauffeur VTC indépendant

Le chauffeur VTC auto-entrepreneur doit obligatoirement demander à la préfecture et par courrier, une carte professionnelle. C’est indispensable pour créer votre auto-entreprise VTC.

 

Déclaration de début d’activité du chauffeur indépendant

Avant d’exercer, l’auto-entrepreneur chauffeur doit déclarer son début d’activité en complétant le formulaire « P0 micro-entrepreneur » en ligne sur le site autoentrepreneur.urssaf.fr, en joignant la copie de sa pièce d’identité signée portant la mention suivante : « Je certifie sur l’honneur l’exactitude de cette pièce justificative d’identité. Fait à…, le… ». Par la suite, vous devez immatriculer votre entreprise au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) pour recevoir votre extrait KBIS.

 

Comment devenir auto-entrepreneur chauffeur ? L’ouverture d’un compte bancaire dédié à l’activité

Avant 2019, vous aviez l’obligation d’ouvrir un compte bancaire dédié à votre activité. Cependant, depuis la loi PACTE, le chauffeur uber indépendant réalisant un chiffre d’affaires inférieur à 5000 € n’a plus cette contrainte.

 

L’auto-entrepreneur dans le transport doit souscrire des assurances spécifiques

Le chauffeur en étant auto-entrepreneur doit souscrire un certain nombre d’assurances pour couvrir les risques liés à son activité : 

  • Une assurance obligatoire pour assurer le véhicule contre les dommages,
  • Une assurance responsabilité civile professionnelle pour couvrir les préjudices causés aux tiers,
  • Une mutuelle en cas d’accident. 

Chauffeur VTC auto-entrepreneur : L’inscription au registre des VTC

Pour l’exercice de son activité, le chauffeur VTC auto-entrepreneur doit demander en ligne la licence VTC. À sa demande, il doit joindre son attestation d’assurance responsabilité civile professionnelle, la copie de la carte grise de son véhicule et de sa carte professionnelle, son extrait KBIS et une attestation de capacité financière.

Vous souhaitez devenir chauffeur auto-entrepreneur ? Créez votre auto-entreprise facilement.

Articles similaires

Articles récents

Sarbacane Chatbot
marketing social media
marketing emailing
HUBSY Café
espace coworking