auto entreprise services des voituriers indépendant

Devenir voiturier en auto entrepreneur, quelles sont les démarches?

Retrouvez nos astuces pour faire la création de votre micro entreprise en tant que voiturier indépendant. Ouverture de votre statut en 48h.

Les métiers de l'hôtellerie vous intéressent et vous souhaitez en particulier vous orienter vers la réception des clients dans des établissements de luxe ? Le métier de voiturier est peut-être fait pour vous. Accueillir, stationner tous types de voitures et rendre le séjour des clients plus agréable en satisfaisant leurs demandes sont quelques-unes des activités de ce professionnel qui peut exercer avec le statut d'auto entrepreneur. Pour tout savoir à ce sujet, suivez-nous.

Voiturier auto entrepreneur : les renseignements clés

Tout d'abord, il est important de faire le tour des principaux renseignements clés qui encadrent le métier de voiturier pour devenir auto entrepreneur:

  • Votre activité dépend de la Chambre de commerce et d'industrie.
  • Votre code APE est 96.09Z - Autres services personnels n.c.a.
  • Votre seuil limite de chiffre d’affaires est de 72600 € par an.
  • Vos charges représentent 22% de votre chiffre d’affaire.
  • Pour votre rémunération, comptez entre 10 et 25€ de l'heure.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en tant que voiturier auto entrepreneur ?

Vous devrez suivre certaines démarches pour pouvoir commencer à exercer légalement avec ce statut et garantir vos obligations fiscales, sociales, de retraite complémentaire, d’assurance professionnelle et d’immatriculation d’activité.

Prérequis

Souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle

La profession de voiturier comporte des risques : des incidents peuvent facilement arriver avec les véhicules qui sont sous votre responsabilité et occasionner des dommages matériels ou physiques à des tiers. En tant que voiturier à votre compte, souscrivez une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro) est obligatoire pour vous garantir une correcte couverture. Sur toutes vos factures et devis devront apparaitre les informations relatives à votre assurance ainsi que la couverture géographique incluse.

La protection juridique n'est pas obligatoire, mais fortement recommandée afin de vous assister en cas de litige menant à une procédure judiciaire.

Définir votre tarification

Pour définir votre tarification, il pourra être utile d'effectuer une étude de marché complétée de l'élaboration du budget prévisionnel. Ces deux analyses vous permettront de mieux comprendre :

  • Comment s'organise votre concurrence sur votre zone géographique.
  • Quels sont les prix pratiqués.
  • Quelles seront vos dépenses fixes et variables.
  • Qui seront vos potentiels clients et leur positionnement de marché, entre le service low cost et le luxe.

Vous pourrez ainsi définir les tarifs que vous devrez pratiquer en cas de tarification directe au client ou de travail en sous-traitance. Attention dans ce dernier cas à toujours établir un contrat de sous-traitance pour encadrer et sécuriser vos relations avec vos clients.

S'inscrire sur Pole Auto entrepreneur

Sur la plateforme en ligne Pole Auto entrepreneur vous pourrez effectuer facilement votre inscription comme voiturier auto entrepreneur, en deux étapes à peine :

  • Remplissez le dossier d'inscription de début d’activité.
  • Inscrivez-vous au CFE (Centre de formalités des entreprises) compétent, qui est la Chambre de commerce et d'industrie.

Trouver ses premiers clients

Cette étape n'est jamais simple lorsque l'on débute comme auto entrepreneur, et ce, quel que soit le domaine d'activité. Ainsi, il pourra être judicieux de démarcher de potentiels clients : restaurants gastronomiques, palaces, établissements de luxe et de divertissement, voire des centres commerciaux.

Créer un site internet et être présent sur les réseaux sociaux sont également des techniques efficaces pour vous aider à présenter votre activité.

La fiche métier du voiturier

Avant de créer votre auto entreprise, sachez que le voiturier se charge d'accueillir les clients qui arrivent jusqu'aux portes de l'établissement dans leurs véhicules et les décharge de la corvée de stationnement. Mais les responsabilités de ce professionnel ne s'arrêtent pas là.

Les missions

Les missions de ce professionnel comprennent également :

  • La gestion, l'entretien et la sécurité du parking.
  • Les opérations d'entretien des voitures qui sont sous sa responsabilité, qui peuvent inclure un nettoyage dans une station de lavage ou une éventuelle réparation chez un mécanicien.
  • La satisfaction des diverses demandes des clients, comme la réalisation de petits services (courses, expédition de courrier, etc.) ou encore des fonctions de groom, bagagiste et portier.

Lieu d'exercice

Le voiturier travaille généralement pour des établissements de haut standing : restaurants gastronomiques, palaces et hôtels, casinos, discothèques, etc. Cependant, depuis quelques années, le domaine d'action de cette profession s'est élargi. Avec la pénurie de places de parking dans certaines villes, en particulier à certaines époques de l'année, d'autres types d'établissements, comme les centres commerciaux, font appel à ces prestataires de service pour attirer plus de clients. Si le voiturier auto entrepreneur est rattaché à une plateforme en ligne ou une start-up, il sera amené à travailler dans des zones de gares et d'aéroports.

Les qualités et les compétences requises

Le voiturier est le premier visage qu'un client aperçoit à son arrivée. Il est donc fondamental que ce professionnel possède des qualités personnelles et professionnelles indispensables à ses fonctions et qu'il représente dignement l'établissement pour lequel il travaille.

En plus d'avoir une présentation discrète et impeccable, il doit posséder de grandes qualités relationnelles et de communication. Il doit avoir un sens accru du service et la préoccupation constante d'offrir la meilleure expérience possible aux clients. Il doit dominer toutes les techniques de l'accueil. Parler couramment l'anglais est obligatoire et la maitrise d'une seconde langue étrangère est, évidemment, un plus.

La formation pour devenir voiturier

Pour exercer comme voiturier auto entrepreneur, il n'existe pas de formation ni de diplôme obligatoire. Les seuls prérequis sont la possession du permis de conduire et les compétences mentionnées au paragraphe précédent, alliées à une forte motivation et à la disponibilité.

Toutefois, pour exercer au sein d'un palace, une formation complémentaire pourra vous être demandée. Il est également important que le voiturier s'intéresse et maitrise tous les types de véhicules, pour pouvoir les manipuler en toute confiance et éviter les incidents.

Le salaire

On estime que la rémunération mensuelle brute d'un voiturier peut varier du SMIC à 1700€ brut. Tout va dépendre, entre autres, du type d'établissement pour lequel il effectue ses services, de la ville où il travaille et des pourboires reçus, qui permettent d’élever considérablement les revenus.

Les débouchés

Le métier de voiturier peut évoluer vers un poste de réceptionniste ou de concierge, mais, dans ce cas, une formation complémentaire pourra être nécessaire, par exemple :

  • un CAP Services hôteliers.
  • un Bac techno Hôtellerie.
  • un MC Accueil réception.
  • un BTS Hôtellerie-restauration.
  • un BEP Métiers de la restauration et de l’hôtellerie.