garde forestier auto entreprise

Comment devenir garde forestier auto entrepreneur ?

Consultez toutes les informations pour devenir garde forestier en micro entreprise et être votre propre patron !

Un garde forestier est en contact permanent avec la nature. Il a plusieurs missions centrées autour d'un objectif principal : la protection des forts. Traditionnellement, les gardes forestiers sont des fonctionnaires de l'ONF (Organisme National des Forêts), mais la tendance évolue et de plus en plus se font embaucher comme indépendants. C'est donc une profession qui n'est pas incompatible avec le statut d'auto entrepreneur. Il n'est pas possible de s'improviser garde forestier : contrairement à certaines activités auto entrepreneuriales qui ne demandent pas ou très peu de compétences, ce métier exige un minimum de prérequis et une solide connaissance environnementale.

Garde forestier auto entrepreneur : les renseignements clés

  • Age minimum requis pour le recrutement: 16 ans
  • Niveau d'étude/diplôme minimum dans le secteur privé : BTSA Gestion Forestière
  • Plusieurs grades au sein de la profession : ouvrier forestier, technicien forestier, technicien principal forestier, chef technicien forestier.
  • Salaire débutant : SMIC
  • Salaire moyen : 28 000& euros bruts annuels (selon l'INSEE)
  • Code Rome du garde forestier : A1204

Comment s'inscrire pour débuter son activité de garde forestier auto entrepreneur

Prérequis

La demande concernant le métier de garde forestier en auto entrepreneur n'est pas extrêmement forte, une grande partie des forêts étant placée sous les soins d'organismes publics. Il est donc important d'être passionné par ce métier qui est exigeant et qui ne propose que peu de postes. Une fois la formation nécessaire validée, il est essentiel de voir sa zone géographique d'implantation et de savoir si l'auto entrepreneur est prêt à déménager pour pouvoir exercer son travail dans n'importe quelle région française. Évidemment, le métier de garde forestier est plus répandu dans les milieux ruraux, la question de la localisation est donc stratégique.

En termes de budget et d'équipements, il est important de se pourvoir d'une tenue de terrain confortable pour pouvoir mener à bien les différentes activités du garde forestier. Souvent, un uniforme est requis, ce qui lui permet d'être bien identifié par ses interlocuteurs. Des outils sont également indispensables pour pouvoir prendre soin de la forêt : pelle, pioche, tronçonneuse, marteau, compteuse et compas, serpe, casque. Tout cet équipement doit être un outillage spécial pour les travaux sylvestres nécessairement effectués par le garde forestier. Ce matériel représente un certain investissement pour l'auto entrepreneur qui va donc se lancer à son propre compte.

S'inscrire sur Pole Auto Entrepreneur

Le site Pole Auto Entrepreneur permet de faciliter la gestion de sa micro entreprise, aussi bien dans les démarches pour devenir auto entrepreneur que par la suite dans la gestion administrative. Il est également possible de passer directement par le site de l'Urssaf pour faire sa déclaration. Avec Pôle Auto Entrepreneur, le suivi au quotidien est simplifié.

Obtenir son SIRET

Le SIRET est le numéro d'immatriculation de sa micro-entreprise. Il est donc indispensable pour un auto-entrepreneur de l'obtenir. Les informations à fournir sont assez simples et concernent l'identité de l'auto entrepreneur ainsi que l'activité pour laquelle il souhaite auto entreprendre. Une fois le SIRET reçu (le délai est variable, il faut compter entre quelques jours et quelques semaines), le garde forestier peut lancer sa micro-entreprise.

Se faire embaucher en tant que garde forestier auto entrepreneur.

Une grande partie du domaine forestier français est administré par l'ONF et relève donc du secteur public qui s'appuie sur des fonctionnaires pour réaliser les travaux d'entretien et d'aménagement des espaces. Or, en tant qu'auto entrepreneur, il faut trouver des employeurs dans le secteur privé.

Il faut alors se tourner vers les domaines forestiers privés qui représentent en France près de 75 % des forêts globales. Un autre débouché possible est celui des collectivités territoriales qui ne passent pas par l'ONF pour la gestion de leur espace forestier et qui peuvent donc recruter des travailleurs indépendants.

Les Centres Régionaux de la Propriété Forestière (CRPF) sont également une possibilité intéressante pour les auto entrepreneurs. Ce sont en effet des établissements publics qui ont pour mission de conseiller les propriétaires privés sur le développement et la gestion durable de leurs forêts, en vérifiant que ces derniers respectent bien les codes en vigueur et principalement le Schéma Régional de Gestion Sylvicole (SRGS).

Les grands domaines forestiers privés peuvent en confier la gestion à des sociétés privées qui mettront en application les recommandations effectuées par les CRPF. Le garde forestier auto entrepreneur sera dans ce cas chargé de conseiller, développer et gérer le domaine forestier en respectant les directives données et les grands axes de travail.

D'un point de vue pratique, les offres d'emploi peuvent être publiées sur un site généraliste ou spécialisé, national ou régional. Il peut aussi être intéressant d'envoyer des candidatures spontanées pour présenter ses services de garde forestier en auto entrepreneur auprès des domaines privés, des associations liées à la gestion de la forêt, des associations de chasseurs, etc.

La fiche métier du garde forestier

Les missions

Garde forestier est un métier complet et aux multiples facettes. Il a plusieurs missions principales :

- la santé du domaine forestier, ce qui regroupe la conservation, l'entretien, l'aménagement.

- la sécurité du domaine forestier : surveillance, prévention et sensibilisation.

- l'exploitation du bois et sa vente.

Ces trois grands axes de travail sont complémentaires et permettent au garde forestier auto entrepreneur un quotidien dynamique et peu routinier.

Au niveau de la santé et de l'entretien du domaine, le garde forestier est le garant de la faune et de la flore sur la parcelle dont il est le responsable. C'est à lui de recenser la diversité des espèces, leur état de santé et les actions à mener pour que l'harmonie soit préservée dans cet espace. Il peut s'agir du diagnostic de potentielles maladies, d'élaguer ou d'abattre certains arbres. Ces décisions ne sont pas prises aléatoirement et doivent dans tous les cas respecter le code forestier en vigueur dans les forêts afin d'en assurer la protection et le développement.

Une autre partie du travail du garde forestier auto entrepreneur concerne le respect et la sécurité des forêts. Les menaces sont de plusieurs types : braconnage, vol de bois, cueillette d'espèces menacées par exemple sont des comportements auxquels le garde forestier doit régulièrement faire face. Mais aussi surveillance des lieux pour sensibiliser les visiteurs sur le risque d'incendie. Par ailleurs, il est responsable de l'accueil du public sur le domaine forestier : entretien des chemins, signalisation, sensibilisation et promotion des bons gestes et du respect de la nature, etc.

Enfin, le troisième aspect de son travail concerne l'exploitation de la forêt et particulièrement la vente du bois. En effet, hormis certaines forêts protégées qui ne peuvent être exploitées, la plupart des forêts privées représentent une activité commerciale et la vente du bois est une partie essentielle du travail du garde forestier. C'est lui qui va superviser l'abattage et la vente. C'est à lui de procéder au martelage, au marquage des arbres qui devront être abattus, à des fins commerciales ou pour des raisons de santé.

Lieu d'exercice

Évidemment, même s'il existe aussi des forêts aux abords et dans les villes, ce métier est avant tout un métier rural, qui demande d'aller s'installer à proximité du domaine forestier qui sera sous sa responsabilité. Les offres d'emploi dans ce domaine étant assez faibles, il n'est pas impossible que le garde soit amené à déménager afin de pouvoir se rapprocher du domaine forestier dont il aura la charge. La mobilité géographique est donc un point important à prendre en compte lorsque l'on souhaite se lancer dans cette activité.

Les qualités et les compétences requises

Tout d'abord, un garde forestier se doit d'aimer la nature et d'être à l'aise en milieu rural. Il passe son quotidien au contact avec la forêt et ses habitants, et cela, quelles que soient les conditions climatiques et les saisons. Pour tous les passionnés de nature, l'activité de garde allie de nombreux avantages : autonomie, travail en extérieur, liberté de déplacements.

Il est aussi nécessaire d'être sensible aux questions environnementales pour pouvoir effectuer son travail au mieux. La partie de protection de l'écosystème est de plus en plus au cœur du métier, et les menaces liées à la pollution et au changement climatique soit au centre des préoccupations actuelles dans ces domaines.

Le garde forestier auto entrepreneur est en relation avec des interlocuteurs variés tout au long de ses journées : les collectivités locales, les visiteurs, le public à sensibiliser, mais aussi les partenaires commerciaux, les scientifiques, et autres professionnels en lien avec le domaine sylvestre.

Malgré ce grand nombre d'interactions, la plupart des tâches quotidiennes sont effectuées en solitaire. Il doit pouvoir faire preuve d'autonomie et d'indépendance pour s'organiser et gérer lui-même ses missions en fonction des priorités.

Le garde forestier peut avoir besoin d'être mobilisé pendant le week-end ou les jours fériés. C'est un métier qui peut s'avérer difficile avec souvent de longues journées en extérieur, été comme hiver sur le terrain. En effet, à part quelques tâches administratives (planification des travaux à mener, recensement des espèces, statistiques diverses sur le domaine, etc.), un garde forestier est le plus souvent dehors, en pleine nature. Une bonne condition physique est requise pour pouvoir accomplir à bien les activités demandées, certaines incluant une dose de force non négligeable.

Enfin, le garde forestier ne peut agir sans une parfaite connaissance du domaine dont il doit prendre soin : faune, flore, codes et réglementations en vigueur et tous les savoirs nécessaires pour mener à bien la meilleure gestion de la forêt possible. Un des grands avantages évoqués par les gardes forestiers en poste est l'absence de routine, chaque jour apporte son lot de tâches à mener et à coordonner, le travail suivant aussi la météo et le rythme des saisons.

La formation pour devenir garde forestier

Il existe plusieurs formations et plusieurs niveaux d'études qui permettent de s'orienter vers ce métier.

Pour être ouvrier forestier, il faut avoir suivi une formation technique du type :

  • Certificat d'Aptitude Professionnelle Agricole
  • Brevet d'Études Professionnelles Agricoles
  • BP Travaux Forestiers

Pour être technicien forestier, le niveau bac est requis, il peut s'agir du :

  • Bac Gestion des Milieux Naturels et de la Faune (GMNF)
  • Bac Gestion et Conduite de Chantiers Forestiers
  • BAC Sciences Technologie de l'Agronomie et du vivant/et de l'environnement

Pour accéder à la fonction de Technicien Principal, le niveau d'études demandé est plus élevé.

  • Niveau Bac +2 : BTSA gestion forestière, BTSA gestion et protection de la nature et BTSA technico-commercial, produits de la filière du bois
  • Niveau Bac + 3 : licence professionnelle métiers des ressources naturelles et de la forêt
  • Niveau Bac + 5 : diplôme d'une école d'ingénieur

Pour être technicien agricole dans la fonction publique, il est impératif de passer un concours d'entrée, mais en tant que garde forestier auto entrepreneur, aucun concours n'est demandé. Cependant, le poste auquel postule le garde forestier doit être en adéquation avec son niveau d'études.

Le salaire

Il évolue en fonction du nombre d'années d'expérience et du niveau d'études. Le garde forestier débutant gagne en général l'équivalent du SMIC. Un technicien confirmé peut ensuite percevoir jusqu'à 2300 euros brut mensuel. Un conseil, faites ouvrir un compte bancaire par une banque pour gérer vos revenus.

Les débouchés

Il existe plusieurs possibilités. S'il en a l'opportunité, le garde forestier peut quitter son statut d'auto entrepreneur enpassant le concours de la fonction publique, il pourra ainsi travailler pour l'ONF et évoluer au sein de cet organisme.

Si le garde forestier auto entrepreneur se voit confier des domaines importants à gérer, il peut créer ensuite sa propre société privée et recruter des techniciens forestiers afin d'augmenter sa capacité de travail en fonction des besoins.

Une autre évolution possible est de se diriger vers le secteur commercial avec la vente des produits issus de la filière du bois.