archeologue auto entreprise

Les formalités pour devenir archéologue auto entrepreneur

Lisez les articles si vous souhaitez trouver des informations pour ouvrir une micro entreprise dans le domaine de l'archéologie.

Vous avez toujours rêvé de connaître le quotidien d’Indiana Jones ? Partir à la découverte des traces du passé et enseigner votre passion aux élèves de l’université ? Voici un métier passion qui vous permet notamment de vivre votre profession comme vous l’entendez en devenant auto-entrepreneur en archéologie. Cet article vous permettra de vous apporter conseils et solutions dans votre parcours de formation et professionnel.

Le métier d’archéologue

Spécialisé dans l’étude des vestiges du passé, l’archéologue travaille non seulement sur le terrain où il dirige des fouilles, mais travaille aussi en laboratoire. Il peut être employé par les services du patrimoine ou encore les musées, mais il est bien souvent aussi enseignant-chercheur. Vous l’aurez compris, l’archéologue ne connaît pas l’ennui.

Ce professionnel peut passer quelques mois voir plusieurs années sur un site historique, sur lequel il dirige des équipes de fouilles chargées de mettre à jour des statues, des bijoux, des pièces de monnaie ou encore des parcelles de bâtiments. Cependant, avant de se lancer dans l’exploration d’un site, il doit évaluer son intérêt d'un point de vue archéologique. En effet, à partir des repérages et des sondages, celui-ci mettra au point une méthodologie d'intervention. Il se documentera sur le type du terrain et consultera les sources d'information afin de remettre les objets dans leur contexte historique et spatial.

Concrètement

Une fois sur le chantier, il dirige alors les fouilles : il constitue une équipe et assure les relations entre les différents spécialistes intervenant sur les chantiers : géologue, zoologue et anthropologue. Il coordonne donc les équipes présentes. Il organise le chantier par la gestion du budget, l’assurance des conditions matérielles pour le séjour et ainsi que le suivi des opérations. Enfin, il collecte les informations sur le terrain en sélectionnant et triant les objets à la main, vérifie les hypothèses et exploite ainsi les résultats.

Le travail du terrain ne suffit pas à définir le travail d’archéologue. En effet, ce dernier doit ensuite analyser les résultats de la fouille. Autrement dit, il doit décrire, classer et analyser les objets trouvés. Il doit ensuite faire part de ses travaux dans des rapports ou des publications.

Son environnement

L’archéologue intervient souvent sur de petits chantiers, pour des durées limitées. On fait appel à lui dans le cadre de projets de parking, de construction d'autoroutes, de tracé de TGV, ou encore de constructions immobilières. Les fouilles préventives visent alors à retrouver d’éventuels objets archéologiques qui pourraient s’y trouver afin de prévenir leur destruction. Dans ce cas, les déplacements se limitent au territoire national.

Les contraintes de temps sont lourdes pour les archéologues. En effet, ceux-ci doivent agir vite pour ne pas retarder les travaux d'aménagement. Attendez-vous à ce que les fouilles préventives constituent environ 85 % de votre activité archéologique de terrain.

Seulement 3 000 archéologues subsistent en France. Ceux-ci travaillent pour le CNRS, l'université, le ministère de la Culture, les collectivités territoriales ou encore l'INRAP.

Qualités et compétences nécessaires

L'archéologue est avant tout un scientifique, il doit donc faire preuve de méthodologie, de logique et de rigueur. Sa profession, notamment par la fouille, demande minutie, patience, curiosité et ingéniosité afin de comprendre et interpréter les résultats de fouilles. Aimer le travail en équipe est de même fortement recommandé du fait de votre futur travail de coordination. Un bon sens de la communication est alors de même nécessaire. En effet, l'archéologue est amené à diffuser son travail, de manière écrite ou orale, via colloques, séminaires ou conférences publiques.

Études et Formations pour devenir Archéologue

Vous êtes conquis à l’idée de devenir archéologue ? Les études ne vous font pas peur ? Si la réponse est oui, sachez que vous partez pour un bac +8. En effet, avant toute chose, vous devez d'abord obtenir un master de recherche (bac+5), puis poursuivre vers un doctorat en archéologie (bac + 8 à l’université). Pour cela, quelques idées de parcours :

  • Niveau bac + 3 - plusieurs licences possibles : histoire, histoire de l’art, sciences humaines
  • Niveau bac + 5 : en masters archéologie : « sciences pour l'archéologie » à Paris et à Lyon, « métiers de l’archéologie » à Nantes et Rennes. A l’université de Bourgogne : « Archéo-géo-sciences, archéologue du bâti, archéologie cultures territoires environnement ». « Archéologie préventive » à Montpellier, « Conception, gestion, valorisation de l'opération archéologique » à Bordeaux et enfin « archéologie de l'objet, du bâti et du site » à Lyon 2. Pour les masters de recherche : « archéologie de la méditerranée antique » à Aix-Marseille 1, « archéologie des périodes historiques Europe et Méditerranée » à Rennes 2, « préhistoire » à Bordeaux 1, et « histoire et archéologie » à Clermont-Ferrand 2.

Vous l’aurez compris, un bon nombre de formations toutes aussi passionnantes les unes que les autres sont à votre disposition. À vous de choisir selon vos envies professionnelles. Si vous souhaitez plus de détails sur les masters, n’hésitez pas à visiter la page www.trouvermonmaster.gouv.fr

Attention, les études seules ne sont pas suffisantes. Il est en effet indispensable d'acquérir une bonne pratique en participant à des chantiers ainsi qu’à des travaux sur collections en musées. Pour cela, vous pouvez adhérer à des associations en fréquentant les réunions et les colloques consacrés à l'archéologie. De plus, vous pouvez participer bénévolement à des chantiers de fouilles.

Salaires

En tant que salarié, un jeune archéologue gagne environ 1 500 euros net par mois en plus des indemnités. L'archéologue expérimenté gagne en moyenne 3 400 euros bruts par mois en France. En tant qu’auto-entrepreneur, votre salaire dépendra de vos chantiers.

Évolutions de carrière

L'archéologue aura la possibilité de se spécialiser dans une période historique particulière, dans des techniques comme l’archéologie funéraire ou aérienne ou encore sur des théories comme l’archéologie évolutionniste, sociale ou cognitive.

Quelques informations sur votre statut

Voici ici quelques renseignements vous permettant de compléter votre inscription :

  • L’activité d’archéologue est une activité du secteur Libéral
  • l'imposition et les charges s'élèvent à : 5,5 % des revenus
  • L’activité dépend de l'URSSAF
  • Sa catégorie est la Recherche-Développement

Devenir archéologue auto-entrepreneur : Comment déclarer son activité ?

Créer son auto-entreprise en libéral peut être un excellent projet pour de nombreuses raisons accordées à ce type de statut : liberté de travail, créativité, indépendance, etc. cependant certaines règles et conditions sont à respecter afin de devenir auto-entrepreneur en profession libérale.

Qu’est-ce qu’une profession libérale ?

Les professions libérales englobent les métiers exercés par une personne seule et indépendante en l’absence de toute hiérarchie. Cette catégorie socio-professionnelle implique que l’activité n’est ni commerciale, ni artisanale, ni industrielle, ni agricole. Les professions libérales incluent donc en particulier toutes les prestations de services de type BNC, soit bénéfices non commerciaux.

Aux yeux de l'administration fiscale, une profession libérale concerne les personnes ayant pour outils la science ou l’art et dont l’intellect est le principal moteur de l’activité professionnelle. Deux catégories de professions libérales subsistent : les non réglementées et les réglementées. Pour ces dernières, l’exercice de leur profession impose la détention de diplôme spécifique et l’activité est soumise à des règles déontologiques strictes.

Qui peut devenir auto-entrepreneur profession libérale ?

Être auto-entrepreneur en libérale est ouvert à tout le monde : étudiant, salarié, retraité, demandeur d’emploi ou encore entrepreneur. Cependant, certaines restrictions ont été mises en place afin de contrôler ce type de travail rémunéré mise en place lors de la loi de modernisation de l’économie.

Autre information importante: afin d’être éligible au statut de micro-entrepreneur, votre chiffre d’affaires annuel hors taxe ne doit pas dépasser la somme de 72 600 euros. Ces seuils s’appliquent sur l’année civile complète, soit à compter du 1er janvier. Si votre activité d’archéologue débute en cours d'année, sachez que le plafond sera réduit et proratisé en fonction du nombre de jours d’existence de l’entreprise.

Sachez tout de même que vous pouvez exercer deux activités en parallèle dans votre même entreprise, mais ne pouvez pas prétendre à créer deux entreprises distinctes.

Vous êtes ressortissant de l’Union Européenne, de l’Espace Économique Européen, de la Suisse ou de l’Algérie ? Vous bénéficiez des mêmes avantages et des mêmes droits que les citoyens français. Vous êtes ressortissant provenant d’un autre pays ? Il est alors impératif de détenir un titre de séjour en cours de validité, vous donnant le droit d’exercer une activité non salariée sur le territoire français. Toutefois, le cumul du statut d’étudiant et d’auto-entrepreneur n’est pas possible pour les étrangers hors UE, EEE, Suisse et Algérie.

Un casier judiciaire n’est pas forcément un frein à la création d’une entreprise. C’est-à-dire qu’il dépend de la condamnation dont vous avez fait preuve. Par exemple, si vous avez été sanctionné pour des délits comme : crime, vol, faux et usage de faux, corruption, fraudes et falsifications dangereuses pour la santé ou encore travail dissimulé, vous ne serez pas admis en tant qu’auto-entrepreneur libérale.

Procédure de déclaration de votre activité d’archéologue

La loi oblige tout auto-entrepreneur à déclarer son chiffre d'affaires. C’est pourquoi il est très important de vous inscrire et déclarer votre activité d’archéologue.

  • Premièrement, remplissez un formulaire appelé le Cerfa 15253*04 ou P0 CMB micro-entrepreneur / PO. Vous retrouverez ce document téléchargeable gratuitement sur Internet. N’oubliez pas d’accompagner votre dossier d’un certain nombre de pièces nécessaires à la déclaration de votre entreprise, telle qu’une photocopie de votre pièce d’identité devant obligatoirement porter la mention “Je certifie sur l'honneur l'exactitude de cette pièce justificative d'identité”. Date et lieu de la signature sont aussi à ajouter au document. De plus, une copie du diplôme ou de la formation attestant de vos capacités peut vous être demandée.
  • Le Cerfa 15253*04 est enregistré auprès de l’URSSAF pour une activité libérale. L’État a mis également en place une plateforme appelée Guichet Entreprises où il est possible de déposer en ligne votre dossier.
  • Suite à son inscription, et ce, pour toute entreprise, l’auto-entrepreneur reçoit un numéro de Siren et un Kbis qui va permettre de l’identifier. Ce numéro est délivré par l’INSEE. Contrairement aux autres types de micro-entreprises, les auto-entrepreneurs d’activité libérale ne sont pas concernés par l'immatriculation au RCS, Régime du Commerce et des Sociétés, ni au RM, Répertoire des Métiers.
  • Enfin, si vous exercez votre métier d’archéologue dans des communes différentes du lieu de domiciliation de votre entreprise, vous êtes en droit de demander une carte de commerçant ambulant.

Vos obligations

Les métiers d’auto-entrepreneur n’ont pas que des avantages. En effet, certaines obligations vous sont dues. En voici la liste :

  • Les auto-entreprises doivent elles aussi payer des impôts. Pour les professions libérales en micro entreprises, le taux d’imposition a été fixé à 22% auquel on ajoute un pourcentage de 2,2% sur les recettes. Ainsi, chaque mois ou trimestre (vous en ferez le choix lors de votre inscription à l’Urssaf), vous devrez déclarer vos recettes sur le portail dédié aux auto-entrepreneurs. Si vous souhaitez connaître le montant de ce que vous allez devoir payer, vous avez la possibilité de faire des simulations en ligne sur le site de l’ Urssaf.
  • Un auto-entrepreneur se doit de rédiger et donner les factures à ses clients.
  • Tenir un livre des recettes et des achats, sous forme de cahier ou de tableau excel. Sachez qu’il existe désormais des applications en ligne pour le faire facilement et à moindre coût.
  • Si vous êtes submergé par vos dettes professionnelles, vous devrez obligatoirement faire une déclaration de cessation de paiement au tribunal de commerce où votre entreprise est domiciliée. Une procédure collective sera alors mise en place.