plaquiste auto entreprise

Comment devenir plaquiste auto entrepreneur ?

Si vous souhaitez devenir plaquiste et ouvrir votre micro entreprise, voici toutes les informations à savoir pour être votre propre patron.

Le secteur du bâtiment et des travaux publics est un vaste domaine qui regroupe de nombreuses professions. Le métier de plaquiste en fait partie. Vous pensez devenir plaquiste auto entrepreneur, mais vous ne savez pas par où commencer ? Vous retrouverez toutes les informations essentielles dans cet article. Avant d’avoir en détail le processus d’inscription et le salaire d’un plaquiste auto entrepreneur, vous aurez une description brève de ce métier avec les renseignements clés. Vous verrez également s’il est nécessaire de suivre une formation pour devenir auto entrepreneur plaquiste.

Plaquiste auto entrepreneur : les renseignements clés

Avant de rentrer dans les détails du métier de plaquiste et de l’inscription en tant qu’auto entrepreneur, voyons d’abord quelques renseignements clés pour vous donner une meilleure vue d’ensemble :

  • Le métier de plaquiste est réglementé et vous avez besoin d’une qualification professionnelle ou d’une expérience suffisante pour exercer cette profession ;
  • Il est conseillé de suivre un CAP plâtrier-plaquiste, un MC plaquiste, un BM plâtrier-peintre ou un BP plâtrerie-plaques ;
  • Le Centre de Formalités des Entreprises est la CMA (Chambre de métiers et de l’artisanat) ;
  • Votre code APE est généralement 43.13Z – Travaux de plâtrerie ;
  • Votre plafond de chiffre d’affaires est de 72 600 € ;
  • Les cotisations sociales à verser s’élèvent à 22 % de votre chiffre d’affaires pour la main d’œuvre et 12,80 % pour la partie revente de fournitures ;
  • Le taux de contribution à la formation professionnelle s’élève à 0,2 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Votre rémunération se situe aux environs de 30 € par heure, mais cela varie évidemment en fonction de votre expertise et de vos compétences.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en tant que plaquiste auto entrepreneur ?

L’inscription sur Pole Auto Entrepreneur n’est pas la toute première étape pour devenir plaquiste auto entrepreneur. En effet, il y a d’abord quelques prérequis qui permettent de démarrer dans les meilleures conditions possibles et mettre toutes les chances de son côté.

Prérequis

De manière générale, il est toujours recommandé de réaliser une étude de marché avant de se lancer dans n’importe quelle activité professionnelle. Cela apporte plusieurs avantages. D’une part, vous pouvez analyser la concurrence en étudiant les autres plaquistes auto entrepreneurs, leurs compétences et les prix qu’ils pratiquent. Cela vous permet de préparer vos tarifs et déterminer votre future rémunération.

D’autre part, une étude de marché vous sert à étudier la clientèle, ses préférences et ce qu’elle recherche le plus en termes de compétences. En effet, la clientèle est un aspect très important pour tous les auto entrepreneurs. Il est vital de se construire une clientèle fiable rapidement afin d’assurer un chiffre d’affaires régulier.

De plus, il vaut mieux connaître les avantages de l’auto entrepreneuriat avant de démarrer le métier de plaquiste de manière indépendante. L’un des avantages les plus importants est qu’un auto entrepreneur ne paie jamais de charge si le chiffre d’affaires est nul. Vous bénéficiez également d’une franchise en base de TVA. Ainsi, vous ne facturez pas la TVA à vos clients et vos factures doivent toujours avoir la mention suivante : « TVA non applicable, article 293B du CGI ». En tant que plaquiste auto entrepreneur, vous ne récupérez pas non plus la TVA de vos achats de biens pour votre activité.

S’inscrire sur Pole Auto Entrepreneur

Vous devez effectuer votre déclaration d’activité en tant que plaquiste auto entrepreneur sur Pole Auto Entrepreneur. Pour cela, vous avez besoin d’une copie de votre pièce d’identité. Vous devez ensuite remplir en ligne le formulaire P0 Micro-Entrepreneur.

Ce formulaire regroupe toutes les informations importantes liées à votre auto entreprise. Il vous permet également de choisir votre option fiscale, si vous souhaitez déclarer votre chiffre d’affaires tous les mois ou tous les trois mois pour payer les impôts. D’ailleurs, il est important de préciser que l’inscription au statut d’auto entrepreneur en tant que plaquiste est totalement gratuite.

Ensuite, la déclaration d’activité est transmise à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA). Vous vous êtes alors immatriculé au Répertoire des métiers en fournissant un justificatif de domicile et une déclaration sur l’honneur de non condamnation.

Obtenir son SIRET

La prochaine étape est d’obtenir votre numéro SIRET. Celui-ci correspond au système d’identification du répertoire des établissements. Il est composé d’une suite de 14 chiffres qui est attribuée par l’INSEE à tous les auto entrepreneurs. L’obtention du SIRET est totalement gratuite. Après la validation de votre dossier par la CMA, l’INSEE vous envoie les documents suivants par courrier :

  • Un certificat d’inscription au Répertoire des Entreprises et des Établissements : celui-ci contient le numéro SIRET (système d'identification du répertoire des établissements) et le code APE (activité principale exercée), entre autres ;
  • Un avis de situation au répertoire Sirene ;
  • Une notification d’affiliation au régime auto entrepreneur de votre CFE ;
  • Un extrait Kbis qui prouve l’existence juridique de votre nouvelle auto entreprise ;
  • Une notification d’affiliation à la Sécurité Sociale des Indépendants : celle-ci est nécessaire pour créer un compte en ligne quand vous devez déclarer votre chiffre d’affaires.

Trouver ses premiers clients

Vous êtes maintenant devenu officiellement plaquiste auto entrepreneur. Vous devez désormais trouver vos premiers clients afin d’établir les bases de votre future clientèle. Bien entendu, ce n’est pas toujours évident de trouver ses premiers clients. L’un des conseils les plus populaires est de faire preuve de patience. En effet, saviez-vous que la clientèle d’un artisan se construit après quelques années ?

La meilleure manière de trouver vos premiers clients est de faire de la prospection. Ensuite, une fois que vous commencez à travailler avec des clients, il est important d’établir une confiance en plus de livrer un très bon résultat. Cela vous permettra de gagner en réputation. En effet, les clients satisfaits n’hésiteront pas à partager leur expérience positive.

La fiche métier du plaquiste

Vous avez peut-être déjà entendu parler de plâtrier-plaquiste au lieu de seulement plaquiste. Quel que soit le terme utilisé, la profession est exactement identique. Un plaquiste travaille dans le secteur du bâtiment et des travaux publics. Il s’agit donc d’un artisan. Il est spécialisé dans tous les travaux qui touchent à la finition intérieure, à l’isolation et à l’aménagement. Ce métier est recherché, mais il demande évidemment de l’expertise, un savoir-faire bien précis et des compétences approfondies.

Les missions

Parmi les différents travaux effectués par un plaquiste, il y a notamment la pose des panneaux d’isolation, de cloisons préfabriquées, de plaques en plâtre, etc. Il peut aussi réaliser les joints, le lissage et les enduits, surtout s’il travaille sur un chantier de particulier où ses responsabilités sont plus polyvalentes par rapport à un chantier public, par exemple.

Lieu d’exercice

Le plaquiste joue un rôle essentiel dans les chantiers de construction et dans les travaux de rénovation. Son lieu d’exercice n’est donc jamais identique. Il travaille là où le chantier de construction ou de rénovation est en cours, qu’il s’agisse d’un chantier professionnel ou particulier.

Les qualités et les compétences requises

Comme tous les métiers de l’artisanat, un plaquiste doit avoir des compétences bien précises qui lui permettent d’exercer sa profession avec précision. Il ne faut pas non plus oublier les matériaux que le plaquiste doit utiliser et qui doivent respecter les normes en vigueur. Les qualités et les compétences principales d’un plaquiste sont les suivantes :

  • Savoir travailler de manière autonome ;
  • Avoir une excellente communication pour travailler avec le client et au sein d’une équipe si besoin ;
  • Connaître les principes de base de l’électricité et de l’étanchéité des murs ;
  • Faire preuve de précision et de rigueur ;
  • Savoir utiliser les différents outils tels que le niveau, l’équerre, la perceuse ;
  • Connaître les règles de sécurité de base ;
  • Savoir lire et analyser un plan ;
  • Avoir une bonne résistance physique et ne pas souffrir d’allergies étant donné la forte exposition aux poussières.

La formation pour devenir plaquiste

Devenir plaquiste auto entrepreneur vous intéresse, mais vous vous demandez s’il est nécessaire de suivre une formation au préalable ? Comme vous le savez sûrement déjà, tous les auto entrepreneurs n’ont pas besoin d’une qualification professionnelle ou d’un diplôme.

Néanmoins, un plaquiste auto entrepreneur a des obligations en termes de formation et de qualification. En effet, il doit être titulaire d’une qualification ou d’une expérience professionnelle. Si ce métier vous tente, voici les formations recommandées pour l’exercer :

  • Un CAP plâtrier-plaquiste ;
  • Un MC plaquiste ;
  • Un BM plâtrier-peintre ;
  • Un BP plâtrerie-plaques.

Si vous n’êtes pas diplômé d’une formation particulière dans les domaines du bâtiment et des travaux publics, vous pouvez vous lancer avec une expérience de moins de 3 ans. Cela a été rendu possible avec l’arrivée de la loi Sapin 2 depuis le 1er janvier 2017.

Bien entendu, il est important de rappeler qu’une formation professionnelle est un atout majeur pour trouver et fidéliser de nouveaux clients. Ces derniers font évidemment plus confiance à des auto entrepreneurs qui ont des connaissances confirmées et de l’expertise dans le domaine.

Le salaire

Un plaquiste auto entrepreneur n’a évidemment pas de salaire fixe. Sa rémunération dépend du chiffre d’affaires de son auto entreprise. Il fixe lui-même le montant de son salaire en fonction des prix qu’il propose aux clients. En tant qu’auto entrepreneur, il faut évidemment prendre en compte que le chiffre d’affaires peut parfois être nul.

Il faut aussi calculer le temps non rémunéré qui est passé à faire de la prospection de nouveaux clients ou à répondre à leurs questions, par exemple. De plus, le prix de vos services en tant qu’auto entrepreneur doit évidemment refléter vos compétences acquises, votre formation et votre expérience professionnelle. Votre prix doit conserver une certaine attractivité financière pour les clients, sans pour autant sous-estimer vos compétences.

De manière générale, un plaquiste auto entrepreneur propose une tarification au mètre carré ou horaire. Cette tarification est effectuée après avoir pris en compte les critères ci-dessus, mais aussi les frais de fonctionnement de l’auto entreprise et les charges sociales et fiscales obligatoires. Celles-ci seront détaillées dans quelques lignes.

Quel est le tarif horaire moyen d’un plaquiste auto entrepreneur ?

La tarification horaire moyenne d’un plaquiste auto entrepreneur est la plus couramment utilisée. Les prix varient généralement entre 20 et 30 euros de l’heure. Les clients prennent alors souvent en charge le coût des matériaux.

Quel est le tarif au mètre carré moyen d’un plaquiste auto entrepreneur ?

Certains plaquistes auto entrepreneurs favorisent une tarification au mètre carré. Les prix dépendent alors grandement de la nature du chantier de construction ou de rénovation. Les tarifs se situent généralement entre 40 et 90 euros par mètre carré. Ce prix peut prendre en compte le coût des matériaux en fonction des préférences du plaquiste auto entrepreneur.

Quel que soit le mode de tarification choisi, le plaquiste auto entrepreneur doit évaluer plusieurs critères du chantier comme la difficulté des travaux, la surface à réaliser ou encore les exigences du client. Il doit aussi souscrire à un compte bancaire si ses revenus dépassent les 10k par an auprès d'une banque.

Les questions les plus fréquentes

Le chiffre d’affaires d’un auto entrepreneur ne doit pas dépasser un certain seuil afin qu’il conserve son régime social et fiscal. En tant que plaquiste, votre chiffre d’affaires ne doit pas excéder 72 600 euros et le plafond de franchise en base de TVA est fixé à 34 400 euros pour les artisans.

Vous voulez devenir plaquiste auto entrepreneur, mais vous avez besoin d’un coup de pouce financier ? Dans ce cas, plusieurs aides sont à disposition. Pour un plaquiste auto entrepreneur, il y a notamment l’ARCE (l’aide à la reprise ou à la création d’entreprise) et la Prime d’Activité qui est versée par la caisse d’allocations familiales (CAF).

Depuis l’arrivée de la loi Pinel, un plaquiste auto entrepreneur doit indiquer les informations suivantes sur tous les devis qu’il prépare :

  • Les coordonnées de la compagnie d’assurance ;
  • La couverture géographique de l’assurance ;
  • Le numéro de l’assurance professionnelle.