exploitant forestier micro entreprise

Tout savoir pour devenir exploitant forestier auto entrepreneur

Vous souhaitez ouvrir une micro entreprise comme exploitant forestier ? Suivez nos conseils ci-dessous !

Le bois vous passionne et le cadre forestier semble vous convenir ? Vous êtes passionnés par la transformation du bois et par le commerce qu’il permet ? Si les réponses sont oui et que vous vous sentez les épaules pour gérer une équipe de travail : vous êtes à la bonne place. Voici un article qui saura répondre à toutes vos questions concernant le travail d’exploitant forestier, mais qui saura aussi vous apporter les éléments nécessaires pour devenir auto-entrepreneur.

Le métier

L'exploitant forestier est un chef d’entreprise. Celui-ci achète du bois sur pied et organise le travail d'abattage, de découpe, de transport, de stockage et de vente. Comme tout chef d’entreprise, il gère une équipe ainsi que le planning du travail à effectuer. Il est impératif que l’exploitant forestier connaisse le secteur du bois afin de savoir estimer sa qualité. Cette estimation lui permettra enfin de définir les arbres qui devront être abattus par le bûcheron. En résumé et, légalement, une exploitation forestière est une entreprise qui s'occupe de :

  • l'abattage des arbres
  • l'ébranchage
  • l'écorçage
  • le façonnage : opérations destinées à transformer les arbres abattus en produits utilisables
  • Le conditionnement des bois
  • le débusquage
  • le débardage : transport des bois après abattage et façonnage depuis le lieu où ils ont été abattus jusqu'en bordure d'une voie carrossable.
  • le commerce des grumes, de bois ronds, de bois de service d'industrie, de bois de mine et de bois de chauffage

Le rôle de votre entreprise aura donc pour but de conférer une première plus-value aux produits ligneux issus de la forêt. Vous assurerez alors la commercialisation dans l'orientation qui vous semblera convenir au mieux pour chaque type de bois.

Compétences & actions

Évidement il ne suffit pas d’aimer le bois pour parvenir à ce métier. Voici ce que l’on attendra de votre posture professionnelle :

  • Bonnes connaissances dans le matériau bois et le milieu forestier
  • Connaissances en sylviculture
  • Maîtrise des principes élémentaires de gestion et de comptabilité
  • Savoir estimer la valeur du bois d'après sa qualité
  • Avoir un sens de l'organisation
  • Détenir une capacité de leadership auprès de votre équipe
  • Savoir gérer un stock de bois
  • Avoir la capacité d'adaptation face aux différentes demandes de la clientèle et aux fluctuations du prix du bois
  • Respecter les normes de sécurité lors des opérations d'abattage
  • Détenir de bonnes relations avec les administrations avec lesquelles il vous sera amené de travailler

Il faut savoir que l'exploitant forestier est pour la plupart du temps un professionnel qui a débuté en tant que bûcheron et s'est ensuite installé à son compte. La principale différence entre ces deux professions réside dans les capacités requises pour être exploitant forestier, soit les qualités citées ci-dessus. En dehors des notions obligatoires en gestion, il est nécessaire de bien connaître le secteur du bois et le milieu forestier. Vous pouvez ainsi vous spécialiser et affiner vos connaissances grâce aux formations listées ci-dessous.

Formations recommandées

Un bon nombre de formations existent, et ce, dans tous les niveaux. A vous de faire le choix de votre cursus et des spécialisations qui vous appellent :

Brevets professionnels

  • Brevet Professionnel Travaux Forestiers
  • Brevet Professionnel, Responsable d’Exploitation Agricole
  • Cs Taille et Soins Aux Arbres Élagage
  • Bpa Bûcheronnage
  • Bpa Sylviculture
  • Bpa Débardage
  • BP Travaux Forestiers Niveau 4
  • BP Travaux Paysagers Niveau 4

Bac professionnel

  • Bac Professionnel Gestion et Conduite des Chantiers Forestiers
  • Bac Pro Gestion et Conduite des Chantier Forestiers

CAP

  • Capa Option Travaux Forestiers, Spécialité Sylviculture
  • CS Taille & Soins des arbres (Elagage)

BEP

Il ne subsiste qu’un seul BEP en exploitation forestière, soit le Bepa Travaux Forestiers

Formations continues

  • Préqualification Aux Métiers de la Forêt et de l'Entretien de la Nature
  • Durabilité et Préservation du Bois
  • Contrôle Non Destructif des Bois et des Produits Dérivés
  • Formation R.04 - Produire & vendre de la plaquette forestière

Cette liste de formations n’est pas exhaustive, celles-ci sont les plus pertinentes. Cependant, vous pouvez faire la recherche de formations continues proposées dans votre département.

Etudes supérieures

  • BTS Agriculture option Gestion Forestière : BTSA GF
  • Brevet de Technicien Supérieur Gestion Forestière
  • Btsa Gestion Forestière
  • licence professionnelle Commerce International du Bois et Dérivés

Master

Tout comme le BEP, il ne subsiste qu’un seul Master dans le domaine de l’exploitation forestière, soit le Master Géographie et Aménagement - Politiques Territoriales de Développement Durable.

Alternance

Vous préférez apprendre et travailler en même temps ? Et c’est tout à votre honneur puisque vous gagnerez en expérience du terrain. La formation « exploitant forestier » en alternance en 3 ans vous plaira alors sûrement.

Exploitant forestier auto-entrepreneur : les informations à connaître

Afin de vous inscrire en tant qu’auto-entrepreneur, il est important de connaître quelques informations afin de savoir vers quel organisme vous déclarer et remplir correctement le formulaire qui vous sera donné.

Dans quel secteur s’inscrit le métier d’exploitant forestier?

Puisqu’il est reconnu comme vendeur de bois, cette activité provient du secteur Commercial et donc de la Chambre de Commerce d'Industrie, CCI. Lorsque vous déclarez votre chiffre d'affaires sur le site de l’Urssaf auto-entrepreneur chaque mois ou chaque trimestre selon votre choix, il faudra alors le rentrer dans la case « Chiffre d'affaires des prestations de services commerciales ou artisanales ».

Imposition et charges

Pour cette activité, l'imposition et les charges s'élèvent à 3,2% des revenus.

Code APE / NAF 0220Z - Exploitation forestière

Lors de votre inscription à la Chambre des Commerces et de l’Industrie, un code APE vous sera demandé. Ce code correspond à une activité professionnelle et permet alors à l’URSSAF de connaître le milieu de votre activité. Mais qu’en est-il de votre code?

Le code APE - NAF 0220Z est unique et implique, comme les autres, des droits et obligations spécifiques. A ce jour, l’URSSAF reconnaît 14154 sociétés immatriculées sous ce code et qui concerne 5297 salariés. Pour la plupart, il s’agit d’agriculteurs, de conducteurs et mécaniciens de machines agricoles, de gardes forestiers, d’horticulteurs, d’ingénieurs forestiers et de maraîchers. Vos salariés feront donc partie eux aussi de cette branche.

Quelles activités sont concernées par le code APE 0220Z ?

La définition précise de l'activité du code APE ou NAF 0220Z est : Exploitation forestière.Lors de la création d'une entreprise, le centre des formalités des entreprises recueille des informations sur votre société, qui seront transmises ensuite à l'INSEE. Cet organe de classification vous attribuera un des 732 codes présents dans les branches professionnelles en France.

Voici la liste des activités couvertes par le code APE 0220Z :

  • La production de bois brut pour les industries forestières de transformation
  • la production de bois utilisé sous forme brute, tel que le bois de mine, les pieux de clôtures et les poteaux électriques
  • la production de bois à des fins énergétiques
  • la production de résidus de l’exploitation forestière à des fins énergétiques
  • la fabrication de charbon de bois en forêt, en utilisant des méthodes traditionnelles

Une seule activité n’est pas couverte par ce code : il s’agit ici de la culture d’arbres de Noël.

En tant que micro-entrepreneur de l’activité “Exploitation forestière”, les mêmes règles s’appliquent pour vous comme pour les autres types de société. Vous avez notamment obligatoirement un code NAF qui vous a été attribué en même temps que votre SIREN. Sachez que vous avez la possibilité de le changer s’il ne correspond plus à votre activité.

Quel régime choisir alors ?

L'activité 0220Z est une activité agricole, par conséquent le régime est celui des bénéfices agricoles (BA)

Qui va vous donner votre code ?

L'INSEE, Institut National de la Statistique et des Études Économiques, vous délivrera votre code d’activité en fonction de l'activité principale de votre entreprise. Vous retrouverez ensuite ce numéro sur les documents suivant :

  • Les bulletins de paie de vos salariés
  • votre KBIS auprès du greffe de commerce : extrait du registre du commerce et des sociétés. Il est votre seule « carte d'identité » officielle de l'entreprise
  • Le site du tribunal de commerce de votre département

Avantages et inconvénient de l'auto-entrepreneuriat

C’est votre première micro-entreprise ? Voici les avantages et inconvénients qui vous attendent. Rassurez-vous, il n’existe d’un seul inconvénient à cette belle expérience d’autonomie.

Les avantages

  • Création d’activité simplifiée
  • Obligations de comptabilité allégées
  • Exonération de TVA jusqu’à un certain seuil
  • Autonomie de travail et d’organisation
  • Expérience professionnelle et personnelle riche d’apprentissage

L’inconvénient possible

Il s’agit du plafond de chiffre d’affaires. En effet, celui-ci ne peut dépasser 176 200 euros.

Immatriculation de votre micro-entreprise

Vous pouvez immatriculer votre micro-entreprise en complétant le formulaire en ligne ou papier. Ce formulaire est à destination de la Sécurité sociale pour les indépendants, l’URSSAF, les impôts et l’ INSEE. En ligne ou sur papier, l'immatriculation est gratuite pour les activités commerciales.

L'immatriculation en ligne

Pour toutes les activités, vous pouvez utiliser le site internet de l'Etat www.guichet-entreprises.fr, ou encore sur www.autoentrepreneur.urssaf.fr. A cela, il vous sera demandé de joindre une copie de votre pièce d'identité, à scanner et envoyer en ligne avec votre télé-déclaration, ou en la photocopiant et l’envoyant au CFE avec le formulaire saisi en ligne, imprimé et signé en original.

L'immatriculation sur papier

Vous avez choisis l’option papier ? Voici alors les différentes étapes à suivre pour votre inscription en tant qu’exploitant forestier :

  • Premièrement, téléchargez le formulaire d'immatriculation sur le site internet de l’Urssaf auto-entrepreneur.
  • Ensuite, remplissez le formulaire et regroupez l'ensemble des pièces nécessaires à la constitution de votre dossier. Les pièces nécessaires vous seront listées sur le site internet. N’oubliez pas de les signer à votre nom.
  • Enfin, rendez vous à votre CFE afin de déposer votre dossier. Celui-ci pourra alors vérifier votre dossier ainsi que sa complétude. Puis, il transmettra les déclarations et pièces justificatives aux organismes destinataires des formalités, soit le greffe du Tribunal de Commerce, l'INSEE, le Service des Impôts des Entreprises, l'URSSAF et la Sécurité sociale pour les Indépendants.

Attention, sachez que dans tous les cas, chaque information transmise lors de votre inscription peut avoir une incidence. Il est donc important de bien remplir votre formulaire. Veillez alors à indiquer correctement votre choix d'activité, la date de début de votre commerce, ainsi que le descriptif de votre activité. D'autres indications nécessitent une analyse attentive et spécifique à votre situation personnelle, comme le choix fiscal. Dans tous les cas, n'hésitez pas à prendre conseil auprès de votre CFE.

Quelles sont les assurances et caisses de retraite obligatoires pour le code 0220Z

Voici une liste des assurances possibles ou obligatoires ainsi que leur tarif approximatif :

La responsabilité civile professionnelle

Celle-ci vous est recommandée. En effet, la RC PRO couvre les dommages matériels, corporels et immatériels causés à autrui dans le cadre professionnel. Si vous n’êtes pas couvert, ces dommages peuvent être coûteux et vous serez dans l’obligation de payer de votre poche. De plus, son coût par mois est moindre, puisqu’il est de 8 euros par mois.

Mutuelle Collective et TNS, Travailleur Non Salarié

Cette assurance est obligatoire si vous avez des salariés. Cependant, elle est facultative si vous êtes au Travail Non Salarié. Son coût est de 30 euros par mois et par salarié.

Assurance Multirisque Professionnelle

Non obligatoire, mais fortement recommandée si vous avez des locaux et du matériel professionnel. De plus, cette couverture peut de même vous couvrir en cas de perte d'activité liée à un sinistre tel qu’un incendie ou un cambriolage. Plus onéreuse, mais indispensable, celle-ci s’élève à 250 euros par an.

Accident du travail et maladie professionnelle

Tout comme la mutuelle Collective, celle-ci est obligatoire si vous avez des salariés et non obligatoire si vous êtes en TNS. Vous avez des salariés ? Voici quelques informations selon le nombre de personnes que vous employez :

  • Pour les entreprises de moins de 20 salariés : le taux AT/MP s'évalue selon le secteur d'activité
  • Pour les entreprises de moins de 149 salariés : mixte entre entre le secteur d'activité et l'entreprise
  • Pour les entreprises de plus de 150 salariés : le taux s'évalue selon l’entreprise

Dans tous les cas, comptez environ 25 euros par mois et par salarié.

Retraite Complémentaire

Cette retraite est obligatoire et est accessible pour vous à partir de la SSI, Sécurité Sociale des Indépendants. Son taux représente 7,87 % de votre salaire brut.