mécanicien auto entreprise

Comment devenir mécanicien auto entrepreneur?

Voici les étapes pour devenir mécanicien en auto entreprise et débuter une nouvelle vie en moins de 24h !

Pour toute panne, dysfonctionnement ou problème quelconque avec son véhicule, c’est au mécanicien que l’on fait appel. Aussi appelé garagiste ou réparateur automobile, c’est lui qui effectue l’entretien, la réparation et la maintenance des voitures, mais aussi des deux roues, camions, etc. Vous êtes passionné de mécanique et voulez en faire votre métier ? Vous êtes déjà mécanicien salarié et vous voulez vous lancer en indépendant ? Nous avons rédigé cet article pour vous. Vous trouverez ici tout ce qu’il faut savoir sur la profession de mécanicien auto entrepreneur, de sa réglementation aux conseils pour lancer votre activité.

Mécanicien auto entrepreneur : les renseignements clés

Avant de découvrir le métier plus en détail, voici une petite liste des informations clés qu’il est important de connaître avant de devenir auto entrepreneur :

  • Le code APE correspondant à ce métier est généralement le 45.20A, relatif à l’entretien et réparation de véhicules légers ou bien le 45.20B, pour l’entretien et réparation d’autres véhicules automobiles ;
  • Le mécanicien auto entrepreneur dépend de la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA) ;
  • Le plafond de chiffre d’affaires à ne pas dépasser est de 72 500 € ;
  • Le montant des cotisations sociales est de 22 % du chiffre d’affaires ;
  • Le prix horaire moyen est d’environ 30 € ;

Comment s'inscrire pour débuter son activité en auto entrepreneur mécanicien ?

Pour que l’activité de mécanicien indépendant soit viable, exercée en toute légalité et sécurité, le futur auto entrepreneur doit effectuer certaines démarches administratives obligatoires ainsi que mettre en place des mesures spécifiques. Découvrons ensemble de quoi il s’agit.

Prérequis

  • La première phase et certainement une des plus essentielles au lancement d’une nouvelle activité est l’étude de marché. Cette formalité vous permettra de faire un état des lieux complet de l’environnement externe à votre entreprise sur votre zone de chalandise : concurrents et clients potentiels. Plus précisément, cela vous donnera la possibilité d’en savoir plus sur l’offre (services, tarifs, emplacement) de vos concurrents et sur les besoins de vos potentiels clients ;
  • Vous devrez ensuite mettre en place un budget prévisionnel. Cette étape consiste à prendre en compte les différents besoins matériels et humains nécessaires au lancement de votre activité et à les chiffrer le plus précisément possible. Tout cela dans le but de définir le montant de l’investissement de départ :
    • Les besoins humains de départ se résumeront certainement à vous-même. Bien que dans le cas où vous souhaitez ouvrir un garage, vous pourriez embaucher d’autres professionnels pour vous aider. Il sera donc nécessaire de prévoir la manière de les embaucher et le montant de leur rémunération ;
    • Pour ce qui est des besoins matériels, ils dépendront évidemment de votre lieu d’exercice : si vous vous déplacer chez votre client ou si vous disposez d’un local. Dans les deux cas, vous aurez au moins besoin du matériel minimum pour mener à bien les missions de mécanicien : véhicule professionnel, boîte à outils, cric, bac de vidange, démonte pneus, déboulonneuse, chevilles, compresseur, etc.
  • Enfin, le lancement d’une activité, quelle qu’elle soit, s’accompagne d’un business plan avec une étude de faisabilité. C’est une phase visant à anticiper la viabilité ainsi que le fonctionnement de la future auto entreprise en établissant par exemple des tarifs cohérents et des taux de marges adaptés.

S'inscrire sur Pole Auto entrepreneur

Le régime de l’auto entreprise a été créé et pensé pour faciliter les démarches administratives. De ce fait, l’inscription de votre activité se fera de manière très simple et rapide. Voici les deux principales étapes :

  • La création de l’auto entreprise : la déclaration de l’entreprise se fait en ligne. Vous devrez donc vous rendre sur le site officiel auto entrepreneur, sur un espace dédié aux auto entrepreneurs ou sur le site de l’URSSAF et renseigner les différentes informations nécessaires à l’inscription ;
  • L’inscription à la Chambre de Métiers : ensuite, dans un délai d’un mois après la déclaration, vous devrez vous inscrire à la CMA en tant qu’artisan et comme artisan et commerçant ( activité mixte) si vous proposez également la vente d’accessoires automobiles.
  • Ouvrir un compte bancaire auprès d'une banque pour auto entrepreneur

Obtenir son SIRET

Le numéro Système d’Identification du Répertoire des Établissements (SIRET) est une suite de 14 chiffres délivrée automatiquement et gratuitement par l’INSEE. Une fois que les démarches d’immatriculation arrivent à leur terme et que votre CFE compétent a transféré votre dossier à l’INSEE, vous recevrez un courrier avec votre numéro SIRET et votre code APE.

Trouver ses premiers clients

Travailler en tant qu’indépendant et ne faire partie d’aucune entreprise mise à part la sienne est souvent le rêve d’une vie. Mais si exercer en tant qu’auto entrepreneur a de très nombreux avantages, il y a un point sur lequel beaucoup rencontrent des difficultés, surtout au début : trouver ses clients et les fidéliser.

Sachez que rien n’est impossible et que vos efforts seront un jour récompensés. Vous devrez faire preuve d’une grande motivation et mettre en place des petites techniques de communication qui formeront votre plan marketing.

Nous vous proposons une liste non exhaustive de solutions qui fonctionnent :

  • Un profil sur les réseaux sociaux : aujourd’hui, quel que soit le secteur d’activité, les nouvelles entreprises se doivent d’avoir un profil sur au moins un des réseaux sociaux les plus populaires du moment (Facebook, Instagram, Twitter, etc.). Vous devrez alimenter votre page en postant du contenu original et informatif (photo de l’atelier, de votre véhicule professionnel, vidéo d’un remorquage, etc.) ;
  • L’inscription sur une plateforme professionnelle de mise en relation : s’inscrire sur un site qui met en contact les particuliers et les professionnels en fonction de leur zone d’activité peut être une solution intéressante ;
  • La création d’un site vitrine : avoir un site attractif et bien référencé où les visiteurs ont accès à vos tarifs, vos promotions, vos coordonnés et à des explications sur les services que vous proposez vous permettra d’augmenter votre visibilité sur le net ;
  • La personnalisation de son véhicule : une technique traditionnelle, mais qui a l’avantage d’être indémodable et efficace ;
  • Les flyers, affichettes et la publicité sur les journaux locaux : il est important de miser sur la communication locale pour attirer l’attention des personnes vivant dans votre zone de chalandise ;
  • Le traditionnel bouche-à-oreille : la dernière technique de communication de la liste, mais pas des moindres. Les recommandations d’un ami ou d’un membre de la famille ont certainement, encore à l’heure actuelle, plus de valeur qu’un site ou un profil Facebook.

La fiche métier du mécanicien

Le mécanicien est le professionnel de l’entretien, de la maintenance et de la réparation des véhicules. En fonction de sa formation, de ses préférences et de son expérience, il peut décider d’être généraliste en acceptant toutes sortes de véhicules ou faire le choix de la spécialisation d’une activité ou d’un véhicule en particulier (voiture de collection, véhicules agricoles, deux roues, etc.).

Après avoir vu la partie administrative du métier, nous allons nous intéresser aux points importants qui concernent le côté humain et les caractéristiques techniques du métier de garagiste indépendant.

Les missions

Le domaine de compétence du mécanicien auto entrepreneur est très large. Au quotidien, il est amené à réaliser des missions diverses et variées :

Lieu d'exercice

Le mécanicien indépendant peut exercer de deux manières différentes :

Les qualités et les compétences requises

Le mécanicien qui exerce sous le statut d’auto entrepreneur se doit d’allier compétences techniques, mécaniques et qualités relationnelles et humaines importantes :

La formation pour devenir mécanicien

Mécanicien auto entrepreneur est une profession réglementée. Pour exercer en toute légalité, il faudra obligatoirement justifier d’une des qualifications suivantes :

Les obligations du mécanicien

L’attestation de génie climatique

Si vous intervenez sur la climatisation ou les pompes à chaleur des véhicules, l’activité que vous pratiquez fait partie du domaine du génie climatique, étant donné que vous devrez manipuler des fluides frigorigènes. Dans ce cas, vous êtes dans l’obligation d’obtenir une attestation de capacité attribuée par un organisme agréé.

L’obligation de résultat du mécanicien

Selon l’article 1147 du Code Civil, en tant que mécanicien indépendant, vous avez l’obligation de :

L’affichage des tarifs

Dans le cas où vous disposez d’un local, vous devez obligatoirement afficher clairement le montant TTC de votre taux horaire et les prix des prestations que vous proposez. Cela vaut également dans le cas des remorquages : le tarif doit être affiché dans le véhicule de dépannage.

  • La maintenance et l’entretien courant des véhicules : vidange, remplacement de pneus et de pare-brise, vérification et mise à niveau, contrôle des freins, etc. ;
  • Établir un diagnostic complet et précis en cas de soucis électronique ou mécanique sur un véhicule pour déterminer l’origine du problème et trouver une solution ;
  • Réaliser les réparations des parties électroniques, mécaniques, de la carrosserie ou de la peinture ;
  • Se procurer les pièces de rechange nécessaires aux réparations ;
  • Dépanner et/ou remorquer des véhicules accidentés ou en panne.
    • Intervention au domicile de ses clients : vous interviendrez directement chez le client, sur son lieu de travail ou dans le cas de professionnels, au siège des entreprises ayant une flotte de véhicules. Vous évitez les charges fixes importantes liées au local, mais vous devrez faire preuve d’une grande organisation ;
    • Ouverture de son propre garage : comme les garagistes classiques et traditionnels, ce sont les clients qui viennent à vous et qui vous amène leur véhicule. Vous disposez donc d’un lieu physique facilitant la visibilité, mais vous devrez vous acquitter de multiples charges fixes (acquisition du local par location ou achat, aménagement, achat de matériel, etc.).
    • Le sens de l’observation et de l’analyse : le client qui fait appel à un professionnel de l’automobile attend que ce dernier soit capable de comprendre rapidement l’origine et la cause du problème ;
    • Le sens du relationnel : en travaillant en tant qu’indépendant, le mécanicien est à la fois technicien et chef d’entreprise. Il est donc au contact direct de ses clients et doit faire preuve d’écoute et de calme afin de satisfaire la clientèle, gagner sa confiance et bénéficier des retombées du bouche-à-oreille positif ;
    • La minutie, la précision et l’habileté : pour que les réparations et le remplacement des pièces s’effectuent rapidement, mais efficacement, le mécanicien doit faire preuve d’une grande dextérité et agir avec des gestes précis ;
    • La bonne condition physique : le garagiste se retrouvera souvent dans des positions inconfortables nécessitant une bonne résistance physique.
    • Un diplôme spécialisé dans la mécanique de type CAP, BEP, Bac pro ou BTS ;
    • Une expérience professionnelle d’au moins 3 ans dans le domaine de la mécanique.
    • Réparer les véhicules qui vous sont confiés ;
    • Rendre les véhicules seulement s’ils peuvent fonctionner en toute sécurité.

Les questions les plus fréquentes

Théoriquement, le mécanicien n’a aucune obligation en ce qui concerne la souscription d’assurance. En revanche, il est tout de même recommandé de souscrire à :

  • Une assurance auto professionnelle pour votre véhicule professionnel ;
  • Une assurance Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro) qui va couvrir les dommages matériels ou physiques que vous pourriez occasionner à vos clients ;
  • Une multirisque professionnelle qui couvre votre local, matériel, équipement et marchandise en cas de dégât des eaux, d’incendie ou de tout autre dommage.

Dans un premier temps, il est important de savoir que depuis le 1er janvier 2017, vous avez l’obligation de proposer à vos clients des pièces d’occasion (cela ne concerne pas toutes les pièces). Ensuite, si vous souhaitez, en plus de votre activité artisanale, vendre des pièces ou des accessoires automobiles, vous devez en avertir votre CFE et vous inscrire en tant qu’auto entrepreneur avec activité mixte (artisanale et commerciale), ce qui modifiera vos plafonds de CA.

Vous êtes responsable des déchets que vous générez. Ce qui signifie que les ferrailles, pneus, huiles, batteries, etc. doivent être triés, stockés puis recyclés.