frigoriste auto entreprise

Les démarches pour devenir frigoriste auto entrepreneur

Retrouvez les informations clés pour créer votre statut de frigoriste en micro entreprise et commencer à obtenir vos premiers clients.

Un frigoriste est un professionnel du froid qui est amené à intervenir pour des entreprises ou des particuliers, de la fabrication à l’installation des appareils, en passant par la maintenance de ces derniers. L’industrie agroalimentaire et la grande distribution ont des besoins importants dans le domaine, notamment en ce qui concerne les systèmes de réfrigération et les chambres froides. Pour les particuliers, la demande concerne principalement les pompes à chaleur et les climatiseurs.

Vous exercez actuellement ce métier en tant que salarié et vous souhaitez devenir auto entrepreneur pour profiter de la liberté du statut et travailler en autonomie ? Vous n’êtes pas frigoriste, mais cette profession pourrait vous intéresser et vous recherchez de plus amples informations ? Cet article vous permettra d’obtenir une vue d’ensemble de l’activité, ainsi que de la réglementation liée au statut d’auto entrepreneur.

Frigoriste auto entrepreneur : les renseignements clés

Pour commencer, voici quelques renseignements synthétiques pour vous familiariser avec l’activité de frigoriste exercée sous le statut d’auto entrepreneur :

  • Le code APE est généralement 43.22B, mais il peut changer selon l’intitulé de l’activité que vous choisirez;
  • L’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés (RCS ) ou au Répertoire des Métiers (RM) s’effectue auprès du Centre de formalités des entreprises (CFE) ;
  • Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA) pour l'activité artisanale et la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) pour l'activité commerciale ;
  • Le plafond de chiffre d’affaires à ne pas dépasser est de 72 500 € si vous ne faites que de la main d’œuvre et de 176 200 € pour une activité mixte qui regroupe main d’œuvre et revente de fournitures ;
  • Les cotisations sociales à verser s’élèvent à 22% du chiffre d’affaires pour la main d’œuvre et à 12,8% du chiffre d’affaires pour la revente de marchandises ;
  • La rémunération annuelle moyenne est aux alentours de 20 000 € ;
  • L’immatriculation de l’auto entreprise se fait sur le site www.cfe-metiers.com si votre activité est artisanale ou mixte et sur le site www.autoentrepreneur.urssaf.fr si votre activité est commerciale.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en tant que frigoriste auto entrepreneur ?

Pour débuter votre activité, vous aurez besoin de vous renseigner quant à l’état du marché et d’effectuer des démarches administratives, qui peuvent être centralisées.

Prérequis

La première étape de votre projet est de réaliser une étude de marché. Vous devez pouvoir vous faire une idée précise du nombre de professionnels du froid déjà installés dans votre région, de leur chiffre d’affaires et de la demande dans le domaine. Par exemple, est-ce que des grandes surfaces installées dans votre secteur ont des besoins en gestion du froid qui ne sont pas couverts de manière satisfaisante actuellement ? N’hésitez pas à demander à rencontrer les gérants des entreprises qui pourraient devenir vos clients. Préparez aussi des questionnaires à destination des particuliers pour déterminer au mieux les besoins.

Une fois que vous serez assuré qu’il existe des besoins en techniques du froid dans le secteur géographique dans lequel vous souhaitez vous installer, vous pourrez concrétiser un peu plus votre projet. Si vous n’êtes pas encore frigoriste, commencez par vous renseigner sur les établissements qui proposent de vous former à ce métier. Nous reviendrons sur les formations dans un paragraphe plus bas dans cet article. Si vous êtes déjà qualifié, vous pouvez directement passer à une étape indispensable, la réalisation du budget prévisionnel. Pour démarrer, l’outillage de base du frigoriste est estimé à 4 000 euros environ. Vous devrez aussi acquérir un véhicule professionnel et prévoir les frais liés aux assurances. Pour ce faire, n’hésitez pas à demander des devis à différents assureurs avant de faire votre choix.

S'inscrire sur Pole Auto entrepreneur

Vous inscrire sur Pole Auto entrepreneur vous permet d’effectuer toutes vos démarches officielles en ligne et de les centraliser. Vous pourrez ainsi créer votre auto entreprise en quelques minutes seulement. Le lendemain, vous recevrez un SMS et un email vous informant que votre dossier a bien été traité. Vous n’aurez alors plus qu’à attendre votre numéro de SIRET pour commencer votre activité. Outre la création et la modification des aspects administratifs de votre auto entreprise, la plateforme Pôle Auto entrepreneur vous permet d’accéder à un logiciel performant de devis, à un logiciel de comptabilité en ligne ainsi qu’à un outil de suivi des encaissements.

Obtenir son SIRET

Délivré par l’INSEE, le numéro SIRET est un code permettant l’identification des sociétés. Il est l’équivalent de votre numéro de carte d’identité, mais pour votre auto entreprise.

Si vous avez effectué vos démarches via Pôle Auto entrepreneur, vous n’aurez pas d’action particulière à réaliser pour obtenir votre numéro de SIRET. Il vous parviendra par courrier dans un délai d’une à quatre semaines. Un conseiller est à votre disposition pour suivre l’état de votre dossier.

Si vous avez effectué les démarches par vous-même, il vous sera remis par le CFE auprès duquel vous aurez enregistré votre auto entreprise.

Trouver ses premiers clients

Voici quelques pistes à explorer pour trouver et fidéliser vos premiers clients :

  • Créez des comptes sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram) pour y poster du contenu informatif et original. Vous pouvez par exemple poster les nouvelles régulations relatives aux climatiseurs chez les particuliers, des informations concernant les aides d’État sur les travaux, des photos de vous au travail ou encore des témoignages de clients satisfaits. Faites de vos réseaux sociaux des pages utiles et agréables à visiter ;
  • Miser sur le bouche-à-oreille est une méthode classique particulièrement efficace dans le domaine. Un client satisfait étant votre meilleure publicité, laissez des cartes de visite à la fin de vos travaux pour que votre client puisse les partager autour de lui ;
  • Créez un site internet optimisé SEO pour que les personnes effectuant des recherches comme « climatiseur » dans votre région se voient proposer votre site parmi les premiers. Inscrivez-vous sur Google My Business pour géolocaliser votre auto entreprise. De plus, pensez à ajouter un blog avec des informations pratiques et utiles, ce qui sera une vraie valeur ajoutée à votre site ;
  • Contactez des entreprises du bâtiment, en rénovation et construction pour leur demander s’ils auraient des missions ponctuelles en sous-traitance à vous confier ;
  • Obtenez des certifications professionnelles comme Qualibat. Vous pourrez afficher cette certification sur votre site internet et vos réseaux sociaux, ce gage de qualité vous apportera la crédibilité dont manquent souvent les professionnels qui débutent.

La fiche métier du frigoriste

Le frigoriste installe, entretient, dépanne et procède à la révision des installations de climatisation, de réfrigération, de pompes à chaleur et de ventilation, notamment. Ses clients peuvent être des industries, des commerces, des entrepôts, des usines ou encore des particuliers.

Les missions

Au quotidien, les missions du frigoriste peuvent être très variées :

  • Conseil à la clientèle, quant au matériel à utiliser ;
  • Recherche d’équipements écologiques ;
  • Réalisation et interprétation de schémas d’installation ;
  • Installation, dépannage, maintenance, révision et retrait des équipements réfrigérés ou climatisés ;
  • Raccordements frigorifiques et électriques ;
  • Mise en service et test du fonctionnement des appareils ;
  • Vérification de la conformité du matériel ;
  • Diagnostic des pannes et remplacement de pièces défectueuses.

Lieu d'exercice

Le frigoriste auto entrepreneur dispose a minima d’un local pour entreposer son matériel, ce qui peut être fait à domicile. Constamment en déplacement chez les clients, le frigoriste travaille dans un environnement particulièrement diversifié. Vous pourriez même être amené à travailler pour une entreprise qui dispose d’une flotte de véhicules réfrigérés et vous occuper de leur maintenance.

Les qualités et les compétences requises

Les qualités et compétences pour exercer cette profession sont multiples et variées. Pour être un bon frigoriste, vous devrez notamment :

  • Être compétent techniquement et polyvalent. Outre la mécanique des fluides, un frigoriste doit être à l’aise avec les bases de l’électricité, de l’électronique, de la soudure et parfois de la plomberie ;
  • Être consciencieux. Un frigoriste manipule des matériaux nocifs, tant pour lui-même que pour l’environnement. Les fluides frigorigènes sont soumis à des régulations spécifiques très strictes qu’il convient de bien connaître afin de les respecter ;
  • Vous tenir au fait des nouveautés. Le secteur du froid évolue rapidement, grâce à la recherche, de nouveaux appareils et de nouvelles techniques font leur apparition régulièrement sur le marché. Le frigoriste doit être capable de proposer les meilleures options à ses clients ;
  • Être disponible. Lorsqu’un système de réfrigération tombe en panne, des milliers d’euros de marchandises peuvent être en jeu. Lorsqu’il appelle son frigoriste en urgence, le client attend de la réactivité ;
  • Être en excellente condition physique. Un frigoriste travaille avec le froid, il doit donc souvent supporter des températures hors du commun. Il doit aussi souvent porter des charges lourdes, et ce, souvent seul ;
  • Être capable de vivre avec des horaires de travail souvent irréguliers.

La formation pour devenir frigoriste

Pour devenir frigoriste, il est nécessaire d’être qualifié, mais cette qualification peut aller du niveau CAP au niveau Bac +3.

Vous pouvez exercer avec un CAP Installeur Thermique ou un CAP froid et climatisation, que vous pourrez compléter avec un baccalauréat professionnel technicien du froid et du conditionnement de l'air, technicien en installation des systèmes énergétiques et climatiques ou encore technicien de maintenance des systèmes énergétiques et climatiques.

Pour un niveau bac+2, vous pourrez vous tourner vers un BTS fluides, énergies, environnement option génie frigorifique ou vers un DUT génie thermique et énergie. Enfin, une licence professionnelle en génie climatique, de niveau bac+3 est la plus haute qualification de la profession.

Le salaire

Le salaire moyen que vous pourrez vous verser est d’environ 1600 euros par mois. Toutefois, n’oubliez pas qu’en tant qu’auto entrepreneur, vous êtes votre propre patron et de nombreux frigoristes indépendants parviennent à se dégager des salaires plus conséquents. N'oubliez pas de faire appel à une banque pour auto entrepreneur si vous décidez d'avoir un compte bancaire dédié à votre activité.

Les débouchés

Avec le développement des régulations contraignantes en matière d'économie d'énergie et de développement durable, la demande de professionnels qualifiés augmente. Avec de l’expérience et des formations complémentaires, un frigoriste peut voir son auto entreprise prospérer rapidement au-delà des plafonds de chiffre d’affaires permis par ce statut. Si cela est votre cas, vous devrez clôturer votre auto entreprise pour ouvrir une société classique, dont vous devrez choisir la forme sociale, généralement une Société A Responsabilité Limitée (SARL) ou une Société par Actions Simplifiées (SAS). Vous pourrez alors vous associer avec d’autres professionnels si vous le souhaitez.

Les questions les plus fréquentes

En tant qu’auto entrepreneur, vous êtes responsable personnellement de tout dommage que vous causerez. A minima, vous devrez souscrire une assurance décennale et une Responsabilité Civile Professionnelle (RC Pro). Si vous le souhaitez, vous pouvez aussi souscrire à une assurance multirisque professionnelle.

L'attestation de capacité pour la manipulation des fluides frigorigènes est une autorisation, donnée par un organisme agréé, à une entreprise pour pouvoir acheter des fluides frigorigènes. Une attestation est valable cinq ans et peut être renouvelée indéfiniment suite à un potentiel contrôle de votre situation par l'organisme certificateur.

Chaque année, vous devrez déclarer la quantité de fluides frigorigènes que vous aurez utilisée à l'organisme qui vous aura délivré l'attestation de capacité. De plus, pour chaque intervention au cours de laquelle vous aurez à manipuler des fluides frigorigènes, vous devrez rédiger une fiche récapitulative consignant les détails de votre intervention. Vous aurez en outre l'obligation de collecter et remettre les fluides utilisés à votre fournisseur, qui fera procéder à leur recyclage.

Vous maîtrisez désormais l’essentiel sur le métier de frigoriste sous le statut d’auto entrepreneur. Si vous souhaitez vous engager dans cette voie professionnelle diversifiée et passionnante, mais que vous n’avez aucune base en gestion d’entreprise, vous pouvez participer au Stage de prévention à l'installation (SPI) qui, bien que facultatif, pourrait vous apporter des connaissances utiles. L’inscription se fait en ligne, si cela est proposé par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat dont vous dépendez.