cameraman auto entreprise

Comment devenir caméra auto entrepreneur ?

Souhaitez-vous devenir caméraman à votre compte et être indépendant? Ouvrez une auto entreprise !

Vous avez toujours rêvé de devenir caméraman en tant qu’auto entrepreneur, mais vous ne savez pas par où commencer ? Ce statut un peu particulier séduit de plus en plus de Français qui veulent franchir le pas et se lancer dans leur passion. Dans cet article, vous retrouverez toutes les informations nécessaires sur le métier de caméraman, les renseignements clés et les étapes pour s’inscrire en tant que caméraman auto entrepreneur.

Caméraman auto entrepreneur : les renseignements clés

Voici quelques informations principales au sujet du métier de caméraman auto entrepreneur avant de détailler cette profession et le statut juridique dans les lignes suivantes :

  • Le métier de caméraman n’étant pas réglementé, aucun diplôme n’est exigé, mais une formation est fortement encouragée ;
  • Il est conseillé de suivre une formation dans une filière cinéma et de vous inscrire dans une école spécialisée dans l’audiovisuel ou d’obtenir une licence professionnelle de journalisme ;
  • Le Centre de Formalités des Entreprises est la CMA (Chambre de métiers et de l’artisanat) ;
  • Votre code APE est généralement 59.12Z – Postproduction de films cinématographiques, de vidéos et de programmes de télévision ou 59.11B – Production de films institutionnels et publicitaires ;
  • Votre plafond de chiffre d’affaires est de 72 500 € ;
  • Les cotisations sociales à verser s’élèvent à 22 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Le taux de contribution à la formation professionnelle s’élève à 0,2 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Votre tarif est en moyenne de 200 à 400 € par jour, mais cela varie en fonction du type du projet, des exigences du client et du matériel nécessaire.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en caméraman auto entrepreneur ?

Vous savez désormais qu’il n’est pas nécessaire de suivre une formation pour devenir caméraman auto entrepreneur, même si cela est fortement recommandé. Mais alors, comment s’inscrire pour exercer ce métier ? Avant de détailler le processus de l’inscription, voyons d’abord les prérequis.

Prérequis

Avant de vous lancer et de devenir caméraman auto entrepreneur, il faut penser à certains prérequis. En premier lieu, il est souvent conseillé de réaliser une étude de marché afin d’évaluer la clientèle, mais aussi les autres caméramans qui sont en auto entrepreneur. Cela vous permet de vous rendre compte de la concurrence à laquelle vous devrez faire face et de ce que les clients recherchent le plus souvent chez un caméraman. Vous pourrez ainsi voir si une spécialité est plus recherchée qu’une autre.

En deuxième lieu, vous devez évidemment penser au matériel. Un caméraman ne peut effectivement pas travailler dans de bonnes conditions s’il n’a pas de matériel adapté. Pour vous donner quelques exemples, les équipements les plus populaires sont les caméras, les trépieds, les objectifs, les lumières, etc.

Ensuite, vous devez également faire le point sur les assurances. Le matériel que vous transportez est onéreux et il ne doit pas être endommagé lors d’un accident ou même simplement volé. Vous n’êtes pas obligé de souscrire à des assurances en tant que caméraman auto entrepreneur, mais cela est évidemment conseillé.

La responsabilité civile professionnelle (RC Pro) permet de couvrir tous les dommages causés par votre activité de caméraman pendant la prestation. Il faut d’ailleurs savoir que la RC Pro est obligatoire pour les activités d’auto entrepreneur dans le domaine des loisirs.

Il est aussi conseillé de souscrire à une assurance voiture professionnelle en tant que caméraman auto entrepreneur. En effet, celle-ci convient particulièrement puisque vous vous déplacez régulièrement en voiture avec du matériel de valeur. L’avantage de cette solution est qu’elle prend en charge les dommages causés par un accident, mais aussi la perte du matériel transporté. Cette assurance est évidemment plus onéreuse.

S’inscrire sur Pole Auto entrepreneur

La toute première étape administrative pour devenir caméraman auto entrepreneur est de faire sa déclaration de début d’activité. Il est d’ailleurs important de rappeler que l’inscription peut s’effectuer en ligne, sur Pole Auto Entrepreneur. Vous devez vous munir d’une copie de votre pièce d’identité. Vous pouvez ainsi remplir le formulaire P0 Micro-Entrepreneur.

Ce formulaire permet, entre autres, de choisir votre régime d’imposition préféré (classique ou versement libératoire). Il sert aussi à indiquer toutes les informations importantes en rapport avec votre nouvelle activité professionnelle. Ensuite, votre dossier est transmis au Centre de Formalités des Entreprises qui est la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA) dans votre cas. Vous pouvez alors être immatriculé au Répertoire des métiers avec un justificatif de domicile et une déclaration sur l’honneur de non-condamnation.

Obtenir son SIRET

Le numéro SIRET correspond au système d’identification du répertoire des établissements. Il est toujours composé d’une suite de 14 chiffres qui est attribuée par l’INSEE à toutes les auto entreprises. Bien entendu, l’obtention du numéro SIRET pour devenir caméraman auto entrepreneur est totalement gratuite. Une fois que la CMA transmet votre dossier à l’INSEE, vous recevez par courrier les documents suivants :

  • Un certificat d’inscription au Répertoire des Entreprises et des Établissements : celui-ci contient le numéro SIRET (système d'identification du répertoire des établissements) et le code APE (activité principale exercée), entre autres ;
  • Un avis de situation au répertoire Sirene ;

     

  • Une notification d’affiliation au régime auto entrepreneur de votre CFE ;
  • Un extrait K qui prouve l’existence juridique de votre nouvelle auto entreprise ;
  • Une notification d’affiliation à la Sécurité Sociale des Indépendants : celle-ci est nécessaire pour créer un compte en ligne quand vous devez déclarer votre chiffre d’affaires.

Trouver ses premiers clients

Vous êtes désormais caméraman auto entrepreneur, mais le processus n’est pas encore terminé. L’étape la plus cruciale est de trouver vos premiers clients. Ces derniers seront la fondation de votre clientèle qui joue un aspect extrêmement important pour tous les auto entrepreneurs. Une fois que vous avez trouvé et travaillé avec vos premiers clients, une partie de votre réussite en tant que caméraman auto entrepreneur dépendra de leurs retours, s’ils sont positifs ou négatifs. D’ailleurs, n’hésitez pas à faire de la prospection pour trouver de nouveaux clients et à passer le temps qu’il faut au téléphone ou par mail pour répondre à leurs questions sur les services que vous proposez.

La fiche métier du caméraman

Un caméraman est en fait un vidéaste qui se sert de sa caméra vidéo pour réaliser des projets divers et variés. Il est parfois aussi appelé cadreur, même si certains n’aiment pas mélanger les deux termes. Pour certaines personnes, un cadreur et un caméraman ne sont pas identiques. Pour d’autres, les deux termes désignent la même profession.

Les missions

À titre d’exemple, un caméraman peut gérer des films d’entreprise, des reportages, des films évènementiels, des vidéos publicitaires, des clips, etc. Bien entendu, devenir caméraman auto entrepreneur requiert des compétences spécifiques. Il est nécessaire de connaître les techniques pour filmer en bonne qualité, enregistrer un son clair ou encore cadrer correctement.

Lieu d’exercice

De manière générale, un caméraman auto entrepreneur travaille très souvent en extérieur, mais il peut aussi réaliser à l’intérieur avec le matériel adéquat. Ses lieux de travail ne sont jamais prédéterminés. En effet, n’importe qui peut avoir recours au service d’un caméraman. À titre d’exemple, un caméraman peut travailler dans des plateaux de tournage, des spectacles, des studios de tournage, des pays étrangers, des milieux naturels, etc.

Les qualités et les compétences requises

En plus des compétences évidentes de la photographie et de la réalisation cinématographique, un caméraman auto entrepreneur a plus de chances de réussir s’il possède les qualités suivantes :

  • Une excellente communication avec les clients et le reste de l’équipe s’il y en a une ;
  • Une ponctualité à toute épreuve afin de ne pas retarder le projet du client ;
  • Savoir travailler en équipe ;
  • Ne pas craindre les intempéries et les températures extrêmes ;
  • Savoir faire preuve d’humilité ;
  • Avoir un esprit créatif.

La formation pour devenir caméraman auto entrepreneur

Si vous souhaitez devenir caméraman auto entrepreneur, il n’est pas nécessaire de suivre une formation au préalable. Néanmoins, cela est fortement recommandé pour des raisons évidentes. Un auto entrepreneur doit effectivement se forger une excellente réputation pour avoir des clients. Il est donc essentiel d’avoir des compétences et un savoir-faire bien précis.

Pour vous donner une idée, une formation recommandée et accessible est de suivre une filière cinéma. Ensuite, vous pouvez vous inscrire dans une école spécialisée dans l’audiovisuel ou obtenir une licence professionnelle de journalisme si vous souhaitez vous spécialiser dans les reportages vidéo.

Le salaire

Du fait de son statut particulier, un caméraman auto entrepreneur n’a pas un salaire fixe. En effet, sa rémunération dépend directement du chiffre d’affaires de son auto entreprise. De manière générale, un auto entrepreneur est libre de choisir son niveau de revenus en fonction de plusieurs critères. Ces derniers dépendent de l’expertise, de l’expérience, de la réputation et des compétences du caméraman auto entrepreneur. Il faut aussi prendre en compte la concurrence dans le milieu professionnel.

Mais alors, comment le caméraman entrepreneur doit-il se fixer son salaire ? Si vous avez prévu d’exercer ce métier, vous devez d’abord déterminer le niveau de vie que vous souhaitez obtenir. Par exemple, vous pouvez vous fixer un objectif de revenus. Ce procédé est plus simple à effectuer si vous conduisez une étude de marché au préalable.

En tant que caméraman auto entrepreneur, proposer des prix défiant toute concurrence n’est pas forcément la solution. En effet, il est important de garder une certaine attractivité financière par rapport aux concurrents, mais il ne faut pas pour autant sous-estimer vos compétences professionnelles. Cela signifie que vous pouvez tout à fait fixer des prix supérieurs à ceux de vos concurrents si vous possédez des compétences et une expérience professionnelle qu’ils n’ont pas.

De plus, vous devez également prendre en compte que vous ne pouvez pas facturer certains moments de votre travail. Par exemple, en tant que caméraman, vous devez évidemment faire de la prospection pour trouver de nouveaux clients tout en faisant la publicité de votre auto entreprise. Toutes les tâches administratives à effectuer ne sont pas non plus rémunérées. La rentabilité que vous souhaitez obtenir ne doit donc pas être négativement impactée par le temps de travail non rémunéré.

Ainsi, vous devez prendre en compte l’ensemble de ces critères avant de déterminer votre objectif de salaire et d’établir le prix de vos services en tant que caméraman auto entrepreneur. N’oubliez pas non plus de réfléchir à l’avance aux congés que vous prévoyez. Vos congés ne sont pas payés en tant qu’auto entrepreneur et il est donc nécessaire de réfléchir à ces périodes où le montant de vos revenus sera nul.

Enfin, le métier de caméraman en tant qu’auto entrepreneur a une particularité. En effet, vous devez être en possession de votre propre matériel audiovisuel pour exercer ce métier. Les caméras, les objectifs, les trépieds et les lumières ne sont que des exemples de matériel à avoir. Ces produits ont généralement une valeur relativement élevée. Vous devez donc prendre en compte cet investissement pour fixer vos prix qui vous permettront d’atteindre vos objectifs de salaire.

Les questions les plus fréquentes

En tant que caméraman auto entrepreneur, vous devez faire attention à ne pas dépasser un certain seuil de chiffre d’affaires afin de conserver votre régime social et fiscal. L’activité de caméraman est considérée comme une prestation de service, dont le seuil à ne pas dépasser est de 76 200 euros.

Il existe des aides financières pour vous aider à devenir caméraman auto entrepreneur. Celles-ci sont notamment l’ARCE (l’aide à la reprise ou à la création d’entreprise) et la Prime d’Activité qui est versée par la CAF (caisse d’allocations familiales).

Le statut d’auto entrepreneur est ouvert à presque tout le monde. Les étudiants, les retraités, les demandeurs d’emploi, les salariés, les étrangers et les mineurs émancipés peuvent obtenir le statut d’auto entrepreneur. Néanmoins, les travailleurs non-salariés et les salariés en congé maternité ou en congé parental d’éducation n’ont pas accès au statut d’auto entrepreneur.