chef de projet auto entreprise

Comment devenir chef de projet auto entrepreneur ?

Voici comment vous pouvez faire la création de votre micro entreprise et devenir chef de projet pour commencer une nouvelle activité à votre compte.

Tous les métiers ont leur part de difficulté et de dépassement de soi, mais si on devait en établir l’ordre, le métier de chef de projet serait certainement assez haut placé. Et malgré la complexité qui lui est intrinsèque, il représente un métier passionnant et très prisé que beaucoup de personnes cherchent à exercer.

Si vous aussi vous cherchez à en faire votre profession, tout en vous lançant dans l’auto entrepreneuriat et que vous voulez connaitre les rouages qui la régissent, alors cet article est fait pour vous, car on vous y explique ce qu’il y a de plus important à savoir pour devenir chef de projet auto entrepreneur.

Chef de projet auto entrepreneur : les renseignements clés

Pour commencer et bien cerner le fonctionnement du travail de chef de projet , voyons ensemble quelques informations incontournables avant de faire les démarches pour devenir auto entrepreneur :

  • Le code APE : varie selon la nature du domaine d’activité associé (informatique, communication, etc.) ;
  • Le seuil du chiffre d’affaires (CA) à ne pas dépasser s’élève à 72 600 € ;
  • Les cotisations sociales à verser sont de 22% du CA ;
  • L’auto entreprise d’un chef de projet est classée en tant que prestation de service dans les prestations intellectuelles/techniques ;
  • Le CA à ne pas dépasser pour bénéficier de la franchise en base de TVA : 34 400€ ;
  • Le CFE du chef de projet auto entrepreneur est la Chambre des métiers et de l’artisanat.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en auto entrepreneur chef de projet

Avant de vous imaginer à la tête de votre auto entreprise qui prospère, vous devez d’abord penser aux balbutiements de celle-ci. L’étape de lancement est sans aucun doute une étape vraiment cruciale pour le déroulement de toute votre carrière en tant chef de projet auto entrepreneur, il est donc primordial de mettre toutes les chances de votre côté en vous lançant. C’est pour cela qu’on vous explique ici les moyens que vous devez déployer pour débuter, ainsi que les démarches à suivre pour bien faire votre inscription.

Prérequis

Avant de parler du côté administratif du lancement d’activité, abordons d’abord le côté pratique, qui est à prendre sérieusement en compte si vous espérez voir un jour votre affaire décoller.

L’investissement

Le premier mot d’ordre à mettre en exécution est l’investissement. Et oui, pour jouer le rôle de chef d’entreprise comme il se doit, vous devez prendre en compte tous les critères concernant la réussite de votre auto entreprise, ceci implique d’être prêt à investir la somme qu’il faut afin de développer les aspects nécessaires. Par exemple, si vous souhaitez avoir une bonne image et faire évoluer votre réputation, vous serez peut être amené à engager des professionnels pour vous aider à gérer votre marketing ainsi que votre communication. Veillez donc à réserver une somme plus ou moins importante pour couvrir ce type de frais dès le départ.

L’accompagnement

Vous pouvez croire que vous serez capable de tout faire seul, mais sachez que l’isolement ne vous aidera assurément pas à faire épanouir votre business par la suite.

Dès la création de votre activité, il est recommandé de vous faire accompagner par des associations de professionnels ou des organisations étatiques prévues à cet effet, comme les structures de type CMA et CCI, mais également de parler de votre projet aux professionnels de tous bords dans votre entourage, qu’ils soient influents ou non, afin de prendre conseil et favoriser le démarrage de votre activité.

La liste des charges

Avant de vous lancer dans la préparation de votre dossier et les démarches administratives visant à concrétiser votre projet, vous devez d’abord vous assurer que celui-ci pourra représenter un business fructueux.

En effet, vous devez surement avoir connaissance du fait que le chiffre d’affaires inclut également les dépenses que vous effectuez pour votre auto entreprise. Il ne reflète donc pas vraiment votre bénéfice. Pour connaître le gain que vous pourrez produire plus tard, vous devez faire une liste des charges qui comprend tous les frais liées à votre activité et calculer le montant nécessaire à leur règlement. Essayez également d’étudier votre secteur de travail afin d’avoir une idée sur le taux de réussite de votre future affaire.

S'inscrire sur Pole Auto Entrepreneur

L’inscription représente le point de départ de la concrétisation de votre projet, elle consiste à déclarer votre auto entreprise au niveau des services compétents afin d’être immatriculé légalement.

Cette inscription ne nécessite aucun déplacement de votre part, car elle peut s’effectuer directement en ligne sur le site de Pôle Auto Entrepreneur. Celui-ci dispose d’un formulaire simplifié qui permet de déclarer votre activité et qui vous donne également accès à un espace personnel pour le suivi de votre CA, l’édition de vos factures et la gestion de votre auto-entreprise.

Cette déclaration sera vérifiée une fois le formulaire adéquat rempli et les pièces justificatives demandées jointes. Une fois validée, Pole Auto Entrepreneur s’occupera d’envoyer votre dossier au CFE concerné par votre activité et vous recevrez par la suite vos documents attestant de la création de votre auto entreprise.

Obtenir son SIRET

Le SIRET (Système d'identification du répertoire des établissements) est un numéro unique qui permet de vous identifier et de répertorier votre auto entreprise dans le répertoire des établissements.

Pour l’obtenir, il faut attendre que votre déclaration d’auto entreprise soit validée et envoyée à l’INSEE, afin que ce dernier s’occupe de vous transmettre des informations vous concernant et qui sont indispensables à l’exercice de votre activité en toute légalité (comme votre numéro Siret, entre autres).

Trouver ses premiers clients

Pour trouver vos premiers clients, il est clair que la chose la plus importante que vous devez faire est la prospection. Comme vous vous lancez à peine, le bouche-à-oreille n’a donc pas encore eu l’occasion d’opérer et vous n’avez pas non plus de réseau professionnel pour l’instant, il vous faut alors aller chercher les clients vous-même.

Pour ce faire, les réseaux sociaux sont un moyen très efficace et surtout gratuit. Vous devrez prendre la peine de vous créer des profils professionnels sur les réseaux sociaux les plus connus (Facebook, Instagram, LinkedIn et Twitter) qui vous mettront en valeur et qui présenteront favorablement vos capacités et diverses compétences.

Aussi, pensez à vous créer un site web élégant et attirant, mais aussi à bien le faire référencer. Celui-ci vous permettra de répertorier vos expériences et vos projets petit à petit afin de montrer aux futurs clients ce que vous savez faire, tout en mettant en lumière votre savoir-faire.

Il existe également des sites dont vous pourrez vous servir, dédiés à la création du contact entre vous et le client.

La fiche métier du chef de projet

Un chef de projet est un professionnel qui allie à la perfection des qualifications techniques et des compétences de gestion et de direction. Il est chargé de suivre le déroulement d’un projet et de veiller à ce qu’il soit mené à bien, dans le respect des délais et du budget qui ont été fixés.

Les missions

Un chef de projet est sollicité dans divers domaines (informatique, architecture, finances, administration, marketing, etc.), ses missions peuvent donc grandement varier, selon le secteur dans lequel il opère, mais de façon générale voici certaines d’entre elles qu’on retrouve dans n’importe quelle spécialité :

  • Organiser les différentes étapes du projet ;
  • Participer de façon rigoureuse à l’étude de la faisabilité ;
  • Diriger les équipes de manière claire et efficace ;
  • Coordonner les tâches des divers acteurs, ainsi que les moyens matériels requis ;
  • Superviser le projet et prendre la bonne décision en cas d’imprévu ;
  • Servir de lien entre les parties prenantes internes et les parties prenantes externes ;
  • Conseiller et guider les membres d’équipes ;
  • Faire en sorte de satisfaire les exigences demandées.

Lieu d'exercice

Le chef de projet peut exercer dans divers environnements, pour le compte d’entreprises utilisatrices (télécommunications, entreprise publique, industries, banques, etc.), tout comme il peut faire profiter de ses compétences à des sociétés qui offrent des services en ingénierie informatique (SSII), par exemple.

Les qualités et les compétences requises

Être chef de projet demande bon nombre de qualités et de compétences que vous devez impérativement posséder pour exceller dans l’exercice de cette profession à hautes responsabilités.

Avoir le sens de l’organisation

Le fait d’être organisé représente un point clé qui déterminera la qualité de votre travail, que ce soit pour l’organisation des taches, des effectifs et de la stratégie opérationnelle qui serait adoptée pour la tenue du projet. De plus, la bonne gestion des ressources humaines et matérielles demande un sens de l’organisation sans faille.

Être résistant au stress et aux imprévus

En tant que chef de projet vous serez amené à rencontrer des problèmes de toutes sortes : conflits, délais serrés, pressions des commanditaires du projet, etc. Votre rôle est d’apporter des solutions adaptées à tous ces soucis : vous devrez pouvoir garder la tête froide pour y arriver.

L’esprit de communication

Que ce soit avec le maître d’ouvrage ou avec votre équipe, la communication est une qualité essentielle que vous devez maîtriser. La tenue de présentations et de réunions exigera également de bons talents oratoires.

Un bon sens relationnel

Le sens relationnel va de pair avec la communication. Vous devez entretenir une ambiance saine au sein de votre équipe afin de les motiver à atteindre les objectifs communs, celle-ci vous servira également lors de vos entretiens avec les clients.

Avoir l’esprit d’équipe

Un chef de projet doit avant tout superviser, mais sans son équipe le projet a peu de chance d’aboutir. Il doit donc assurer une parfaite cohésion avec tous les membres de l’unité.

Être à l’écoute et savoir identifier les bonnes idées

Savoir déceler une bonne idée afin de l’exploiter permet de donner une bonne direction à la réalisation du projet.

La formation pour devenir chef de projet

Le métier de chef de projet est un métier qui nécessite des qualifications techniques diverses et approfondies, ce qui signifie que vous devez avoir en votre possession un diplôme de niveau d’études assez élevé pour y prétendre.

Il y a différents parcours qui peuvent aboutir à l’occupation de ce poste très prisé. Les diplômes obtenus diffèrent selon la spécialisation et le type d’établissement, mais ils se valent tous. On peut par exemple citer :

  • Un parcours universitaire : licence ou licence pro (BAC+3), master (BAC+5) ;
  • Un parcours en école privé : diplôme spécialisé (de commerce, marketing, management, gestion, etc.) ;
  • Un parcours en école d’ingénieurs : diplôme d’ingénieur.

On peut également retrouver des chefs de projet qui ont par exemple un DUT Génie civil ou un BTS Bâtiment.

Le salaire

Comme vous allez exercer en tant qu’auto entrepreneur, c’est à vous de fixer votre propre tarification selon votre domaine, la taille et la complexité du projet dont vous êtes en charge, mais également selon vos années d’expérience. Si vous débutez, votre salaire devrait être compris entre 1800 € et 3000 € par mois et, après quelques années d’expérience, celui-ci devrait l’être entre 3750 € et 5500 € par mois. N'oubliez pas d'ouvrir un compte bancaire pour faciliter votre comptabilité.

Création rapide et facile

Les questions les plus fréquentes

Non, souscrire à une assurance n’est pas obligatoire, mais l’assurance responsabilité civile professionnelle reste fortement conseillée, car elle permet de couvrir les dommages que vous pourriez causer et vous procure donc une certaine protection.

Votre droit à la retraite dépend du montant que vous versez aux cotisations sociales. Donc, si vous ne déclarez pas ou peu de chiffre d’affaires et que vous ne payez donc pas ou peu de cotisations, vous n’aurez pas le droit à une pension vieillesse ou celle-ci sera dérisoire.

Ceci dépend déjà de votre capacité de gestion, car vous devez être certain de pouvoir rester efficace en ayant plusieurs projets à la fois. Et aussi, ceci est lié au type de contrats que vous concluez. Si, par exemple, l’un de vos contrats stipule que vous devez vous consacrer exclusivement à un seul projet, alors vous devrez respecter vos engagements.