webmaster auto entreprise

Comment devenir webmaster auto entrepreneur ?

Envie d'être votre propre patron? Optez pour le régime de la micro entreprise et devenez webmaster à votre compte.

Le métier de webmaster est en plein essor ces dernières années et de plus en plus de jeunes personnes se passionnent pour cette profession. Bien qu’occuper ce poste en entreprise présente plusieurs atouts, la grande majorité aspire à se lancer en tant que webmaster indépendant, car cette alternative présente des avantages comme le fait de pouvoir gérer son emploi du temps ou de travailler sur des projets qui nous plaisent, si on en a bien entendu les compétences.

Si vous faites partie de cette catégorie et que vous souhaitez concrétiser votre envie d’être webmaster auto entrepreneur, alors cet article est idéal pour vous, car on vous expliquera tous les points essentiels pour bien débuter.

Webmaster auto entrepreneur : les renseignements clés

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voyons ensemble quelques informations essentielles afin de mieux cerner les divers aspects du métier de webmaster auto entrepreneur :

  • Le code APE est 62.01Z ;
  • Le seuil du chiffre d’affaires (CA) à ne pas dépasser s’élève à 176 200 € ;
  • Les cotisations sociales à verser sont de 22% du CA ;
  • L’auto entreprise d’un webmaster est classée en tant que profession libérale dans les prestations intellectuelles/techniques ;
  • CFE du webmaster auto entrepreneur : l’URSSAF.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en auto entrepreneur webmaster ?

Pour devenir webmaster, il faut avoir certaines qualifications et remplir des formalités bien définies afin de satisfaire au mieux les exigences de cette profession tout en exerçant en conformité avec la loi.

Si vous souhaitez exercer votre métier de webmaster en tant qu’indépendant, vous devez avoir certaines informations qui vous seront communiquées par l’URSSAF. Elles vous seront fournies une fois que vous aurez effectué votre déclaration d’auto entreprise, qui représente l’étape la plus importante pour devenir auto entrepreneur.

Voyons donc les démarches à suivre afin d’accéder au statut d’auto entrepreneur.

La déclaration d’auto entreprise sur Pôle auto entrepreneur

Celle-ci ne nécessite principalement pas de déplacement de votre part, car, désormais, tout se fait directement en ligne. Il faudra donc vous rendre sur le site de votre CFE et remplir le formulaire correspondant à votre activité, en prenant soin d’y joindre certaines pièces justificatives.

Vous pouvez également opter pour une alternative très intéressante qui est l’inscription via le site Pôle auto entrepreneur qui propose un formulaire plus simplifié permettant d’effectuer votre déclaration en toute aisance et également de disposer par la suite d’un espace personnel pour le suivi de votre CA, l’édition de vos factures et la gestion de votre auto entreprise.

Le choix du mode d’imposition sur vos revenus

De manière automatique, le système du prélèvement à la source (PAS) est celui qui s’applique. Mais vous avez le choix d’opter à la place pour le système du versement libératoire forfaitaire (VLF).

Le premier consiste à payer un acompte d’impôt mensuellement ou trimestriellement, alors que, pour le second, le paiement se fait en même temps que la déclaration de vos cotisations sociales. L’avantage du PAS est que vous avez le droit de bénéficier d’une régularisation l’année suivante qui prend en compte vos revenus réels et d’un remboursement en cas d’un trop-perçu par l'administration fiscale, ce qui n’est pas le cas avec le VLF.

Obtenir son SIRET

Une fois votre déclaration validée, l’URSSAF se chargera d’envoyer votre dossier à l’INSEE, qui s’occupera, à son tour, de vous envoyer votre numéro SIRET (Système d'Identification du Répertoire des Établissements) de manière totalement gratuite, ainsi que d’autres informations telles que :

  • Le régime d’imposition appliqué à votre type de profession (libérale dans votre cas) ;
  • Les coordonnées des agents fiscaux auprès de qui vous devez faire la déclaration et le paiement de vos charges fiscales ;
  • Les coordonnées d’un professionnel, dont la mission est de vous donner les diverses informations et précisions concernant les exonérations ou allègements fiscaux qui sont à votre portée.

Trouver ses premiers clients

La chose incontournable que vous devez prendre en compte pour bien débuter est de vous faire connaître. Faites en sorte de vous forger une solide réputation qui sera un atout essentiel pour attirer les meilleurs clients et les plus gros contrats.

En effet, vous aurez beau être le meilleur webmaster de la région, si vous ne faites pas d’efforts pour vous faire connaitre, vous ne pourrez sans doute pas vivre de votre métier. Il est donc très important que vous travailliez à votre visibilité. Pour cela, il existe plusieurs moyens connus et assez simples.

Vous pouvez par exemple créer un site internet pour décrire votre activité ainsi que votre parcours, en prenant bien soin de mettre en avant vos atouts et vos principales compétences. Le site doit afficher de manière ergonomique et conviviale le portfolio de vos anciennes réalisations afin de mettre en évidence votre connaissance du domaine.

De plus, vous pouvez créer une carte de visite dont vous aurez toujours quelques exemplaires avec vous afin de pouvoir en distribuer à chaque client potentiel. Celle-ci doit être originale et esthétique afin de marquer l’esprit de la personne qui la reçoit.

Enfin, un moyen très efficace et très accessible que vous pourrez utiliser est la création d’un profil professionnel sur les réseaux sociaux, que vous devrez faire en sorte de tenir à jour. Ceci vous permettra d’atteindre assez rapidement les personnes intéressées et de tisser des liens facilement avec les futurs clients.

La fiche métier du webmaster

De façon générale, un webmaster est un professionnel chargé, dans un premier temps, de concevoir et réaliser un site internet, pour ensuite l’entretenir et le mettre à jour régulièrement, voire quotidiennement.

Il peut travailler au sein d’une entreprise et s’occuper exclusivement du site internet de celle-ci. Mais lorsqu’il décide de se lancer à son compte et de travailler en étant son propre chef, on parle alors d’un webmaster auto entrepreneur.

Les missions

Le webmaster se charge de la totalité du projet informatique concernant un site internet. Il doit en effet s’occuper de la création et de la gestion dudit site. Voici donc les principales missions rattachées à ces deux grands axes.

En ce qui concerne la création du site, il doit s’occuper de :

  • L’analyse générale pour déterminer la faisabilité du projet ainsi que les exigences et les besoins à prendre en compte ;
  • L’analyse informatique pour déterminer le matériel idéal et les technologies utiles au bon déroulement du projet de site web ;
  • L’architecture du futur site qui concerne les diverses interfaces et les différentes rubriques ;
  • La traduction du contenu du site en langage spécialisé afin d’entamer le codage ;
  • La programmation, le référencement et l’hébergement du site pour qu’il puisse enfin être totalement opérationnel.

En ce qui concerne la gestion du site internet, le webmaster auto entrepreneur devra :

  • Apporter les modifications nécessaires afin d’adapter le site aux nouveaux besoins ;
  • Corriger les éventuelles erreurs et faire des mises à jour ;
  • Ajouter du contenu et améliorer celui déjà présent.

Les qualités et les compétences requises

Un webmaster est un professionnel qui doit assurer un travail impeccable sur divers plans, il est donc tenu d’avoir plusieurs qualités indispensables.

Avoir des capacités de gestion

Pour mener à bien votre auto entreprise en tant que webmaster, vous devez impérativement maîtriser le domaine de la gestion et savoir diriger votre affaire en ayant connaissance des informations essentielles concernant la juridiction et la fiscalité, ainsi que les démarches administratives nécessaires.

Vous devez également arriver à gérer et suivre assidûment un projet du début à la fin pour satisfaire les exigences de votre profession.

Être attentif et avoir un bon sens de l’analyse

Vous devez en effet être très méticuleux afin de pouvoir prendre en considération les besoins et les exigences du client comme il se doit pour, par la suite, les concrétiser lors de la création du site internet de manière exhaustive et optimisée.

Aussi, vous devez être doté d’un excellent sens de l’analyse afin d’être capable de cerner les réels objectifs du site et proposer des solutions convenables en cas de désagrément.

Connaître des logiciels et langages informatiques

Ce point est évidemment crucial, car il concerne le cœur même du métier de webmaster, vous devez donc être en mesure de manipuler les différents logiciels et langages informatiques (HTML, JavaScript, Dreamweaver, XML, ASP, PHP, Java, etc.).

Être polyvalent

La polyvalence d’un webmaster est un atout non négligeable, voire primordial, pour espérer avoir des clients. Comme votre métier exige de s’occuper du projet informatique dans sa totalité, vous devez donc être capable de jouer à la fois le rôle de rédacteur, graphiste et technicien.

Avoir un bon sens du relationnel

Vous serez amené à garantir un bon lien de communication avec vos clients, ainsi qu’avec les internautes qui consultent le site dont vous serez parfois le rédacteur. Vous devez donc faire preuve d’un bon nombre de qualités relationnelles.

Être disponible

La disponibilité doit sans aucun doute être de mise dans ce type de métier, car vous devez être prêt à répondre à n’importe quel moment, ou presque, en cas d’erreur ou de bug sur le site internet, sans oublier le fait que, parfois, les délais de réalisation sont très courts et doivent être strictement respectés. Veillez donc à bien montrer à vos futurs clients que vous êtes une personne disponible et aisément joignable.

La formation pour devenir webmaster

Le métier de webmaster peut s’apprendre en autodidacte, il ne nécessite donc généralement pas de formation précise, mais les entreprises ont tendance à préférer solliciter les webmasters ayant une ou plusieurs attestations ou diplômes de formations spécifiques, car ils considèrent leur travail plus professionnel. Il serait donc judicieux de votre part d’envisager une formation avant de vous lancer.

Voici une liste non exhaustive de formations qui permettent de déboucher sur un travail de webmaster :

  • BTS SIO (Services Informatiques aux Organisations) ;
  • DUT MMI (Métiers du Multimédia et de l’internet) ;
  • DEUST en Gestion du web et métier de l’internet ;
  • Certificats d’écoles : Développeur multimédia, webmaster, analyste développeur, chargé de production web et digital, etc. ;
  • Licence Pro techniques du son et de l’image ou LP métiers du numérique ;
  • Bachelor : web, métiers du web, etc. ;
  • Master création numérique spécialité design d’interface ;
  • Master information et communication spécialité création de projets numériques ;
  • Master pro information et communication spécialité métiers de l’information et médias numériques.

On peut retrouver également d’autres formations spécialisées de façon directe pour la profession de webmaster.

Le salaire

Le salaire d’un webmaster dépend d’énormément de facteurs (comme l’ampleur du site créé et géré, l’envergure de l’entreprise cliente, la nature des missions requises, etc.) et il peut varier d’une centaine à quelques milliers d’euros, particulièrement lorsque cette profession s’exerce en freelance.

Si vous voulez arriver à vivre de votre métier de manière décente en tant qu’auto entrepreneur, vous devez savoir saisir les opportunités qui se présentent à vous et dénicher les contrats intéressants, en prenant soin de bien faire de la prospection et de respecter nos conseils prodigués plus haut.

En conclusion : selon votre détermination, votre niveau de formation et les contrats gagnés, votre salaire pourra varier entre 400€ et 1500€ lors de vos débuts, puis monter jusqu’à 3500€ et plus lorsque vous deviendrez un webmaster confirmé.

Les questions les plus fréquentes

Les CGV représentent une rubrique qui doit figurer obligatoirement sur votre site internet et doivent contenir diverses informations légales et juridiques régissant les relations commerciales. Il est donc conseillé de sous-traiter leur rédaction à un avocat ou de les rédiger à partir d’un modèle précis et de les faire relire par un professionnel juridique.

Pour bénéficier de la franchise en base de TVA (non-paiement de la TVA), vous devez simplement ne pas dépasser un certain seuil de chiffre d’affaires annuel (hors taxes), qui est :

  • 34 400 € l'année civile précédente ;
  • 36 500 € l'année civile précédente, lorsque le chiffre d'affaires de l'avant dernière année (l'année n-2) a été inférieur à 34 400 €.

Au bout de quelques années d’expérience, vous pourrez faire évoluer votre carrière en proposant, en plus de la création et de la gestion de sites internet, d’autres services comme des audits, des formations ou encore des conseils ciblés.