auto entrepreneur technicien en fibre optique

Comment devenir technicien fibre optique en auto entrepreneur ?

Tous les renseignements pour créer sa micro entreprise en technicien fibre optique. Création de votre dossier en 48h.

La fibre optique représente l’avenir de la communication. Participer au déploiement des réseaux du futur en tant que technicien est donc un très bon choix de carrière, car c’est un domaine largement porteur, particulièrement si vous décidez d’exercer cette profession en tant qu’auto entrepreneur pour être votre propre patron.

Que vous souhaitiez débuter après votre diplôme ou que vous envisagiez une reconversion dans ce secteur dynamique et prometteur, cet article est là pour vous expliquer les étapes à suivre pour devenir technicien fibre optique auto entrepreneur et vous partager l’important à savoir sur ce métier.

Technicien fibre optique auto entrepreneur : les renseignements clés

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voici quelques renseignements clés concernant la profession de technicien fibre optique en tant qu’auto entrepreneur :

  • Le code APE est généralement 4321B Travaux d’installation électrique sur la voie publique (mais il peut changer selon le domaine précis d’activité) ;
  • Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est la CMA (Chambre des Métiers et de l’Artisanat) pour l'activité artisanale;
  • La catégorie fiscale du technicien fibre optique en auto entreprise est Prestations de Services Artisanales – Micro-BIC ;
  • Le seuil de chiffre d’affaires à ne pas dépasser est de 72 600 € ;
  • Le seuil de la franchise TVA est de 34 400€ ;
  • Les cotisations sociales à verser s’élèvent à : 22% du CA sans ACRE, 11% du CA avec ACRE ;
  • La rémunération est estimée entre 10€ et 20€ de l’heure (elle varie selon les clients et les villes).

Comment s'inscrire pour débuter son activité en tant que technicien fibre optique auto entrepreneur ?

Pour se lancer dans l’auto entreprenariat en tant que technicien fibre optique, il existe certaines démarches à respecter ainsi qu’un nombre de prérequis à satisfaire afin de travailler en toute légalité.

Prérequis

Le métier de technicien fibre optique représente une profession technique, précise et nécessite donc certaines autorisations et quelques investissements au préalable. Voyons de quoi il s’agit.

Souscrire une assurance décennale

Bien que le stage de préparation à l’installation auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat ne soit plus obligatoire depuis la loi PACTE, vous êtes dans l’obligation, en tant que technicien fibre optique, de souscrire une assurance décennale, qui représente une garantie couvrant certains dommages compromettant la solidité de votre installation ou la rendant impropre à son usage.

Avoir les autorisations de conduite des engins de travaux et des appareils de levage

Cela n’est pas toujours nécessaire, mais lorsque vous aurez besoin de manipuler ce type de machine, vous devrez impérativement obtenir l’autorisation adéquate pour ce faire. Cette dernière n’est accordée que si vous avez les compétences nécessaires pour la conduite des divers engins, ainsi qu’une aptitude médicale.

Respecter les différentes normes

La fibre optique est un domaine très réglementé. Vous devrez donc respecter les normes de sécurité ainsi que celles de gestion de déchets visant au recyclage et à l’optimisation.

Prévoir des investissements

Pour démarrer dans de bonnes conditions et devenir rentable assez rapidement, il vous faudra prévoir une bonne base financière pour subvenir à vos besoins de départ :

  • Acheter une camionnette équipée ;
  • Acheter le matériel nécessaire : capteur de gaz à fibre optique, soudeuse, pince à détection de trafic, réflectomètre, laser, etc. ;
  • Acheter les stocks de petites fournitures (équipement de travail et vêtements appropriés) ;
  • Avoir des fonds de roulement et un matelas en trésorerie.

L’estimation convenable concernant la somme nécessaire en investissements serait de 30 000€ à 60 000€.

S'inscrire sur Pole Auto entrepreneur

Une fois les prérequis validés et bien mis en place, vous pourrez entamer les formalités administratives sereinement afin de faire la création de votre auto entreprise en tant que technicien fibre optique.

La première étape consiste à effectuer la déclaration de votre future micro entreprise. Pour ce faire, vous devez indiquer vos informations personnelles, libeller correctement votre activité, choisir le système d’imposition sur le revenu que vous souhaitez avoir parmi les deux disponibles (le prélèvement à la source, ou le versement libératoire) et mentionner la périodicité de vos déclarations de CA.

Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez utiliser directement le site de Pole Auto entrepreneur, sur lequel se trouve un formulaire aisément compréhensible que vous pourrez remplir sans difficulté. Il vous permet même d’avoir un espace personnel pour le suivi de votre CA, la création de vos factures et la gestion de votre auto entreprise.

Une fois votre déclaration faite, vous devrez vous inscrire au niveau du CFE compétent, qui est, pour un technicien fibre optique, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, afin d’être ensuite affilié au Registre des Métiers.

Obtenir son SIRET

Le numéro de SIRET (Système d'Identification du Répertoire des Établissements) est indispensable pour débuter votre activité. Il est composé d’une suite unique de 14 chiffres et est attribué par l’INSEE une fois votre validation de déclaration d’auto entreprise obtenue auprès de la CMA.

Voici les documents que vous recevrez, par courrier, en plus du SIRET :

  • Un certificat d’inscription au Répertoire des Entreprises et des Établissements, qui contient des informations essentielles telles que le code APE de votre activité ;
  • Un avis de situation au répertoire Sirene ;
  • Une notification d’affiliation à la Sécurité Sociale des Indépendants permettant de créer un compte en ligne dans le but d’y déclarer votre chiffre d’affaires ;
  • Un extrait K ou Kbis qui atteste de l’existence juridique, de manière légale et officielle, de votre auto entreprise ;
  • Une notification d’affiliation au régime auto entrepreneur de la CMA.

Trouver ses premiers clients

L’une des étapes les plus cruciales lorsque vous vous lancez en auto entreprenariat est de trouver vos premiers clients.

Pour ce faire, vous pouvez user de diverses techniques visant à vous faire connaitre. Les plus efficaces sont celles liées à internet, car de nos jours, l’influence du web se fait de plus en plus grande. Donc si vous voulez vous faire une place rapidement dans le business, vous devez penser à vous créer des profils sur les diverses plateformes d’offres d’emplois, ainsi que sur les réseaux sociaux.

Veillez à bien renseigner votre profil et à l’alimenter régulièrement en présentant vos atouts et en donnant des exemples de vos compétences.

Dès que vous aurez vos premiers clients, pensez à toujours présenter un travail exemplaire afin de les fidéliser et vous construire ainsi une bonne réputation dans le secteur.

La fiche métier du technicien fibre optique

Maintenant que nous avons abordé les étapes à accomplir pour devenir technicien fibre optique sous le statut d'auto entrepreneur, voyons ensemble les caractéristiques de ce métier.

Les missions

De manière générale, le technicien fibre optique est chargé d’installer et de dépanner des réseaux très haut débit. Ses missions sont donc techniques, mais peuvent être également très diverses et variées :

  • Prendre les consignes nécessaires auprès du Chef de chantier ou de la hiérarchie adéquate ;
  • Analyser le dossier fourni et interpréter explicitement les plans d’exécution ;
  • Préparer le chantier en fonction de l’intervention attendue ;
  • Préparer les câblages, aériens ou souterrains, en faisant un repérage des lieux d'intervention et des tracés ;
  • Installer les divers équipements, assembler les éléments et les raccorder aux boîtiers, tout en prenant en compte des contraintes clients ;
  • Réaliser des opérations de réglages et de tests sur les équipements optiques afin d’assurer leur conformité et la sécurité générale;
  • Contrôler la qualité de la liaison optique par photométrie et/ou réflectométrie en interprétant les résultats convenablement ;
  • Déterminer les dysfonctionnements (problèmes concernant l’affaiblissement, les coupures, les croisements, etc.) ;
  • Rédiger les cahiers de mesures et de recettes ;
  • Etablir les comptes rendus d’intervention ;
  • Clôturer le chantier en veillant à la sécurité et à la propreté de la zone de travail ;
  • Veiller à l'entretien des lignes ;
  • Intervenir en cas de panne : analyser la situation et effectuer le dépannage.

Les qualités et les compétences requises

Le technicien fibre optique est une personne minutieuse et précise, dotée d’un excellent sens de l’observation et d’analyse, capable d’effectuer les installations de manière rigoureuse et méthodique. Il sait avant tout mettre en œuvre des techniques de raccordement et identifier les dysfonctionnements possibles afin de les traiter rapidement et maitrise les différents composants actifs et passifs d’une liaison optique.

Le technicien fibre optique possède des connaissances irréprochables en matière de règles de sécurité ainsi qu’en procédures de mesure des équipements et sait s’adapter aisément en renouvelant sa formation pour être à l’affut des nouvelles technologies.

Il est également autonome, curieux et maitrise l’anglais technique tout en ayant des connaissances en informatique et en électronique.

Enfin, il se doit de maitriser certains outils indispensables à son métier, comme les outils de test de contrôle, la soudeuse, le détecteur de gaz ou encore l’outillage qui sert à réaliser les raccordements.

La formation pour devenir technicien fibre optique

Depuis quelques années, les formations pour devenir technicien fibre optique se font de plus en plus nombreuses et les cursus se multiplient. En voici les plus connus :

  • Bac pro SEN (systèmes électroniques numériques), spécialité : télécommunications et réseaux ;
  • DEUST Maintenance et installation de réseaux ;
  • BTS Systèmes électroniques ;
  • DUT Génie électrique et informatique industrielle ;
  • DUT Réseaux et télécommunications ;
  • Certificat de technicien-conseil en réseaux et télécommunications ;
  • Licence pro RTHD (réseaux très haut débit) ;
  • Licence pro IOP (instrumentation optique et nano photonique) ;
  • Licence pro Réseaux et télécommunications, spécialité : métiers, produits et services des télécommunications ;
  • Brevet de compagnon professionnel, Installateur en équipements électriques, complété par des modules de formation en fibre optique ;
  • Formation de Technicien Réseau de communication par fibre optique et cuivre, auprès de l’AFPA (Agence nationale pour la formation professionnelle des adultes).

Si vous n’avez pas obtenu de diplôme, mais que vous souhaitez quand même vous lancer, il vous est possible de créer votre auto entreprise si vous avez au minimum 3 ans d’expérience professionnelle dans le domaine.

Le salaire

La profession de technicien fibre optique est de plus en plus demandée sur le marché. Ceci vous permet en tant qu’auto entrepreneur de négocier une bonne rémunération lors de vos prestations, particulièrement si vous intervenez auprès d’un client important et/ou dans une grande ville. Ainsi, vous pourrez prétendre à un salaire qui varie en 1500€ et 2000€ mensuels quand vous débuterez.

Lorsque votre niveau d’expertise augmentera et que votre expérience se comptera par années, votre rémunération sera plus conséquente et pourra atteindre en cours de carrière une moyenne de 2600€.

Les débouchés

Le technicien fibre optique connait une évolution de carrière plutôt prometteuse, même si en tant qu’auto entrepreneur tout dépend de son ambition personnelle. Mais de façon générale, plus il aura d’expérience, plus il pourra prétendre à de nouvelles responsabilités. Il peut ainsi évoluer, de façon assez rapide, vers un métier de responsable d’activités ou chef de section, où il aura des missions principalement managériales.

De plus, le technicien fibre optique a le bagage idéal pour viser d’autres postes en faisant en sorte d’élargir ses connaissances et compétences. À titre d’exemples, il pourra ainsi prétendre au poste de :

  • Administrateur de réseaux ;
  • Designer industriel de produits électroniques ;
  • Conseiller commercial en biens d'équipements ;
  • Ingénieur assistance technique.
Création rapide et facile

Les questions les plus fréquentes

Plusieurs types de clients peuvent faire appel à vos compétences, compte tenu de la démocratisation progressive des réseaux très haut débit et de la demande qui s’accentue. Par exemple, on peut citer l’armée ou encore les diverses administrations (publiques ou privées).

Oui, il existe des outils qui permettent de faire cela gratuitement. Les plus connus sont ceux mis à disposition dans le logiciel Microsoft Excel (ou logiciels équivalents gratuits comme Open Office) et facilement trouvables sur internet. Ils permettent notamment d’établir un livre de recettes (obligatoire pour les auto entrepreneurs).

Les avantages sont nombreux, car le technicien fibre optique auto entrepreneur connait de belles perspectives d’évolution ainsi que de nombreuses offres d’emplois, tout en ayant une flexibilité et une mobilité professionnelle facilitée.

Quant aux inconvénients, le plus contraignant pour ce professionnel est l’effort physique, car les conditions de travail peuvent parfois être rudes.