Devenir électricien en auto-entrepreneur : comment faire ?

Comment créer son autoentreprise d’électricité ? Découvrez les étapes pour créer votre société et les points essentiels à connaître.

Comment devenir électricien en auto-entrepreneur ?

 

Le métier d’électricien se marie de manière idéale avec le statut d’auto-entrepreneur. En effet, ce métier permet à chacun de travailler seul et de se constituer un portefeuille clients au fur et à mesure. L’électricien en auto-entrepreneur peut gérer son planning comme il le souhaite et profite de nombreux avantages liés à la micro-entreprise. Découvrez ici comment exercer votre métier de manière indépendante.

 

Quelles sont les conditions à respecter pour devenir électricien en auto-entrepreneur ?

 

Le métier d’électricien fait partie des professions du BTP. Il s’agit alors d’une profession réglementée. Vous devrez donc justifier d’un diplôme dans le domaine de l’électricité (BEP, CAP) ou d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans.

 

Vous devrez par ailleurs vous procurer une carte de commerce ambulant. À partir du moment où vous effectuez des travaux hors de votre commune de résidence, vous êtes considéré comme un commerçant ambulant. La carte est délivrée par la Chambre des Métiers de l’Artisanat moyennant une somme de 15 €. Attention, il faut prévoir un délai de deux mois avant de la recevoir. Vous pouvez cependant demander un certificat provisoire qui vous permet de débuter votre nouvelle activité plus rapidement.

 

Dois-je souscrire à une assurance professionnelle ?

 

En tant qu’électricien, vous connaissez sans aucun doute les risques liés à votre profession. Pour exercer votre activité en tant qu’indépendant, vous serez donc obligé de vous protéger. En effet, la loi Spinetta contraint chacun travaillant dans les métiers de la construction à souscrire certaines assurances. Même si vous êtes impatient de commencer votre première mission, vous devrez avant tout souscrire à trois assurances professionnelles.

 

  • L’assurance responsabilité civile professionnelle : elle vous protège contre des dommages matériels, immatériels et causés à autrui.
  • L’assurance biennale : parfaitement adaptée aux électriciens, elle protège vos débuts de travaux. Ainsi, si un dysfonctionnement apparaît (disjoncteur défaillant, surchauffe du tableau électrique) dès le début de votre mission, vous êtes protégé.
  • L’assurance (ou garantie) décennale : elle vous protège contre l’ensemble des défauts ou des vices de construction durant les 10 années qui suivent la fin des travaux.

 

Comment devenir électricien en auto-entrepreneur ?

 

Vous devrez faire votre demande d’ouverture directement en ligne ici. Vous dépendrez ensuite de votre organisme de référence : la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA). Une fois votre demande validée, vous recevrez un courrier par voie postale avec votre numéro SIRET ainsi que votre code APE. Généralement, les électriciens reçoivent le code 43.21A — Travaux d’installation électrique dans tous locaux.

 

Le saviez-vous ?

En tant qu’électricien en auto-entrepreneur, vous êtes à la fois un prestataire de services et un commerçant. En effet, vous vendez des fournitures électriques, puis vous les installez dans les locaux correspondants. De ce fait, vous devrez respecter un seuil de chiffre d’affaires de 176 200 €. La partie qui incombe à la prestation de services ne devra pas excéder 72 500 €. De même pour les charges sociales, vos cotisations seront de 12,80 % de votre revenu pour la vente de fournitures, et de 22 % pour l’installation.

 

Être électricien en auto-entrepreneur implique de maîtriser chaque démarche et chaque procédure. Ce métier à l’avenir certain est soutenu par Pôle Entrepreneur. Nous prenons en charge les formalités pour démarrer sereinement votre nouveau projet.