Devenir peintre auto-entrepreneur : comment faire ?

Comment créer son auto-entreprise de peintre ? Découvrez les étapes pour fonder votre société et les points essentiels à connaître.

Comment devenir peintre auto-entrepreneur ?

 

Le métier de peintre en auto-entrepreneur diffère sous bien des aspects d’un peintre salarié. Découvrez ici ce job de passion ainsi que les démarches pour se lancer.

 

Le métier de peintre en auto-entrepreneur

 

Le peintre auto-entrepreneur exerce une activité de professionnel du BTP. Il a pour mission de préparer les surfaces pour y appliquer plusieurs revêtements selon le choix des clients. Entre la peinture, le vernis ou encore la sous-couche, le peintre doit connaître ses produits sur le bout des doigts.

 

Si vous décidez de vous lancer en tant qu’auto-entrepreneur, vous devrez certifier avoir obtenu un diplôme dans le domaine de la peinture. Plusieurs certifications sont acceptées telles que le CAP façadier peintre, le CAP peintre en décors ou encore le CAP peintre-applicateur. Si vous n’avez pas de diplômes, mais que vous êtes en mesure de justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans, les portes de l’entrepreneuriat s’ouvrent à vous.

 

Par ailleurs, vous êtes libre de travailler à la fois pour des clients particuliers et professionnels. Vous pouvez par exemple accepter des missions pour des chantiers dits « domestiques », mais aussi installer des papiers peints au sein de locaux d’entreprise.

 

Quel est le profil idéal du peintre auto-entrepreneur ?

 

En plus d’avoir des compétences techniques irréprochables, vous devrez être capable de mettre en valeur votre côté artistique. En effet, ces deux facettes sont indissociables pour réussir dans le métier. Vous pourrez ainsi choisir les teintes qui se marient le mieux tout en sélectionnant des revêtements adaptés à la surface.

 

Par ailleurs, l’expression « avoir de l’or dans les mains » n’a jamais été aussi vraie que dans le métier de peintre. Votre côté manuel doit être une composante nécessaire pour réussir. En tant que véritable caméléon, vous saurez également vous adapter à chaque environnement et à chaque client. N’oubliez pas qu’une bonne condition physique est aussi indispensable pour être peintre en bâtiment.

 

Quelles sont les démarches pour se lancer ?

 

La principale démarche obligatoire réside dans la prise d’une assurance responsabilité civile professionnelle. Vous êtes ainsi protégé des dégâts potentiels sur vos clients et leurs biens. En tant que peintre auto-entrepreneur, vous devrez obligatoirement souscrire à une autre assurance : la responsabilité décennale et de bon fonctionnement. Cette garantie vous protège de la solidité d’un chantier jusqu’à 10 années plus tard.

 

Pour vous lancer, il suffira d’en faire la demande sur le formulaire en ligne disponible ici. Attention, si vous n’avez pas de diplôme, il faudra faire valider votre expérience par le biais d’une VAE avant d’entamer les démarches. Après l’ouverture de votre micro-entreprise, vous dépendrez de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat. Par ailleurs, vous pourrez prétendre à une rémunération entre 20 et 45 € par heure environ selon votre niveau et la nature de vos missions.

 

Bon à savoir : plafond de chiffre d’affaires et de TVA

En tant que prestation de service artisanale, votre plafond de chiffre d’affaires est de 72 500 € par an. Votre seuil concernant la franchise de TVA est de 34 400 €.

 

Pôle Entrepreneur vous accompagne pour vous simplifie les tâches qui apparaissent à l’ouverture de la micro-entreprise. Vous pourrez donc devenir peintre auto-entrepreneur sereinement et facilement.