maquilleur auto entrepreneur

Comment devenir maquilleuse auto entrepreneur ?

Retrouvez toutes les démarches à suivre pour ouvrir votre micro entreprise en tant que maquilleuse et commencer votre nouvelle activité en moins de 48h.

Le métier de maquilleur ou maquilleuse peut revêtir de multiples formes, que ce soit en institut, pour la télévision, les spectacles vivants ou bien encore des marques de cosmétiques. C’est une activité qui demande beaucoup de savoir-faire et de créativité. Il est tout à fait possible de devenir auto entrepreneur pour pouvoir exercer ce métier en indépendant.

Maquilleuse auto entrepreneur : les chiffres clés

  • Diplôme minimum requis : Bac+2
  • 72 500 € de plafond de CA
  • Catégorie : Coiffure et maquillage spectacle — code ROME : L1501

Comment s’inscrire pour débuter son activité auto entrepreneur en tant que maquilleuse ?

Prérequis

Le métier de maquilleur est extrêmement divers, il est donc nécessaire de savoir vers quelle branche se tourner pour lancer son activité :

  • maquillage pour le cinéma
  • maquillage pour la télévision
  • maquillage pour des cérémonies (mariage, anniversaire, etc.)
  • maquillage pour des instituts de beauté
  • maquillage pour des marques de cosmétiques
  • maquillage pour enfants
  • bodypainting

Une fois sa spécialité choisie, l’auto entrepreneur doit ensuite voir les investissements nécessaires pour pouvoir exercer. Un fond de maquillage sera certainement obligatoire et peut s’avérer coûteux. Il est également important de pouvoir se déplacer sur les lieux des missions, un véhicule paraît donc indispensable, sauf éventuellement en région parisienne.

S’inscrire sur Pole Auto Entrepreneur

Si toutes les conditions sont requises pour lancer son activité, le futur auto entrepreneur peut se rendre sur le site de Pôle Auto Entrepreneur et commencer son inscription. Les formalités administratives sont simplifiées pour créer une micro-entreprise. Cette forme d’entreprise est pertinente pour démarrer son activité, puisqu’elle est rapide et ne demande pas d’investissement important.

Obtenir son SIRET

Le SIRET identifie la micro-entreprise. C’est un élément indispensable pour l’auto entrepreneur. Avec ce numéro, il peut ensuite émettre des factures en fonction des missions accomplies et effectuer son suivi administratif, tout au long de l’année.

Trouver ses premiers clients

Il est indispensable de créer un book de ses précédents travaux pour pouvoir présenter ses créations et rencontrer de nouveaux clients. Souvent, le book est préparé pendant les études avec les différents exercices pratiques réalisés. Le jeune diplômé a déjà ainsi la possibilité d’exposer son travail, sans nécessairement avoir beaucoup d’expérience professionnelle. Le réseau doit être cultivé si l’on veut exercer dans le domaine du spectacle ou des médias. En effet, les demandes sont nombreuses et les missions le sont moins, des bonnes connexions dans le monde artistique sont un véritable plus. Pour une activité plus classique (pour une marque cosmétique ou pour un institut de beauté par exemple), ne pas hésiter à rechercher les offres et à répondre en valorisant au maximum son travail et son expérience.

La fiche métier de la maquilleuse

Les missions de la maquilleuse

Grâce à ses talents, un maquilleur(se) a pour objectif de mettre en valeur le visage (ou au contraire de le défigurer dans le cas du cinéma par exemple).

C’est un métier qui s’exerce dans les coulisses, mais qui est d’une grande importance.

C’est une prestation d’autant plus essentielle dans le domaine artistique. Pour le cinéma, les émotions voulant être transmises par le film le seront notamment à travers le maquillage des acteurs. Il existe par ailleurs la spécialité de make up artiste, pour la création de looks moins traditionnels : extraterrestre, malades, visages défigurés suite à un accident, etc.

Pour les plateaux de télévision, le théâtre, les défilés et autres évènements, la maquilleuse est responsable de maquiller les présentateurs, invités, modèles, etc. pour les mettre en valeur.

Le métier de maquilleur dans la mode est à part. Pour les défilés ou des séances photo, on attend des maquillages qui défient les codes, montrant une grande créativité et valorisant les tenues et accessoires portés par les mannequins et présentés aux professionnels et au grand public. Dans ce cas, l’auto entrepreneur est soumis à une forte pression, les délais sont serrés et le résultat doit être impeccable.

Dans le cadre de maquillage artistique, il n’intervient pas seul, mais est un des maillons de la chaîne de production. Il est guidé par le réalisateur ou le directeur artistique. Le travail du maquillage va de pair avec celui du costume, de l’éclairage, du cadreur.

Il existe aussi le métier de maquilleuse pour enfants, que ce soit à l’occasion d’une fête ou d’un anniversaire. L’auto entrepreneur aura alors pour mission de transformer les enfants en tigre, princesse, coccinelles ou autre. Il est important d’avoir une dose de créativité et de patience pour ce type de missions.

Lieux d’exercice

Les offres de poste sont assez peu nombreuses et la concurrence est rude. L’avantage du métier de maquilleuse est qu’il conduit à pouvoir exercer dans des lieux très divers, en fonction du type de maquillage pratiqué.

Il peut s’agir de travailler dans un salon de beauté ou dans un institut cosmétique. Dans ce cas, le maquilleur doit s’adapter à la demande du client, ou aider le client à trouver le style de maquillage qui lui convient le mieux, en fonction de son visage et de ses désirs.

Si l’auto entrepreneur travaille pour une marque de cosmétique, il peut tout à fait être démonstrateur produit dans un magasin où ce produit est commercialisé. Il devra alors montrer auprès des clients comment il s’utilise et éventuellement faire des essais de maquillage avec des personnes intéressées par son achat. Ce type de prestation peut être réalisé dans un grand magasin, une grande surface, ou une parfumerie vendant plusieurs marques de cosmétiques par exemple.

Les maquilleuses doivent être flexibles dans leurs emplois du temps pour répondre aux missions proposées. Les séances de maquillage peuvent durer jusqu’à plusieurs heures, il faut donc avoir une grande disponibilité. Par ailleurs, il ne s’agit en aucun cas d’horaires de bureaux. Les séances de maquillage peuvent avoir lieu de jour comme de nuit, pendant les week-ends également. Une maquilleuse spécialisée dans les événements type mariage travaillera beaucoup pendant la période estivale, durant les week-ends. Pareil pour un maquilleur de télévision, les directs sont programmés à toute heure du jour et de la nuit. Ce sont des contraintes majeures à prendre en compte en se lançant en tant qu’auto entrepreneur. De même, la profession de maquilleur peut mener à des déplacements professionnels, de plus ou moins longue durée.

Dans les environnements les plus fréquents dans lesquels un auto entrepreneur pourra exercer, on trouve : les agences d’évènementiel, les agences de mannequins, les parcs de loisirs, les salles de spectacle, les studios de photographie, les compagnies artistiques, etc. Ce sont des lieux très divers en fonction du type de prestation recherchée.

Les qualités et les compétences requises

Le maquilleur doit à la fois être précis et rapide. Souvent, il n’a qu’un temps limité pour préparer la personne qui se fait maquiller avant son entrée sur scène ou sur un plateau. Il doit avoir le geste sûr et une solide technique, mais aussi pouvoir faire preuve de créativité et d’adaptabilité.

Le maquilleur doit avoir un très bon relationnel. Il va en effet être en contact direct, et dans une certaine mesure intime, avec les personnes qu’il va maquiller. Il se doit d’être à l’aise au contact des autres et de savoir adapter son attitude et ses propos en fonction des personnes avec lesquelles il travaille.

La créativité et le sens artistique sont deux impondérables pour rencontrer le succès en tant que maquilleuse. Il s’agit d’un véritable art demandant un sens du détail et un grand savoir-faire. Il faut également maîtriser complètement tous ses outils : couleur, texture, brosses, pinceaux. Chaque détail compte pour arriver au rendu désiré.

Étant une personne de contact, le maquilleur doit également maîtriser l’anglais, notamment pour pouvoir travailler sur des évènements internationaux, afin de recevoir et comprendre les instructions sur le maquillage attendu et pouvoir communiquer avec le client.

Pour la création de maquillage artistique, le maquilleur effectue un travail en amont. Il doit prendre le temps d’étudier la demande. Il fait des recherches sur les personnages, le contexte historique demandé, puis définit son projet de maquillage et fait des essais afin de pouvoir présenter une proposition qui sera validée ou non par le décisionnaire. Ce travail préparatoire est essentiel avant le début d’un tournage ou d’un spectacle vivant par exemple.

La formation pour devenir maquilleuse

Il est nécessaire de faire des études pour devenir maquilleuse. Il est conseillé de commencer par un CAP esthétique cosmétique parfumerie ou un Bac Pro esthétique cosmétique parfumerie. Cette première formation apportera la base des compétences nécessaires, et pourra ensuite être complétée par la poursuite d’études plus spécialisées en fonction du domaine choisi.

Pour être maquilleur artistique, il n’y a que très peu de formations, le seul diplôme reconnu par l’État est celui de l’école Sophie Lecomte qui s’obtient avec un Bac +2. De nombreux établissements privés proposent également des formations. Dans ce cas, il est bien important de vérifier la qualité de l’enseignement proposé.

Normalement dans l’ensemble des formations pour devenir maquilleurs, il existe deux types d’enseignements. Certains cours sont très généraux et liés à la gestion de son activité. D’autres sont beaucoup plus techniques (maquiller en fonction de la couleur ou du grain de peau, maquillage pour défilés de mode ou séance photo, maquillage artistique, body painting, etc.) Ainsi l’auto entrepreneur a une palette de compétences suffisamment large pour pouvoir être à l’aise dans diverses missions.

Souvent, les périodes d’études sont suivies de stages ou bien elles sont effectuées en alternance, la partie pratique étant essentielle pour cette catégorie de métier.

Le salaire en tant que maquilleuse

Le salaire d’une maquilleuse débutant est de 1100 € brut. En tant qu’indépendant, il est payé à la prestation, en fonction de la difficulté du maquillage, du temps passé et du nombre de personnes maquillées. La rémunération est donc complètement proportionnelle au travail effectué. Elle repose également sur les qualifications et la renommée de la formation suivie pour réaliser ce métier.

Pour un maquilleur de télévision, il faut compter entre 150 et 180 € brut, et plus lorsqu’il s’agit de cinéma (environ 250 € par jour)

Enfin, les maquilleurs ayant une spécialité reconnue peuvent prétendre à une rémunération plus élevée. Les make up artistes qui arrivent à créer des corps et visages avec des effets spéciaux très techniques par exemple.

Les débouchés

Il n’est pas rare qu’à la fin de ses études, l’auto entrepreneur commence en tant qu’assistant-maquilleur. Puis au bout de plusieurs années d’expérience, il pourra prétendre à des missions au poste de maquilleur. Il s’agit vraiment d’une activité ou l’expérience est primordiale.

Dans le domaine artistique, l’auto entrepreneur pourra accéder au poste de chef maquilleuse après avoir fait ses preuves. Il est donc en charge de l’ensemble des maquilleurs présents sur un tournage ou lors d’un événement.

Il existe peu de débouchés dans le domaine, cependant l’auto entrepreneur peut décider de créer sa propre entreprise.

Une des opportunités certainement les plus enviées est de devenir le maquilleur officiel d’un acteur ou d’une célébrité. Dans ce cas, le maquilleur ou la maquilleuse est au service d’un seul et même client et doit l’accompagner dans tous ses déplacements publics. Un rythme de vie contraignant, mais qui permet de développer une renommée et une expérience qui sera ensuite valorisée.

Les questions les plus fréquentes

Sans conteste, les maquilleurs pour le cinéma sont en haut de l’échelle de la rémunération. Dans ce cas, il est nécessaire de suivre des formations spécifiques du monde du 7e art qui permettent d’apprendre plusieurs métiers de ce domaine. Il existe un Bachelor Plasticien Maquilleur FX (effets spéciaux) qui est une bonne porte d’entrée vers cette spécialisation. Cette rémunération en général plus attractive s’explique par la difficulté du travail demandé et le niveau de technicité requis.

L’avantage des études de maquillage est qu’elles se font beaucoup sur le terrain avec des stages pratiques ou de l’alternance. Ces périodes sont à privilégier pour rencontrer des professionnels déjà installés dans le métier. Il est aussi intéressant de rester en contact avec les étudiants côtoyés au cours de sa formation.