estheticienne auto entreprise

Comment devenir esthéticienne auto entrepreneur ?

Retrouvez dans cet article les informations pour devenir esthéticienne en micro entreprise et être votre propre patron !

L’esthéticienne est une professionnelle de la beauté et du bien-être qui met toutes ses connaissances et son savoir-faire en œuvre pour sublimer ses clients. Si cette activité passionnante peut s’exercer en auto-entreprise, le statut n’est pas tout à fait approprié à la création d’un salon, mais plutôt aux déplacements à domicile. C’est pour cela qu’elle est souvent appelée esthéticienne à domicile. Vous pratiquez cette activité en tant que salarié ou vous apprêtez à commencer dans ce monde et vous voulez exercer sous le statut d’auto entrepreneur ? Cet article est fait pour vous. Il contient toutes les informations utiles au lancement de l’activité et à la réglementation de la profession.

Esthéticienne auto entrepreneur : les renseignements clés

Nous allons voir plus en détail en quoi consiste le métier d’esthéticienne, mais avant, voici quelques informations clés à connaître pour devenir auto entrepreneur :

  • Le code APE correspondant à cette activité est généralement le 96.02B - Soins de beauté ;
  • Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) dont dépend l’esthéticienne indépendante est la Chambre de Métiers et de l’Artisanat (CMA) ;
  • Le seuil de chiffre d’affaires à ne pas dépasser est 72 500 € ;
  • Les cotisations sociales sont de 22 % du chiffre d’affaires ;
  • La rémunération moyenne par prestation est de 15 à 60 € ;
  • L’immatriculation de la micro entreprise s’effectue en ligne sur le site www.cfe-metiers.com.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en auto entrepreneur esthéticienne ?

L’esthéticienne qui décide de se lancer dans l’aventure de l’auto entrepreneuriat doit répondre à certaines obligations et effectuer certaines démarches administratives. Aussi, pour que son activité soit viable et qu’elle puisse exercer en toute sérénité, elle doit mettre en place tout un plan marketing. Découvrons de quoi il s’agit.

Prérequis

  • Avant toute chose, il est nécessaire de faire une étude de marché. Celle-ci va permettre de connaître l’environnement extérieur : les principaux concurrents (en salon et à domicile) présents sur la zone de chalandise, les clients potentiels pouvant être captés, les tendances actuelles, etc. ;
  • Exercer à domicile signifie transporter son matériel professionnel, le monter, le démonter, le ranger à chaque rendez-vous. Il est donc important d’investir dans des accessoires de qualité et dans une voiture adaptée pour éviter de perdre trop de temps ou de vous blesser. Ce genre de matériel ayant un certain coût, l’investissement de départ risque d’être conséquent. C’est pour cela qu’il faut établir un budget prévisionnel en chiffrant de manière précise les différentes dépenses ;
  • Une des premières difficultés à laquelle vous vous confronterez en tant qu’esthéticienne à domicile est la recherche et la fidélisation de la clientèle. Pour vous faire connaître, vous devez donc penser à intégrer dans votre plan marketing le budget dédié à la publicité et la communication ;
  • Enfin, la création de toute auto entreprise s’accompagne obligatoirement d’un business plan comportant une étude faisabilité visant à appréhender le fonctionnement et la viabilité de votre future entreprise. Cela vous permettra donc d’établir les tarifs adaptés, les taux de marge, etc.

S'inscrire sur Pole Auto entrepreneur

L’inscription de l’auto entreprise comporte deux étapes principales simples et obligatoires :

  • La première phase d’inscription est la déclaration d’auto entreprise. C’est une formalité qui s’effectue en ligne sur un espace dédié aux auto entrepreneur en remplissant un formulaire appelé P0 CMB ou Cerfa 15253. C’est à ce moment-là que vous devrez renseigner toutes les informations relatives à l’auto entreprise et choisir la périodicité de vos déclarations CA ;
  • La seconde phase est l’inscription auprès de la Chambre de métiers et de l’artisanat en tant qu’entreprise artisanale ou mixte si vous pensez également pratiquer la vente de produits esthétiques.

Obtenir son SIRET

Pour que votre auto entreprise soit légale, vous devez obtenir votre numéro Système d’Identification du Répertoire des Établissements (SIRET). Il vous est délivré gratuitement et automatiquement par l’INSEE. Une fois votre dossier d’inscription validé par votre CFE compétent, ce dernier le fera suivre à l’INSEE qui vous fera à son tour parvenir un courrier avec le fameux numéro SIRET, accompagné du code APE.

Trouver ses premiers clients

Lorsque vous créez votre auto entreprise, vous démarrez sans clients ni réputations, à moins que vous ayez déjà une grande expérience dans le secteur. C’est là la principale difficulté : trouver ses premiers clients. Mais si ce n’est pas chose facile, la seconde peut être encore plus difficile : les fidéliser. Mais rien n’est impossible dans la vie, et ce qui le paraît prend simplement un peu plus de temps.

Attendre que la clientèle vienne à vous ne fonctionnera pas. Vous devez être acteur et motivé, vous vendre, faire parler de vous et gagner la confiance des clients. Voici une liste non exhaustive des différentes solutions entrant dans la stratégie commerciale et marketing pour trouver ses premiers clients :

  • Créez un profil professionnel : aujourd’hui, les réseaux sociaux sont roi. Il est donc inimaginable d’avoir une entreprise sans avoir un profil professionnel associé sur Facebook, Instagram ou encore Twitter. Il faudra les alimenter en postant du contenu informatif et original quotidiennement ;
  • Faites-vous connaître : en étant qu’esthéticienne auto entrepreneur, vous ne disposez pas de vitrine physique ni de pas de porte pour attirer la clientèle. Vous devez donc aller la chercher : distribution de flyers, de petites affiches et de carte de visite dans des lieux stratégiques, organisation de partenariats avec des salons de coiffure ou des bars à ongle en proposant des forfaits intéressants, personnalisation de votre voiture avec vos coordonnés professionnels, etc. ;
  • Démarquez-vous : un des avantages de l’étude de faisabilité dont nous vous parlions précédemment est qu’elle vous donne des informations sur les tarifs et les prestations de vos concurrents. À partir de là, vous devrez donc vous différenciez en pratiquant des prix plus attractifs ou en proposant des soins ou des techniques originales et novatrices qui n’existent pas chez les autres ;
  • Soyez présent sur le net : ouvrir une vitrine virtuelle peut enfin être une solution intéressante. Cela vous donnera la possibilité de communiquer sur vos techniques, vos tarifs et promotions, poster des photos de vous en plein travail pour donner envie aux futurs clients de faire appel à vous. Pensez aussi au référencement intelligent qui donnera plus de visibilité à votre site.

La fiche métier de l’esthéticienne

Soins du corps et du visage, épilation, manucure, maquillage, massage, etc., l’esthéticienne auto-entrepreneur est une référence dans la beauté et le soin de soi. C’est une conseillère, une confidente, une démonstratrice et une bonne commerciale. Après avoir clarifié le côté administratif du métier, nous allons désormais nous intéresser au côté humain et technique de l’esthéticienne à domicile.

Les missions

Comme nous le disions précédemment, l’esthéticienne indépendante a plusieurs casquettes et doit par conséquent être capable d’assurer des missions très différentes :

  • Soins et nettoyages du corps : gommage, masque, peeling, vaporisation, extraction d’impuretés, etc. ;
  • Modelages et massages relaxants, mais qui ne sont pas pratiqués à des fins médicales ;
  • Épilation de différentes parties du corps et du visage avec des techniques variées (pince à épiler, cire, etc.) ;
  • Maquillage divers : naturel, sophistiqué, pack mariage/cérémonie, etc. ;
  • Manucure et pose de vernis ou de faux ongles ;
  • Écoute des besoins et des envies des clients pour cibler les soins adaptés ;
  • Partage de conseils, de recommandations et de techniques spécifiques ;
  • Vente de produits (maquillage, soins, accessoires, etc.).

Lieu d'exercice

En tant qu’esthéticienne indépendante, rien ne vous empêche d’ouvrir votre propre salon d’esthétique. En revanche, il est important de peser le pour et le contre au préalable et de prendre en compte toutes les particularités du statut d’auto entrepreneur, car il est possible que le plafond de chiffre d’affaires à ne pas dépasser vous empêche de couvrir tous les frais liés à un local (loyer, décoration, ameublement, etc.). Ainsi, la solution la plus adaptée est donc de se rendre au domicile des clients.

Si l’esthéticienne à domicile se rend surtout chez les particuliers, elle peut également se déplacer dans des structures collectives comme les maisons de retraite ou les hôpitaux. Elle sera alors qualifiée de socio-esthéticienne. Cette activité qui allie l’esthétisme au social et à la thérapie, nécessite en revanche le suivie d’une formation spécifique.

Les qualités et les compétences requises

L’esthéticienne auto entrepreneur doit indéniablement faire preuve de maîtrise technique et avoir des compétences professionnelles poussées. Mais elle doit aussi disposer de certaines qualités indispensables :

  • Un bon sens du relationnel : le côté humain va de pair avec le métier d’esthéticienne. En effet, les clients recherchent une professionnelle de la beauté avec qui ils vont pouvoir échanger et partager. Aussi, vous devrez faire preuve d’une grande écoute et d’une attention parfaite pour fournir à vos clients une prestation à la hauteur de leur attente ;
  • La précision et la minutie : vous serez amené à manipuler des appareils et des produits potentiellement dangereux (solvant potentiellement corrosif, cire chaude, etc.) et devez donc veiller à la sécurité de vos clients en faisant preuve de délicatesse. Vous devrez aussi être minutieuse dans la pratique des massages ou dans la pose de vernis ;
  • Une apparence soignée : en tant que professionnelle de la beauté, vous devez prêter une attention particulière à votre présentation : ongles propres et si possible manucurés, maquillage parfait, coiffure correcte et tenue irréprochable. Ce sont des détails qui traduiront votre sérieux et votre professionnalisme ;
  • Une bonne condition physique : le métier d’esthéticienne à domicile est une activité physique et éprouvante. Vous serez très souvent debout, vous devrez monter et démonter votre matériel plusieurs fois dans la journée et parfois user de la force pour pratiquer les massages par exemple.

La formation pour devenir esthéticienne

La profession d’esthéticienne est réglementée. Pour pratiquer en tant qu’auto entrepreneur, vous devez justifier une des trois qualifications suivantes :

  • être titulaire d’un CAP esthétique cosmétique parfumerie ;
  • avoir un diplôme équivalent ou supérieur au CAP : BP esthétique cosmétique parfumerie, Bac Pro esthétique cosmétique parfumerie ;
  • disposer de 3 ans d’expérience minimum en tant qu’esthéticienne.

Le salaire

Le salaire mensuel d’une esthéticienne auto entrepreneur dépend des prestations qu’elle propose, de sa grille tarifaire et de ses heures de travail hebdomadaires. À titre indicatif, si l’activité est la source principale de revenus, une esthéticienne indépendante qui exerce entre 25 et 30 heures dans la semaine peut déclarer un revenu net de 1000 à 1500 €.

Les débouchés

Les perspectives d’évolution d’une esthéticienne à domicile sont relativement restreintes, mais intéressantes. En effet, si elle est plus sollicitée pour telle ou telle prestation, elle peut prendre la décision de se spécialiser en devenant par exemple maquilleuse professionnelle ou experte en manucure. Cela lui permettra de pratiquer des prix plus élevés, mais aussi de proposer un service d’expert dans un domaine spécifique.

Les questions les plus fréquentes

Cela dépend de votre lieu d’exercice. En effet, si vous n’exercez que dans votre commune, vous n’en avez pas besoin. En revanche, si vous vous déplacez au-delà, vous devrez en faire la demande obligatoirement. Il faudra vous adresser à votre CFE compétent, à savoir la Chambre de Métiers et de l’Artisanat qui vous la délivrera sous un mois. Cette carte a un coût de 15 € et doit être renouvelée tous les 4 ans.

L’esthéticienne indépendante est soumise à plusieurs obligations : être diplômée, disposer d’une carte d’artisan ambulant, déclarer son fichier clientèle (la déclaration se fait auprès de la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés sous forme de Norme 48), s’inscrire en tant qu’artisan et commerçant auprès de la Chambre de Métiers dans le cas où la vente d’articles est pratiquée.

Le statut d’auto entrepreneur n’exige la souscription d’aucune assurance obligatoire. En revanche, étant quotidiennement au contact de produits potentiellement dangereux et de la clientèle, il est conseillé de souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle pour couvrir un éventuel incident.