bijoutier auto entreprise

Comment devenir bijoutier auto entrepreneur ?

Vous souhaitez devenir bijoutier en auto entreprise. Voici toutes les formalités à savoir pour être à votre compte.

Vous aimez les bijoux et vous avez un esprit créatif ? Dans ce cas, vous pouvez devenir bijoutier auto entrepreneur. Ce statut juridique vous permettra de vendre vos créations de bijoux, qu’elles soient réalisées sur votre temps libre ou à temps plein. Vous pouvez effectivement travailler en tant que bijoutier auto entrepreneur de manière partielle si vous cumulez une autre activité professionnelle à côté. Vous retrouverez dans cet article les renseignements clés du métier de bijoutier auto entrepreneur ainsi que les étapes de l’inscription. Ensuite, vous pourrez découvrir la fiche métier du bijoutier, la formation nécessaire, le salaire auquel s’attendre et les débouchés possibles.

Bijoutier auto entrepreneur : les renseignements clés

Vous souhaitez devenir bijoutier auto entrepreneur, mais vous ne savez pas par où commencer et vous ne connaissez pas les informations de base sur ce métier ? Voici quelques renseignements clés de cette profession afin de vous en donner une meilleure idée :

  • Le métier de bijoutier n’est pas une activité réglementée, mais une formation est recommandée pour acquérir les compétences nécessaires ;
  • Il est conseillé de se former en autodidacte pour créer des bijoux de fantaisie ou de suivre un CAP pour créer des bijoux avec des matériaux très précieux ;
  • Le Centre de Formalités des Entreprises est la CMA (Chambre de métiers et de l’artisanat) ;
  • Votre code APE est généralement 32.12Z – Fabrication d’articles de joaillerie et bijouterie ou 32.13Z – Fabrication de bijouterie fantaisie et articles similaires ;
  • Votre plafond de chiffre d’affaires est de 176 200 € ;
  • Les cotisations sociales à verser s’élèvent à 12,80 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Vos revenus sont imposés au titre des BIC (Bénéfices industriels et commerciaux) ;
  • Votre rémunération mensuelle dépend évidemment du volume de bijoux que vous vendez et du type de bijoux que vous fabriquez.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en tant que bijoutier auto entrepreneur

Avant d’entamer le processus d’inscription pour devenir bijoutier auto entrepreneur, il est souvent conseillé d’établir quelques prérequis. Ceux-ci vous permettent de démarrer votre nouvelle activité professionnelle dans les meilleures conditions possibles.

Prérequis

D’une part, l’un des prérequis les plus populaires pour tous les auto entrepreneurs est d’effectuer une étude de marché. Celle-ci sert à étudier le marché actuel, les autres bijoutiers auto entrepreneurs et la clientèle. Ainsi, une étude de marché vous permet de vous rendre compte des compétences des autres bijoutiers auto entrepreneurs ainsi que des tarifs qu’ils pratiquent.

De plus, l’étude de marché permet d’analyser les besoins et les exigences générales des clients. Ont-ils plus tendance à acheter de nouveaux bijoux ou à faire réparer les bijoux usés ? Ces questions sont des exemples de questions que vous pouvez vous poser pour mieux appréhender votre nouvelle activité professionnelle.

Enfin, un autre prérequis est de créer votre propre site web en tant que bijoutier auto entrepreneur. N’hésitez pas à inclure vos qualifications professionnelles, vos compétences et votre expérience sur le site. Vous pouvez également ajouter une galerie en ligne avec les photos de vos créations. N’oubliez pas non plus d’indiquer les tarifs que vous pratiquez en tant que bijoutier auto entrepreneur.

S’inscrire sur Pole Auto Entrepreneur

La première étape pour devenir bijoutier auto entrepreneur est de vous inscrire gratuitement en ligne sur Pole Auto Entrepreneur. Vous avez besoin d’une copie de votre pièce d’identité. Le portail en ligne vous permet de remplir le formulaire P0 Micro-Entrepreneur. Celui-ci regroupe tous les détails de votre auto entreprise tels que votre prénom, votre nom, votre date de naissance, votre lieu d’exercice, etc.

Ce formulaire est aussi utilisé pour sélectionner le régime fiscal entre le régime d’imposition classique et le régime de versement libératoire. Tandis que le régime d’imposition classique consiste à payer les impôts tous les ans, le régime de versement libératoire permet de choisir entre faire la déclaration du chiffre d’affaires tous les mois ou tous les trois mois.

Ensuite, la déclaration de chiffre d’affaires est transmise à la CMA et vous pouvez être immatriculé au Répertoire des métiers avec un justificatif de domicile et une déclaration sur l’honneur de non-condamnation.

Obtenir son SIRET

L’étape suivante pour devenir bijoutier auto entrepreneur est d’obtenir votre numéro de SIRET. Pour rappel, il s’agit d’une suite de 14 chiffres qui est toujours établie par l’INSEE. Quand la CMA valide votre dossier de déclaration d’activité, l’INSEE vous envoie votre numéro de SIRET ainsi que d’autres documents nécessaires qui sont :

  • Un certificat d’inscription au Répertoire des Entreprises et des Établissements : celui-ci a le numéro SIRET et le code APE (activité principale exercée), entre autres ;
  • Un avis de situation au répertoire Sirene ;

     

  • Un extrait K ou Kbis : il confirme l’existence juridique de votre nouvelle auto entreprise.
  • Une notification d’affiliation à la Sécurité Sociale des Indépendants : elle est nécessaire pour créer un compte en ligne quand vous devez déclarer votre chiffre d’affaires ;
  • Une notification d’affiliation au régime auto entrepreneur de votre CFE.

Trouver ses premiers clients

Après avoir terminé toutes les étapes ci-dessus et être devenu bijoutier auto entrepreneur, vous devez désormais trouver vos premiers clients. Cette étape n’est pas toujours évidente. Par conséquent, il est fortement recommandé de faire de la prospection en ligne sur les réseaux sociaux et les forums spécialisés dans la création artisanale de bijoux.

De plus, vous pouvez aussi vous inscrire sur des sites d’avis clients. Si les premiers clients sont satisfaits de vos services, ils n’hésiteront peut-être pas à partager leur expérience en ligne. Pour rappel, la clientèle d’un auto entrepreneur peut mettre quelques années à se construire.

La fiche métier du bijoutier

Le bijoutier, aussi appelé bijoutier-joaillier, est un spécialiste des bracelets, des colliers, des bagues, des broches, etc. Il fabrique, répare, entretient, transforme et restaure des bijoux de toutes sortes. Outre les bijoux en matériaux précieux, un bijoutier peut également s’occuper des bijoux fantaisie.

Certains bijoutiers préfèrent se spécialiser dans les réparations et les transformations tandis que d’autres font davantage de fabrications personnelles. Il est important de rappeler que la profession de bijoutier est avant tout un métier de passion. Ainsi, le statut d’auto entrepreneur permet de l’exercer en tant qu’activité secondaire afin de toucher une rémunération légale ou de l’exercer en activité principale si vous souhaitez vous y consacrer complètement.

Les missions

Les missions d’un bijoutier sont très variées. Elles dépendent principalement du projet sur lequel le bijoutier travaille. Pour vous donner une idée, voici une liste non exhaustive des missions qu’un bijoutier réalise au quotidien :

  • Dessiner les esquisses des bijoux à fabriquer ;
  • Faire fondre les métaux nécessaires ;
  • Composer les alliages ;
  • Façonner les métaux ;
  • Préparer les pierres précieuses s’il y en a ;
  • Envoyer certaines pierres précieuses comme les émeraudes et les turquoises à un artisan lapidaire afin qu’elles soient modelées et taillées ;
  • Polir le bijou final ;
  • Vendre le bijou ;
  • Conseiller le client ;
  • Réparer les bijoux cassés et abîmés ;
  • Entretenir les bijoux usés des clients ;
  • Restaurer les anciens bijoux des particuliers ou ceux des musées ;
  • Transformer les bijoux en fonction des exigences des clients.

Lieu d’exercice

De manière générale, un bijoutier travaille toujours dans son atelier. Il peut néanmoins parfois être appelé à se déplacer lors d’évènements ou même pour aller restaurer des bijoux dans des musées et des centres d’observation. En temps normal, le lieu d’exercice d’un bijoutier est presque toujours son atelier. D’ailleurs, son magasin peut se situer au même endroit ou non. Si le magasin n’est pas situé là où l’atelier se trouve, le bijoutier doit évidemment partager son temps entre les deux.

Les qualités et les compétences requises

Un bijoutier doit évidemment avoir des qualités et des compétences bien précises afin de fournir un travail de qualité. En plus d’avoir une excellente dextérité et le sens du détail, un bijoutier doit notamment posséder les compétences suivantes :

  • Le sens de la communication pour écouter les clients et comprendre leurs besoins ;
  • Être précis et minutieux dans toutes les étapes de la création d’un bijou ;
  • Connaître les caractéristiques de tous les métaux utilisés ;
  • Savoir fondre et façonner le métal ;
  • Savoir manier et utiliser tous les outils de l’atelier ;
  • Connaître les consignes de sécurité telles que le port des gants et d’un masque de protection ou l’utilisation d’un système de ventilation.

La formation pour devenir bijoutier

Le métier de bijoutier n’est pas réglementé en France, mais cela ne signifie pas qu’il ne faut pas de diplôme. En effet, il est fortement recommandé de suivre une formation si vous voulez vous spécialiser dans la création de bijoux en pierres et matériaux précieux. Néanmoins, un bijoutier qui fait uniquement des bijoux fantaisie peut se former en autodidacte. Si vous êtes dans ce cas, vous pouvez tout simplement acheter du matériel dans un magasin de loisirs créatifs afin de vous former à domicile, d’essayer des techniques et de les perfectionner.

Pour les bijoutiers spécialisés dans les créations en matériaux précieux, plusieurs formations sont possibles en fonction du niveau d’étude que vous avez ou que vous souhaitez avoir. Voici les formations pour le niveau CAP :

  • Un CAP bronzier ;
  • Un CAP lapidaire ;
  • Un CAP ATBJ art et techniques de la bijouterie-joaillerie ;
  • Un CAP orfèvre.

De plus, vous pouvez également suivre un BMA art du bijou avec l’option bijouterie joaillerie qui est de niveau 4 ou encore un MC joaillerie. Au niveau bac, vous pouvez choisir un BP gemmologue. En ce qui concerne les niveaux supérieurs, les formations possibles sont :

  • Un certificat supérieur de joaillerie au niveau bac+2 ;
  • Un bachelor design bijou au niveau bac+3 ;
  • Un diplôme national des métiers d’art et du design mention objet.

Le salaire

En tant que bijoutier auto entrepreneur, vous n’avez pas réellement de salaire prédéterminé. En effet, vous avez la responsabilité de fixer votre propre rémunération en fonction de votre chiffre d’affaires et de vos créations. Des bijoux en pierres précieuses se vendent évidemment à des prix plus élevés que des bijoux de fantaisie, non ? Vous devez donc prendre tous ces critères en compte pour fixer votre salaire de bijoutier auto entrepreneur.

Pour vous donner un ordre d’idée, un bijoutier auto entrepreneur débutant touche environ le SMIC, soit près de 1 500 € brut par mois. La rémunération augmente progressivement avec son expertise et ses compétences professionnelles.

Les débouchés

En ce qui concerne les débouchés, un bijoutier auto entrepreneur peut suivre des formations complémentaires afin d’obtenir de nouvelles qualifications. Par exemple, un bijoutier auto entrepreneur peut suivre une formation de lapidaire. Cela lui permet de travailler lui-même les pierres précieuses dans son atelier au lieu de faire appel à un autre professionnel.

De plus, les bijoutiers auto entrepreneurs ont aussi souvent tendance à devenir horlogers. Quel que soit le débouché que vous choisissez, il est important de le faire avec passion.

Les questions les plus fréquentes

Si vous vous spécialisez dans les matériaux précieux en tant que bijoutier auto entrepreneur, vous devez en faire la déclaration auprès du bureau de garantie. Vous devez également tenir un registre détaillé de tous les matériaux précieux de votre auto entreprise.

Vous avez peut-être déjà entendu parler du Stage de Préparation à l’Installation qui était auparavant obligatoire pour tous les artisans. Désormais, depuis la loi PACTE, le Stage de Préparation à l’Installation est totalement facultatif pour un bijoutier auto entrepreneur.