commercant ambulant auto entrepreneur

Comment devenir commerçant ambulant auto entrepreneur?

Voici les étapes pour créer sa micro entreprise en tant que commerçant ambulant et démarrer votre nouvelle activité.

Un commerçant ambulant ou, autrement dit, commerçant non sédentaire, est un vendeur qui exerce sa profession en se déplaçant d’un lieu à un autre de façon périodique. Si vous êtes un commerçant ambulant, ou que vous souhaitez le devenir, et que vous voulez vous lancer en tant qu’auto entrepreneur, alors cet article est idéal pour vous aider à comprendre toutes les formalités à suivre. Il vous permettra également de connaitre la réglementation et les caractéristiques liées à votre (futur) métier selon le modèle de la micro entreprise.

Commerçant ambulant auto entrepreneur : les renseignements clés

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voici quelques renseignements clés à avoir pour appréhender au mieux la profession de commerçant ambulant en auto entreprise :

  • Le code APE est généralement : 4781Z (mais il peut changer selon le domaine d’activité) ;
  • L’immatriculation au RCS ou au RM, ainsi que la demande de la carte activité ambulante se font toutes au niveau du Centre de formalités des entreprises (CEF) ;
  • Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) est la CMA pour l'activité artisanale et la CCI pour l'activité commerciale ;
  • Le seuil de chiffre d’affaires à ne pas dépasser est de 176 200 € ;
  • Les cotisations sociales à verser s’élèvent à 12,8% du CA ;
  • La rémunération annuelle est estimée à : 12 000 € ;
  • L’immatriculation de l’auto entreprise se fait sur le site : www.cfe-metiers.com, s’il s’agit d’une activité artisanale ou mixte, ou sur le site www.autoentrepreneur.urssaf.fr, s’il s’agit d’une activité commerciale.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en tant que commerçant ambulant auto entrepreneur ?

Comme toute personne exerçant en auto entrepreneuriat, le commerçant ambulant voulant s’engager sur cette fameuse voie est tenu de remplir certains critères et d’accomplir certaines démarches afin de travailler pleinement et en toute légalité. Voyons donc de quoi il s’agit.

Prérequis

  • D’abord, avant de débuter le travail et avant même d’envisager les besoins requis à son exercice, il faut impérativement commencer par faire une étude de marché. Celle-ci ne doit pas obligatoirement être rigoureuse au point d’engager un professionnel pour s’en occuper, mais elle doit être faite de manière relativement poussée, afin d’avoir conscience du contexte économique présent, de l’état des ventes ainsi que des tendances dominantes pour ce type de commerce ;
  • Ensuite, il faut déterminer un budget prévisionnel. Pour ce faire, vous devrez sérieusement vous pencher sur tous les besoins nécessaires en termes de matériel et de personnel et arriver à les chiffrer d’une façon assez précise :
    • Pour ce qui est des besoins matériels, ils dépendent étroitement de la nature du commerce ambulant pratiqué, mais de manière générale, on peut citer un local pour stocker les diverses marchandises, un véhicule pour pouvoir se déplacer, un stock de départ, ainsi que des fournitures ;
    • En ce qui concerne les besoins humains, vous aurez peut-être besoin d’une ou plusieurs personnes pour vous aider à transporter les stocks, installer les stands ou même pour vendre les marchandises. Pensez donc bien à définir le nombre de personnes requises au préalable, afin de prévoir où et comment les recruter, mais également inclure leur rémunération dans les dépenses futures.
  • Aussi, gardez en tête le fait de demander des devis détaillés aux professionnels. En effet, vous aurez sans doute besoin, à un moment ou à un autre, d’un certain service de professionnels. Par exemple, pour avoir de l’aide sur le marketing ou encore pour faire réparer votre véhicule de travail. Quoiqu’il en soit, veillez à consulter plusieurs personnes pour pouvoir comparer les devis et choisir la meilleure alternative. Il est également conseillé de souscrire à des assurances professionnelles pour se protéger des risques liés au métier ;
  • Enfin, la dernière étape à prendre en compte avant de concrètement lancer son business est de tout simplement élaborer un business plan. Celui-ci représente un document qui résume votre future activité dans son ensemble. Il servira à trouver et convaincre de futurs partenaires financiers.

S'inscrire sur Pole Auto entrepreneur

Lors de l’inscription, on distingue deux étapes assez simples, mais nécessaires pour travailler en auto entrepreneuriat, les voici :

  • La première formalité à honorer pour tout futur auto entrepreneur est la déclaration de l’auto entreprise. Pour ce faire, vous devez vous rendre sur le site dédié à votre activité et effectuer votre inscription en ligne, en remplissant un formulaire. Lors de cette inscription, vous serez amené à choisir un système d’imposition sur le revenu et vous pourrez alors opter pour le prélèvement à la source ou le versement libératoire ;
  • La deuxième exigence concerne l’inscription à la Chambre des Métiers. Comme vous prévoyez de pratiquer le commerce ambulant, vous devrez vous inscrire à celle-ci en auto entreprise artisanale, commerciale ou artisanale et commerciale (mixte) afin d’être affilié au Registre des Métiers. Vous devrez évidemment fournir quelques justificatifs pour valider votre statut.

Obtenir son Siret

Le numéro de Siret (Système d'Identification du Répertoire des Établissements) représente une suite de 14 chiffres attribuée par l’INSEE à, entre autres, toute auto entreprise légalement constituée. Vous obtiendrez donc votre numéro Siret de façon totalement gratuite après que le CFE compétent se soit chargé de remettre votre dossier à l’INSEE, qui s’occupera également de vous envoyer par courrier votre code APE, ainsi que votre avis de situation SIRENE.

Trouver ses premiers clients

Trouver ses premiers clients, alors que vous débutez à peine, sans expérience ni réputation, est assez difficile. Mais heureusement, ce n’est pas impossible et il y a de multiples façons pour acquérir et fidéliser une clientèle assez rapidement.

Toutes les méthodes que vous pourrez employer découleront d’une même source : votre plan marketing. Vous devez donc sérieusement prendre le temps de l’élaborer, car il représente un point crucial pour la prospérité de votre affaire.

Parmi les méthodes les plus répandues et les plus efficaces, on peut citer :

  • La création de comptes sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, etc.) en faisant en sorte de les alimenter régulièrement avec du contenu attirant et original, pour avoir et garder un contact avec le public ;
  • L’annonce de vos emplacements à l’avance pour que le plus de personnes possibles puissent être informés et venir ;
  • La création d’un site internet vitrine à forte valeur ajoutée, qui mettra en lumière votre concept, vos produits, les tarifs, les promotions et les dates de passage, d’une façon riche et précise ;
  • La distribution de flyers et l’affichage de quelques pancartes dans les lieux de passage pour attirer les foules.

La fiche métier du commerçant ambulant

Un commerçant ambulant est un professionnel qui exerce son métier non pas dans un local fixe, mais plutôt en se déplaçant dans divers endroits. Il s’occupe de vendre divers types de marchandises : il peut s’agir de produits alimentaires, de petite restauration, de livres, de vêtements, de chaussures, de petit électroménager, de vaisselle, d’équipement de maison, de jouets, etc.

Après avoir parlé des prérequis et des démarches d’inscription, voyons maintenant tous les points importants concernant les caractéristiques de ce passionnant métier.

Les missions

Le métier de commerçant ambulant est un métier qui exige de porter plusieurs casquettes et d’assurer diverses missions dont voici les plus importantes :

  • Fabriquer ou commander les marchandises à vendre ;
  • Préparer les stocks à ranger dans le local ou à la maison et les stocks à prendre pour la prochaine vente ;
  • Emballer les marchandises dans des caisses, des bacs ou des cartons ;
  • Les déplacer et les charger dans le véhicule qui les transportera ;
  • Se rendre, avec son véhicule, sur le lieu où aura lieu la vente ;
  • Déballer les marchandises, les étiqueter et les mettre sur les divers stands ;
  • Monter sa tente pliante ou son barnum, si le lieu n’est pas adéquatement équipé ;
  • Accueillir les clients chaleureusement et leur faire des démonstrations concernant les produits (si besoin ou sur demande) ;
  • Gérer le service et faire en sorte de répondre aux demandes des clients dans les meilleurs délais ;
  • Nettoyer son véhicule et assurer son entretien quotidien, ainsi que l’entretien des produits et du matériel ;
  • Gérer l’approvisionnement des stocks ;
  •  
  • Organiser les ventes et respecter les lieux ainsi que les horaires fixés.

Lieu d'exercice

Le commerçant ambulant, par définition, il ne dispose pas d’un endroit fixe, local ou domicile, pour exercer sa profession. On le retrouve principalement aux abords d’une voie publique, sur une route, dans une foire ou sur un marché. Mais il peut également se rendre dans des lieux variés, dans le cadre d’un festival, de manifestions culturelles, commémoratives ou sportives.

Parfois, il se déplace dans les villages qui n’ont pas beaucoup de commerces (ou pas du tout) pour proposer ses produits aux villageois.

Les qualités et les compétences requises

Comme dit précédemment, le commerçant doit maitriser plusieurs aspects du travail et accomplir de très nombreuses tâches pour réussir à maintenir le cap et développer son affaire. Les qualités et compétences pour exercer cette profession sont multiples et variées. En voici les plus pertinentes :

  • Être débrouillard et savoir-faire face à toutes les situations ;
  • Gérer le stress face aux imprévus et être résilient face à l’échec ;
  • Avoir un très bon sens de la communication et maitriser la négociation ;
  • Connaitre les produits vendus, leur fabrication et leur composition ;
  • Connaitre et respecter les règles d’hygiène et de sécurité (selon la nature de la marchandise) ;
  • Aimer le contact humain, être chaleureux et convivial ;
  • Être en très bonne forme physique ;
  • Être capable de gérer des horaires de travail parfois irréguliers et décalés.

La réglementation concernant le métier de commerçant ambulant

Le métier de commerçant ambulant est strictement encadré par la loi française. De ce fait, en plus des démarches administratives que tout individu doit effectuer pour avoir une entreprise ou une auto entreprise, le commerçant ambulant est tenu de respecter certaines règles pour avoir le droit d’exercer.

Avoir la carte de commerçant ambulant

Avoir la carte de commerçant ambulant devient obligatoire dès lors que vous décidez d’exercer en dehors de votre commune de domiciliation. Cette carte coûte 30€ et son obtention se fait grâce à une demande préalable (par courriel, courrier ou sur place) auprès du CFE compétent, via le formulaire « Déclaration préalable pour l'exercice d'une activité commerciale ou artisanale ambulante ».

Après la validation de votre demande, vous recevrez votre carte sous un mois maximum et elle sera valable pendant 4 ans.

Avoir une autorisation d’occupation du domaine public

Comme le commerçant ambulant exerce son activité sur le domaine public, il est généralement dans l’obligation d’avoir une autorisation d’occupation temporaire, délivrée par les autorités compétentes sous forme d’un arrêté entrainant le paiement d’une redevance. Cette autorisation diffère selon le cas pour lequel elle est sollicitée :

  • Demande d'emplacement sur un marché : pour les halles, marchés, foires ;
  • Permis de stationnement : lors d’une occupation sans emprise (terrasse ouverte, étalage, stationnement d'une camionnette, etc.) ;
  • Permission de voirie : lors d’une occupation privative avec emprise (terrasse fermée, kiosque fixé au sol, etc.).

Respecter les règles commerciales

Le commerçant ambulant est tenu de respecter les règles inhérentes à son activité. On cite parmi elles :

  • L’affichage des prix produits ;
  • Indiquer la date limite de consommation, la présence éventuelle d’allergènes et respecter la chaîne du froid pour les produits concernés ;
  • Respecter la réglementation intérieure de chaque marché.

Les questions les plus fréquentes

Non, votre salarié n’aura pas besoin d’une carte commerçant ambulant à son nom. Il devra simplement faire une copie de la vôtre et l’avoir sur lui afin de la présenter en cas de contrôle.

Après la validation de votre demande, vous devrez attendre entre 8 et 30 jours pour recevoir votre numéro SIRET.

Au vu des diverses responsabilités que vous avez, voici les trois assurances qu’il est fortement conseillé d’avoir :

  • Une responsabilité civile professionnelle ;
  • Une assurance multirisque ;
  • Une assurance auto professionnelle.