Auto entrepreneur immobilier

Devenir auto entrepreneur dans l'immobilier

Comment faire pour travailler dans l'immobilier en tant qu'auto entrepreneur?

Le monde de l’immobilier attise de plus en plus la curiosité de nouveaux auto-entrepreneurs et ceci pour plusieurs raisons. En effet, il est très simple de se lancer dans ce domaine lorsque l’on veut devenir auto-entrepreneur, mais de plus, ce marché prend de plus en plus d’ampleur dans le commerce. En faisant des recherches, vous pourrez vous apercevoir qu’un métier tend à se populariser dans le commerce immobilier indépendant : « l’agent commercial immobilier ». Cela vous intéresse ? Voici donc comment obtenir le statut d’agent commercial immobilier.

Agent commercial immobilier : en quoi consiste ce métier ?

L’agent commercial immobilier exerce un rôle de « mandataire » pour un agent immobilier. Son rôle est de conseiller et accompagner les acquéreurs et de négocier de futures ventes pour le compte de son mandataire. Il bénéficie donc du régime « auto-entrepreneur ». Voici quelques libertés que ce type de métier peut vous offrir :

  • Vous pouvez cumuler votre auto-entreprise et le chômage : vous pouvez donc tout à fait garder vos allocations chômage tout en continuant d’exercer votre emploi au sein de votre auto entreprise.
  • Vous pouvez aussi cumuler votre auto-entreprise et votre statut de salarié.
  • Ne nécessitant pas spécifiquement de diplôme, vous pouvez tout à fait commencer votre activité en étant débutant, sans diplôme, bien qu’il soit tout de même conseillé de suivre une formation dans ce domaine avant d’exercer.

Pour débuter ? Rien de plus simple. Après avoir créé votre auto-entreprise correspondant à votre activité, il suffit que vous ajoutiez une « attestation de collaborateur immobilier» à votre déclaration. Pour obtenir cette attestation, adressez-vous à l’agence immobilière avec laquelle vous souhaiteriez travailler. Vous accompagnerez cette demande des documents officiels suivants :

  • La photocopie de votre carte d’identité.
  • Une attestation d’assurance de Responsabilité Civile et Professionnelle.
  • Un extrait de votre casier judiciaire vierge. (Seulement si vous ne disposez pas de la nationalité française).

Une fois ces démarches effectuées, vous devrez transmettre ces informations à la Chambre de Commerce et d’Industrie de votre département. Enfin, vous serez officiellement inscrit au Registre Spécial des Agents Commerciaux ou RSAC. Vous pourrez commencer votre activité après la réception de votre numéro de SIREN et de votre numéro de RSAC.

Il y a-t-il des qualités requises pour devenir agent commercial immobilier ?

Bien que cette profession ne requière pas de diplôme ou de formation spécifique, elle demande d’avoir certaines qualités indispensables pour pouvoir exercer. Comme dans n’importe quel emploi que vous pourrez exercer dans la vente immobilière, on vous demandera d’avoir une connaissance affûtée du marché de l’immobilier et un intérêt certain pour la relation client. Ces qualités sont plus ou moins naturelles chez certaines personnes, mais peuvent tout à fait être stimulées et acquises grâce à de l’entraînement et de la recherche.

Les choses qui vous seront le plus souvent demandées pendant l’occupation de votre poste sont les suivantes :

  • Vigilance : il faut toujours être prêt à accueillir de nouvelles opportunités et cela demande beaucoup d’observation et d’analyse.
  • Communication : être à l’écoute de ses acheteurs et repérer les besoins afin de leur proposer ce qui convient le mieux.
  • Disponibilité : soyez flexible dans vos horaires de travail afin de ne pas perdre de client facilement ou de manquer une opportunité.
  • Organisation : un agent commercial immobilier organisé est un agent qui n’est pas débordé et qui inspire la confiance. Les clients le ressentent en général et sont beaucoup plus amenés à acheter s’ils se sentent en sécurité et guidés par l’agent.

Quelles sont les obligations de ce métier ?

Les mesures essentielles qu’un agent commercial immobilier se doit de respecter sont les suivantes :

  • Souscrire à une assurance Responsabilité Civile et Professionnelle (RC Pro) : sans RC Pro, vous ne pouvez pas obtenir de carte blanche et cela peut entraîner de grosses complications pour votre activité et pour vos clients. Cette assurance vous protège et vous propose une assistance juridique en cas de litige.
  • Suivre une formation continue annuelle : si un diplôme ou une formation spécifique n’est pas demandé lors de la création de l’auto-entreprise, le futur agent commercial immobilier se doit tout de même de suivre chaque année une formation continue dans le but d’approfondir ses connaissances dans : les aspects juridiques, économiques et commerciaux, la déontologie ainsi que les problèmes techniques que lui-même ou les clients peuvent rencontrer lors de l’achat. (habitation, construction, etc.)
  • Respecter les plafonds de chiffre d’affaires : l’auto-entrepreneur agent commercial immobilier ne doit pas dépasser le chiffre d’affaires de 72 500 € par an de son entreprise. Si tel est le cas, l’auto-entrepreneur se verra obligé de basculer sous le régime de l’entreprise individuelle classique.

Quel type de rémunération peut-on attendre de ce genre d’emploi ?

Encadré par la loi Hoguet qui distingue les activités de vente et de location immobilière, l’agent immobilier indépendant perçoit une commission de 3 à 8 % du prix de sa vente. En d’autres termes, vous ne percevez pas réellement de salaire, mais plutôt un pourcentage d’honoraire sur les ventes que vous réalisez.

La rémunération moyenne n’est donc pas évidente à estimer puisqu’elle n’est en général pas fixe. À simple titre indicatif, on évalue les rémunérations d’un gent commercial immobilier débutant de 1500 à 3000 € brut par mois. Si on considère que l’inexpérience est un facteur majeur dans l’estimation du chiffre d’affaires, une personne ayant plus d’expérience pourra toucher au alentour de 5000 € brut par mois.

Il est toutefois possible d’espérer gagner entre 30 000 et 60 000 € la première année de votre activité, mais cela dépendra surtout de votre réseau, du secteur dans lequel vous allez travailler, mais aussi de vos connaissances du marché immobilier. Certains agents peuvent plus ou moins prédire la chute ou la montée en valeur d’un bien immobilier selon plusieurs critères qui dépendent de sa situation géographique : à proximité de grandes villes ou de campagnes, d’écoles ou de magasins ou encore de sites historiques qui peuvent faire doubler voir tripler la valeur du bien.