Devenir auto-entrepreneur en informatique

Comment devenir auto-entrepreneur en informatique ? Découvrez toutes les démarches et les aides possibles.

Auto-entrepreneur informatique : les démarches à suivre

 

Nous le savons tous, les nouvelles technologies façonnent notre avenir. Elles sont devenues indispensables désormais. Ces dernières permettent de gagner du temps et de devenir plus productif. Aujourd’hui, beaucoup de projets sont gérés à distance en informatique. C’est pourquoi les métiers de l’informatique en auto-entrepreneur ont le vent en poupe et répondent à une demande accrue. L’auto-entrepreneur et les nouvelles technologies promettent de beaux projets professionnels. Découvrez la marche à suivre dans cet article pour devenir auto-entrepreneur en informatique.

 

Les démarches pour devenir auto-entrepreneur en informatique

Vous devez remplir le formulaire disponible ici. Vous devrez fournir une copie de votre carte d’identité ainsi qu’une attestation sur l’honneur de l’exactitude de cette copie avec la date, le lieu et la signature. Ensuite, après validation de votre dossier, vous recevrez par voie postale votre numéro de SIRET et votre affiliation à la Sécurité sociale. Une fois ce courrier reçu, vous devenez officiellement auto-entrepreneur en informatique.

Vous pouvez donc exercer votre activité en toute liberté. 

 

En tant qu’auto-entrepreneur, vous ne devrez pas dépasser un seuil de chiffre d’affaires par année. Si vous faites de la vente, le plafond s’élève 170 000 €. Si vous offrez un service comme du dépannage (activité artisanale) ou du conseil (activité libérale), vous ne devrez pas dépasser le seuil de 70 000 € de chiffre d’affaires. 

 

Votre chiffre d’affaires devra être déclaré tous les mois ou tous les trimestres selon votre choix lors du lancement de votre activité, même si celui-ci est nul. Les cotisations sociales à payer sont calculées au prorata du chiffre d’affaires. 

 

Auto-entreprise, une comptabilité allégée

La comptabilité d’une micro-entreprise reste largement simplifiée. Aucun bilan ni de compte de résultat ne sont à éditer. En tant qu’auto-entrepreneur, il vous suffit de tenir un livre de recettes. Pour les activités commerciales, vous devrez aussi tenir un livre des achats. Il s’agit simplement de répertorier l’ensemble des dépenses et des recettes pour maîtriser au mieux votre activité professionnelle. Même le régime social et fiscal est allégé afin de faciliter les démarches de l’auto-entrepreneur. 

 

Quelles sont les aides accessibles en tant qu’auto-entrepreneur ?

En tant qu’auto-entrepreneur et selon votre situation, vous pourriez bénéficier de l’ACRE. Cette aide vise à faciliter la création ou la reprise d’une entreprise. Elle permet donc d’être exonéré d’une partie de ses charges sociales à hauteur de 50 % sur une année. Seulement certains profils peuvent en bénéficier. En effet, cette aide n’est pas systématique comme elle a pu l’être auparavant. 

 

L’aide en auto-entrepreneur ne s’arrête pas là. Les demandeurs d’emploi qui souhaitent créer une entreprise ont également accès à des aides telles que l’ARE ou l’ARCE. 

 

Les métiers de l’informatique

Les métiers de l’informatique représentent une large catégorie de professions. Il peut s’agir du dépannage informatique. Dans ce cas, les missions seront de changer le matériel ou réparer les outils informatiques. Ce métier s’exerce souvent à domicile ou directement dans les bureaux. 

 

Il peut également s’agir de la vente de matériel informatique ou de la formation et du conseil. Désormais, les designers de site ou encore les développeurs web sont des profils particulièrement recherchés sur le marché du travail. En effet, les besoins en site internet sont colossaux. 

 

Les formations et les diplômes

Légalement, l’auto-entrepreneur en informatique peut exercer son activité sans avoir besoin obligatoirement d’un diplôme. Par ailleurs, l’informaticien indépendant possède parfois une expérience antérieure sans avoir eu un diplôme. 

 

Toutefois, ce métier exige des compétences techniques qui peuvent s’apprendre au cours d’une formation comme un DUT ou un BTS. Du développeur web au technicien de dépannage informatique, les compétences doivent être au rendez-vous pour lancer son projet professionnel sereinement. 

 

Les qualités requises 

La polyvalence sera le plus grand atout d’un auto-entrepreneur en informatique. Au-delà de ses compétences de technicien, son sens du commerce et du relationnel sera mis à l’épreuve. Créer son statut d’auto-entrepreneur dans l’informatique implique une nouvelle façon de travailler. C’est à nous de trouver nos clients et de nous mettre en valeur. 

 

L’esprit de veille est une qualité requise également. En effet, le monde des nouvelles technologies et plus particulièrement de l’informatique ne cesse d’évoluer. Ainsi, un bon entrepreneur dans l’informatique devra toujours être curieux des nouvelles tendances et évolutions dans son domaine.  

 

Les démarches en auto-entrepreneur demandent parfois un temps d’adaptation. Un auto-entrepreneur en informatique a de quoi réussir face à la forte demande sur le marché. Toutefois, il se doit de bien se renseigner sur le statut avant de se lancer.