Auto-entrepreneur en vente de voiture : comment créer son statut ?

Créer son statut d’auto-entrepreneur pour vendre des voitures : découvrez nos conseils et les démarches à suivre.

Devenir auto-entrepreneur en vente de voitures

 

Découvrez dans cet article l’ensemble des démarches pour devenir un vendeur de voitures hors pair. Développer son activité d’achat-vente de véhicules implique de connaître les contraintes et les procédures. L’auto-entrepreneur en vente de voitures déborde de missions et de compétences, découvrez-les sans plus attendre.

 

Que faut-il savoir sur la vente de voitures en micro-entreprise ?

Au cœur même du domaine de la vente de voitures, on peut trouver plusieurs métiers. La plupart du temps, votre organisme de référence est la Chambre de Commerce et d’Industrie. En tant qu’auto-entrepreneur, vous recevrez un code APE (il s’agit de l’identité de votre activité) après la demande d’ouverture de votre micro-entreprise. Votre code APE sera 45.11Z — Commerce de voitures et de véhicules automobiles légers. De ce fait, le seuil de chiffre d’affaires à ne pas dépasser s’élève à 176 200 €. Lors de votre déclaration de revenus chaque mois ou chaque trimestre, vous cotiserez à hauteur de 12,8 % de votre CA.

 

Quelles sont les conditions pour démarrer une activité de vente de voitures ?

Même si le domaine de la vente de véhicules se révèle être une activité non réglementée, il existe plusieurs formalités à prendre en compte avant de se lancer. En effet, vous devrez souscrire à plusieurs assurances professionnelles obligatoires selon votre situation. L’assurance responsabilité civile professionnelle par exemple vous protège des dommages que vous pouvez causer à un tiers durant votre mission et même après la livraison.

D’autre part, si vous exercez votre activité au sein d’un local, une assurance multirisque est obligatoire. Elle pourra ainsi vous payer les éventuels réparations ou remplacements de matériel.

 

En plus des assurances, une réglementation particulière est à prendre en compte. En effet, vous devrez tenir un « registre de police » dans le cas où vous êtes un mandataire automobile. Par ailleurs, il est indispensable d’effectuer des démarches en plus de celles de la micro-entreprise. Vous devrez donc vous inscrire au registre des revendeurs d’objets mobiliers usagers. Enfin, lors de votre activité, vous pouvez être amené à acheter un véhicule. Vous devrez alors remplir une déclaration d’achat afin de remplacer le certificat d’immatriculation définitif.

 

Le saviez-vous ? 

La vente automobile sous le statut de micro-entreprise n’est pas réglementée. Il n’est donc pas obligatoire de justifier d’un diplôme ou d’une formation.

 

La vente de voitures et les métiers liés

  • L’achat et la vente de voitures d’occasion

En tant qu’acheteur et revendeur de véhicules d’occasion, vous acquérez au meilleur prix possible des véhicules afin de vous constituer un parc automobile intéressant. L’objectif est alors de profiter d’une marge conséquente lors de la vente.

 

  • Le mandat automobile

Le mandataire est un négociant qui propose à ses clients de trouver la meilleure vente selon les critères qu’il a à sa disposition. Il rachète donc des voitures pour les revendre en s’occupant de toutes les démarches administratives. Pour ce faire, il est le plus souvent en contact avec des concessions automobiles.

 

Le saviez-vous ? 

À la différence du mandataire, le courtier automobile n’achète pas de voiture. Il agit plutôt comme un lien entre un vendeur et un acheteur. Sa principale mission sera donc la recherche et la négociation du véhicule.

 

  • La revente de voitures en dépôt-vente

Le revendeur de véhicules en dépôt-vente aura pour mission de mettre en lumière des voitures confiées par des particuliers qui souhaitent vendre. Véritable vendeur dans l’âme, son dépôt-vente permet aux clients d’échanger, mais aussi d’essayer les véhicules. Ce revendeur est rémunéré par une commission sur chaque véhicule cédé.

 

Le statut d’auto-entrepreneur permet de se lancer librement dans des projets professionnels qui nous tiennent à cœur. Pôle Entrepreneur vous aide à passer à la vitesse supérieure. En effet, nous prenons en charge les formalités administratives liées au démarrage de votre activité.