agent de sécurité auto entreprise

Comment devenir agent de sécurité auto entrepreneur ?

Voici toutes les formalités pour devenir agent de sécurité en votre nom et démarrer l'activité de votre auto entreprise.

Vous êtes une personne jeune et dynamique qui souhaite se lancer en tant qu’agent de sécurité ? Ou cette profession est la vôtre depuis quelques années et vous voulez à présent vous lancer à votre compte et devenir votre propre chef en choisissant la voie de l’auto entrepreneuriat ?

Formalités, conditions, prérequis, caractéristiques et fiche métier : lisez attentivement cet article, car il vous dévoilera des informations importantes concernant le métier d’agent de sécurité en auto entrepreneur.

Agent de sécurité auto entrepreneur : les renseignements clés

Avant d’entrer dans le vif du sujet, voyons ensemble quelques renseignements clés concernant le métier d’agent de sécurité en auto entrepreneur afin de mieux cerner ses divers aspects :

  • Le code APE est : 80.10Z (code pour activités de sécurité privée) ;
  • Le seuil du chiffre d’affaires à ne pas dépasser s’élève à 176 200 € ;
  • Les cotisations sociales à verser sont de 12,8% du CA ;
  • L’agent de sécurité auto entrepreneur dépend de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) ;
  • Il existe une assurance obligatoire à souscrire qui est la RC Pro.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en tant qu’agent de sécurité auto entrepreneur ?

Le métier d’agent de sécurité n’est pas un métier pris à la légère, car il est directement lié à la surveillance et la sécurité de personnes physiques et de biens matériels. L’individu convoitant ce poste doit donc respecter un certain nombre de règles et accomplir certaines formalités afin de pouvoir exercer ce métier en toute légalité.

Respecter la condition de nationalité

Si vous voulez devenir agent de sécurité auto entrepreneur, vous devez respecter l’un de ces trois critères en ce qui concerne votre nationalité :

  • Être de nationalité française ;
  • Être ressortissant d’un pays faisant partie de l’Union européenne ou de l’EEE (Espace Économique Européen) ;
  • Être ressortissant d’un pays ayant conclu un accord réciproque avec la France (Algérie, Canada, États-Unis, Suisse, Gabon, etc.).

Respecter la condition d'honorabilité

La condition d’honorabilité représente le fait d’avoir un casier judiciaire vide. En effet, pour accéder à ce métier, vous ne devez avoir fait l’objet d’aucune condamnation ou poursuite judiciaire et sachez que les services de police compétents pourront mener l’enquête afin de s’en assurer.

Donc, plus précisément, l’accès à la profession d’agent de sécurité en auto entrepreneur vous sera refusé si :

  • Vous avez eu une condamnation par le passé, de nature criminelle ou correctionnelle, pour des motifs incompatibles avec le métier d’agent de sécurité ;
  • Vous avez fait l’objet d’un arrêté d’expulsion ou d’une interdiction de territoire ;
  • Vous avez fait l’objet d’une faillite personnelle ou collective.

Prendre les assurances nécessaires et adéquates

Dans le métier d’agent de sécurité, il peut très vite y avoir des dommages à déplorer, que ce soit des dommages physiques ou matériels. C’est pour cela que pour l’exercer, vous serez dans l’obligation de souscrire une assurance de responsabilité civile professionnelle. Celle-ci sert justement à couvrir tous les dégâts physiques et matériels que vous pourriez provoquer par inadvertance dans le cadre de votre activité.

Il existe également d’autres garanties qui, elles, ne sont pas obligatoires, mais qui peuvent se montrer très utiles pour vous protéger au mieux, en voici les deux plus connues :

  • La protection juridique : qui sert à vous procurer un accompagnement juridique et financier pour vous soutenir lors de vos procédures amiables et judiciaires en cas de litige avec un tiers (client, public, etc.) ;
  • La mutuelle : qui sert à compléter les remboursements de l’Assurance maladie concernant vos dépenses liées à la santé (consultations, hospitalisations, etc.).

Obtenir l’agrément pour exercer l’activité

Le métier d’agent de sécurité auto entrepreneur ne se fait qu’après avoir obtenu un agrément. Celui-ci doit être sollicité auprès du CNAPS (Conseil national des activités privées de sécurité). Pour avoir des chances de l’obtenir, vous devez être capable de justifier de vos qualifications et de vos compétences professionnelles en fournissant les documents requis. Et c’est d’ailleurs à cette étape que s’effectuera l’enquête concernant vos antécédents judiciaires.

Une fois l’agrément obtenu, vous pourrez l’utiliser pour faire une demande de carte professionnelle, qui est obligatoire, auprès de la commission locale d'agrément dont vous êtes dépendant. Elle est valable sur une période de 5 ans et son renouvellement ne s’effectue que grâce au suivi d’un stage qui permet de maintenir vos compétences et qualifications à jour.

Il est également nécessaire, en plus de ces formalités, de demander une autorisation administrative d’exercice auprès de la délégation territoriale du CNAPS. Elle est généralement délivrée au bout de 8 jours.

Connaitre le code déontologique de la profession

La profession d’agent de sécurité possède un code de déontologie dont vous devez absolument connaitre et respecter les règles afin de pouvoir exercer. En voici les plus importantes à prendre en compte :

  • Eviter que le public ne vous confonde avec un membre d’un service public et spécifiquement le service de police ;
  • Afficher, de façon claire et précise, le code déontologique au sein de vos locaux de travail, ainsi qu’auprès de vos futurs collaborateurs ;
  • Faire attention à ne pas intervenir dans un litige concernant un conflit de travail ;
  • Faire attention à ne pas réaliser des actes de surveillances interdits, comme ceux liés à des opinions politiques ou encore religieuses.

S'inscrire sur Pole Auto entrepreneur

Cette étape est pratiquement la même pour toutes les personnes souhaitant se lancer dans l’auto entrepreneuriat et elle consiste à accomplir deux formalités indispensables et relativement aisées que nous allons voir ci-dessous.

La création de votre auto entreprise

Cette formalité parait banale et totalement intuitive, mais il reste néanmoins nécessaire de la citer. Elle se fait directement en ligne, sur le site dédié à votre type d’activité, grâce à un formulaire spécifique à remplir et à valider pour finaliser votre inscription.

Par ailleurs, c’est en créant votre auto entreprise qu’il vous sera demandé de choisir un système d’imposition sur le revenu, entre le système de prélèvement à la source ou le système de versement libératoire.

L’enregistrement au RCS

Comme vous êtes dépendant de la CCI (Chambre du Commerce et de l’Industrie), vous êtes tenu de vous immatriculer au registre du commerce et des sociétés juste après avoir créé votre auto entreprise.

Ces démarches sont également prises en charge par le site Pole Auto entrepreneur qui met à votre disposition un formulaire d’inscription simplifié et vous accompagne à chacune des étapes de l’inscription.

Obtenir son Siret

Le Siret (Système d'Identification du Répertoire des Établissements) est un numéro composé de 14 chiffres qui vous sera délivré par l’INSEE de manière totalement gratuite, et ce, après que la Chambre du Commerce et de l’Industrie se soit occupée de remettre votre dossier en bonne et due forme à l’INSEE.

Trouver ses premiers clients

Débuter en tant qu’agent de sécurité auto entrepreneur et s’imposer parmi la concurrence déjà présente n’est pas chose aisée. Mais, heureusement, il existe certaines méthodes pour pallier à cette difficulté et pouvoir trouver ses premiers clients :

  • S’inscrire sur des plateformes et des sites de mise en relation et freelance : cela vous permettra de rentrer directement en contact avec le public et de facilement vous faire connaitre.
  • Développer une bonne réputation locale : une fois que vous aurez fait vos preuves dans votre zone d’installation, le bouche-à-oreille se fera tout seul et vous pourrez développer une notoriété assez rapidement.
  • Faire du démarchage : vous pouvez, par exemple, vous rendre chez des propriétaires de résidences secondaires afin de leur proposer vos services.
  • Améliorer votre référencement sur le web: En créant un site, en gérant une fiche Google My business ou encore en demandant à chaque client satisfait d’émettre un avis positif sur les plateformes dédiées, ainsi que sur Google.

La fiche métier de l’agent de sécurité

Nous allons maintenant nous intéresser aux différentes spécificités qui caractérisent ce métier, qui est désigné parle code ROME K2503 selon la classification étatique du Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois (ROME).

Les missions

L’agent de sécurité est amené à protéger les biens et les propriétés de la structure au sein de laquelle il exerce, mais il doit également assurer la sécurité des personnes présentes sur le lieu et y instaurer un climat de confiance, notamment dans les secteurs publics où tout type de menaces pourraient se présenter.

Bien que les missions qu’un agent de sécurité doit effectuer soient nombreuses, on peut citer les principales :

  • Maintenance des systèmes de sécurité : vérifier régulièrement l’état des dispositifs de sécurité comme les caméras de surveillance, détecteurs antivol, alarmes et procéder à leur entretien.
  • Surveillance des vols : que ce soit en magasin de grande distribution, superettes ou entrepôts de stockage.
  • Analyse et repérage des lieux : afin d’identifier toute faille présente dans le dispositif de sécurité interne et la corriger si présente.
  • Accueil et renseignement : notamment sur les réglementations appliqués dans le lieu.
  • Bonne communication : tenir informés les collègues ainsi que son représentant hiérarchique de l’état des lieux.

Lieu d'exercice

Un agent de sécurité peut pratiquer son métier dans différentes zones d’activité. Celles-ci peuvent appartenir au domaine public ou au privé.

Parmi le secteur public, on peut citer :

  • Les institutions gouvernementales ;
  • Les hôpitaux ;
  • Les établissements scolaires.

Pour le secteur privé, à titre d’exemple :

  • Les grandes enseignes de supermarchés ;
  • Les banques ;
  • Les usines et les entrepôts industriels ;
  • Les propriétés privées.

Les qualités et les compétences requises

Un agent de sécurité doit faire preuve de certaines qualités et compétences qui sont impératives pour mener à bien ce métier :

  • Le calme et le sang-froid ;
  • La patience et la compréhension ;
  • Un bon esprit d’analyse de son environnement et des situations ;
  • Une bonne condition physique ;
  • Savoir communiquer et maîtriser des personnes en situation délicate.

La formation pour devenir agent de sécurité

Comme dit précédemment, l’agent de sécurité qui veut exercer en tant qu’auto entrepreneur doit pouvoir justifier de ses compétences et qualifications professionnelles. Il doit donc détenir un ou plusieurs diplômes spécifiques et avoir certaines certifications.

Pour ce qui est des diplômes, vous devez avoir l’un de ceux-ci :

  • Un CAP agent de prévention et de sécurité ;
  • Un DUT hygiène, sécurité, environnement ;
  • Une Mention Complémentaire sûreté des espaces ouverts au public ;
  • Un bac professionnel sécurité-prévention ;
  • Un brevet professionnel agent technique ;
  • Un titre Professionnel d'Opérateur de station centrale de télésurveillance ;
  • Un titre Professionnel agent de sûreté et de sécurité privée.

Par ailleurs, en ce qui concerne les certifications, voici une liste de celles qui sont les plus reconnues :

  • Le certificat de qualification professionnelle (CQP), qui est directement délivré par le Ministère de l'Intérieur ;
  • La certification professionnelle, qui est obtenue après avoir dirigé une entreprise de sécurité ;
  • Une carrière en tant qu’officier de police judiciaire ou militaire de la gendarmerie nationale.

Le salaire

Le métier d’agent de sécurité auto entrepreneur regroupe plusieurs champs de travail très diversifiés (télésurveillance, protection des personnes, veilleur de nuit, etc.). Le salaire dépend très grandement du type de service exercé, c’est pourquoi il est difficile de donner une valeur précise qui prenne en compte les facteurs nécessaires.

Cependant, on peut se permettre de donner une valeur moyenne plus ou moins proche de la réalité, celle-ci est estimée à 23 000 € brut par an.

Les questions les plus fréquentes

En tant que fonctionnaire public, votre droit au cumul de deux activités est strictement limité. Vous pourrez cumuler ces deux activités uniquement si vous êtes policier à temps partiel (temps de travail inférieur ou égal à 70% du temps réglementaire) et vous serez dans l’obligation de le déclarer à vos supérieurs, qui pourront vous l’interdire à tout moment.

Non, seule la police nationale et la gendarmerie sont habilitées à recourir à ce type de procédés. Cependant, vous pouvez relever l’identité d’une personne avec son consentement.

Le métier d’agent de sécurité ouvre des portes à des opportunités très variées. Vous pourriez, par exemple, devenir maître-chien, agent de sécurité incendie, agent cynophile ou encore opérateur de télésurveillance.

Les autres articles