ostéopathe auto entreprise

Comment devenir ostéopathe auto entrepreneur ?

Retrouvez avec nous toutes les informations pour devenir ostéopathe en micro entreprise et être votre propre patron !

L'ostéopathe est un professionnel de la santé qui, grâce à une pratique manuelle, a pour objectif de traiter les déséquilibres de l'organisme occasionnés par des troubles ostéoarticulaires ou digestifs. Cette profession est reconnue depuis l'année 2002. Bien que très concurrentielle, elle offre encore d'excellents débouchés, des revenus attractifs et son exercice en auto entreprise est tout à fait possible. SI cette activité vous intéresse, vous devez connaître la réglementation en cours, les qualifications à posséder et les principales astuces pour vous initier dans cette activité favorablement. C'est ce que nous vous proposons de découvrir plus en détail dans cet article.

Ostéopathe auto entrepreneur : les renseignements clés

Abordons tout d'abord quelques informations générales relatives à l'activité d'ostéopathe auto entrepreneur, que vous devez connaître :

  • Votre activité dépend de l’URSSAF.
  • Votre code APE est 86.90E - Activités des professionnels de la rééducation, de l'appareillage et des pédicures-podologues
  • Votre plafond de chiffre d’affaires est de 72500€ à l’année.
  • Vos cotisations sociales représentent 22% de votre chiffre d’affaire et 11% avec l'ACRE.
  • Vos revenus sont imposés au titre des BNC (Bénéfices Non Commerciaux).
  • Le prix de la consultation est en moyenne de 40 à 60€, pour une durée d'une heure. Sachez également que les consultations d’ostéopathie ne sont pas, à ce jour, remboursées par l’Assurance Maladie.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en tant qu’ostéopathe auto entrepreneur ?

La profession d'ostéopathe est réglementée. Ainsi, en plus de posséder les qualifications nécessaires, que nous aborderons dans un point spécifique plus tard dans cet article, vous devrez suivre certaines démarches pour débuter votre activité en tant qu’ostéopathe libéral. Certaines sont obligatoires et d'autres facultatives, mais fortement recommandées pour que la création de votre auto entreprise se déroule sous les meilleurs auspices.

Prérequis

L’enregistrement de votre diplôme au répertoire ADELI

Pour obtenir votre numéro ADELI des professionnels de la santé, vous devrez procéder à la demande d'enregistrement de votre diplôme d'ostéopathe. Cette demande s'effectue sur dossier dirigé à l’ARS (Agence Régionale de la Santé) du département que vous aurez choisi pour exercer et inclut les éléments suivants :

  • Le formulaire Cerfa n° 10906*07, que vous pourrez télécharger en ligne et que vous devrez compléter.
  • Une pièce d’identité.
  • Les diplômes, certificats ou autorisations originaux.

L'ARS examinera votre demande et vous délivrera, en plus de votre numéro ADELI, l'autorisation de faire légalement usage du titre d'ostéopathe. Il est important de souligner que le fichier ADELI est l'unique registre des ostéopathes exerçant en France.

L’étude de marché

Lors de la création d'une entreprise, quel que soit le secteur d'activité, la réalisation d'une étude de marché constitue une étape essentielle qui ne doit pas être négligée. Cette analyse permet de mieux comprendre le marché existant et, par conséquent, de définir un projet mieux ciblé ainsi que les stratégies à mettre en place. D'une forme simplifiée, il s'agit de collecter le maximum d'informations sur toutes les variables dont peut dépendre la viabilité de l'activité, notamment les futurs clients, les concurrents et l'environnement du marché. L'entrepreneur peut décider de la réaliser lui-même ou bien de la confier à un professionnel spécialisé.

La détermination du budget prévisionnel

La détermination du budget prévisionnel consiste en une étude financière chiffrée qui permet de prévoir si l'entreprise va être rentable. Cette analyse est essentielle si vous souhaitez démarcher les banques et les convaincre d'investir dans votre projet. Avec cet outil financier, vous serez en mesure de calculer le financement nécessaire pour votre début d'activité, d’estimer les dépenses et les bénéfices et de mesurer les risques financiers. Pour un travail minutieux et rigoureux, aidez-vous de tableaux téléchargeables en ligne ou sollicitez les services d'un expert-comptable.

Généralement, le calcul du budget prévisionnel se déroule en quatre étapes, qui sont :

  • L'estimation du chiffre d'affaires de l'entreprise.
  • Le calcul des charges nécessaires au fonctionnement de l'entreprise, comme par exemple l'acquisition ou la location d'un cabinet, les dépenses fixes et variables, impôts, assurances, services externes à sous-traiter comme la comptabilité ou le support informatique, etc.
  • Les besoins matériels et humains : matériel de bureau, table de massage ostéopathique, chaise posturale, chauffe-serviettes, matériel médical général, huiles et gels de massage, personnel auxiliaire, etc.
  • Les recettes prévues. Pour leur estimation, soyez réaliste et prenez en compte la conjoncture économique du moment. Afin d'éviter de mauvaises surprises, il est préférable de les sous-estimer.

S'inscrire sur Pole Auto entrepreneur

L'inscription sur le site de Pôle Auto entrepreneur n'est pas obligatoire, mais est recommandée. Cette plateforme permet de simplifier les démarches administratives lors de votre inscription comme ostéopathe auto entrepreneur. L'inscription se déroule en trois temps :

  • Vous devrez tout d'abord vousinscrire à votre CFE (Centre de formalités des entreprises). Comme mentionné plus haut, le CFE compétent dans le cadre des professions libérales est l’URSSAF.
  • Puis vous devrez remplir la déclaration de début d’activité. Il s’agit d’un formulaire d’inscription du type Cerfa P0 Micro entrepreneur, qui doit être complété avec toutes les informations demandées relatives à votre activité et à vos données personnelles. Vous devrez également à cette occasion choisir un système fiscal. À l’issue du remplissage de votre déclaration, vous devrez joindre un justificatif d’identité. Vous recevrez alors un email de confirmation.
  • Enfin, vous devrez effectuer votre demande d’ACRE (Aide à la création et à la reprise d’une entreprise. L’ACRE des auto entrepreneurs consiste en un allégement des cotisations sociales pour une durée de 12 mois.

Obtenir son SIRET

Lorsque votre demande d’immatriculation est envoyée, celle-ci est traitée par l’URSSAF qui se charge de signaler votre entreprise à la caisse de retraite, à la sécurité sociale des indépendants, à l’administration fiscale et à l’INSEE. C’est ce dernier qui vous transmettra, sous 8 à 15 jours, votre numéro SIRET.

Le numéro SIRET est unique pour chaque établissement. Il se compose de 14 chiffres : les neuf premiers sont ceux du numéro SIREN et les cinq derniers correspondent au NIC (Numéro Interne de Classement).

Trouver ses premiers clients

À présent que votre micro entreprise est créée et que la plupart des démarches administratives sont réglées, vous pouvez commencer votre activité et entrer dans le vif du sujet. Mais les premiers temps peuvent être difficiles si vous n’avez pas encore un portefeuille de clients bien garni. Voici quelques astuces pour vous faire connaître en tant que nouvel ostéopathe à son compte et trouver vos premiers patients :

  • Selon le code de déontologie de la profession, l’exercice de l’ostéopathie est une pratique de soins et non une pratique à visée commerciale. Par conséquent, le praticien peut informer sur ses services à partir du moment où il n’y a aucun type de publicité. La distribution de flyers et les mentions figurant sur les plaques et annuaires respectant cette condition sont appropriées. N'hésitez donc pas à recourir à cette stratégie de communication pour vous faire connaître.
  • Soyez présents sur internet. La création d’un site est une bonne idée pour aider vos éventuels futurs patients à trouver plus facilement vos coordonnées. Profitez de cet espace pour vous présenter, expliquer en quoi consiste l’ostéopathie et décrire vos prestations. Sur les réseaux sociaux, publiez du contenu informatif régulièrement.
  • Misez sur le bouche-à-oreille. Demandez à vos patients s’ils sont satisfaits de vos prestations et, si possible, de recommander vos services à leurs proches.

La fiche métier de l’ostéopathe

L’ostéopathie est une spécialité de médecine douce manuelle, dont l’objectif est de traiter certaines pathologies, favoriser la récupération des patients à la suite de traumatismes et soulager leurs douleurs. Pour cela, le praticien emploie des techniques de massage adaptées aux différentes parties du corps à traiter ainsi qu'au type de patient. La majorité des patients qui se tournent vers un ostéopathe souffrent de douleurs lombaires, entorses ou tendinites.

Les missions

Pour mener à bien son activité, l'ostéopathe doit savoir jongler entre plusieurs activités au quotidien :

  • Lors de la consultation initiale, il doit s'assurer de bien comprendre le problème du patient et son ampleur. Pour cela, il s'appuie sur les résultats d'analyses et sur des examens complémentaires d'imagerie.
  • Si nécessaire, il prescrit des tests ostéopathiques spécifiques.
  • Il établit un plan de traitement, adapté au patient et au problème détecté.
  • Dans la phase active du traitement, il réalise des massages manuels lents et minutieux, qui peuvent inclure des mouvements de rotation, des tractions, des poussées et des étirements.
  • En cas de maladies graves ou si le diagnostic indique qu'il ne s'agit pas d'un problème d'ordre ostéopathique, il oriente le patient vers un autre professionnel de santé.

Lieu d'exercice

La plupart des ostéopathes exercent en libéral, dans un cabinet privé ou intégré au sein d'une maison de santé. Ces professionnels peuvent également être amenés à se déplacer ponctuellement pour faciliter l'accès aux soins de leurs patients, par exemple dans des maisons de retraite médicalisées ou des clubs sportifs.

Les qualités et les compétences requises

Étant donnée la proximité physique avec les patients, pour avoir plus de chance de devenir un praticien ostéopathe apprécié, il est préférable de posséder un bon relationnel. Mais d'autres qualités et compétences sont également importantes :

  • Présenter une habileté manuelle pour l'apprentissage et la réalisation des différentes techniques de massage.
  • Avoir une bonne capacité d'écoute pour comprendre les plaintes des patients et les rassurer.
  • Posséder une bonne condition physique et une grande capacité de concentration pour pouvoir effectuer des consultations et des traitements tout au long de la journée dans des positions parfois très inconfortables et fatigantes.

La formation pour devenir ostéopathe

La profession d'ostéopathe est réglementée et pour l'exercer vous devrez obligatoirement être titulaire d'un diplôme d'ostéopathe(DO). Pour cela, deux voies sont possibles :

  • Après l'obtention du baccalauréat, vous pouvez intégrer l'un des établissements agréés par le Ministère de la Santé et suivre une formation initiale sur cinq années, qui alterne cours magistraux, travaux dirigés et formation pratique.
  • Certains professionnels peuvent opter pour la formation continue, qui permet de préparer de diplôme d'ostéopathe en complément d'une discipline principale.

Le salaire

On estime que le salaire brut mensuel d'un débutant se trouve aux alentours de 1300 à 1500€.Cependant, en fonction de la dimension du cabinet, de sa localisation et de sa réputation, les revenus peuvent grimper jusqu’à 8000 voire 10000€ brut.

Les débouchés

La formation en ostéopathie offre de multiples débouchés, les praticiens qualifiés pouvant décider de suivre l'une des voies suivantes :

  • Exercer à leur compte.
  • Exercer dans le secteur public.
  • Travailler dans la recherche.
  • Enseigner.
  • Être salarié d'une entreprise, intégré au sein de l'équipe d'hygiène et sécurité du travail.
  • Se spécialiser, en ostéopathie du sport par exemple, pour se différencier des autres praticiens.

Cependant, depuis quelques années et face au nombre croissant de ces patriciens, les débuts d'activité peuvent être difficiles. Votre formation, votre compétence, le choix stratégique de votre implantation géographique et, d'une façon générale, une bonne étude de marché seront des atouts essentiels pour le succès et le développement rapide de votre micro entreprise.

Les questions les plus fréquentes

Oui. L’usage du titre d'ostéopathe est défini par la loi 2002-303 du 4 mars 2002 et les décrets s'y rapportant.

Oui. Sous le sigle AFO, l'Association Française d'Ostéopathie est l'organisation qui représente et encadre cette profession depuis l'année 2003. Cette association travaille dans le but de divulguer cette spécialité. L'une de ses missions est d’accompagner le praticien dès la création à la cession de son cabinet. Par conséquent, il est recommandé que l'ostéopathe exerçant à son compte soit adhérent, car il pourra bénéficier de nombreuses informations et apparaître dans la section des membres adhérents.

Le label Ostéo est un gage de qualité, qui assure que ses membres possèdent les critères de qualification et d'exercice professionnel. Le patient qui a recours aux services des praticiens de ce réseau a ainsi la garantie de recevoir un service efficace, de qualité et en toute sécurité. En outre, cette association facilite les échanges entre praticiens et propose régulièrement des séminaires et des formations professionnelles.

Les autres articles