sophorologue auto entreprise

Comment devenir sophrologue auto entrepreneur ?

Vous avez envie de vous lancer dans le domaine de la sophrologie en tant que votre propre patron? Ouvrez une auto entreprise !

Vous appréciez les médecines douces et vous souhaitez pratiquer la sophrologie ? Dans ce cas, vous pouvez envisager de devenir sophrologue auto entrepreneur. Ce métier séduit de plus en plus de Français. Il en va de même pour le statut juridique de l’auto entrepreneuriat qui apporte de nombreux avantages. Vous retrouverez dans cet article toutes les informations essentielles à connaître pour devenir sophrologue auto entrepreneur, telles que le processus d’inscription, la formation et le salaire qui s’appliquent à cette profession.

Sophrologue auto entrepreneur : les renseignements clés

Voici quelques renseignements clés sur le métier de sophrologue auto entrepreneur tels que sa réglementation, le Centre de Formalités des Entreprises et le code APE :

  • Le métier de sophrologue n’étant pas réglementé, aucun diplôme n’est exigé, mais une formation est fortement encouragée ;
  • Il est conseillé de suivre une formation auprès d’une école de sophrologie et de choisir celle qui correspond à la spécialisation que vous souhaitez avoir ;
  • Le Centre de Formalités des Entreprises est l’URSSAF ;
  • Votre code APE est généralement 8690F – Activités de santé humaine non classées ;
  • Votre plafond de chiffre d’affaires est de 72 600 € ;
  • Les cotisations sociales à verser s’élèvent à 22 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Le taux de contribution à la formation professionnelle s’élève à 0,2 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Votre rémunération est entre 35 et 75 € pour une séance individuelle et jusqu’à 600 € pour une séance en entreprise.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en tant que sophrologue auto entrepreneur ?

Avant de détailler le processus d’inscription pour devenir sophrologue auto entrepreneur, il est important de connaître quelques prérequis qui vous permettront de démarrer votre nouvelle activité professionnelle dans les meilleures conditions possibles.

Prérequis

La toute première étape qui est fortement recommandée est de faire une étude de marché pour plusieurs raisons. D’une part, cela vous permet d’évaluer la clientèle afin de vérifier que vos services correspondent à ce qu’elle recherche le plus. Vous pouvez également affiner vos compétences en fonction des résultats de votre étude de marché. De plus, l’étude de marché permet de se rendre compte de la concurrence. Quelles sont les spécialisations des autres sophrologues auto entrepreneurs ? Quels sont leurs tarifs ? Ces questions vous permettront notamment de préparer le tarif de vos consultations.

Ensuite, n’hésitez pas à faire suffisamment de publicité pour faire connaître la création de votre nouvelle activité professionnelle en tant que sophrologue auto entrepreneur. De manière générale, il est conseillé de créer un site web qui présente les services que vous proposez ainsi que les tarifs de vos consultations. Vous pouvez également suivre des formations complémentaires pour apprendre de nouvelles compétences et ainsi diversifier vos services.

Il est aussi essentiel de connaître les avantages liés au statut d’auto entrepreneur :

  • La possibilité de cumuler l’activité de sophrologue auto entrepreneur avec une activité salariale en CDI ou en CDD ou la retraite ;
  • Bénéficier d’une franchise en base de TVA : vous ne facturez pas la TVA et vous ne la récupérez pas non plus de vos achats de biens dédiés à votre activité. Toutes les factures doivent avoir la mention suivante : « TVA non applicable, article 293B du CGI » ;
  • L’absence de frais de compatibilité pour la création et la gestion de l’auto entreprise ;
  • Une gestion plus facile grâce aux déclarations sociales et fiscales à effectuer en ligne ;
  • Choisir entre le régime d’imposition classique et le régime de versement libératoire avec lequel vous payez les impôts tous les mois ou tous les trois mois ;
  • La cessation d’activité est une procédure relativement simple et accessible.

S’inscrire sur Pole Auto Entrepreneur

Le processus d’inscription pour devenir sophrologue auto entrepreneur est similaire à celui de tous les auto entrepreneurs. Vous devez d’abord déclarer votre activité sur Pole Auto Entrepreneur en fournissant une copie de votre pièce d’identité. Vous devez alors remplir le formulaire P0 Micro-Entrepreneur. Celui-ci vous permet d’indiquer toutes les informations essentielles de votre auto entreprise.

Ce formulaire permet également de choisir l’option fiscale que vous souhaitez, c’est-à-dire la déclaration de chiffre d’affaires tous les mois ou tous les trois mois si vous avez opté pour le régime de versement libératoire. Il faut également préciser que la déclaration pour devenir sophrologue auto entrepreneur est totalement gratuite.

Ensuite, la déclaration d’activité est transmise à votre CFE qui est l’URSSAF et vous êtes alors immatriculé auprès du Répertoire des métiers en fournissant un justificatif de domicile et une déclaration sur l’honneur de non-condamnation.

Obtenir son SIRET

L’étape suivante est d’obtenir votre numéro SIRET qui correspond au système d’identification du répertoire des établissements. Il s’agit d’une suite de 14 chiffres qui est toujours établie par l’INSEE. Après la validation de votre dossier de déclaration d’activité par l’URSSAF, l’INSEE vous envoie par courrier tous les documents nécessaires pour lancer et gérer votre nouvelle auto entreprise :

  • Un certificat d’inscription au Répertoire des Entreprises et des Établissements : celui-ci contient le numéro SIRET (système d'identification du répertoire des établissements) et le code APE (activité principale exercée), entre autres ;
  • Un avis de situation au répertoire Sirene ;
  • Une notification d’affiliation au régime auto entrepreneur de votre CFE ;
  • Un extrait K qui prouve l’existence juridique de votre nouvelle auto entreprise ;
  • Une notification d’affiliation à la Sécurité Sociale des Indépendants : celle-ci est nécessaire pour créer un compte en ligne quand vous devez déclarer votre chiffre d’affaires.

Trouver ses premiers clients

Vous pouvez désormais commencer votre nouvelle activité de sophrologue en tant qu’auto entrepreneur, mais vous devez d’abord trouver vos premiers clients. Ce n’est pas évident au premier abord. Il est conseillé de faire une prospection et de proposer des tarifs suffisamment attrayants pour les nouveaux clients qui ne vous connaissent pas encore.

Après avoir consulté vos premiers clients, ces derniers seront plus à même de laisser des retours positifs sur votre site web ou même de partager leur expérience avec leur famille et des connaissances. Néanmoins, il faut se souvenir d’une chose bien précise. Une clientèle ne se construit pas du jour au lendemain. Pour les auto entrepreneurs, il faut généralement patienter 1 à 2 ans avant d’avoir des clients réguliers et fiables.

La fiche métier du sophrologue

Comme son nom l’indique, le sophrologue est un spécialiste de la sophrologie. Cette méthode fait partie des médecines douces qui sont aussi appelées médecines alternatives. Celles-ci agissent en tant que complément de la médecine traditionnelle. La sophrologie a été fondée en 1960 par le neuropsychiatre Alfonso Caycedo. D’ailleurs, ce terme correspond à la « science de la conscience en harmonie ».

Les missions

Un sophrologue s’occupe de ses clients de manière exclusivement verbale. L’objectif est d’agir sur l’esprit et le corps à l’aide de la respiration, de la détente des muscles et de la visualisation. En effet, les clients ont généralement recours à la sophrologie pour les raisons suivantes :

 

  • Être soutenu après une opération ou un traitement médical lourd ;
  • Pouvoir mieux gérer le stress, l’angoisse, l’anxiété, la souffrance mentale et les douleurs physiques ;
  • Recevoir un accompagnement pour surmonter les addictions et les phobies en tous genres ;
  • Réussir à surmonter des troubles du sommeil, de la concentration et de la mémoire ;
  • Se préparer à l’accouchement, aux concours, aux examens d’entrée et aux compétitions sportives.

La sophrologie est donc utilisée pour des raisons diverses et variées. Il est évidemment important de rappeler qu’un sophrologue n’est pas un médecin. Par conséquent, il est fortement recommandé d’obtenir l’avis d’un médecin en cas de troubles neurologiques. De plus, les sophrologues ne sont pas aptes à faire un diagnostic ou à préparer une prescription de médicaments.

Lieu d’exercice

Vous n’avez pas besoin d’un local individuel et dédié pour exercer le métier de sophrologue. En effet, un sophrologue auto entrepreneur peut exercer dans un local professionnel, au domicile des clients, dans une structure collective et évidemment à domicile. Le lieu d’exercice dépend donc de vos préférences personnelles, mais aussi de votre budget.

Les qualités et les compétences requises

Les qualités et les compétences requises d’un sophrologue auto entrepreneur sont évidemment nombreuses puisqu’il doit savoir communiquer avec ses clients et établir des programmes pour les aider. Voici une liste non exhaustive des qualités et des compétences requises pour un sophrologue auto entrepreneur :

  • Avoir d’excellentes capacités de communication ;
  • Savoir écouter les problèmes d’autrui ;
  • Comprendre les différentes émotions ;
  • Faire preuve de bienveillance, de tolérance et de respect.

La formation pour devenir sophrologue

Encore une fois, le métier de sophrologue n’est pas réglementé. Cela signifie que vous pouvez tout à fait démarrer cette activité en tant qu’auto entrepreneur même si vous n’avez aucune qualification. Néanmoins, il est évident qu’une formation est un atout conséquent. En effet, les clients préfèrent généralement choisir un sophrologue qui a une qualification, ou du moins de l’expertise professionnelle.

Saviez-vous qu’il existe des écoles spécialisées dans la sophrologie ? Sur le territoire français, il y a environ une centaine d’écoles spécialisées dans les médecines douces. Au total, vous pouvez suivre une formation parmi les quatre types de formations proposées par les écoles. En premier lieu, les écoles d’inspiration caycédienne sont affiliées à la Fédération des Écoles Professionnelles en Sophrologie aussi appelée FEPS. Elles permettent d’apprendre les techniques et la théorie de la sophrologie caycédienne.

Ensuite, les écoles caycédiennes font partie de la Fédération mondiale de sophrologie caycédienne. Vous avez également les écoles non caycédiennes qui sont davantage spécialisées dans l’analyse et la psychothérapie. Enfin, le dernier type de formation est proposé par les écoles de pseudo-sophrologie qui enseignent diverses théories et techniques.

Le salaire

À l’instar de tous les auto entrepreneurs, un sophrologue auto entrepreneur n’a pas de salaire fixe. En effet, votre rémunération varie plus ou moins fortement en fonction du chiffre d’affaires. Ainsi, de nombreux auto entrepreneurs ont pour habitude de choisir un niveau de rémunération à maintenir. Il faut bien entendu prendre en compte qu’il est parfois possible d’avoir un chiffre d’affaires nul.

De manière générale, le salaire du sophrologue auto entrepreneur doit prendre en compte le temps non rémunéré passé à faire de la prospection et à répondre aux potentiels clients. Le prix de la prestation doit être relativement attrayant pour les clients, mais il doit évidemment aussi refléter vos compétences acquises et votre expérience professionnelle. En effet, un sophrologue expérimenté proposera toujours des prix plus élevés qu’un sophrologue débutant.

Pour vous donner un ordre d’idée, la rémunération d’un sophrologue auto entrepreneur est comprise entre 35 et 75 euros par séance individuelle avec le client. D’ailleurs, un sophrologue auto entrepreneur peut également proposer ses services à des entreprises ou des groupes de personnes. Dans le cadre d’une séance de sophrologie en entreprise, le prix du service peut atteindre jusqu’à 600 euros.

Les questions les plus fréquentes

Comme tous les auto entrepreneurs, le sophrologue a besoin de faire attention au plafond de chiffre d’affaires autorisé afin de profiter du régime fiscal et social. Vous devez donc surveiller que votre chiffre d’affaires ne dépasse pas 72 600 euros par an.

Pour devenir sophrologue auto entrepreneur, vous pouvez notamment bénéficier de l’ARCE (l’aide à la reprise ou à la création d’entreprise) et de la Prime d’Activité qui est elle-même versée par la CAF.

Les autres articles