préparateur physique auto entreprise

Comment devenir préparateur physique auto entrepreneur ?

Ouvrir une micro entreprise en tant que préparateur physique est possible. Devenez votre propre patron.

Le domaine du sport à haut niveau requiert des professionnels compétents et qualifiés. Vous souhaitez accompagner les athlètes sportifs dans leurs entraînements et leurs compétitions ? Dans ce cas, vous pouvez devenir préparateur physique auto entrepreneur. Au contraire du coach sportif qui peut entraîner tous les profils de personnes, un préparateur physique se consacre uniquement aux athlètes. Vous retrouverez donc dans cet article les renseignements clés sur le métier de préparateur physique ainsi que les étapes pour le devenir en tant qu’auto entrepreneur. Ensuite, vous retrouverez une fiche métier du préparateur physique, la formation nécessaire, le salaire et les débouchés de cette profession.

Préparateur physique auto entrepreneur : les renseignements clés

Avant de détailler le métier de préparateur physique auto entrepreneur et le processus d’inscription, voici quelques renseignements clés pour vous donner une meilleure idée générale de cette profession :

  • Le métier de préparateur physique est réglementé, plusieurs diplômes et formations sont disponibles ;
  • Il est conseillé d’obtenir un BPJEPS AF, un DEJEPS, une licence STAPS ou encore un master STAPS-EOPS ;
  • Le Centre de Formalités des Entreprises est l’URSSAF ;
  • Votre code APE est généralement 85.51Z - Enseignement de disciplines sportives et d'activités de loisirs ;
  • Votre plafond de chiffre d’affaires est de 72 600 € ;
  • Les cotisations sociales à verser s’élèvent à 22 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Le taux de contribution à la formation professionnelle s’élève à 0,2 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Vos revenus sont imposés au titre des BNC (Bénéfices non commerciaux) ;
  • Votre tarif est en moyenne entre 30 et 70 € de l’heure, mais cela dépend de votre expertise et de ou des athlètes dont vous vous occupez.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en tant que préparateur physique auto entrepreneur ?

Il est généralement recommandé de faire une liste des prérequis avant de s’inscrire pour démarrer une nouvelle activité professionnelle de préparateur physique auto entrepreneur.

Prérequis

Parmi les prérequis les plus populaires, il est notamment conseillé de réaliser une étude de marché avant de démarrer en tant qu’auto entrepreneur. Celle-ci apporte plusieurs avantages. D’une part, l’étude de marché est utilisée pour étudier la clientèle. Dans votre cas de préparateur physique, vous pouvez déterminer la discipline sportive la plus pratiquée ainsi que les clubs professionnels avec lesquels vous pourrez potentiellement travailler.

D’autre part, une étude de marché vous permet d’analyser la concurrence, c’est-à-dire les autres préparateurs physiques auto entrepreneurs. Quelles sont leurs compétences professionnelles et quels sont les tarifs qu’ils pratiquent ? Ces exemples de questions vous permettent de vous préparer de la meilleure manière possible à devenir préparateur physique auto entrepreneur.

Ensuite, n’hésitez pas à créer un site web pour mettre en avant vos qualifications professionnelles, les services que vous proposez et les tarifs que vous pratiquez. Vous pouvez aussi ajouter votre expérience dans le domaine du sport.

S’inscrire sur Pole Auto Entrepreneur

Pour devenir préparateur physique auto entrepreneur, la première étape est de s’inscrire en ligne sur Pole Auto Entrepreneur. Cela est totalement gratuit. Vous avez besoin d’une copie de votre pièce d’identité et vous devez remplir en ligne le formulaire P0 Micro-Entrepreneur. Ce document est d’une grande importance puisqu’il contient toutes les informations essentielles de votre nouvelle auto entreprise telles que votre nom, votre date de naissance, votre lieu d’exercice, etc.

De plus, le formulaire P0 Micro-Entrepreneur vous permet de sélectionner le régime fiscal de votre choix, c’est-à-dire le régime d’imposition classique ou le régime optionnel de versement libératoire. Alors que le régime d’imposition classique consiste à payer les impôts tous les ans, le régime de versement libératoire permet de faire la déclaration du chiffre d’affaires tous les mois ou tous les trois mois.

Ensuite, l’URSSAF reçoit la déclaration d’activité et vous êtes alors immatriculé au Répertoire des métiers. Pour cela, vous avez besoin de fournir un justificatif de domicile et d’une déclaration sur l’honneur de non-condamnation. Celle-ci prouve que vous n’avez pas de sanction civile, pénale ou administrative qui vous empêcherait de lancer votre nouvelle auto entreprise de préparateur physique.

Obtenir son SIRET

La prochaine étape est l’obtention de votre numéro de SIRET et des autres documents nécessaires pour devenir préparateur physique auto entrepreneur. À titre d’information, le numéro de SIRET fait référence au système d’identification du répertoire des établissements. Il se présente sous la forme d’une suite de 14 chiffres qui est établie par l’INSEE. Quand l’URSSAF valide votre dossier de déclaration d’activité, l’INSEE envoie les documents suivants par courrier :

  • Un certificat d’inscription au Répertoire des Entreprises et des Établissements : celui-ci a le numéro SIRET et le code APE (activité principale exercée), entre autres ;
  • Une notification d’affiliation au régime auto entrepreneur de votre CFE ;
  • Un avis de situation au répertoire Sirene ;

     

  • Une notification d’affiliation à la Sécurité Sociale des Indépendants : elle est nécessaire pour créer un compte en ligne quand vous devez déclarer votre chiffre d’affaires ;
  • Un extrait K ou Kbis : il confirme l’existence juridique de votre nouvelle auto entreprise.

Trouver ses premiers clients

Après être devenu préparateur physique auto entrepreneur, la prochaine étape est désormais de trouver vos premiers clients. Ce n’est pas toujours évident, surtout lorsque vous entrez dans un marché aussi compétitif que celui des préparateurs physiques.

Ainsi, voici quelques conseils pour trouver vos premiers clients en tant que préparateur physique auto entrepreneur. L’une des méthodes les plus recommandées est de faire de la prospection sur Internet. N’hésitez donc pas à partager les images et les informations de votre nouvelle auto entreprise sur les réseaux sociaux et les forums spécialisés.

Une autre méthode est de faire imprimer des flyers ou des cartes de visite. Vous pouvez ainsi les distribuer auprès des salles de sport, des clubs professionnels et des centres sportifs. D’ailleurs, n’oubliez pas que la clientèle d’un auto entrepreneur ne se construit pas automatiquement du jour au lendemain. Les retours des premiers clients satisfaits de vos services vous permettront d’en gagner de nouveaux progressivement.

La fiche métier du préparateur physique

Avant toute chose, il est important de faire la différence entre un préparateur physique et un coach sportif. En effet, ce dernier s’adresse à toutes les personnes qui souhaitent suivre un programme de remise en forme, de perte de poids, de musculation et autres. Au contraire, un préparateur physique se consacre uniquement aux athlètes qui font de la compétition. Il gère ainsi la force, la vitesse, le rythme cardio-vasculaire, l’endurance, la récupération et les qualités physiologiques des sportifs de haut niveau.

Un préparateur physique a la responsabilité d’établir des programmes personnalisés pour chaque athlète afin de les mettre dans des conditions physiques optimales pour les compétitions. Bien entendu, chaque programme personnalisé dépend des caractéristiques spécifiques du sportif telles que son poids, sa force, sa capacité à dépasser ses limites, son temps de récupération nécessaire, etc.

Outre le sportif en lui-même, un préparateur physique est évidemment un expert de la discipline pratiquée par l’athlète. Au quotidien, le préparateur physique gère également la nutrition des athlètes. D’ailleurs, la charge de travail du préparateur physique est étroitement liée au niveau du sportif dont il s’occupe. Plus le sportif est de haut niveau, plus le préparateur physique a un travail rigoureux à fournir.

Les missions

Les missions d’un préparateur physique sont tellement diverses et variées qu’elles ne peuvent pas être listées dans leur intégralité ici. Néanmoins, voici quelques exemples des missions qu’un préparateur physique réalise au quotidien dans l’exercice de sa fonction :

  • Établir un programme sportif personnalisé et approprié pour chaque athlète ;
  • Ajuster l’alimentation de l’athlète en fonction des besoins sportifs ;
  • Développer les capacités physiques de l’athlète telles que la souplesse, la force, la vitesse et autre ;
  • Prévenir les blessures en surveillant l’échauffement du sportif ;
  • Faire un rapport des compétences physiques à l’entraîneur, au personnel médical et au staff technique si cela est possible.

Lieu d’exercice

Le lieu d’exercice d’un préparateur physique dépend de l’athlète ou de l’organisation sportive pour laquelle il travaille. De manière générale, un préparateur physique entraîne directement les sportifs dans les clubs professionnels et les fédérations nationales. Néanmoins, un préparateur physique peut aussi travailler en salle de sport si besoin ou en attendant de se faire une réputation convenable. Dans certains cas, le préparateur physique se déplace même au domicile de l’athlète.

Les qualités et les compétences requises

Étant un professionnel sportif, un préparateur physique doit évidemment posséder des compétences bien spécifiques et des qualités qui lui permettent de fournir un travail de qualité au quotidien. Voici quelques exemples de compétences et de qualités d’un préparateur physique parmi les plus populaires :

  • Être à l’écoute du sportif ;
  • Savoir travailler en équipe avec l’entraîneur, le personnel médical et le staff technique ;
  • Faire preuve d’empathie et de rigueur ;
  • Avoir d’excellentes connaissances dans les domaines du sport, de la nutrition, de la physiologie, de la nutrition, de l’anatomie, etc. ;
  • Rester motivé et positif en toutes circonstances ;
  • Faire preuve de pédagogie ;
  • Connaître le fonctionnement de toutes les machines sportives à disposition ;
  • Être un expert dans la discipline sportive de l’athlète ;
  • Être soi-même en excellente condition physique.

La formation pour devenir préparateur physique

Plusieurs formations sont disponibles pour devenir préparateur physique en fonction de votre niveau d’étude. Bien entendu, plus le niveau d’étude du préparateur physique est élevé, plus sa rémunération augmente. Cela lui permet également d’exercer dans des clubs professionnels de haut niveau. Voici quelques exemples de formations que vous pouvez suivre en fonction du niveau d’étude de votre choix :

  • Niveau bac : un BPJEPS AF (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport, Activités de la Forme) ;
  • Niveau bac+2 : un DEJEPS (Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport) ;
  • Niveau bac+3 : un DESJEPS (Diplôme d’État Supérieur de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport) ou une licence STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives) ;
  • Niveau bac+5 : un master STAP-EOPS (Entraînement et Optimisation de la Performance Sportive).

Le salaire

Comme tous les auto entrepreneurs, le salaire d’un préparateur physique n’est jamais prédéterminé. Sa rémunération dépend de son chiffre d’affaires, de son expertise et de la nature précise de son travail au quotidien. Par exemple, un préparateur physique dans un club professionnel touche une rémunération plus élevée qu’un préparateur physique dans une salle de sport.

De manière générale, les tarifs pratiqués par un préparateur physique se situent entre 30 et 70 € de l’heure. Dans certains clubs professionnels avec des athlètes de très haut niveau, un préparateur physique peut toucher jusqu’à 10 000 € par mois.

Les débouchés

En termes de débouchés, un préparateur physique peut ouvrir son propre centre sportif à long terme. Il peut ainsi accueillir des athlètes et les entraîner sur place avec des machines professionnelles.

Si vous êtes un préparateur physique indépendant et que vous travaillez uniquement à domicile, un autre débouché est de travailler dans un club professionnel de manière indépendante. Vous pouvez aussi vous expatrier et faire carrière à l’international. Enfin, un préparateur physique peut devenir formateur en préparation physique ou même analyste vidéo de la performance sportive.

Les questions les plus fréquentes

D’après l’article L.212-8 du Code du Sport, un préparateur physique doit obligatoirement être titulaire d’un diplôme. Il n’est pas possible « pour toute personne d’exercer contre rémunération l’une des fonctions de professeur, moniteur, éducateur, entraîneur, ou animateur d’une activité physique ou sportive ».

Les autres articles