magnétiseur auto entreprise

Comment devenir magnétiseur auto entrepreneur ?

Voici toutes les étapes pour devenir magnétiseur en micro entreprise et vous mettre à votre compte.

Considéré comme un don par les professionnels le pratiquant, le magnétisme est une pratique qui, grâce à l’énergie magnétique et par apposition des mains, permet de soulager les douleurs ou d’aider toute personne faisant face à une problématique particulière : arrêt du tabac, dépression, sciatique par exemple.

Avoir ce don de ressentir des énergies magnétiques ne suffit pas pour devenir magnétiseur, au-delà de la passion que vous développerez pour cette pratique, il vous faudra travailler celle-ci de manière continue pour en avoir toujours une meilleure maîtrise.

Le magnétiseur ne pourra toutefois pas prétendre se substituer à la médecine traditionnelle, mais sera là en complément des soins déjà reçus par la personne faisant appel à ses services.

Longtemps considérée comme une activité quelque peu occulte, le recours à un magnétiseur se démocratise au fil du temps. Ils ne se retrouvent plus seulement en campagne et intègrent désormais de plus en plus les zones urbaines.

Ce métier s’exerce, dans la grande majorité des cas, en indépendant. Ainsi, s’enregistrer pour cette activité de magnétiseur en auto entrepreneur se révèlera tout à fait opportune pour toute personne débutant dans ce secteur, et ce, compte tenu de la simplicité et la souplesse de ce statut.

Devenir magnétiseur en auto entrepreneur : les renseignements clés

Le magnétiseur exerce une activité de services, celle-ci relève du centre de formalités des entreprises (CFE) de l’URSSAF en tant que profession libérale. Pour autant le métier de magnétiseur n’est pas reconnu comme ayant un caractère médical en France.

Ainsi, il sera repris sous le code d’activité NAF 86.90F qui correspond aux « activités de santé humaine non classées ailleurs ».

Dans le cadre de son statut fiscal d’auto entrepreneur, le magnétiseur devra se limiter à un chiffre d’affaires de 72 500€ pour pouvoir prétendre à un calcul forfaitaire de ses charges sociales et impôts pour un peu plus de 22% du total de ses recettes encaissées au cours de l’année.

Le calcul de votre impôt et de vos charges sociales se fait chaque mois, ou chaque trimestre, après la déclaration de vos recettes de cette même période.

Par ailleurs, le statut d’auto entrepreneur prévoit une exonération de TVA d’office dans cette même limite de chiffre d’affaires annuel de 72 500€.

Comment s’inscrire pour débuter en tant que magnétiseur en auto entrepreneur ?

Les prérequis pour exercer

La pratique de la profession de magnétiseur ne rentre, en France, pas dans le champ du secteur médical. Ainsi, pour le magnétiseur, les traitements qu’il réalise ne pourront être synonymes que de soulagement des douleurs plutôt que de soins à proprement parler. Le professionnel devra informer clairement sa clientèle de ce caractère non médical afin de ne pas risquer une accusation pour exercice illégal de la médecine.

Devenir magnétiseur suppose un ressenti des fluides et énergies magnétiques. Il est également nécessaire de se former aux techniques de cette activité et à l’approche à avoir avec sa future clientèle. Cependant, aucune formation n’est reconnue par l’État, ni ne sera exigée pour débuter son installation en libéral.

En dehors du local où vous exercerez, le matériel qui vous sera nécessaire pour pratiquer aura pour objectif de rendre le cadre de la pièce où vous consulterez propice au calme et à la concentration qui est requise. À vous de déterminer l’aménagement qui vous permettra de vous sentir le plus à l’aise en y ajoutant une lumière particulière, des bougies, de l’encens et tout accessoire qui vous semblera utile.

S’inscrire sur Pôle auto entrepreneur

En vous inscrivant sur Pôle auto entrepreneur vous obtiendrez l’aide nécessaire pour enregistrer votre activité de magnétiseur sous le statut fiscal de l’auto entrepreneur. L’aide apportée consistera à vous apporter une aide sur les pièces à réunir pour constituer votre dossier de création puis au dépôt de celui-ci auprès du centre de formalité des entreprises de l’URSSAF, auquel l’activité de magnétiseur dépend.

Pôle auto entrepreneur reste, par ailleurs, à vos côtés durant toute la vie de votre entreprise pour toute modification juridique la concernant ou en dans le cas de la radiation de celle-ci.

En plus d’une bonne pratique de votre métier de magnétiseur et de la clientèle que vous pourrez vous constituer, la pérennité de votre entreprise sera conditionnée à une bonne gestion de celle-ci, notamment dans l’anticipation des charges dont vous serez redevable. Pôle auto entrepreneur pourra vous aiguiller sur ces sujets.

Obtenir son numéro SIRET

Obtenir son numéro SIRET nécessite, au préalable, de déposer votre demande de création d’entreprise, accompagnée d’un ensemble de pièces jointes, auprès du CFE de l’URSSAF qui procèdera à leur contrôle et à leur validation.

Vous recevrez donc ce numéro une fois que votre entreprise aura été dûment enregistrée. Il est composé de quatorze chiffres et répertorie officiellement votre activité de magnétiseur sous le statut d’auto entrepreneur auprès de l’administration fiscale et des organismes sociaux notamment. Le SIRET devra se retrouver sur les principaux documents que vous éditerez.

Pour plus de facilité, reprenez ce numéro SIRET sur votre tampon en plus du nom de votre entreprise et de ses coordonnées (adresse, téléphone, mail).

Débuter son activité

Pour débuter son activité de magnétiseur en auto entrepreneur dans les meilleures conditions, il vous faudra faire connaître l’existence de vos services. De nos jours, une présence numérique par un site Internet ou une page Facebook par exemple, peut être de bons outils pour cela. En plus d’assurer votre communication, ils vous permettront d’expliquer quel est le champ d’intervention du magnétiseur et, ainsi, de dissiper les éventuelles idées reçues négatives.

Viendra ensuite le bouche oreille qui, s’il est positif, restera avec le temps, la meilleure façon d'accroître votre clientèle et donc votre chiffre d’affaires. Attention toutefois, le bouche-à-oreille peut aussi être négatif et une mauvaise image sera difficile à inverser.

Ainsi, soyez sûr d’être totalement prêt avant de vous lancer en tant qu’indépendant, cela doit être le fruit d’un processus réfléchi et d’une préparation minutieuse. N'hésitez pas à vous faire conseiller pour cela.

Les professionnels du secteur pourront avoir un avis, à priori, négatif quant à votre installation sur le secteur. Il pourra donc être pertinent de rentrer en contact avec eux afin, d’à minima, désamorcer la publicité négative qu’ils sont susceptibles de vous faire.

La fiche métier du magnétiseur

Les missions

Le magnétiseur, à défaut de soigner, sera auprès de sa clientèle pour tenter d’apaiser et d’atténuer les douleurs en se servant de son énergie magnétique. Il pourra par ailleurs proposer une aide pour des problèmes particuliers comme le sevrage tabagique, d’éventuels soucis hypodermiques ou bien même psychiques.

Cette pratique restant peu connue, il conviendra de faire preuve de pédagogie en expliquant, auprès de la clientèle novice, les tenants et aboutissant du déroulement d’une séance.

On ne s’improvise pas magnétiseur, il sera important, dans un premier temps, d’exercer sa pratique sur des proches, famille ou amis, avant de s’installer en auto entrepreneur et de s’adresser à une clientèle qui aura une exigence plus importante.

Aussi, la coopération de la personne venue consulter est primordiale pour la réussite du traitement du magnétiseur, bien plus qu’une attention sur sa pathologie et sur son mal être, le magnétiseur aura besoin qu’il soit partie prenante pour pouvoir l’aider efficacement.

Lieu d’exercice

En tant que magnétiseur, il vous sera possible d’exercer au sein même de votre domicile. Vous devrez pour cela consacrer une ou plusieurs pièces à votre activité. Il est également envisageable de pratiquer dans un local que vous louerez intégralement ou en partage à cette fin. Attention toutefois au coût que cela représente au regard des recettes espérées.

Par ailleurs, si la facilité vous conduit à exercer sur votre lieu de vie, il est pertinent, préalablement, de s’intéresser à la concurrence présente sur votre secteur qui pourrait vous amener à reconsidérer cette première idée.

Dans tous les cas, la ou les pièces que vous consacrerez à la consultation de votre clientèle se devront d’être au calme afin de favoriser votre concentration et donc d’optimiser votre pratique.

Les qualités et les compétences requises

Chaque personne est dotée d’énergie magnétique, certaines personnes en disposent plus que d’autres et, associées à une pratique pour maîtriser ce don, elles pourront à terme devenir magnétiseur.

Au-delà de ce critère que le métier de magnétiseur requiert, ce dernier doit également avoir une grande qualité d’écoute et d’empathie pour les personnes faisant appel à ses services.

Celles-ci auront en effet besoin d’être écoutées, ayant parfois un parcours de soin assez chaotique dans la médecine traditionnelle qui n’a pu venir les aider à la hauteur de leurs espérances.

Après avoir compris les besoins de cette clientèle ainsi que leurs souffrances, le magnétiseur recadrera éventuellement les choses en expliquant les limites de sa pratique et de son champ de compétence. Plus que toute autre, la dimension humaine de ce métier prévaudra sur les autres.

Les spécificités du métier

Le magnétiseur ne relève pas du secteur médical. En ce sens, il ne peut indiquer pouvoir soigner sa clientèle qui devra, par ailleurs, être clairement informée de cette spécificité. De plus, le magnétiseur ne pourra pas, non plus, proposer de diagnostic aux personnes venant le consulter. Son apport ne sera que complémentaire aux soins de la médecine traditionnelle.

Devenir magnétiseur ne nécessite, de ce fait, aucun diplôme n’est requis et toute personne le souhaitant peut ainsi s’installer en tant que tel. Face aux sceptiques, il vous faudra faire preuve de votre savoir-faire et de vos compétences en affichant, par exemple, dans votre cabinet, les certifications de formations ou stages suivis.

La rémunération

La rémunération dans le cadre de votre activité d’indépendant correspondra au bénéfice de votre entreprise qui est la différence entre vos recettes et les dépenses effectuées. Le tarif d’une séance auprès d’un magnétiseur est très variable, il peut aller de 30 à 70 € selon les pathologies traitées. Le salaire du magnétiseur dépendra également du volume de sa clientèle qui tendra évidemment à devenir plus importante au fil du temps.

Ainsi, une rémunération mensuelle de 1500 à 3000 € est envisageable pour un magnétiseur ayant réussi son implantation et à développer sa clientèle.

La maîtrise de nouvelles techniques ou le soulagement de pathologies particulières pourra faire évoluer, vers le haut de l’échelle, cette rémunération.

Les débouchés

Le magnétiseur après plusieurs années d’ancienneté pourra vouloir se diversifier sur d’autres spécialités et techniques, en suivant des formations ou stages, afin de pouvoir proposer à sa clientèle la solution à un panel diversifié de pathologies.

En cas de fort accroissement de son activité, le magnétiseur pourra s’interroger de l’opportunité d’embaucher un autre magnétiseur pour l’aider et se développer. De ce fait le statut d’auto entrepreneur ne conviendra plus et un basculement sur un statut fiscal plus adapté sera nécessaire.

Les questions les plus fréquentes

Si la comptabilité d’un auto entrepreneur reste assez simple, et ce, quelle que soit son activité, un minimum de suivi de gestion sera nécessaire. Ainsi, un livre de recettes répertoriant l’ensemble des rentrées d’argent dans le cadre de votre activité de magnétiseur est indispensable. Vous y indiquerez la date, le montant et le mode de paiement effectué par vos clients. Par ailleurs, pour une bonne évaluation de la rentabilité de votre entreprise, il vous faudra rapprocher ces recettes des dépenses qu'occasionne cette activité.

Enfin, il sera préférable d’éditer des factures pour votre clientèle, retraçant ainsi clairement les échanges les flux d’argent générés par votre entreprise.

Le paiement en espèce est le mode de paiement le plus simple, mais convient de moins en moins à tout à chacun. Les chèques ordonnés au nom de votre entreprise peuvent vous être adressés, ils nécessiteront l’ouverture d’un compte professionnel pour celle-ci. Ce mode de règlement se raréfie toutefois, compte tenu notamment, des défauts de paiement qu’il engendre. Enfin, le recours à la carte bancaire vous obligera à vous doter d’un matériel spécifique qui entraînera nécessairement des frais supplémentaires.

Les autres articles