wedding planner auto entreprise

Comment devenir wedding planner en auto entrepreneur?

Retrouvez tous nos conseils pour devenir wedding planner en auto entreprise et commencer votre nouvelle activité.

Un wedding planner est une personne qui s’occupe de l’organisation complète de mariages. Elle doit notamment s’occuper de trouver un lieu de mariage, un thème de mariage, des prestataires et s’occuper de la décoration.

Si vous pensez que ce métier est fait pour vous et que vous souhaitez vous lancer en tant qu’auto-entrepreneur, cet article est exactement ce qu’il vous faut.

Wedding planner auto-entrepreneur : les renseignements clés

Avant de vous parler plus en détails du métier de wedding planner auto-entrepreneur, il est très important de prendre connaissance de ces quelques informations clés afin d’appréhender au mieux ce métier :

  • Le Centre de Formalités des Entreprises (CFE) dont dépend un wedding planner auto-entrepreneur est l’URSSAF car il s’agit d’une activité libérale ;
  • Le chiffre d’affaires dans le cadre d’une activité libérale est plafonné à 72 600 euros ;
  • Le montant des cotisations sociales s’élève à 22% sur le chiffre d’affaires réalisé ;
  • Le code APE généralement attribué aux wedding planners est le 8230Z.

Comment s’inscrire pour débuter son activité en tant que wedding planner auto-entrepreneur ?

Prérequis :

Avant de vous lancer en tant que wedding planner auto-entrepreneur, il faut d’abord vous poser les bonnes questions. En effet, il faudra vous demander si vous possédez les qualités et les compétences nécessaires à l’exercice de ce métier car il ne s’improvise pas. En cas de doutes il est conseillé de suivre une formation afin d’acquérir les connaissances et aptitudes nécessaires.

Par la suite, il faudra réaliser une étude de marché afin d’évaluer le réel potentiel de votre futur business. Pour ce faire, il faudra récolter le maximum de données sur le secteur du mariage (nombre de mariages, montant du budget moyen…), prendre contact avec d’autres professionnels du secteur afin vous renseigner sur les rouages du métier, prendre contact avec des clients potentiels afin de cibler et d’identifier leurs souhaits et leurs attentes, et enfin analyser la concurrence afin de vous démarquer.

Une fois cela fait, et que le potentiel de votre activité est validé, il faudra passer à l’élaboration d’un business plan. Il consiste à présenter en détails votre projet ainsi que les objectifs à réaliser.

Ce document exigeant vous servira par la suite de feuille de route et vous obligera à prévoir chacune de vos dépenses à venir, tout en vous permettant en contrepartie d’anticiper, selon votre stratégie de développement, la manière dont évoluera votre chiffre d’affaires.

S’inscrire sur Pole Auto entrepreneurs :

Afin d’exercer votre activité de wedding planner auto-entrepreneur, il convient d’abord de vous enregistrer en tant qu’auto-entrepreneur afin de profiter des nombreux avantages fiscaux et sociaux qu’offre le régime de la micro entreprise.

En tant que wedding planner auto-entrepreneur, votre activité est qualifiée de libérale, le centre de formalité des entreprises (CFE) dont vous dépendez est donc l’URSSAF. Ainsi, vous devez obligatoirement déclarer le début de votre activité à l’URSSAF. Pour ce faire, vous devez constituer votre dossier d’inscription qui est composé d’un formulaire P0 micro-entrepreneur à remplir, ainsi que d’une pièce d’identité.

Cependant, ces démarches peuvent être faites en ligne grâce à des experts qui vous accompagneront tout au long de la procédure. En effet, des sites prestataires comme Pole Auto entrepreneurs proposent des démarches beaucoup plus simplifiées. Il suffit alors de vous inscrire dessus, de remplir le formulaire simplifié qui vous sera proposé et de l’envoyer en quelques minutes.

Des professionnels vont alors se charger de vérifier et de traiter votre dossier en moins de 24 heures avant de l’envoyer aux services compétents. Une fois votre dossier validé par le CFE, vous serez officiellement enregistré en tant que wedding planner auto-entrepreneur et vous recevrez des documents attestant de l’existence de votre auto-entreprise.

A partir de là, vous serez soumis à un certain nombre d’obligations comme le fait de déclarer votre chiffre d’affaire de manière mensuelle ou trimestrielle même si celui-ci est nul et de payer vos cotisations sociales.

Obtenir son SIRET :

Une fois que votre auto-entreprise est déclarée et enregistrée auprès du CFE dont vous dépendez. Ce dernier sera chargé de transmettre votre dossier à l’institut de la statistique et des études économiques « INSEE », qui à son tour, a pour mission de vous transmettre dans les plus brefs délai votre numéro SIRET. En effet, l’INSEE doit vous transmettre votre certification d’inscription au répertoire Sirene où sont mentionnés le numéro SIRET de votre auto-entreprise mais également son code APE. Mais qu’est-ce que le numéro SIRET et à quoi sert-il ?

Le numéro SIRET (Système Informatique pour le Répertoire des Entreprise sur le Territoire) est comme son nom l’indique, un numéro composé d’une série de 14 chiffres et qui se décompose en deux parties : le numéro SIREN qui est formé par les 9 premiers chiffres du numéro SIRET et le numéro interne de classement ou le code NIC formé quant à lui par les 5 derniers chiffres du numéro SIRET.

Par ailleurs, le numéro SIRET qui vous sera attribué par l’INSEE, servira à identifier votre auto-entreprise et à justifier son existence juridiquement. Il faut également savoir que le SIRET fait partie des mentions obligatoires à indiquer sur les documents émis par l’auto-entreprise.

Trouver ses premiers clients :

Lorsque vous commencez votre métier de wedding planner auto-entrepreneur, vous allez être confronté à quelques difficultés, notamment celle de dénicher vos premiers clients. Il est donc primordial d’établir et d’adopter une bonne stratégie de marketing et de communication.

Il existe différentes méthodes qui vont vous aider à attirer vos premiers clients et donc à organiser vos premiers mariages. Vous pouvez par exemple vous créer des flyers à distribuer dans la rue, des affiches à coller en ville ou encore des cartes de visites à donner à des acteurs dans le secteur du mariage (mairies, salle des fêtes, fleuristes…) afin qu’ils proposent vos services à de potentiels clients. Il ne faut également pas hésiter à assister à des salons ou à des évènements dans votre région et à présenter vos prestations afin de vous faire connaitre localement.

De plus, investir dans un site internet où vous allez mettre à disposition vos services à de futurs clients est un excellent moyen de vous faire connaitre. En effet, les wedding planners sont très recherchés sur les moteurs de recherche. A vous donc de vous mettre en avant par rapport à la concurrence en misant sur le côté esthétique et attrayant de votre site web.

Cette liste n’est cependant pas exhaustive, il existe encore de nombreux moyens de marketing et de communication selon vos compétences et vos préférences.

La fiche de métier du wedding planner auto-entrepreneur :

Quelles sont les missions d’un wedding planner auto-entrepreneur ?

Les missions d’un wedding planner sont nombreuses :

  • Aider les futurs mariés à choisir un lieu unique pour l’organisation de leur mariage. Ainsi il se doit de visiter une multitude d’endroits afin de sélectionner des lieux uniques et insolites à proposer à ses clients. Le choix des lieux doit notamment reposer sur leur beauté, la possibilité pour les clients de les décorer à leur guise ainsi qu’un bon rapport qualité-prix. Ces lieux sont ensuite proposés aux clients afin d’organiser des visites pour en sélectionner un;
  • Sélectionner les meilleures prestataires et fournisseurs afin de répondre aux attentes et aux besoins des clients. Ainsi le choix des fournisseurs (traiteur, photographe…) doit se faire de manière très stricte en se basant sur leur réputation et leur professionnalisme mais également à nouveau sur le rapport qualité-prix. Il devra ensuite signer des contrats avec ces derniers et prévoir un budget qu’il devra respecter à la lettre ;
  • S’occuper de la décoration du lieu de mariage choisi par les clients. En effet, un wedding planner auto-entrepreneur doit savoir créer une décoration qui saura plaire à ses clients. Il doit notamment s’occuper de la personnalisation de chaque détail allant du plan de table jusqu’à la décoration florale. De plus, toutes les impressions (menus, marque-places, numéros de table…) doivent être personnalisées selon le thème du mariage choisi ;
  • Assister ses clients le jour de leur mariage : le wedding planner auto-entrepreneur doit être présent pour ses clients le jour J et veiller à ce que tout se déroule comme prévu. Ainsi, il doit s’assurer que tous les fournisseurs et prestataires font bien leur travail et doit toujours se tenir prêt à un éventuel imprévu après lequel il devra agir rapidement et calmement afin de ne pas créer de situation de stress et de panique chez les mariés.

Les qualités et les compétences requises :

Les qualités que doit posséder un wedding planner auto-entrepreneur sont :

  • Le sens du relationnel : c’est sans doute la première qualité que doit posséder un bon wedding planner auto-entrepreneur. En effet, votre première mission consiste à trouver les bons arguments et les bons mots afin de convaincre de potentiels clients de s’engager avec vous. Ensuite, il faudra faire preuve de patience, de calme et d’empathie car vous allez certainement être confronté à des futurs mariés qui peuvent se montrer stressés et exigeants. Il faut également se montrer à l’écoute de leurs attentes et respecter leurs souhaits. Cependant, vous pouvez toujours leur apporter vos conseils sans imposer votre point de vue car la décision finale leur revient;
  • L’organisation : organiser un mariage demande beaucoup de temps d’énergie, surtout si vous vous occupez de plusieurs mariages simultanément. Il faut donc être rigoureux et savoir organiser son temps de la façon la plus optimale possible car vous serez peut être amené à vous déplacer souvent et à travailler de nuit. Ainsi, une fois que vous aurez discuté avec vos clients de leurs préférences, il faudra prévoir une liste de tâches à effectuer ; notamment la recherche du lieu et du thème du mariage, le choix des différents prestataires, le choix des faire-part des invités, etc ;
  • L’adaptabilité : savoir réagir à n’importe quelle situation imprévue est une qualité très importante car un mariage dépend de beaucoup de facteurs. En effet, il peut y avoir un problème de budget, des mariés qui peuvent changer d’avis à la dernière minute au sujet d’une préférence ou encore un fournisseur qui vous fait faux bond. Il faut donc savoir gérer au mieux son stress, agir en conséquence, et ne surtout rien montrer aux mariés afin de ne pas les faire paniquer.
  • La formation pour devenir wedding planner auto-entrepreneur

    Devenir wedding planner auto-entrepreneur ne nécessite aucun diplôme ou de formation préalable. Cependant, il est possible de suivre des formations sur l’organisation de mariages dans des établissements privés afin d’obtenir un certificat de wedding planner. Il est par exemple possible de suivre une formation au sein de l’Assocem et d’obtenir le titre d’organisateur de mariage qui est reconnu.

    Etre wedding planner auto-entrepreneur, c’est avant tout être capable d’organiser des évènements complexes et de gérer tous les intervenants ; il est donc préférable d’avoir suivi des études dans l’un des domaines suivants : la communication, la gestion ou l’événementiel. Il peut par exemple s’agir d’un BTS communication qui s’obtient au bout de 2 ans de formation.

    Le salaire ?

    Le salaire que gagne un wedding planner est variable : il dépend notamment de son expérience mais également du nombre de mariages organisés par an. Ainsi, s’il facture par exemple à 4000 euros l’organisation d’un mariage à raison de 10 mariages l’année, alors son chiffre d’affaires sera estimé à 40000 euros. Cependant, le chiffre d’affaires réalisé ne représente pas son salaire car faudra déduire toutes les charges.

    Notez que le développement cette activité se fait souvent par bouche à oreille, donc avec le temps et plusieurs mariages réussis, vous pourrez augmenter substantiellement le prix de votre prestation qui deviendra de plus en plus convoitée.

    Les débouchés?

    Après quelques années d’expériences à son actif, un wedding planner peut se spécialiser dans l’organisation de certains types de mariages (culturels etc.). Il peut également diversifier son activité et organiser d’autres événements en plus des mariages.

    Les questions les plus fréquentes

    Le salaire d’un wedding planner dépend de sa réputation et de son expérience. Il faut donc retenir que le salaire commence parfois assez bas mais peut augmenter drastiquement si les conditions sont réunies.

    Le métier de wedding planner auto-entrepreneur n’exige aucun diplôme préalable. Cependant il est recommandé de suivre des formations pour développer ses compétences en gestion, communication et marketing.

    Les autres articles