psychomotricien auto entreprise

Comment devenir psychomotricien auto entrepreneur ?

Vous souhaitez vous mettre à votre compte en tant que psychomotricien ? Optez pour la micro entreprise.

Vous aspirez à devenir psychomotricien auto-entrepreneur ? Voici les réponses aux questions essentielles que vous pourriez vous poser sur cette activité et notamment sur les conditions à respecter et les démarches à suivre pour la création de votre auto-entreprise, le métier en tant que tel, la formation nécessaire et bien plus encore.

Psychomotricien auto entrepreneur : les renseignements clés

Voici les points importants à connaître sur ce métier :

  • Vous devez détenir un diplôme d'État de psychomotricien avant d’exercer ;
  • Votre formation au métier de psychomotricien est de 3 ans, avec généralement une année de plus en classe préparatoire ;
  • Il sera nécessaire d’acquérir un numéro Adeli auprès de l’ARS ;
  • Votre code APE est le 86.90E - activités des professionnels de la rééducation, de l’appareillage et des pédicures-podologues ;
  • Votre centre de formalités des entreprises (CFE) est l’URSSAF ;
  • Le chiffre d’affaires annuel maximal doit être de 72600 € ;
  • Le taux de cotisations sociales à payer est de 22 % de votre chiffre d’affaires ;
  • La rémunération à la séance est de 40 à 50 €, voire plus pour un bilan psychomoteur ;
  • Vous êtes dégrevé de TVA si vous ne dépassez pas les plafonds exécutoires de l’auto-entrepreneur ;
  • Une assurance RC Pro qui couvre votre responsabilité civile professionnelle est requise ;
  • L'imposition de vos revenus sera au titre de Bénéfices non commerciaux (BNC).

Comment s'inscrire pour débuter son activité en auto entrepreneur psychomotricien ?

Prérequis

Avant de vous lancer dans l’auto-entrepreneuriat en tant que psychomotricien, l’idéal serait de traiter au préalable certains points importants comportant notamment vos besoins, le budget nécessaire, etc.

En effet, pour devenir psychomotricien auto-entrepreneur, il est préconisé en premier temps de réaliser une étude du marché, ce qui déterminera l’avantage commercial de votre projet, en prenant compte des besoins de la population dans votre lieu d’exercice de prédilection, mais aussi du nombre de psychomotriciens déjà disponibles là-bas.

Par la suite, vous devez définir le budget nécessaire à la création de votre auto-entreprise, en prenant en considération les éventuelles charges auxquelles vous devez faire face comme :

  • L'achat du mobilier ;
  • Les fournitures et équipements de votre cabinet ;
  • Votre éventuel loyer ;
  • L’achat du matériel pédagogique utile à votre métier ;
  • Les assurances ;
  • Les éventuels travaux si le local ne respecte pas les normes d'accessibilité ;
  • Sans oublier les frais annexes tels que les frais d’acte notarié, les frais de rédaction du bail professionnel, etc.

Pour votre installation en tant que psychomotricien, vous devez accomplir certaines tâches administratives comme le fait de valider votre diplôme à la DTARS (Division territoriale de l’Agence Régionale de Santé) de votre département. Cela vous permettra alors d’obtenir un numéro professionnel ADELI (Automatisation Des Listes) en plus d’une carte professionnelle (CPS). Vous aurez besoin, le cas échéant, du dossier suivant :

  • Un justificatif d’identité ;
  • L’original de votre diplôme d’État de psychomotricien ;
  • Le CERFA 10906 complété.

A la suite de ces démarches et après réception de votre numéro Adeli, vous figurerez alors sur la liste départementale des praticiens réglementés.

S'inscrire sur Pole Auto entrepreneur

Si vous voulez vous lancer en tant que psychomotricien auto entrepreneur, vous devrez ensuite réaliser votre déclaration d’activité que vous déposerez auprès de l’URSSAF. Une démarche que vous pourrez également réaliser en ligne auprès du site Pole Auto-entrepreneur, et ce, de manière simplifiée

Votre dossier d’inscription se compose alors d’un formulaire P0 Micro-Entrepreneur, votre pièce d’identité, ainsi qu’une copie de votre diplôme, que vous devez numériser et transmettre au site Pole Auto-entrepreneur qui s’occupera de valider et envoyer au service compétent votre dossier en 24h, puis vous avertira de la progression de vos démarches en temps réel par mail ou par SMS.

Une fois votre dossier validé par votre CFE, vous recevrez des documents attestant de l'existence de votre auto-entreprise tels que le SIRET, etc.

À noter qu’un psychomotricien auto-entrepreneur devra se plier à certaines conditions qui sont inhérentes à son statut d'auto-entrepreneur en se déclarant notamment à la CIPAV (caisse des retraites concernée par son activité), puis en souscrivant à une assurance RC Pro auto-entrepreneur (ou assurance responsabilité civile) et en souscrivant à une assurance multirisque professionnelle pour la protection de son local.

Il est par ailleurs recommandé de disposer d’une protection juridique en cas de litiges.

Obtenir son SIRET

Dès que les formalités de création de votre entreprise seront validées par votre CFE compétent pour ce qui est de l’activité de psychomotricien, en l'occurrence l'URSSAF et que votre auto-entreprise sera inscrite auprès de RNE (Répertoire national des Entreprises), l’INSEE se chargera alors de vous délivrer un certificat d’inscription au répertoire Sirene . Celui-ci vous sera livré par courrier dans un délai d’environ une à quatre semaines et le numéro SIRET (Système d’Identification du Répertoire des Établissements) sera mentionné dessus.

Ce numéro est à mentionner sur tous vos documents professionnels et permet de prouver l’existence juridique de votre entreprise

Trouver ses premiers clients

À la suite de votre installation, vous devez vous charger de trouver vos premiers clients. Mais au préalable, il est impératif de vous faire connaître en usant des différents moyens qui s’offrent à vous, notamment :

  • La plaque professionnelleest l’un des moyens les plus efficaces pour bénéficier d’une bonne visibilité en ville.
  • Faites marcher votre réseau personnel : le bouche-à-oreille est aussi très efficace, alors n’hésitez pas à en parler auprès de votre entourage (proches, amis, voisins, etc.) que ce soit de vive voix, par mail, téléphone ou encore via les réseaux sociaux, autant d'outils de communication qui vous permettront d’exploiter votre réseau efficacement.
  • Vous êtes sans doute au courant que de nos jours la présence en ligne est très importante pour se faire connaître et trouver par ailleurs des clients potentiels en tant que psychomotricien auto-entrepreneur. Pensez alors à créer de votre propre site internet, vous inscrire sur les différents annuaires en ligne types pages jaunes, Yelp ou encore Google My Business, etc. Sans oublier encore une fois le fait d’être présent et actif sur les réseaux sociaux en sensibilisant, par exemple, à votre métier, en créant des événements, etc.
  • Vous pouvez aussi utiliser les méthodes classiques, mais qui n’en restent pas moins efficaces, comme les flyers, les cartes de visite, etc.

La fiche métier du psychomotricien

Les missions

Le psychomotricien auto-entrepreneur traite les troubles physiques de ses patients en prenant en compte l'origine psychologique ou neurologique de ces perturbations et cela en élaborant des exercices de rééducation convenables pour chaque cas. Il intervient sur divers et nombreux troubles, dont nous citerons quelques-uns :

  • Les tics nerveux et mouvements anormaux ;
  • L’agitation, les troubles du tonus musculaire ;
  • Les difficultés de concentration ;
  • L’impossibilité de se repérer dans l'espace et le temps ;
  • La difficulté d’attention, l’hyperactivité ;
  • La dysgraphie ;
  • Les maladies psychosomatiques ;
  • Les problèmes de coordination.

Le psychomotricien se charge d’évaluer les capacités psychomotrices du patient dans un premier temps. Il diagnostique par la suite quelle est l’origine du problème, puis élabore un programme de rééducation adapté au cas du patient en atelier individuel ou collectif, puis procède à un suivi pour s’assurer de l’efficacité du programme et de la continuité de la progression du patient.

Le psychomotricien sera amené à se servir de différentes méthodes selon l'âge du patient et la nature de son trouble comme :

  • Les jeux ou exercices d'adresse (cerceaux, ballons, etc.) ;
  • L’art thérapie (danse, théâtre, art plastique, chant) ;
  • Les exercices de relaxation ;
  • Les arts graphiques ;
  • La gymnastique.

Grâce à ces diverses méthodes, le psychomotricien interviendra sur de nombreux aspects comme la communication, le mouvement, les émotions, etc. Il doit aussi susciter chez le patient une sensation de bien-être. Tout cela lui permettra de guérir ses troubles ou, du moins, les atténuer.

Lieu d'exercice

Le psychomotricien libéral peut intervenir dans des cadres divers, notamment :

  • Dans son propre cabinet via des consultations et des ateliers individuels ou collectifs ;
  • En maison médicale en s’associant à d’autres professions médicales, ce qui lui permettra d’offrir une plus large offre de soins ;
  • En intervenant dans des établissements tels que les maisons de retraite, les crèches, les services de psychiatrie, les centres d’aide par le travail ou encore les centres de rééducation et d’adaptation qui n’ont pas de psychomotricien salarié.

Le psychomotricien opère suite à une prescription médicale et travaille en étroite coopération avec d’autres acteurs de la santé comme les psychologues, les médecins, les infirmiers, les éducateurs, etc.

Les qualités et les compétences requises

Le métier de psychomotricien est un travail où il faut aimer le contact avec autrui, en étant prêt à écouter et comprendre ses émotions, répondre à tous ses questionnements d’ordre pratiques ou existentiels et pouvoir apporter des réponses adaptées à chaque cas, ainsi qu'à son entourage. Tout cela requiert une bonne communication, une écoute attentive, de la patience et de l’empathie qui sont des qualités humaines indispensables à ce métier.

Le psychomotricien libéral doit notamment être stable psychologiquement et être capable de maîtriser ses propres émotions devant des cas qui peuvent conduire à un état dépressif pour une personne fragile.

Une bonne condition physique est importante pour exercer en tant que psychomotricien auto-entrepreneur, car il sera amené à aider et manipuler ses patients lors d’exercices de rééducation au sein des ateliers.

Créativité et curiosité sont deux qualités qui permettront en outre au psychomotricien de se former et même de se spécialiser dans d’autres techniques de rééducation.

Outre les qualités cités précédemment, dites humaines, le psychomotricien auto entrepreneur doit aussi être doté de certaines qualités professionnelles à l’instar du sérieux, de la polyvalence, de la rigueur, etc.

Enfin, en tant que travailleur indépendant et libéral, le psychomotricien doit pouvoir gérer sa comptabilité et sa patientèle pour pouvoir ainsi faire prospérer son cabinet.

La formation pour devenir psychomotricien

Pour devenir psychomotricien, un diplôme d'État est nécessaire. Vous pouvez l’obtenir en suivant une formation de 3 ans que vous pourrez suivre au sein des 15 instituts de formation de psychomotricité (IFP) présents dans toute la France. Vous pouvez avoir accès à cette formation via les moyens suivants :

  • En suivant un concours que vous passerez après l’obtention de votre baccalauréat ;
  • Après une année en classe préparatoire pour préparer le concours ;
  • À la suite d’une première année en faculté de médecine, aussi nommé PACES (première année commune aux études de santé).

Le salaire

Le salaire d’un psychomotricien en milieu hospitalier est d’environ 1800 €. Dans le secteur privé, le montant s'élève pour atteindre 2000 à 3000 €. Les tarifs d’un psychomotricien auto entrepreneur, par contre, varient en fonction du lieu de l’exercice, mais aussi selon sa patientèle. Voici alors une idée des tarifs pratiqués pour :

  • Un premier entretien : environ 40 € ;
  • Un bilan psychomoteur d’un jeune enfant : entre 70 et 130 € ;
  • Une séance d’une durée de 30 minutes avec un jeune enfant : entre 25 et 45 € ;
  • Un bilan psychomoteur d’un adolescent : entre 80 € et 140 € ;
  • Une séance avec un adolescent de 45 minutes : entre 35 et 65 €.

Les débouchés

Une fois titularisé et doté de 3 ans d’expérience professionnelle, vous aurez la possibilité de suivre une formation continue proposée par les établissements de préparation au diplôme d’État. En suivant cette formation et 5 ans de pratique, vous pourrez aspirer à un poste à responsabilité dans des centres hospitaliers ou médico-psychopédagogique.

En ayant le diplôme de cadre de santé psychomotricien, vous aurez la possibilité de devenir formateur dans des écoles ou occuper un poste d’encadrement.

Pour finir, un psychomotricien peut aussi devenir chef de rééducation psychomotrice dans les hôpitaux ou centres spécialisés.

Les questions les plus fréquentes

On le devient après le bac et trois ans de formation dans divers instituts de formation, accessibles via un concours, avant d’obtenir un diplôme d’État de psychomotricien, ou après une première année commune aux études de santé (Paces).

Le métier de psychomotricien est un travail valorisant, qui permet d’aider et d'être utile aux autres. Devenir psychomotricien est enrichissant sur le plan personnel et professionnel.

Le salaire d’un psychomotricien auto-entrepreneur est défini selon plusieurs facteurs comme le nombre de séances réalisées, le nombre de patients, etc. On peut estimer qu’il commence à partir d’environ 2000 €.

Les autres articles