aromatherapeute auto entreprise

Comment devenir aromathérapeute auto entrepreneur ?

Consultez les formalités pour devenir aromathérapeute en auto entreprise et commencer une nouvelle vie.

Les huiles essentielles et leur effet sur le bien-être vous intéressent, mais vous ne savez pas comment travailler dans ce domaine ? Vous pouvez devenir aromathérapeute auto entrepreneur afin d’utiliser les huiles essentielles dans le cadre d’une alternative à la médecine conventionnelle. Dans cet article, vous retrouverez des renseignements clés sur le métier d’aromathérapeute ainsi que les étapes pour démarrer cette activité professionnelle. Ensuite, cet article comprendra aussi la fiche métier de l’aromathérapeute, la formation pour le devenir, le salaire auquel il faut s’attendre et les débouchés possibles.

Aromathérapeute auto entrepreneur : les renseignements clés

Voyons d’abord quelques renseignements clés sur le métier d’aromathérapeute exercé avec le statut juridique d’auto entrepreneur :

  • Le métier d’aromathérapeute n’étant pas réglementé, aucun diplôme n’est exigé, mais une formation est évidemment conseillée afin de prodiguer de meilleurs conseils ;
  • Il est recommandé de suivre une formation d’herboriste ou d’initiation aux huiles essentielles ainsi qu’une formation pour apprendre les bases de l’auto entrepreneuriat telles que la gestion d’une entreprise, la préparation de la déclaration du chiffre d’affaires, etc. ;
  • Le Centre de Formalités des Entreprises est l’URSSAF ;
  • Votre code APE est généralement 8690F – Activités de santé humaine non classées ;
  • Votre plafond de chiffre d’affaires est de 72 600 € ;
  • Les cotisations sociales à verser s’élèvent à 22 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Le taux de contribution à la formation professionnelle s’élève à 0,2 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Vos revenus sont imposés au titre des BNC (Bénéfices non commerciaux) ;
  • Votre salaire mensuel moyen en tant qu’aromathérapeute auto entrepreneur se situe entre 1 500 et 2 500 € brut en fonction du nombre de clients que vous conseillez, de votre expertise et de vos compétences professionnelles.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en tant qu’aromathérapeute auto entrepreneur ?

Avant de vous inscrire pour devenir aromathérapeute auto entrepreneur, il est souvent recommandé d’établir quelques prérequis afin de démarrer votre nouvelle activité professionnelle dans des conditions optimales.

Prérequis

D’une part, vous pouvez créer votre propre site web pour mettre en avant votre activité d’aromathérapie. Un tel site doit avoir un design professionnel et relativement minimal avec des couleurs naturelles pour renforcer l’aspect doux des médecines alternatives. Pensez également à ajouter votre formation, votre expérience professionnelle si vous en avez, vos tarifs et quelques photos pour rendre le site plus agréable à lire.

D’autre part, un autre prérequis recommandé à tous les auto entrepreneurs est de faire une étude de marché. Celle-ci sert à plusieurs choses. L’étude de marché permet d’analyser la concurrence et notamment les autres aromathérapeutes auto entrepreneurs, mais aussi d’étudier la clientèle. Par exemple, vous pouvez vous servir de l’étude de marché pour déterminer les compétences et les tarifs pratiqués par les autres aromathérapeutes. Cela vous permet alors d’avoir une meilleure idée de ce qui est recherché. De plus, réaliser une étude de marché vous aide à comprendre ce que les clients recherchent le plus chez les aromathérapeutes.

S’inscrire sur Pole Auto Entrepreneur

Pour devenir aromathérapeute auto entrepreneur, la première étape est de vous inscrire gratuitement en ligne sur Pole Auto Entrepreneur. Vous avez besoin d’une copie de votre pièce d’identité afin de remplir le formulaire P0 Micro-Entrepreneur. Celui-ci comprend les informations importantes de votre nouvelle activité professionnelle ainsi que le régime fiscal de votre choix, à savoir le régime d’imposition classique et le régime de versement libératoire.

Après avoir rempli le formulaire, votre déclaration d’activité effectuée sur Pole Auto Entrepreneur est transmise au CFE correspondant, soit l’URSSAF dans votre cas précis. Vous devez alors fournir une déclaration sur l’honneur de non-condamnation et un justificatif de domicile afin d’obtenir une immatriculation auprès du Répertoire des métiers.

Obtenir son SIRET

La prochaine étape est d’obtenir son SIRET. À titre d’information, cet acronyme correspond au système d’identification du répertoire des établissements. Un numéro de SIRET est toujours fourni par l’INSEE. Il se présente sous la forme d’une suite de 14 chiffres. Après la validation de votre nouvelle activité professionnelle par l’URSSAF, l’INSEE vous fait parvenir votre numéro de SIRET, mais aussi d’autres documents nécessaires pour démarrer en tant qu’aromathérapeute auto entrepreneur :

  • Un certificat d’inscription au Répertoire des Entreprises et des Établissements : celui-ci comporte le numéro SIRET et le code APE (activité principale exercée), entre autres ;
  • Un avis de situation au répertoire Sirene ;

     

  • Un extrait K ou Kbis qui prouve l’existence juridique de votre nouvelle auto entreprise ;
  • Une notification d’affiliation au régime auto entrepreneur de votre CFE ;
  • Une notification d’affiliation à la Sécurité Sociale des Indépendants : celle-ci est obligatoire pour créer un compte en ligne quand vous devez déclarer votre chiffre d’affaires.

Trouver ses premiers clients

Après être devenu aromathérapeute auto entrepreneur, tout n’est pas encore terminé. En effet, l’étape suivante qui est tout aussi cruciale est de trouver vos premiers clients. Ce n’est pas toujours évident, donc voici quelques conseils pour vous guider.

Comme pour tous les spécialistes des médecines alternatives, il est souvent recommandé de faire de la prospection en ligne sur les réseaux sociaux. N’hésitez pas non plus à mettre en avant votre nouvelle activité professionnelle sur les forums d’huiles essentielles et de bien-être. Si cela est autorisé par les modérateurs, vous pouvez également partager le lien de votre site web pour toucher encore plus de personnes.

Outre la prospection en ligne, vous pouvez imprimer des cartes de visite et des flyers. Il vous suffit ensuite de les déposer physiquement dans les établissements aux alentours. Par exemple, les magasins d’huiles essentielles et de produits naturels peuvent prendre vos flyers et vos cartes de visite afin de les distribuer à leurs clients.

Enfin, ne vous inquiétez pas si votre clientèle est lente à grandir. Il est généralement indiqué que vous devez patienter entre 1 et 2 ans avant d’avoir une clientèle large et fiable. Les retours positifs des premiers clients bénéficieront grandement à élargir rapidement votre clientèle.

La fiche métier de l’aromathérapeute

Un aromathérapeute est passionné par les médecines alternatives, aussi appelées médecines douces, et plus particulièrement par les huiles essentielles. Il est effectivement spécialisé dans l’utilisation des huiles essentielles et de leur impact sur la santé et le bien-être. Néanmoins, il est très important de préciser qu’un aromathérapeute n’est pas toujours un médecin. Il existe effectivement des conseillers en aromathérapie et des médecins aromathérapeutes. Ainsi, un aromathérapeute qui agit en tant que conseiller ne peut pas établir de diagnostic et il ne peut pas prescrire de médicaments. Si le client d’un aromathérapeute semble avoir un problème de santé sérieux, l’aromathérapeute doit lui conseiller de consulter un médecin.

Pour devenir aromathérapeute, il est essentiel de connaître tous les principes actifs et les caractéristiques des huiles essentielles. Cette base de connaissances approfondie permet à l’aromathérapeute de conseiller ses clients sur les herbes essentielles à utiliser afin de régler leurs problèmes.

D’ailleurs, un aromathérapeute exerce généralement une autre activité professionnelle avant de se spécialiser dans l’aromathérapie. À titre d’exemple, un naturopathe dont la responsabilité est de faire adopter à ses clients un mode de vie plus sain peut suivre une formation d’aromathérapie et ainsi devenir aromathérapeute en plus de naturopathe.

Les missions

Au quotidien, les missions d’un aromathérapeute sont généralement les suivantes :

  • Analyser chaque client, son niveau de bien-être, son environnement, son état de santé général, son passé, les évènements qui l’ont marqué et ses traitements médicaux en cours s’il y en a ;
  • Déterminer les huiles essentielles qui sont les plus adaptées à la situation du client afin de l’aider à régler ses problèmes ;
  • Recommander un traitement à base d’huiles essentielles en indiquant le nom de chacune, la forme sous laquelle elles doivent être prises et la fréquence à laquelle elles doivent être administrées ;
  • Prodiguer des conseils de qualité reflétant le professionnalisme et l’empathie ;
  • Faire de la sensibilisation sur les huiles essentielles afin de populariser leur utilisation.

D’ailleurs, les clients ont généralement recours à un aromathérapeute lorsqu’ils souhaitent traiter des maux de tête, du stress, de la fatigue, des problèmes de peau, de l’anxiété et d’autres problèmes du quotidien.

Lieu d’exercice

Un aromathérapeute peut avoir plusieurs lieux d’exercice. Bien qu’il soit plus fréquent d’avoir son propre cabinet d’aromathérapie, un aromathérapeute peut tout à fait travailler de manière nomade. Il peut ainsi se rendre au domicile de ses clients ou participer à des évènements sur les médecines douces, par exemple. D’ailleurs, certains aromathérapeutes sont parfois appelés dans des spas, des centres de thalassothérapie et des instituts de beauté afin de proposer directement leurs services aux clients de ces établissements.

Les qualités et les compétences requises

Un aromathérapeute possède généralement les qualités et les compétences suivantes lorsqu’il exerce son métier au quotidien :

  • Savoir écouter les problèmes des clients ;
  • Avoir un excellent sens de la communication ;
  • Savoir travailler seul, mais aussi en équipe si nécessaire ;
  • Avoir des connaissances approfondies en aromathérapie ;
  • Connaître toutes les herbes essentielles, leur principe actif, leurs caractéristiques et leurs bienfaits ;
  • Savoir doser correctement les huiles essentielles afin de ne pas risquer une administration dangereuse ;
  • Établir une relation de confiance avec le client ;
  • Travailler avec minutie et rigueur ;
  • Reconnaître les limites de l’aromathérapie et savoir conseiller une consultation avec un médecin lorsque cela est nécessaire.

La formation pour devenir aromathérapeute

Encore une fois, le métier d’aromathérapeute n’est pas réglementé en France. Par conséquent, vous n’avez pas besoin d’obtenir un diplôme afin d’exercer cette profession. Néanmoins, comme tous les métiers qui relèvent des médecines alternatives, une formation est fortement recommandée afin de prodiguer d’excellents conseils aux clients.

Afin de devenir conseiller en aromathérapie, il est conseillé de suivre une formation d’herboriste ou encore d’initiation aux huiles essentielles. Il est d’ailleurs important de préciser que vous pouvez uniquement devenir médecin aromathérapeute et soigner des patients si vous avez suivi des études en médecine. Si ce n’est pas le cas, vous ne pouvez pas diagnostiquer et traiter, mais seulement conseiller des herbes essentielles.

Certains conseillers en aromathérapie se forment de manière autodidacte, mais la plupart suivent une formation en aromathérapie certifiante qui est délivrée par un professionnel des huiles essentielles. Quoi qu’il en soit, le plus important est d’acquérir des connaissances sur les herbes essentielles afin de les partager aux futurs clients.

Le salaire

À l’instar de tous les auto entrepreneurs, un aromathérapeute auto entrepreneur n’a pas de salaire fixe. Sa rémunération dépend effectivement de ses compétences, de son expertise et surtout de son travail effectué tous les mois. Si vous exercez le métier d’aromathérapeute à temps plein, le salaire mensuel moyen se situe entre 1 500 et 2 500 € brut.

Les débouchés

En ce qui concerne les débouchés, vous pouvez démarrer en tant qu’aromathérapeute à domicile avant d’ouvrir votre propre institut d’aromathérapie à terme. De plus, vous pouvez aussi suivre des formations complémentaires afin d’étoffer vos compétences. Par exemple, vous pouvez continuer dans la voie des médecines douces en devenant naturopathe en plus d’aromathérapeute.

Les questions les plus fréquentes

Afin de conserver votre régime social et fiscal d’aromathérapeute auto entrepreneur, vous devez faire attention à ne pas dépasser les seuils suivants de franchise en base de TVA :

  • Le seuil de franchise en base de TVA : 34 400 euros ;
  • Le seuil majoré de TVA : 36 500 euros ;
  • Le seuil toléré de TVA : entre 34 000 euros et 36 500 euros.

L’un des avantages du statut d’auto entrepreneur est justement de pouvoir le cumuler avec une activité salariale en CDD ou CDI ou avec une retraite. De manière générale, de nombreux aromathérapeutes sont également déjà naturopathes, pharmaciens, vétérinaires, etc.

Un aromathérapeute n’est pas forcément un auto entrepreneur. Il peut choisir entre ce statut indépendant et le statut de salarié. Dans ce cas précis, un aromathérapeute peut être embauché dans un institut de beauté, dans un centre de thalassothérapie ou même un spa.

Les autres articles