nutritionniste auto entreprise

Comment devenir nutritionniste auto-entrepreneur ?

Consultez tous nos conseils pour devenir nutritionniste en auto entreprise et démarrer votre nouvelle activité.

Le diététicien ou diététicien-nutritionniste est un professionnel de santé qui a essentiellement pour rôle la prise en charge des patients souffrant de surcharge pondérale ou de dénutrition, mais a aussi pour mission la prévention des maladies liées à la mauvaise alimentation. Il faut savoir que le terme unique de nutritionniste s'applique aux médecins ayant suivi une formation supplémentaire en nutrition, tandis que le terme de diététicien réfère aux professionnels de la nutrition qui œuvrent dans la branche paramédicale.

Un professionnel souhaitant devenir auto-entrepreneur doit être impérativement affilié au régime de retraite de la Caisse interprofessionnelle de prévoyance et d'assurance vieillesse (CIPAV)ou du Régime social des Indépendants (RSI). Les professions concernées par ce régime sont listées et comme les médecins ne sont pas affiliés à la CIPAV pour leur régime de retraite, l'entrepreneuriat n'est pas envisageable pour ces derniers. Néanmoins, les diététicien-nutritionnistes répondent au critère du régime de retraite et peuvent donc créer sans frein leur micro-entreprise.

Quelles seront donc les règles et les conditions pour lancer sa micro-entreprise ? Quelles sont les qualités pour devenir diététicien auto-entrepreneur et développer sa patientèle ? Nous répondrons à tout cela en dans cet article.

Nutritionniste auto-entrepreneur : les renseignements clés

Voici ce qu'il faut savoir en priorité sur le métier de diététicien-nutritionniste avant de se lancer dans son projet d'auto-entrepreneuriat :

  • Le Centre de Formalités des Entreprises ou CFE sera l'URSSAF ;
  • Le code d'Activité Principale Exercée ou code APE généralement attribué est le 86.90 F Activités de santé humaine non classées ailleurs ;
  • Le plafond de chiffre d'affaires pour le diététicien-nutritionniste auto-entrepreneur ne devra pas dépasser 72 600 € ;
  • La rémunération mensuelle est très variable pour les contrats en freelance, mais on peut la situer en moyenne entre 50 € et 80 € de l'heure ;
  • Le montant des cotisations sociales est de 22 % du chiffre d'affaires réalisé.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en tant que nutritionniste auto-entrepreneur ?

Prérequis

Avant de démarrer votre micro-entreprise, il faut vous renseigner au maximum sur le potentiel commercial de votre future zone d’exercice. Vous pouvez le faire en réalisant une étude de marché vous permettant de mesurer la présence et les services de vos concurrents ainsi que leurs forces et leurs faiblesses. Vous devrez également avoir une idée précise sur les personnes habitant dans votre secteur et leur niveau de vie, les centres et les hôpitaux à proximité, les médecins potentiels collaborateurs, etc.

Ensuite, il faudra choisir un local bien placé, de préférence au centre-ville et réfléchir aux outils et au matériel de soin adaptés aux besoins de vos futurs clients.

Il est important aussi de penser aux tarifs appliqués qui seront déterminés selon votre expérience et ancienneté, ainsi qu'aux tarifs des diététiciens-nutritionnistes de la concurrence locale.

Pensez par ailleurs à rejoindre un syndicat professionnel afin de profiter de toute l'actualité qui concerne la nutrition et participer aux tables rondes et formations proposées. C'est une excellente démarche qui vous permet de rester à jour sur votre métier et bénéficier des conseils de vos confrères.

Si vous souhaitez créer une identité numérique, il existe divers moyens comme la création de blog ou de site internet, avoir une présence sur les réseaux sociaux, partager des programmes et des conseils ou inviter vos patients à donner leur avis sur vos méthodes de travail.

Notez également que cette profession est réglementée et qu’il faudra donc suivre une formation avant de pouvoir exercer.

S'inscrire sur Pôle Auto-Entrepreneur

Pour commencer à travailler à votre compte en tant que diététicien-nutritionniste auto entrepreneur, il faudra déclarer votre auto entreprise. Cette démarche se fera auprès du CFE dédié à votre activité, à savoir l'URSSAF, en remplissant un formulaire P0 micro entrepreneur.

Vous pouvez également vous inscrire en ligne en toute facilité sur le site de Pôle Auto-Entrepreneur en remplissant un formulaire simplifié. Une fois vérifié et validé, votre dossier sera envoyé à votre CFE.

Notez qu’une fois inscrit, le diététicien auto-entrepreneur sera dans l'obligation de prendre une assurance de responsabilité civile professionnelle.

Obtenir son SIRET

Quand votre CFE aura validé votre inscription, vous recevrez un numéro SIRET qui vous sera attribué par l’INSEE. Ce numéro sert d’identifiant à votre micro-entreprise et vient justifier son existence.

Trouver ses premiers clients

Selon le secteur d'activité du diététicien-nutritionniste auto-entrepreneur, les patients sont différents. Ils peuvent être classés ainsi :

  • Les personnes souffrant de maladies liées à l'alimentation : le diététicien-nutritionniste auto-entrepreneur peut apporter des conseils, proposer des régimes alimentaires/rééquilibrage et des programmes adaptés pour les personnes souffrant d'obésité morbide, d'anorexie, de diabète, d'hypertension ou encore d'allergies alimentaires. Néanmoins, le diététicien nutritionniste n'est pas habilité à prescrire des ordonnances. Seul le médecin nutritionniste est autorisé à le faire ;
  • Les personnes en surpoids : ce sont les personnes qui ne sont pas forcément malades, mais qui présentent une surcharge pondérale significative. Le diététicien-nutritionniste auto entrepreneur est là pour les guider à avoir une meilleure hygiène alimentaire et un poids adapté à leur âge ainsi qu’à leur taille.
  • Les sportifs : principalement les sportifs de haut niveau qui souhaitent rester dans une fourche de poids précise, qui souhaitent avoir plus de masse musculaire ou dont le sport pratiqué dépend directement du poids.
  • Les entreprises ou les collectivités : que ce soit des structures hospitalières, des écoles, maisons de retraite ou autre, le diététicien-nutritionniste peut intervenir dans le planning de menus de groupe.

Afin de développer votre activité de diététicien en auto-entreprise, voici quelques conseils à mettre en pratique :

  • Avoir une présence sur internet : de nos jours, les gens utilisent les moteurs de recherche pour trouver les réponses à leurs besoins. Par conséquent, créer un site ou un blog vous aidera à développer votre patientèle. Les patients pourront également prendre rendez-vous directement en ligne.
  • Distribuer des cartes de visite avec votre adresse dans des pharmacies, des centres de soin et dans les salles de sport pour vous faire connaitre davantage. Vous pourrez également y mentionner le type de programmes que vous pratiquez, etc.
  • Construire son cercle professionnel : présentez-vous auprès de vos partenaires présents dans votre zone d’exercice, à savoir les médecins des différentes spécialités, des naturopathes ou encore des coachs sportifs. Ces derniers orienteront vers vous en cas de besoin.
  • Activer les recommandations : c'est très utile de faire partager les avis des patients ou de partenaires sur vous. Essayez de les publier sur internet, car cela donnera plus de crédibilité et de fiabilité à votre travail.

La fiche métier du nutritionniste auto-entrepreneur

Les missions

Le but principe d'un diététicien-nutritionniste auto-entrepreneur est d'aider le patient à avoir une meilleure hygiène de vie et une meilleure alimentation, afin d'atteindre des objectifs fixés comme la perte ou le gain de poids.

En fonction du patient, de ses maladies chroniques ou de son rythme de vie, le diététicien-nutritionniste auto-entrepreneur élabore des programmes et des menus sur mesure à chaque patient. Ces menus incluront les aliments adéquats au rééquilibrage alimentaire, ainsi qu'une activité physique régulière selon les objectifs fixés. Ces derniers sont mis en place lors de la première séance, après avoir diagnostiqué le patient. Viendra ensuite l'établissement de moyens pour retrouver l'équilibre perdu.

Le diététicien-nutritionniste auto-entrepreneur donne enfin des conseils « customisés » sur les aliments interdits, le mode de cuisson idéal des divers aliments, les heures des repas, le nombre de calories à prendre dans chaque repas, etc.

Le lieu d'exercice

Il existe plusieurs endroits pour exercer le métier de diététicien-nutritionniste en tant qu'auto-entrepreneur :

  • Avoir son propre cabinet : c'est le cas de la majorité des praticiens. Les patients viendront vers vous pour des problèmes liés dans la plupart des cas à l'obésité ou pour des maladies causées par le surpoids ;
  • Travailler dans une structure hospitalière ou dans un centre de soin : il est possible de travailler dans un hôpital où votre tâche principale sera l'établissement de menus destinés à des personnes malades. Les menus doivent être variés et composés afin de satisfaire les besoins de chaque personne ;
  • Exercer en collectivité : dans des établissements scolaires, dans des maisons de convalescence ou de retraite, mais aussi dans des cantines d’entreprises où le contrôle de la nourriture est une affaire de grande importance ;
  • Travailler dans une salle de sport : les gens fréquentant les salles de gym ont souvent pour but de maigrir ou de prendre de la masse musculaire. L'activité physique est certes importante, mais un équilibrage alimentaire l'est aussi. Vous pouvez intervenir immédiatement en proposant vos services sur les lieux (avoir votre propre bureau à l'intérieur de l'établissement, ou annexé à la salle de sport) ;

Les qualités et les compétences requises

Le diététicien-nutritionniste auto-entrepreneur travaille avec des personnes qui ont pour la majorité des problèmes complexes dont il faut tenir compte pour obtenir un réel changement chez les individus. C'est pourquoi, en plus d'avoir les compétences techniques en diététique, le diététicien-nutritionniste auto-entrepreneur doit disposer d'un certain nombre de qualités essentielles :

  • Avoir l'esprit d’analyse et savoir écouter : le diététicien-nutritionniste auto-entrepreneur doit bien écouter ses patients afin de les comprendre, de comprendre leurs besoins et de pouvoir les aider. Il faut aussi bien analyser la personne et discuter avec elle attentivement pour établir le bon diagnostic et pouvoir l'aider à atteindre son objectif.
  • Etre pédagogue : pour aider le patient à suivre son équilibrage alimentaire et noter une bonne application des programmes établis, il faut expliquer de manière à ce qu'il soit convaincu de chaque instruction, de chaque étape, du choix des aliments, des mécanismes d'action, etc.
  • Avoir de l'empathie : pour certaines personnes, l'alimentation est un sujet tabou sur lequel ils ne veulent pas discuter et révéler certaines habitudes qui peuvent être gênantes. C'est pourquoi le diététicien-nutritionniste auto-entrepreneur doit faire preuve d'empathie et de ne pas vexer ses patients, ne pas les brusquer et enfin éviter de les culpabiliser.
  • Être organisé : ce n'est pas évident de réaliser des menus pour un grand nombre de personnes présentant des particularités différentes, c'est pourquoi le diététicien-nutritionniste auto-entrepreneur doit avoir de bonnes capacités de gestion.

La formation pour devenir nutritionniste auto-entrepreneur

Pour pouvoir exercer le métier de diététicien-nutritionniste auto-entrepreneur, il est obligatoire d'avoir l'un de ces deux diplômes niveau BAC+2 :

  • Un BTS ou Brevet de Technicien Supérieur en diététique ;
  • DUT ou Diplôme Universitaire de Technologie en génie biologique spécialisation diététique.

Le DUT se distingue du BTS par un enseignement plus généraliste. Il intéresse les étudiants souhaitant poursuivre leurs études après les 2 ans des BTS, notamment via une licence professionnelle ou un master en nutrition.

Il faudra ensuite enregistrer votre diplôme auprès de l'Agence régionale de santé (ARS) de votre lieu d’exercice. L'enregistrement doit se faire dans un délai d'un mois maximum après l'immatriculation de l'entreprise.

Après cet enregistrement, vous obtiendrez un numéro appelé numéro Adeli, qui est un système d'informations national sur les professionnels relevant du code de la santé publique. Le numéro Adeli vous permettra alors de figurer sur le répertoire national recensant les professionnels de santé réglementés.

Le salaire

Afin d'estimer le salaire moyen d'un diététicien-nutritionniste auto-entrepreneur, il faut prendre en compte plusieurs paramètres à savoir les diplômes acquis, le département dans lequel vous travaillez, le niveau de vie de la clientèle, etc.

À Paris, par exemple, vous pouvez très vite atteindre plus de 5000 € mensuel, mais en province, vous aurez souvent un salaire moindre.

Les débouchés

Si vous ne parvenez pas à développer vos activités et obtenir une clientèle aisée, il existe aussi deux débouchés pour le diététicien-nutritionniste. Il s’agit du fait de travailler dans les industries agroalimentaires ou pharmaceutiques qui proposent également d’excellents salaires.

Les questions les plus fréquentes

La consultation d'un nutritionniste (médecin) vous sera remboursée par la sécurité sociale, tandis que celle d'un diététicien-nutritionniste ne le sera pas.

Le motif de consultations le plus fréquent est la perte de poids. Mais il peut aussi être tout simplement le besoin de manger sain et équilibré.

Le nutritionniste est un médecin qui a suivi une formation complémentaire en nutrition alors que le diététicien-nutritionniste a suivi une formation spécialisée dans le domaine et ne peut pas délivrer d’ordonnances médicales.

Les autres articles