hypnotiseur auto entreprise

Comment devenir hypnotiseur auto entrepreneur ?

Consultez ci-dessous tous les renseignements pour devenir hypnotiseur en auto entreprise et être à votre compte.

Vous avez toujours été intéressé par les médecines alternatives, et plus précisément l’hypnose ? Dans ce cas, saviez-vous que vous pouvez devenir hypnotiseur auto entrepreneur ? Ce statut juridique offre des avantages conséquents qui permettent de se lancer facilement et rapidement dans cette activité professionnelle. Vous retrouverez donc dans cet article tout ce qu’il faut sur le métier d’hypnotiseur, l’hypnose en elle-même et les applications de cette médecine alternative. Vous verrez aussi s’il est nécessaire de suivre une formation pour devenir hypnotiseur auto entrepreneur ainsi que le processus d’inscription et le salaire à prévoir.

Hypnotiseur auto entrepreneur : les renseignements clés

Voici quelques renseignements clés sur le métier d’hypnotiseur en tant qu’auto entrepreneur tel que sa réglementation, le CFE correspondant, le code APE, le plafond de chiffre d’affaires et le tarif d’une consultation :

  • Le métier d’hypnotiseur n’étant pas réglementé, aucun diplôme n’est exigé, mais une formation est évidemment recommandée pour tout ce qui concerne les médecines alternatives ;
  • Il est conseillé de suivre une formation dans une école spécialisée qui correspond à vos besoins en termes de compétences ;
  • Le Centre de Formalités des Entreprises est l’URSSAF ;
  • Votre code APE est généralement 8690F – Activités de santé humaine non classées;
  • Votre plafond de chiffre d’affaires est de 72 600 € ;
  • Les cotisations sociales à verser s’élèvent à 22 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Le taux de contribution à la formation professionnelle s’élève à 0,2 % de votre chiffre d’affaires ;
  • Vos revenus sont imposés au titre des BNC (Bénéfices non commerciaux) ;
  • Votre tarif est en moyenne de 50 à 120 € par consultation, mais cela varie en fonction des besoins du client et.

Comment s'inscrire pour débuter son activité en tant qu’hypnotiseur auto entrepreneur

Avant de vous inscrire sur Pole Auto Entrepreneur, il est conseillé d’établir quelques prérequis qui permettent de se lancer tout en diminuant les risques.

Prérequis

Pour tous les auto entrepreneurs, quelle que soit leur activité professionnelle, il est fortement recommandé d’établir des prérequis avant de lancer les démarches administratives pour devenir hypnotiseur auto entrepreneur. L’un des prérequis les plus importants est de mener une étude de marché auprès des concurrents et de la clientèle. Au niveau des concurrents, cela permet de se rendre compte des services qu’ils proposent et des tarifs qu’ils pratiquent. Vous pouvez alors ajuster les vôtres si besoin et vous pouvez même suivre des formations complémentaires.

Au niveau de la clientèle, une étude de marché permet de déterminer ses besoins, mais surtout ses préférences en termes d’hypnose. D’ailleurs, n’hésitez pas à créer un site web qui répertorie toutes vos compétences, vos services et vos tarifs. Cela est plus facile pour les clients s’ils peuvent en apprendre davantage sur votre profil avant de vous contacter.

Un autre prérequis est de connaître les particularités du statut d’auto entrepreneur par rapport aux autres. Par exemple, un auto entrepreneur ne paie jamais de charge si son chiffre d’affaires est nul et il bénéficie de la franchise en base de TVA. Cela signifie qu’il ne facture pas la TVA à ses clients et qu’il ne la récupère pas sur ses achats dédiés à l’auto entreprise. De plus, il est possible de cumuler l’activité d’hypnotiseur auto entrepreneur avec une activité salariale en CDI ou en CDD ou même avec une retraite. Enfin, il faut choisir entre le régime d’imposition classique et le régime de versement libératoire.

S’inscrire sur Pole Auto Entrepreneur

La toute première étape pour devenir hypnotiseur auto entrepreneur est de déclarer votre activité sur Pole Auto Entrepreneur. Vous devez vous munir d’une copie de votre carte d’identité et vous devez remplir le formulaire P0 Micro-Entrepreneur. Ce formulaire est très important puisqu’il vous sert à détailler toutes les informations essentielles de votre nouvelle activité professionnelle.

De plus, le formulaire P0 Micro-Entrepreneur vous permet également de choisir si vous souhaitez déclarer votre chiffre d’affaires tous les mois ou tous les trois mois si vous préférez le régime optionnel de versement libératoire. Il faut aussi préciser que la déclaration d’activité en tant qu’hypnotiseur auto entrepreneur est un processus gratuit.

Ensuite, la deuxième étape est de transmettre votre déclaration d’activité en tant qu’hypnotiseur auto entrepreneur au Centre de Formalités des Entreprises qui correspond à l’URSSAF dans votre cas. Vous pouvez alors vous immatriculer auprès du Répertoire des métiers en fournissant un justificatif de domicile et une déclaration sur l’honneur de non-condamnation.

Obtenir son SIRET

Le numéro SIRET fait référence au système d’identification du répertoire des établissements. Il est composé de 14 chiffres qui sont toujours établis par l’INSEE. Après la validation de votre dossier de déclaration d’activité par l’URSSAF, l’INSEE vous envoie les documents suivants par courrier. Ils vous permettent de lancer votre auto entreprise et de la gérer en tant qu’hypnotiseur.

  • Un certificat d’inscription au Répertoire des Entreprises et des Établissements : celui-ci contient le numéro SIRET (système d'identification du répertoire des établissements) et le code APE (activité principale exercée), entre autres ;
  • Un extrait K ou Kbis qui confirme l’existence juridique de votre nouvelle auto entreprise ;
  • Un avis de situation au répertoire Sirene ;

     

  • Une notification d’affiliation au régime auto entrepreneur de votre CFE ;
  • Une notification d’affiliation à la Sécurité Sociale des Indépendants qui sert à créer un compte en ligne quand vous devez déclarer votre chiffre d’affaires.

Trouver ses premiers clients

Pour tous les auto entrepreneurs, une partie critique de leur activité professionnelle est de trouver leurs premiers clients. Vous ne pourrez donc pas y échapper. Les premiers clients d’un hypnotiseur auto entrepreneur jouent un rôle très important. Ils permettent effectivement d’établir les bases de votre future clientèle. D’ailleurs, il faut toujours garder à l’esprit qu’une clientèle ne se construit pas du jour au lendemain. Il faut généralement patienter entre 1 et 2 ans.

Afin de trouver vos premiers clients, il est fortement recommandé de faire de la prospection. Vous pouvez mettre en avant votre site web et votre profil de professionnel sur le web, les forums et les réseaux sociaux. Bien entendu, vous pouvez aussi chercher des premiers clients en distribuant des flyers, des affiches, etc.

La fiche métier de l’hypnotiseur

Quand on parle d’hypnotiseur, on pense souvent à l’hypnose utilisée pour le divertissement dans les spectacles. Cependant, il s’agit également d’une médecine alternative à laquelle de plus en plus de Français ont recours aujourd’hui.

L’hypnose est tout simplement un état de conscience modifié. Le rôle d’un hypnotiseur est donc d’induire ses clients dans un état de conscience à l’aide de différentes techniques d’hypnose. Pour exercer ce métier, il est nécessaire d’avoir une excellente confiance en soi ainsi qu’un savoir-faire bien précis. La communication joue évidemment un rôle très important.

Les missions

Avant même de détailler les diverses applications de l’hypnose, il est nécessaire de faire la différence entre l’hypnotiseur thérapeute qui travaille de manière indépendante et l’hypnotiseur de spectacle. De manière générale, une séance avec un hypnotiseur thérapeute dure entre 30 et 90 minutes. Ce sont effectivement des séances courtes, mais également très intenses.

Au total, il existe trois principaux types d’hypnoses. En premier lieu, la plus populaire est l’hypnose ericksonienne qui est utilisée pour améliorer la santé, le bien-être et la qualité de vie en général. Ensuite, l’hypnothérapie analytique sert à traiter les troubles avec la psychanalyse et l’hypnose. Enfin, le troisième type d’hypnose est utilisé pour lutter contre les addictions, les phobies et les traumatismes. L’hypnose est donc un domaine très vaste.

Un hypnotiseur n’est évidemment pas spécialisé dans tous les types d’hypnoses et leurs applications. Il a sa propre spécialité et les clients cherchent donc un hypnotiseur qui correspond à leurs besoins et leurs attentes.

Lieu d’exercice

Les hypnotiseurs ne travaillent pas tous de la même manière. La plupart travaillent en cabinet privé. D’ailleurs, il est aussi possible d’exercer cette profession avec d’autres praticiens en hypnose. Récemment, les entreprises en France ont recours à l’hypnose pour mettre en place des accompagnements et du coaching, par exemple.

Ainsi, un hypnotiseur auto entrepreneur peut agir en tant que consultant et démarcher de lui-même les entreprises. Dans ce cas précis, il est souvent conseillé de mettre en place une véritable stratégie afin de gagner la confiance des entreprises. Cela inclut notamment le développement d’un site web professionnel, la création d’un profil dédié sur les réseaux sociaux professionnels, etc.

Les qualités et les compétences requises

En plus des compétences professionnelles, un hypnotiseur a besoin de différentes qualités pour mettre en confiance ses clients. Voici quelques qualités parmi les plus populaires :

  • Avoir une excellente communication et être doté de qualités humaines pour parler en toute confiance avec son client, ce qui est vital durant une séance d’hypnose ;
  • Savoir comprendre les autres et écouter leurs problèmes ;
  • Avoir une bonne ouverture d’esprit ;
  • Faire preuve de curiosité.

La formation pour devenir hypnotiseur

L’hypnotiseur est un spécialiste des médecines alternatives. Par conséquent, cette profession n’est pas réglementée en France. Ainsi, vous n’avez pas besoin de suivre une formation pour devenir hypnotiseur. Vous pouvez effectivement exercer cette profession sans aucune qualification professionnelle. Néanmoins, cela ne signifie pas pour autant que c’est une bonne idée. En effet, il vaut mieux avoir un savoir-faire et des compétences pour travailler dans l’hypnose et prodiguer les bons conseils aux clients.

Si vous souhaitez devenir hypnotiseur auto entrepreneur, vous pouvez suivre une formation proposée par une école spécialisée. En fonction de la formation que vous choisissez, il faut prévoir un budget entre 700 et 7 000 euros. D’ailleurs, les formations d’hypnotiseurs thérapeutes sont plus onéreuses et nécessitent parfois une initiation à l’hypnose tandis que les formations d’hypnotiseurs de spectacle sont plus abordables et ouvertes à tout le monde.

Le salaire

Avant toute chose, il faut savoir qu’un hypnotiseur auto entrepreneur n’a pas de salaire fixe. Vous devez choisir votre rémunération en fonction du niveau de vie que vous souhaitez avoir et du chiffre d’affaires de votre auto entreprise. Il faut aussi prendre en compte que ce chiffre peut parfois être nul.

Le plus important est de proposer un prix attrayant pour la clientèle tout en prenant en compte vos compétences et votre expertise. De plus, il faut aussi penser que le temps passé à chercher des clients et à les contacter n’est pas rémunéré. De manière générale, un hypnotiseur auto entrepreneur touche entre 50 et 120 euros par consultation. Cela peut évidemment varier en fonction des hypnotiseurs.

Les débouchés

Après votre formation d’hypnotiseur et votre nouveau statut d’auto entrepreneur, il existe plusieurs débouchés. Pour vous donner quelques exemples, vous pouvez devenir formateur en hypnose ou coach en programmation neurolinguistique. De plus, les médecins et les infirmiers ont parfois recours à l’hypnose pour lutter contre la douleur.

Les questions les plus fréquentes

Pour conserver le régime social et fiscal d’un auto entrepreneur, vous devez faire en sorte que votre chiffre d’affaires ne dépasse pas un certain montant. Exercer en tant qu’hypnotiseur auto entrepreneur est une activité libérale, donc le plafond de chiffre d’affaires est fixé à 72 600 euros.

Si vous souhaitez devenir hypnotiseur auto entrepreneur, mais que vous avez besoin d’un coup de pouce financier, des aides sont à disposition. Parmi celles qui sont disponibles, vous pouvez notamment avoir accès à la Prime d’activité et à l’ARCE qui est l’aide à la reprise ou à la création d’entreprise.

Les autres articles